ARM coupe ses liens avec Huawei à cause des sanctions US
Ce qui menace la capacité du Chinois à concevoir de nouvelles puces pour ses smartphones

102PARTAGES

16  0 
Le concepteur britannique de puces, ARM, a mis un terme à ses relations avec Huawei dans un souci de se conformer aux sanctions prises par les USA contre le géant chinois des télécoms. Comme nous l'avons rapporté la semaine passée, l'administration Trump a en effet publié un décret qui place Huawei sur une liste noire, une décision qui contraint les entreprises américaines à ne plus faire d'affaires avec le géant chinois des télécoms, à moins d'avoir une autorisation officielle.

Avec cette sanction, Huawei a vu rapidement ses partenaires US commencer à suspendre leurs relations commerciales jusqu'à nouvel ordre. C'est le cas de Google, l'éditeur de l'OS utilisé par les téléphones Huawei, mais aussi bon nombre de fournisseurs de semi-conducteurs entre autres entreprises technologiques : Intel, Qualcomm, Xilinx, Broadcom, Qorvo, Micron Technology et Western Digital.

Ce mouvement ne s'est toutefois pas limité aux USA. Le fabricant allemand de puces Infineon Technologies a par exemple suspendu ses livraisons de composants à Huawei, tandis que d'autres firmes technologiques en Europe et en Asie ont indiqué étudier les conséquences du décret de Trump pour leurs entreprises. Il s'agit notamment du fabricant franco-italien de puces ST Microelectronics ; Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. (TSMC), le principal fournisseur asiatique de puces en Chine ; Toshiba Memory, le deuxième fournisseur mondial de mémoire flash au monde ; et le fournisseur d'écrans Japan Display Inc.

Il semble en effet que les entreprises étrangères utilisant une certaine quantité de technologie américaine dans la fabrication de produits qu'elles vendent à Huawei sont également soumises à la même restriction. Elles risquent donc des répercussions juridiques aux États-Unis si elles ne se conforment pas au décret de Donald Trump. Elles pourraient elles-mêmes être inscrites sur une liste noire. C'est ce qui explique la décision du concepteur de puces ARM, racheté en 2016 par le Japonais Softbank, mais qui maintient son siège à Cambridge.

La société britannique a ordonné à ses employés de suspendre « tous les contrats actifs et engagements en cours » avec Huawei après que les États-Unis ont ajouté Huawei à une liste d'entreprises avec lesquelles les entreprises US ne peuvent pas traiter. ARM a déclaré dans un mémo interne que ses conceptions contenaient une technologie d'origine américaine. Par conséquent, son personnel n'était plus autorisé à « fournir de l'assistance, des technologies (logiciels, codes ou autres mises à jour) ou engager des discussions techniques » avec Huawei.

« ARM se conforme aux dernières restrictions établies par le gouvernement américain et est en discussion avec les agences gouvernementales américaines appropriées pour s'assurer que nous restons en conformité », a déclaré un porte-parole d'ARM dans un communiqué. « ARM apprécie sa relation avec notre partenaire de longue date HiSilicon [la branche de Huawei spécialisée dans les semi-conducteurs, NDLR] et nous espérons une résolution rapide de ce problème. »


Si Huawei dit avoir un plan B pour contourner Android, sans ARM, ce serait plus difficile de surmonter les restrictions des USA. ARM propose en effet des architectures qui sont vendues sous licence de propriété intellectuelle à de nombreux concepteurs. Elle propose différentes options dans lesquelles les constructeurs peuvent prendre ce qui les intéresse pour compléter avec leurs options propres ou celles de concepteurs tiers. Aujourd'hui, ARM est surtout connue pour ses systèmes sur puce (SoC), intégrant sur une seule puce : microprocesseur, processeur graphique (GPU), DSP, FPU, SIMD, et contrôleur de périphériques. Et ceux-ci sont présents dans la majorité des smartphones et tablettes.

Par conséquent, lorsque vous entendez parler d'un appareil alimenté par une puce Samsung Exynos, Qualcomm Snapdragon ou Apple A11, c'est toujours la technologie ARM qui est impliquée. Comme Apple et des fabricants de puces tels que Qualcomm, Huawei utilise la propriété intellectuelle d'ARM pour concevoir les processeurs qui alimentent ses smartphones. Autrement dit, ARM est à la base de la conception des puces pour les smartphones Huawei. Pour cette raison, certains analystes estiment que la décision d'ARM constitue un obstacle insurmontable pour Huawei. Cela paralysait potentiellement la capacité de la société chinoise à fabriquer de nouvelles puces pour ses futurs smartphones.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous du fait que les entreprises étrangères reconsidèrent leurs relations avec Huawei à cause d'une décision US ?
Cela ne devrait-il pas interpeller l'Europe sur la nécessité d'être technologiquement souveraine ?

Voir aussi :

La Chine prévoit un fonds de 47 milliards de dollars pour stimuler son industrie de semi-conducteurs et réduire le fossé technologique avec les USA
La Chine aurait commencé la production de ses processeurs x86 pour serveurs basés sur AMD Zen, Dhyana serait un clone pur et simple d'EPYC
Les USA envisagent de reconsidérer leur coopération avec les alliés qui utilisent les équipements 5G de Huawei en ne partageant plus les informations
Technologie 5G : la France dégaine la « loi Huawei », ou plutôt une « réponse technique et technologique à un problème technique et technologique. »
USA : la bataille opposant ZTE et les États-Unis touche à sa fin suite à un accord autour d'un dépôt d'entiercement de 400 millions de dollars
Les sanctions américaines contre ZTE pourraient à nouveau entrer en vigueur après un vote du Sénat malgré les efforts de Donald Trump

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 8:00
il me semble que arm c'est softbank donc japonais... comme je l'avais prédit le Japon aussi rentre dans la guerre au coté des USA, il manque encore l'annonce officiel de l'inde et la corée du sud.
Les usines en chine vont délocalisé en Inde et la corée du sud vas officialiser son soutiens auprès de trump et ce sera enfin la fin de la chine.
2  5 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 8:23
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
comme je l'avais prédit le Japon aussi rentre dans la guerre au coté des USA
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale le Japon suit les ordres des USA. (c'était pareil avec l'Allemagne mais ça a un tout petit peu évolué)

Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
ce sera enfin la fin de la chine.
Seul Huawei est concerné...
Il y a encore plein d'autres entreprises chinoises.
1  1 
Avatar de darklinux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 8:52
C 'est Apple qui va morfler ...
5  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 9:35
J'attends avec impatience la réaction du gouvernement chinois. Parce que les USA sans la Chine, c'est pas grand-chose...
1  1 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 9:42
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
J'attends avec impatience la réaction du gouvernement chinois. Parce que les USA sans la Chine, c'est pas grand-chose...
Ils ont déjà réagi, ils ont interdit à Tencent video (ou je sais plus le nom exact), de diffuser le dernier épisode de Game of Thrones... (véridique)

Je peux te dire que Trump ne savait plus où se mettre !

0  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 9:46
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Parce que les USA sans la Chine, c'est pas grand-chose...
Ouais mais la Chine sans les USA non plus, il y a plein d'entreprises US qui font fabriquer en Chine.

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Si Huawei dit avoir un plan B pour contourner Android, sans ARM, ce serait plus difficile de surmonter les restrictions des USA. ARM propose en effet des architectures qui sont vendues sous licence de propriété intellectuelle à de nombreux concepteurs. Elle propose différentes options dans lesquelles les constructeurs peuvent prendre ce qui les intéresse pour compléter avec leurs options propres ou celles de concepteurs tiers. Aujourd'hui, ARM est surtout connue pour ses systèmes sur puce (SoC), intégrant sur une seule puce : microprocesseur, processeur graphique (GPU), DSP, FPU, SIMD, et contrôleur de périphériques. Et ceux-ci sont présents dans la majorité des smartphones et tablettes.

Par conséquent, lorsque vous entendez parler d'un appareil alimenté par une puce Samsung Exynos, Qualcomm Snapdragon ou Apple A11, c'est toujours la technologie ARM qui est impliquée. Comme Apple et des fabricants de puces tels que Qualcomm, Huawei utilise la propriété intellectuelle d'ARM pour concevoir les processeurs qui alimentent ses smartphones. Autrement dit, ARM est à la base de la conception des puces pour les smartphones Huawei. Pour cette raison, certains analystes estiment que la décision d'ARM constitue un obstacle insurmontable pour Huawei. Cela paralysait potentiellement la capacité de la société chinoise à fabriquer de nouvelles puces pour ses futurs smartphones.
Là c'est chaud, il faut créer une nouvelle architecture de puce.
Ce serait intéressant qu'une entreprise Chinoise ne soit pas loin de sortir une technologie qui puisse remplacer celle d'ARM.
Les chinois peuvent créer des technologies qui deviendront les nouveaux standards. (et les entreprises US perdront des places)

Peut-être qu'un jour il y aura des processeurs chinois qui seront au niveau de ceux d'AMD et d'Intel.

Les entreprises chinoises sont peut-être en train de s'émanciper des entreprises US.
La Chine passe de "l'usine du monde" au "bureau d'étude du monde" et là les USA rigolent moins.
2  1 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 10:24
au rythme auquel ces deux états se pilonnent, ça ne peut aller qu'en empirant.
Par ailleurs, les 40 dernières années à servir d'usine du monde ont permis aux Chinois d'acquérir en 10 fois moins de temps le savoir et la technologie pour devenir autonome dans presque tous les domaines.

Je vous donne une des raisons pour laquelle cela s'envenime : Huawei se libère d’Intel en créant son propre processeur de serveurs, à ça vous rajoutez le bordel en mer de Chine, l'avance technologique et industrielle sur la 5G et l'expansionnisme dont fait preuve l'empire du milieu et vous avez tous les ingrédients pour une super télé-réalité avec des milliards de spectateurs.

L'arme la plus destructrice détenue par la Chine est le dollar : Les plus grosses réserves de change en dollars américain sont détenues par la Chine (et de loin), il leur suffirait de les lâcher dans la nature pour que les USA se trouvent en difficulté. Attaquer les USA sur leur monnaie c'est quasiment déclarer la guerre (militairement parlant).

Le reste, c'est que dalle. Il y aura de nouvelles puces entièrement made in China (conception, architecture et fabrication). Ils doivent quand même se marrer en haut lieu.
6  1 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 10:41
sera enfin la fin de la chine
Tu veux dire la fin des USA (du moins de leur domination). Les USA n'ont plus aucun amis ils font à la fois la guerre avec la Chine, l'Iran, l'Europe, l'Amérique Latine, et le Moyen-Orient (via la guerre contre le terroriste)... Les seuls amis qu'ils a sont ceux qui veulent profiter de lui (Japon et Emirat-Arabe-Unis / Arabie Saoudite (pour faire la guerre au Yemen ou toute quiétude)).
Ils sont relativement fort économiquement comme l'Europe avant que cette dernière se ruine avec les 2 guerres mondiales au profit des USA. Mais l'économie des USA commence à souffrir notamment dans la Tech qu'au passage Trump déteste. La tech souffre tant a cause de cette guerre économique que de la défiance de l'Europe, Europe qui profite de l'anti-américanisme pour pénaliser ces sociétés dans un contexte de tensions avec Airbus. Pour autant l'Europe n'a aucune envie de sanctionné Huawei, il font mine de faire attention a Huawei mais ils font au moins autant attention aux géants américains concurrent de Huawei.
3  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 11:20
Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
Attaquer les USA sur leur monnaie c'est quasiment déclarer la guerre (militairement parlant).
C'est vrai, plein de guerres ont eu lieu car un pays producteur de pétrole a essayé de passer par une autre monnaie.
Le pétrole c'est ce qui fait survivre le dollar. (pétrodollar)

Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
Il y aura de nouvelles puces entièrement made in China (conception, architecture et fabrication).
Ouais mais ça risque de prendre du temps. Cela dit ce serait marrant une annonce surprise "ça y est on a nos puces, ont peut se passer d'ARM !".
C'est chouette de voir un pays essayer de devenir autonome, c'est très dangereux de dépendre des autres, après t'es à leur merci.

Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Europe qui profite de l'anti-américanisme pour pénaliser ces sociétés dans un contexte de tensions avec Airbus. Pour autant l'Europe n'a aucune envie de sanctionné Huawei, il font mine de faire attention a Huawei mais ils font au moins autant attention aux géants américains concurrent de Huawei.
Je ne suis pas d'accord avec cette analyse.
Déjà l'Europe c'est pas un truc homogène, chaque nation à sa position face aux USA, il y a des pays membre de l'UE qui sont très pote avec les USA et il y a des pays qui se rapprochent de la Russie par exemple.

En France on a donné plein de grosses entreprises Française aux USA.
Vente d'Alstom: un ex-dirigeant incarcéré accuse les États-Unis de chantage
Nouvelle étape dans le thriller industriel de la vente d'Alstom à General Electric. Un ancien dirigeant, incarcéré deux ans aux États-Unis, affirme que les Américains ont voulu faire pression sur l'équipe dirigeante pour les obliger à vendre l'entreprise.

«Pantin dans les mains de la justice américaine» et «victime de la stratégie» du PDG Patrick Kron: un ex-dirigeant Alstom livre son témoignage sur les dessous du rachat du groupe français par General Electric dans un livre à paraître mercredi.
Comment les États-Unis espionnent-ils les fleurons de l'aéronautique française ?
Dans une note qu'elle a adressée à l'exécutif, et dont le Figaro a eu connaissance, la DGSI rapporte que les États-Unis ne ménagent pas leurs efforts pour obtenir des secrets industriels étrangers. Dans leur ligne de mire, Airbus mais aussi de nombreuses PME françaises.
Affaire Total: la justice US comme outil de guerre économique
"La justice américaine peut mettre la pression sur des BNP Paribas, sur des BP, sur des Total, on comprend très bien le message et cela doit rendre les européens plus dociles dans les négociations, dans la mesure où de toute façon les européens n’ont à leur disposition aucun moyen de riposte", a-t-il ajouté.
Le gouvernement français est soumis aux USA :
Quand Nicolas Sarkozy vendait l'or français pour une poignée de cacahuètes
En mai 2004, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Economie, annonce la vente de 500 à 600 tonnes d'or de la Banque de France sur 5 ans. La France pourra placer l'argent ainsi dégagé sur des devises et des placements obligataires, dont les intérêts serviront à réduire la dette. Une erreur d'appréciation que met en avant la Cour des comptes dans son rapport annuel.

Mauvaise idée

Mauvaise idée : entre 2004 et 2011, le prix moyen de l'once d'or explose: il est passé de 409,72 dollars à 1 384,21 dollars. D'ailleurs au même moment, les banques centrales européenne et les banques centrales des Etats de la Zone euro, ainsi que la banque suisse et la suédoise Sveriges Riksbank décident de limiter leurs ventes d'or.
Vendre de l'or contre du dollar c'est le pire calcul de l'univers.
1  3 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 12:12
La Chine comme les Etats-Unis disposent de différentes cartes à jouer dans ce contexte de guerre économique. L'une de ces cartes est représentée par les terres rares utilisées dans tous les produits de nouvelles technologies. Si la Chine abat cette carte, je ne donne pas cher de l'industrie de la tech dans le reste du monde.
9  1 
Responsable bénévole de la rubrique Hardware : chrtophe -

Partenaire : Hébergement Web