Le premier superordinateur ARM sera anglais
Isambard permettra de comparer différentes technologies de calcul à haute performance

Le , par dourouc05, Responsable Qt
La météorologie est grande consommatrice de ressources de calcul de type superordinateur : les prévisions sont obtenues comme le résultat de simulations fines à très grande échelle du comportement de l’atmosphère terrestre. Pour améliorer la qualité de ces prédictions, les services de météorologie doivent investir régulièrement dans du nouveau matériel. Le Met Office anglais et quatre universités du même pays (Bath, Bristol, Cardiff et Exeter) prévoient une telle dépense.

En soi, ces investissements ne sont pas extraordinaires, la machine (baptisée Isambard) n’est pas prévue comme la plus puissante au monde. Sa particularité repose dans la manière de la construire : à peu de choses près, tous les superordinateurs actuels reposent sur l’architecture x86, celle utilisée dans les ordinateurs grand public (le reste est principalement constitué de machines utilisant l’architecture POWER d’IBM). La machine en question utilisera des puces ARM, la même architecture que pour les téléphones mobiles. C’est une première mondiale.

Plus précisément, elle sera constituée de plusieurs technologies : 10 000 cœurs ARMv8, des processeurs x86 habituels (probablement des Xeon E52600-v4), des accélérateurs de type GPU (NVIDIA Pascal) et CPU (Intel Knights Landing). Les utilisateurs du système pourront ainsi tenter plusieurs technologies et voir lesquelles sont les plus adaptées à leurs besoins. L’objectif est de vérifier à quel point les architectures ARM sont adaptées aux besoins en puissance de calcul — ce qui n’a jamais été fait à cette échelle. Si le test se révèle concluant (en puissance de calcul, mais aussi en consommation énergétique et en coût), les prochains superordinateurs anglais et européens pourraient s’ouvrir de plus en plus sur l’architecture ARM — au plus grand dam d’Intel, qui règne en maître sur le marché HPC.

Le projet aura un coût total estimé à 4,7 millions de livres sterling (approximativement 5,5 millions d’euros). La machine sera construite par Cray et installée entre mars et décembre 2017, sur base d’une grappe de calcul CS400. Cette dernière société avait réalisé quelques essais en 2014 avec des processeurs ARM, sans produit commercialisé — ce déploiement sera donc le premier qui dépasse le stade du prototype.

Sources : Cray to Deliver ARM-Powered Supercomputer to UK Consortium, UK, you Cray. Boffins flex ARM in ‘first-of-its-kind’ bonkers HPC rig.


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de hotcryx hotcryx - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 10:58
10000 coeurs ARM
Avatar de dourouc05 dourouc05 - Responsable Qt https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 11:16
C'est loin d'être un gros superordinateur, mais c'est déjà plus que certaines machines du top 500 (de ce que j'ai pu voir, le plus petit nombre de cœurs est à peine de 6000).
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 14:02
Mais 10 000 coeurs ARM = combien de coeurs x86 en puissance? Sans doute beaucoup moins. Avec ses coeurs x86 et GPU on peux espérer la voir tout de même dans le top 500 mais rien n'est moins sûr.
Avatar de dourouc05 dourouc05 - Responsable Qt https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 14:20
L'objectif est justement de déterminer cette équivalence. A priori, ça ne devrait pas être un processeur de smartphone, plutôt un Cavium Thunder X2 (de par l'historique de Cray). Niveau performance, c'est du niveau d'un Xeon D, apparemment, en comparant les puces — et pas vraiment le nombre de cœurs (https://www.nextplatform.com/2016/05...rx-arms-xeons/) :


Depuis lors, il y a probablement eu des améliorations, probablement les Scalar Vector Instructions. En tout cas, avant de conclure, il faudra voir les tests de performance — ou voir que l'avantage ne se situera pas en performance brute par cœur, mais plutôt par watt, par mètre carré, par euro investi/dépensé ou autre.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 20:29
on as fait des tests dans ma boite entre les xeons et les thunderX 48coeurs et notre conclusion est qu'on est resté sur les Xeons.
Sur un smartphone l'arm consomme peu mais des que tu veut de la puissance la consommations des coeurs "explosent", au final ces cpu sont plus cher que les Xeon E5-2699A avec une consommation et des perf équivalente.

Moi perso je mise plus sur les AMD Naple que sur l'ARM, si AMD nous fait des tarifs comme Ryzen les xeons serons abandonnées en 1ans.
Avatar de dourouc05 dourouc05 - Responsable Qt https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 21:39
Il y a peut-être aussi de grosses différences selon les applications, non ? Pour un serveur Web, j'imagine plus facilement de l'ARM : énormément de cœurs, pas forcément très puissants. Côté calcul scientifique, les Xeon Phi possèdent un très grand nombre de cœurs, assez peu puissants (par rapport à un Xeon classique). Par contre, dans tous les cas, il faut que l'application soit prévue pour utiliser cette architecture…
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 07/03/2017 à 17:21
Citation Envoyé par dourouc05 Voir le message
Il y a peut-être aussi de grosses différences selon les applications, non ? Pour un serveur Web, j'imagine plus facilement de l'ARM : énormément de cœurs, pas forcément très puissants. Côté calcul scientifique, les Xeon Phi possèdent un très grand nombre de cœurs, assez peu puissants (par rapport à un Xeon classique). Par contre, dans tous les cas, il faut que l'application soit prévue pour utiliser cette architecture…
dans mon cas c'est pour du calcule haute performance qu'on as fait nos tests, sur des système HPC, pour d'autre cas d’utilisation je ne saurais dire.

Pour les serveurs web j'ai quand même des doutes, la plupart des sites sont mal optimisé et tourne bien mieux sur des cœurs x86 puissants que sur plus de cœurs ARM moins puissant.
Sur des sites bien optimisés par contre j'aurais tendance à te rejoindre mais c'est rarement le cas.
Offres d'emploi IT
Ingénieur moa logiciel H/F
Safran - Ile de France - Villaroche
Architecte systèmes externes TP400 H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Architecte / concepteur électronique analogique H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Hardware