Les cartes graphiques Intel Xe disposeront d'une implémentation matérielle du lancer de rayons
Avec des bibliothèques libres

Le , par dourouc05

89PARTAGES

7  0 
Lorsque NVIDIA avait lancé ses Quadro RTX, l'une des révolutions annoncées était l'inclusion de cœurs de calculs spécifiquement prévus pour le lancer de rayons.

L'objectif est d'améliorer le rendu des jeux, en simulant précisément le comportement de rayons de lumière dans la scène, une opération très coûteuse en temps.

Pendant ce temps, Intel concrétise ses plans de processeurs graphiques, qui devraient être commercialisés sous l'appellation Xe. La nouveauté la plus récemment annoncée est l'inclusion d'une implémentation matérielle (et pas simplement une implémentation logicielle par-dessus des cœurs de calcul génériques) du lancer de rayons, "dans la feuille de route Xe". On ne sait pas encore si ces capacités de calcul seront disponibles dès la première génération ou s'il faudra attendre, ni d'ailleurs si toutes les cartes de la gamme Xe en bénéficieront, puisque l'annonce parle assez spécifiquement des cartes pour les centres informatiques…

En parallèle, Intel affiche sa stratégie pour contrer l'autre grande "innovation" de NVIDIA dans ses cartes RTX : des cœurs spécifiquement prévus pour l'inférence dans les réseaux neuronaux. Ceux-ci sont utilisés conjointement avec les cœurs de lancer de rayons pour diminuer le nombre de rayons à simuler (plus précisément, pour éliminer le bruit dû au faible nombre de rayons lancés par rapport aux besoins pour le rendu complet d'une scène). Intel a lancé, dans ses derniers Xeon (techniquement, la "deuxième génération des processeurs Intel Xeon Scalable", un jeu d'instructions qui affiche le même objectif.

Quand NVIDIA intègre tout dans une même puce (leur gamme étant limitée à des cartes graphiques), Intel souhaite un plus grand monopole, en vendant des cartes graphiques et des processeurs principaux qui se complémentent. Quand NVIDIA est grand amateur de solutions propriétaires (l'élimination du bruit se fait avec GameWorks Ray Tracing, propriétaire — même si certaines briques de GameWorks ont été libérées ; le moteur de lancer de rayons OptiX est toujours propriétaire), Intel propose du logiciel libre (Open Image Denoise est disponible sous licence Apache, tout comme le moteur de lancer de rayons OSPRay).

Source : Intel® Rendering Framework and Intel® XE architecture poised to advance studio workflows.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de phil995511
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 12:19
Il est totalement immoral que Intel refuse d'accorder une licence x86 à Nvidia qui aimerai depuis longtemps déjà se lancer dans le marché des processeurs et qu'ils tentent de concurrencer ainsi Nvidia sur le marché des cartes graphiques qui est quasiment leur seule source de revenus.

Intel a accordé une licence à AMD (qui a sans cesse des difficultés financières), il y a bien longtemps de cela et à Via qui ne produit pour ainsi dire plus de processeurs (ils vont très mal financièrement parlant depuis un moment déjà).

Nvidia a tenté racheter Via et d'obtenir une licence x86 il y a quelques années, Intel leur a mis des bâtons dans les roues et les a empêchés d'obtenir une licence de fabrication de CPU x86.

Intel semble ne tolérer que des concurrents ayant des problèmes financiers et ne pouvant de ce fait guère leur faire d'ombre.

Intel est en situation de monopole / position dominante sur la technologie x86, qu'ils refusent de partager avec des sociétés financièrement saines. Ils devraient être mis à l'amande.
2  0 

 
Responsable bénévole de la rubrique Hardware : chrtophe -

Partenaire : Hébergement Web