Intel dévoile un peu plus ses prochains GPU
Et indique qu'il se distinguera par les fonctionnalités, pas seulement par le prix ou la performance

Le , par dourouc05

61PARTAGES

14  0 
Les rumeurs qu’Intel se relancerait dans le marché des processeurs graphiques de haute performance ne datent pas d’hier, leur confirmation n’a donc étonné personne. Intel a accepté de se mettre à table pour décrire un peu plus ses plans. L’une des premières confirmations est que le projet est très loin de Larrabee, une variante des processeurs Intel avec énormément de cœurs qui aurait pu se transformer en carte graphique (vers 2010) et qui aura fini en Xeon Phi.


Intel ne part pas de rien : la société dispose déjà de puces graphiques à basse consommation, intégrées dans la majorité de ses processeurs. Une technique assez simple pour produire des cartes de plus haute performance serait d’augmenter le nombre de cœurs de ces puces, mais Intel a d’autres plans en tête. Cette nouvelle génération sera prévue pour des tâches d’affichage 3D et de calcul parallèle (dont apprentissage profond), tant pour des PC de bureau que pour des serveurs : dans ce genre de cas, les décisions prises pour les puces intégrées ne se révéleraient sûrement pas adaptées (puisqu’elles sont adaptées pour une très faible consommation d’énergie).

Néanmoins, Intel souhaite se distinguer de la concurrence, ne pas seulement concourir sur le prix, la performance et la consommation, mais aussi sur les fonctionnalités — reste à savoir ce qu’elles seront. Intel indique explicitement qu’il n’y aura pas de norme propriétaire (en rappelant que le premier processeur graphique entièrement compatible avec DirectX 12 venait d’Intel). Serait-ce une “révolution” similaire au lancer de rayons promu par NVIDIA et Microsoft ?

Au niveau de la performance, par exemple, Intel indique que les premiers modèles seront là pour prendre de la vitesse et lancer la gamme (“ce sera un marathon, pas un sprint” selon Ari Rauch) : on peut s’attendre à voir des cartes sous la barre des trois cents euros. Des puces graphiques seront aussi sûrement intégrées aux processeurs centraux, comme les séries G actuellement, qui prennent un processeur principal Intel et une puce graphique AMD.


Intel met l’accent sur la mise à l’échelle de son architecture, pour passer d’une très faible consommation à une très haute performance. Peut-être aura-t-on droit à une solution comme le SLI de NVIDIA ou le CrossFire d’AMD, mais Intel refuse de s’avancer pour le moment.

Source : Intel Exec Discloses Discrete GPU Details And Strategy.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/12/2018 à 1:33
DisplayPort (v1.4) intégré dans un iGPU Intel, c'est une première ? (sans tenir compte des GPU classiques)
--> ça sous-entend que AMD FreeSync est nativement supporté sur ces CPU, car il fait désormais parti de la norme VESA "Adaptive Sync" (depuis DP v1.2a).

De même, il semble que l'alternative-mode DisplayPort via USB-C soit implémenté également directement dans l'APU... également une première ? (pour un CPU)
je suppose qu'il le gère en entré comme en sortie ? --> diffusion vidéo depuis un téléphone vers l'écran PC, et inversement
0  0 

 
Responsable bénévole de la rubrique Hardware : chrtophe -

Partenaire : Hébergement Web