En crise de pénurie de processeurs, Intel investit un milliard de dollars
De plus que prévu pour augmenter sa capacité de production

Le , par dourouc05, Responsable Qt & Livres
Pour le moment, Intel fait face à une demande bien plus grande que prévue sur sa dernière génération de processeurs, notamment à cause d’un cycle de mise à jour du côté des entreprises : sur la première moitié de 2018, la croissance de la demande pour ce type de processeur a augmenté de… vingt-trois pour cent.

Ainsi, Intel a une demande qui dépasse ses capacités de production — et l’entreprise semble choisir de produire en priorité pour les segments les plus rentables, c’est-à-dire les processeurs pour serveurs (Intel Xeon). Le problème est accentué par le nombre de cœurs qui a augmenté avec les dernières générations, de telle sorte que chaque processeur nécessite plus de silicium (et le nombre de galettes de silicium qu’une usine peut traiter par mois est limité). De plus, certaines usines sont en cours de conversion vers un processus de fabrication plus récent (le 10 nm, au lieu du 14 nm : les produits utilisant ce nouveau mode de fabrication ne sont pas attendus avant 2019 pour les particuliers, 2020 pour les professionnels).

Les rumeurs vont bon train sur les manières qu’aurait Intel d’augmenter sa production, certains annonçant même qu’il demanderait à un concurrent de produire ses processeurs. Pour couper court aux spéculations, le fondeur a annoncé qu’il investira un milliard de dollars de plus que prévu dans quatre sites de production : deux aux États-Unis (Oregon et Arizona), un en Irlande, un en Israel. Les investissements seront donc d’un total de quinze milliards cette année fiscale. Les détails ne sont pas connus, mais ce montant permettra d’acheter une quantité de nouvelles machines pour la production. Le temps que l’installation soit réalisée, cependant, ces machines ne seront en état de produire que d’ici au début 2019.

Pendant ce temps, les processeurs plus bas de gamme sont disponibles en quantités assez limitées. AMD devrait profiter de cette faiblesse ponctuelle afin d’augmenter ses parts de marché : le nombre d’ordinateurs pour particuliers à processeurs AMD devrait augmenter dans les mois à venir, notamment grâce à un retour dans la course avec les processeurs de génération Zen, y compris pour ordinateur portable.

Source : Intel Investing $1B to Meet 14nm Demand: Prioritizing High-End Core and Xeon.

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de ShigruM ShigruM - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 29/09/2018 à 7:59
le début de l'article et je pense faux
Intel fait face à une demande bien plus grande que prévue sur sa dernière génération de processeurs
pourquoi intel aurait une plus forte en cpu x86 que d'habitude ? qu'es ce qui change par rapport à l'année dernniere ?
le marché des pc et tablette est stable depuis pas mal d'année donc la demande sur ce secteur est facilement prévisible.
a moins que l'on ai découvert un algo performant de minage de bitcoin sur du x86 et que les chinois se sont fait de grosses fermes en 1 semaine.

la vrai raison c'est la transition vers le 10nm qui mobilise plus de ressource que prévue, le 10nm d'intel c'est comme l'EPR d'edf, sa arrivera quand se sera pret mais en attendant ils du fermer une partie de leurs usines pour effectuer la transition. Radin comme ils sont je doute qu'ils ait reconstruit de nouvelles usines pour ne pas impacter la production.

mais dire que la demande est plus forte que prévue c'est juste encore du bullshit pour masquer leurs incompétences sur le 10nm

 
Responsable bénévole de la rubrique Hardware : chrtophe -