Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google Glass Enterprise Edition 2 : le casque de réalité augmentée coûte 999$
Embarque un nouveau processeur et comporte diverses améliorations

Le , par Stéphane le calme

93PARTAGES

10  0 
Google a annoncé une nouvelle version de son casque de réalité augmentée Glass, destiné aux entreprises, qui est désormais désigné comme un produit Google officiel et non plus comme une expérience. Le Glass Enterprise Edition 2 coûte 999 dollars, bien que, comme son prédécesseur, il ne soit pas vendu directement aux consommateurs. Il possède un nouveau processeur, un appareil photo amélioré, un port USB-C pour un chargement plus rapide et diverses autres mises à jour.

Google ne positionne toujours pas Glass en tant que produit grand public, mais l’entreprise semble s’attendre à une augmentation des ventes de la Glass Enterprise Edition 2. L’appareil a été transféré de X « moonshot factory », une filiale de la société mère de Google, Alphabet, à la famille de produits Google, ce qui permet à Google « de répondre aux exigences du marché en pleine croissance des wearable sur le lieu du travail ».

« Glass Enterprise Edition a aidé les travailleurs de divers secteurs - de la logistique à la fabrication, en passant par les services sur le terrain - à effectuer leur travail plus efficacement en fournissant un accès mains libres aux informations et outils dont ils ont besoin pour effectuer leur travail. Les employés peuvent utiliser Glass pour accéder aux listes de contrôle, consulter les instructions ou envoyer des photos ou des vidéos d'inspection. Nos entreprises clientes ont signalé des temps de production plus courts, une qualité améliorée et des coûts réduits après l'utilisation de Glass.

« Glass Enterprise Edition 2 aide les entreprises à améliorer davantage l'efficacité de leurs employés. Depuis que nos clients ont adopté Glass, nous avons reçu de précieux commentaires qui ont directement guidé les améliorations apportées à Glass Enterprise Edition 2 ».


Le design de Glass n’a pas beaucoup changé ; il reste encore un casque relativement simple. La plupart des évolutions se passent sous le capot. En effet, Glass Enterprise Edition 2 est basé sur la plateforme Qualcomm Snapdragon XR1, qui comprend un processeur multicœur considérablement plus puissant et un nouveau moteur d'intelligence artificielle. Cela permet des économies d'énergie significatives, des performances améliorées et une prise en charge de la vision par ordinateur et des capacités avancées d'apprentissage automatique. Google indique s’être également associé à Smith Optics pour créer des cadres de sécurité compatibles avec Glass pour différents types d’environnements de travail exigeants, comme la fabrication de sols et d’installations de maintenance.

En outre, Glass Enterprise Edition 2 offre des performances et une qualité améliorées, qui s’appuient sur les fonctionnalités existantes de collaboration et de diffusion en continu de vidéos en direct de Glass. Ici, l’ajout d’un port USB-C apporte une charge plus rapide et une durée de vie de la batterie plus longue pour permettre aux clients d’utiliser Glass plus longtemps entre leurs charges.

En dehors du nouveau SoC, Glass embarque 3 Go de RAM, 32 Go de stockage, un appareil photo 8MP et le Bluetooth 5. L'écran est répertorié en tant que module d'affichage optique 640x360, une spécification qui ressemble au composant d'affichage Google Glass d'origine.

Enfin, Glass Enterprise Edition 2 est plus facile à développer et à déployer. Il repose sur Android, ce qui permet aux clients d’intégrer plus facilement les services et les API qu’ils utilisent déjà. Et afin de prendre en charge les déploiements à l'échelle, Glass Enterprise Edition 2 prend désormais en charge Android Enterprise Mobile Device Management.

Rien n'indique si une version grand public est prévue

Glass était à l'origine considéré comme un casque de réalité augmentée grand public, mais après des plaintes concernant la confidentialité et la fonctionnalité, Google l'a réinventé en tant qu'outil pour les chirurgiens, les ouvriers d'usine et d'autres professionnels. Google affirme que les entreprises ont déclaré « des temps de production plus rapides, une qualité améliorée et des coûts réduits » en utilisant Glass parce que l’outil leur fournit un accès mains libres aux informations et outils dont ils ont besoin pour effectuer leur travail

L’édition originale «Explorer Edition» coûtait 1 500 dollars. Par conséquent, bien que le coût de 999 dollars de l’Enterprise Edition 2 ne soit pas bon marché, il reste nettement plus accessible.

Concernant les plaintes de confidentialité lorsque Google proposait cette expérience à des bêta testeurs, nous pouvons rappeler qu'aux États-Unis, un homme a été arrêté par le FBI à la demande de la MPAA (Motion Picture Association of America, association qui défend les intérêts d'Hollywood), pour avoir regardé un film au cinéma équipé des Google Glass.


Il était venu voir Jack Ryan : Shadow Recruit avec sa femme. Un employé du cinéma a alors prévenu un représentant de la MPAA. Ce dernier s'est empressé de contacter le département de la Sécurité intérieure, en charge de la lutte antiterroriste mais également des affaires de piratage. Celui-ci a alors dépêché des agents pour interroger le testeur.

Pendant plus de quatre heures, l'homme a subi un interrogatoire musclé de la part du FBI. Tant bien que mal, le spectateur a expliqué qu'il portait la version 2 du prototype de Google Glass, qui permet d'intégrer des verres correcteurs à l'objet connecté, qu'il avait éteint ses lunettes mais qu'il en avait besoin pour voir. Il n'a visiblement pas été cru. Toutefois, après l'interrogatoire, les agents ont accepté de connecter le gadget à un ordinateur et ont pu constater que rien n'avait été enregistré. Pour se faire pardonner, le cinéma a offert quatre places au spectateur.

En dehors des plaintes, il y a aussi eu des réticences dans des cas d'utilisation. Nous pouvons citer le Royaume-Uni qui a fait savoir qu'il serait défavorable à l'utilisation des lunettes à réalité augmentée pendant la conduite. Dans un communiqué de presse via son porte-parole, le ministère des transports a expliqué être « bien conscient du déploiement imminent des Google Glass. Nous discutons avec la police afin de s'assurer que personne n'utilisera cette technologie en conduisant. ».

Cette mesure de sécurité a été annoncée pour rappeler la prudence au conducteur. Pour bien spécifier le contexte, il faut souligner que le Royaume-Uni avait connu une pente descendante depuis quelques années sur les accidents mortels provoqués sur ses routes. « Il est important que les conducteurs accordent toute leur attention à la route lorsqu’ils sont au volant, et qu’ils ne se comportent pas d'une manière qui les empêche d'observer ce qui se passe sur la route » avait précisé le ministère. Le porte-parole avait indiqué qu'il y avait alors déjà un « éventail d'infractions et de sanctions permettant de s'attaquer au conducteur n'accordant pas suffisamment d'attention à la route » sans pour autant préciser les peines encourues pour ces utilisateurs de Google Glass.

Plusieurs autres sociétés travaillent également sur des lunettes de réalité augmentée destinées aux entreprises, telles que Microsoft, Vuzix et Epson. Dans le même temps, la recherche axée sur le consommateur n’a pas beaucoup progressé, malgré l’existence de lunettes intelligentes comme la North Focals. Sortir Glass du programme X semble être un vote de confiance de Google, mais pour le moment, rien n'indique qu'il soit destiné à un public plus large.

Source : Google

Et vous ?

Que pensez-vous du concept des casques de réalité augmentée en général et des Google Glass Enterprise Edition 2 en particulier ?
Ce casque vous serait-il utile en entreprise ?
Que pensez-vous de l'idée « d'oublier » dans un premier temps les particuliers ?

Voir aussi :

Google met une pause à sa collaboration avec Huawei : plus de PlayStore, plus de Gmail pour les futurs smartphones Android du constructeur chinois
Google utilise Gmail pour suivre l'historique de tous vos achats en ligne, et il est difficile de le supprimer
Italie : Google se retrouve dans le viseur de l'autorité de la concurrence, accusé d'abus de position sur le marché des smartphones
Google, Facebook et Twitter ont été réprimandés pour n'en avoir pas fait assez dans la lutte de l'UE contre les fake news

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kulvar
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/05/2019 à 15:07
Comme ça, Google saura en permanence ce que nous regardons, où nous regardons, pendant combien de temps, ...
2  0 
Avatar de denis18
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 11:33
Mais alors a quoi il sert et que fait-il ?
0  0 
Avatar de denis18
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 12:13
Son écran a cristaux liquides permet de visualiser des scènes géométriques qui sont représenté en 3 dimensions, en temps réel.
Puis grâce à sa caméra faire de la reconnaissance faciale, en analysant une base de photographies d'identité.
Ou chacun pourra être reconnu instantanément, une fois identifié toute les données numériques pourront être "plaquer"
visualisées sur cette écran, identifiant de connexion et compte bancaire aussi.
Pour les ouvriers ce casque de réalité virtuel pourra reconnaître la position des marteaux dans son espace de travail.
Et de montrer le plan d'un chantier hypothétique en cours de fabrication, pour bien se repérer dans son activité.
denis B.
0  0 
Avatar de pierre.E
Membre actif https://www.developpez.com
Le 26/05/2019 à 10:47
ca fait peur ca
Un employé du cinéma a alors prévenu un représentant de la MPAA. Ce dernier s'est empressé de contacter le département de la Sécurité intérieure,
0  0