Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

NVIDIA se relance dans les cartes graphiques avec plusieurs processeurs
Avec un prototype de puce intégrant 36 modules de calcul

Le , par dourouc05

95PARTAGES

22  0 
Pour l'avancée des processeurs en général, les fabricants de semi-conducteurs semblent converger vers une piste : plus de petites puces, mais fortement intégrées AMD et Intel, par exemple) — même si l'option inverse, de bien plus grosses puces, pourrait aussi être bénéfique. NVIDIA avait déjà tenté, par le passer, d'intégrer plusieurs processeurs graphiques sur une même carte (comme les GeForce 9800 GX2), vues par l'ordinateur comme deux cartes graphiques distinctes. En cela, leur programmation est relativement ardue, afin d'exploiter leurs propriétés au maximum pour obtenir un gain de performance sérieux (ce qui impose notamment de limiter les communications entre les deux processeurs).

À cause des difficultés que ce schéma imposait, NVIDIA a abandonné cette piste… mais seulement temporairement, selon les résultats d'une équipe de chercheurs de NVIDIA Research. Leur dernier prototype intègre trente-six modules dans un même boîtier, avec un interconnecteur de haute performance. Chacun de ces modules implémente un cœur RISC-V, seize éléments de calcul (PE, processing element), de la mémoire tampon, ainsi que huit liens GRS (ground-referenced signalling) pour une bande passante de cent gigabits par seconde. Ce processeur est prévu pour des tâches de type inférence dans les réseaux neuronaux.

Cette puce n'est pas prévue pour une commercialisation à court terme, mais plutôt pour que NVIDIA se fasse la main avec des technologies qui pourraient se révéler importantes dans les prochaines cartes graphiques, comme des possibilités de mise à l'échelle et la communication entre puces. Ce prototype utilise un réseau en grille pour relier les trente-six modules. Ils communiquent par leurs ports GRS avec une très faible latence. Au niveau de la description des modules, NVIDIA a plongé dans le domaine du OOHLS (object-oriented high-level synthesis), qui propose d'apporter les mêmes avantages en termes d'organisation du code que la programmation orientée objet à la description de puces (en SystemC).

À voir quand des cartes graphiques utiliseront ces techniques pour monter en puissance de calcul.

Source : Nvidia’s 36-module research chip is paving the way to multi-GPU graphics cards.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de darklinux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/04/2019 à 14:33
Bon , cela veux dire qu ' il plafonne ... Mais comme tout le monde à besoin de puissance de calcul ... Attendons de voir si Nvidia sort des produits commerciaux intéressant .
0  0 
Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 11/04/2019 à 16:08
Pas forcément qu'ils plafonnent, peut-être juste pour simplifier la conception des GPU : ils pourraient choisir de mettre deux modules dans le bas de gamme, trente-six dans le haut de gamme et avoir tout ce qu'ils veulent entre les deux. Intel se lance dans ce genre de voie pour leurs Xe.
0  0 
Avatar de darklinux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/04/2019 à 16:46
Je ne suis pas contre du SLI on card ... Au contraire
0  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/04/2019 à 10:13
Intéressant tout ça, à voir ce que va réaliser la firme par la suite dans ce domaine
0  0