AMD impressionne avec son CPU Ryzen 9 3950X à 16 cœurs
Peut-il symboliser la fin de la domination d'Intel dans le monde du jeu ?

5PARTAGES

16  0 
En début d’année, AMD a profité du CES 2019 pour confirmer l’arrivée à la mi 2019 de ses CPU de bureau Ryzen de 3e génération qui portent le nom de code Mattise et d’une nouvelle plateforme architecturée autour d’un nouveau chipset (le X570) pour leur support optimal. Ces nouveaux CPU sont basés sur l’architecture x86 Zen 2 introduite lors de la présentation des puces EPYC Rome et compatibles avec le socket AM4 existant.


Pour rappel, Zen 2 tire parti de la technologie de gravure en 7 nm de TSMC et permet à AMD de faire un bond de géant en passant directement du 12 nm au 7 nm. Le procédé de gravure en 7 nm mis au point par le fondeur taïwanais promet de diviser la consommation par 2, de doubler la densité et de fournir 1,25 fois de performance en plus à puissance/performance égale sur les nouvelles puces qui l’exploiteront.

Avec Zen 2, AMD a poussé à son maximum le modèle de conception non monolithique initié avec Zen en utilisant plusieurs die gravés en 7 nm, comportant chacun plusieurs CCX, qui seront connectés à un die E/S gravé en 12 nm qui contrôle toute la mémoire, les E/S et les interconnexions auxquelles la puce peut accéder directement. Résultat : l’un des points forts de Zen 2 réside dans l’augmentation de la densité du cœur d’un facteur 2X, ce qui autorise désormais l’intégration de jusqu’à 64 cœurs / 128 threads par puces et donc deux fois plus de Core Complex (CCX) et de die sur un même package. En outre, Zen 2 autorise des montées en fréquence plus agressive et le support natif de la DDR4-3600, alors qu’il était jusqu’à présent limité à la DDR4-2667.


AMD a promis, à travers Zen 2, une augmentation de l’IPC de 15 % environ par rapport à Zen + ainsi qu’un débit deux fois supérieur à celui offert par Zen, grâce notamment au support du PCIe Gen 4.0, à un pipeline d’exécution entièrement redessiné, à un cache plus volumineux, à l’accroissement de la bande passante et à l’amélioration des algorithmes de pre-fetching. La nouvelle architecture CPU de l’entreprise inclut également des optimisations matérielles en matière de sécurité pour renforcer la protection des processeurs de la marque contre les nombreuses failles matérielles découvertes au cours des derniers mois, même si ses processeurs restent largement moins affectés que ceux de la concurrence. AMD avait déjà un support logiciel solide en matière de sécurité et ce dernier aurait encore été amélioré par le biais de plusieurs atténuations logicielles de bas niveau.


Plus récemment, le fondeur fabless de Sunnyvale a profité de l’E3 pour dévoiler ses nouveaux CPU de bureau grand public basés sur l’architecture Zen 2 (architecture Zen de troisième génération). Grâce à sa nouvelle offre, AMD est persuadé qu'il peut désormais affronter d'égal à égal, voire même surpasser, son concurrent Intel sur tous les tableaux (efficacité énergétique, création de contenu, édition vidéo, jeu, animation, rendu 3D…). À ce propos, Travis Kirsch d’AMD a déclaré : « Je ne pense pas qu’il y ait une quelconque raison pour laquelle les gens achèteraient un processeur Intel après cela ».

Le défi insidieux lancé récemment par Intel à AMD consiste à ne plus afficher des benchmarks qui mettent surtout en avant les capacités multithreadées de ses Ryzen, mais d’utiliser plutôt « le jeu dans le monde réel » comme le nouvel outil de comparaison. C’est probablement la raison qui a poussé la firme de SunnyVale a dévoilé ses nouveaux processeurs lors de l’E3, au lieu du dernier Computex. La société a partagé des données qui suggèrent que ses nouveaux processeurs Ryzen gravés en 7 nm sont non seulement moins chers et moins énergivores, plus rapides dans les tâches liées à la création en raison des cœurs supplémentaires qu’ils embarquent, mais également au coude à coude avec les meilleurs produits d’Intel en matière de jeu. En agissant de la sorte, AMD a probablement voulu battre son concurrent à son propre jeu en faisant tomber un autre dogme : la domination d’Intel dans le monde du jeu vidéo et la course aux FPS (image par seconde).

L’écurie des rouges vient d’officialiser six modèles : deux Ryzen 5, deux Ryzen 7 et deux Ryzen 9 - une série jusqu’à lors associée aux processeurs ThreadRipper de la marque ciblant les marchés du HEDT (High-End Desktop) et du SHED (Super High-End Desktop). Il s’agit des : Ryzen 5 3600, Ryzen 5 3600X, Ryzen 7 3700X, Ryzen 7 3800X, Ryzen 9 3900X et Ryzen 9 3950X. Ils devraient être tous accompagnés par un refroidisseur à éclairage LED-lit, le Wraith Prism RGB, qui prendrait en charge l’éclairage Razer Chroma. La société a également annoncé deux modèles d’APU, les Ryzen 5 3400G et Ryzen 3 3200G, basés sur Zen + et Vega. Dans le cas du Ryzen 3400G, par exemple, AMD estime que son iGP (circuit graphique embarqué) est le plus puissant que l’on retrouve à l’heure actuelle sur un processeur x86 de bureau.


On peut noter que les ThreadRipper de seconde génération d’AMD basés sur Zen+ étaient au nombre de quatre (les Ryzen 2990WX, 2970WX, 2950X et 2920X), contre deux pour les CPU ThreadRipper de première génération (les Ryzen 1950X et 1920X). On pourrait donc supposer que les deux Ryzen 9 de la série 3000 qui viennent d’être dévoilés ne représentent qu’une partie de l’offre CPU x86 ultra haut de gamme d’AMD. Ces deux modèles remplaceraient respectivement les Ryzen 2950X et 2920X en se positionnant comme la nouvelle offre de la marque sur le marché du HEDT. AMD pourrait par la suite sortir deux autres modèles ciblant cette fois le marché du SHED et qui viendrait cette fois remplacer les Ryzen 2990WX et 2970WX avec pourquoi pas une nouvelle plateforme qui succèderait au X399.

D’après AMD, le nouveau Ryzen 7 3700X, par exemple, offrirait 75 % de performances en plus que le Ryzen 2700X dans les tests multithreadés effectués sous Cinebench R20. Au cours de ce même test, le système basé sur le Ryzen 7 3700X aurait consommé 135 Watts seulement, contre 195 Watts pour le système basé sur le Ryzen 7 2700X.

Pour sa part, le Ryzen 9 3950X d’AMD (16 cœurs, 32 threads) annoncé à 749 $ se positionne comme le vaisseau amiral de cette nouvelle famille, le processeur pour bureau Ryzen le plus performant à l’heure actuelle et un sérieux concurrent pour de nombreux produits d’Intel, notamment son Core i9-9960X. Sa fréquence de base est 3,5 GHz (4,7 GHz en mode Boost) pour un TDP impressionnant de seulement 105 Watts (valable uniquement pour la fréquence de base).


Une équipe spécialisée dans l’overclocking a même réussi à faire monter le Ryzen 9 3950X d’AMD à 5 GHz sur tous ses cœurs (à 1,608 V) sur une carte mère basée sur le nouveau chipset X570, grâce à un système de refroidissement à l’azote liquide.


Trois records ont été battus durant cette séance d’overclocking :
  • Cinebench R15 : Ryzen 9 3950X @ 5434 points (détenteur précédent : Core i9-9960X @ 5320 points) ;
  • Cinebench R20 : Ryzen 9 3950X @ 12167 points (détenteur précédent : Core i9-7960X @ 10895 points) ;
  • Geekbench 4 : Ryzen 9 3950X @ 65499 points (détenteur précédent : Core i9-7960X @ 60991 points).

En outre, une diapositive publiée par Benchlife vient confirmer que le chipset X570 et les Ryzen 3000 prennent en charge des fréquences DDR4 beaucoup plus élevées qu’auparavant. Il serait possible de faire monter la fréquence des modules RAM jusqu’à 5100 MHz (CL18-21-21-56) sans faire appel à un système de refroidissement spécial.


Signalons au passage que Microsoft a prévu de nouvelles « optimisations logicielles » afin de corriger les défauts éventuels qui affectaient le support des architectures Zen, Zen+ et Zen2 sur Windows 10 et ne permettaient pas l’exploitation optimale des processeurs de la marque avec l’OS de Microsoft. Ces problèmes étaient vraisemblablement liés à la mise en œuvre des processus de meilleure assignation de nœuds dans un système de traitement de données à architecture de mémoire non uniforme (NUMA) par l’ordonnanceur, autrement dit à la manière dont l’ordonnanceur de Windows 10 répartissait la charge de travail sur les cœurs des CPU Ryzen. En janvier dernier, AMD et Microsoft ont d’ailleurs annoncé qu’ils travaillaient ensemble pour améliorer les performances des CPU Ryzen Threadripper et EPYC sur les plateformes Windows.

AMD a précisé qu’à partir de Windows 10 May 2019 Update les optimisations apportées au système d’exploitation permettront de répartir de manière optimale la charge de travail sur tous les cœurs des CPU Ryzen, afin de réduire considérablement la latence. Ces améliorations devraient également contribuer à une meilleure gestion de la fréquence d’horloge des puces. AMD a déclaré qu’avec les versions précédentes de Windows 10, il pouvait s’écouler environ 30 millisecondes pour que le CPU atteigne sa vitesse maximale, alors qu’avec Windows 10 May 2019 Update ce délai est ramené à une ou deux millisecondes. Toujous d’après l’écurie des rouges, ces correctifs permettraient d’accroitre les performances des systèmes Ryzen de 6 à 15 %, lors des séances de jeu.


Citant des jeux populaires comme Call of Duty Black Ops, GTA V, Counter Strike - Global Operations, PUBG et Rocket League, AMD a déclaré que son Ryzen 7 3800X vendu à 399 $ était au moins aussi performant que le Core i7-9700K (409 $) ou le Core i9-9900K à 8 cœurs d’Intel pendant les sessions de jeu en 1080P (FHD). Bien entendu, ces allégations doivent être prises avec des pincettes, car personne n’a encore testé indépendamment ces nouveaux CPU Ryzen.


Avec ses Ryzen 9, Ryzen 7 et Ryzen 5, AMD dispose de sérieux atouts dans sa manche, notamment en termes de sécurité, de nombre de cœurs physiques / threads par rapport aux Core i9, Core i7 et Core i5 de la firme de Santa Clara. Dans les applications réellement capables de tirer parti du potentiel de tous ces threads et cœurs, AMD sortirait probablement le plus souvent vainqueur lors de duel face à une alternative de la concurrence, surtout si on tient compte de la baisse de performance qui touche les processeurs d’Intel une fois les solutions de mitigation les ciblant déployées.

Source : AMD

Et vous ?

Que pensez-vous de la nouvelle offre d'AMD en matière de CPU et du Ryzen 9 3950X en particulier ?
Peut-il symboliser la fin de la domination d'Intel dans son dernier bastion (le jeu) ?
Seriez-vous tenter de migrer vers un système équipé de l'un de ses nouveaux CPU à la vue de leurs spécifications ?
Intel a-t-il du soucis à se faire sur le marché des processeurs x86 de bureau ?

Voir aussi

EPYC Rome, la seconde génération de CPU serveur d'AMD basée sur Zen 2 et le 7 nm avec 64 cœurs/128 threads : alerte rouge pour Intel sur le HPC ?
AMD annonce ses ThreadRipper de 2e génération : jusqu'à 32 cœurs/64 threads et 250 W de TDP, des CPU qui n'ont jamais aussi bien porté leur nom

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/06/2019 à 11:31
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
À ce propos, Travis Kirsch d’AMD a déclaré : « Je ne pense pas qu’il y ait une quelconque raison pour laquelle les gens achèteraient un processeur Intel après cela ».
Ça doit faire 15 ans que les fans d'Intel répètent en boucle que les processeur AMD chauffent et ont des performances monocœur plus faible que que les processeurs Intel.
Pour eux AMD c'est cheap, alors qu'Intel c'est du haut de gamme.
Ils vont avoir du mal à assimiler qu'aujourd'hui AMD propose des processeurs plus puissants, qui consomment et chauffent moins que les meilleurs processeurs Intel.
Après ils sont libre de mettre 600€ dans un i9-9900K...

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Que pensez-vous de la nouvelle offre d'AMD en matière de CPU et du Ryzen 9 3950X en particulier ?
C'est toujours chouette de voir AMD de proposer des processeurs puissants avec un excellent rapport qualité/prix.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Peut-il symboliser la fin de la domination d'Intel dans son dernier bastion (le jeu) ?
Je ne sais pas...
Avec AMD tu peux avoir mieux pour moins cher, mais il y aura toujours des gens qui préféreront Intel.
Et en plus Intel finira par sortir une nouvelle génération de processeur.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Intel a-t-il du soucis à se faire sur le marché des processeurs x86 de bureau ?
Non parce qu'il y a une grosse inertie.
Comment ça x86 ? (Ça ne veut pas dire 32 bits ? Ça existe encore ? Je n'ai utilisé que des processeurs 64 bits depuis 2004).
3  0 
Avatar de TheDarkgg
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/06/2019 à 13:38
Non x86 ne veut pas dire 32 bits, c'est un jeu d'instruction implémenté depuis l'intel 8086 !
Ce jeu d'instruction est aussi utilisé par AMD et ses CPU.
3  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/06/2019 à 14:27
Mais souvent, on désigne les applications compatibles 32bits et 64bits par la mention --> x86-64.
Est-ce que cette appellation est correcte, ou bien un abus de langage... j'en sais rien ! ^^'
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/06/2019 à 10:32
Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
Le problème d'AMD c'est du coté marketing, une personne lambda ne le saura pas
Une personne lamba ne va pas acheter des composants et se monter un PC.
Ceux qui vont monter leur premier PC vont entendre parler d'AMD. (il y a des Memes "PC Master Race" et on voit souvent des processeurs AMD)

Les gens achètent moins de pc de bureau qu'avant
Le grand public ne doit pas tellement faire attention au processeur quand il achète un pc portable. (c'est plus facile de regarder la RAM ou le stockage)
Bon après il y a les gars qui n'y connaissent rien et qui disent "j'ai un i7 " ce qui ne veut rien dire vu qu'il existe des i5 plus puissant que des i7 (si on compare certains des premiers i7 (Core i7-920) avec certains des derniers i5 (i5-8400)).
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/06/2019 à 11:50
Il parait qu'Intel va baisser le prix de certains de ces processeurs pour répondre à AMD.
C'est chouette ce genre de concurrence.

Ce n'est pas comme quand Orange, Bouygue, SFR s'arrangeaient entre eux pour ne pas baisser les prix...
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/06/2019 à 9:31
Intel dit qu'avec AMD ils sont au coude-à-coude.
J’espère que ça va se traduire par des futurs processeurs très puissants et une baisse des prix des processeurs existants.

Le retour tonitruant d'AMD motive Intel à bosser sur un nouveau gros projet.

Bon après Intel pèse 10 fois AMD (Intel : 70,1 milliard de $, AMD : 6,48 milliards de $).
2  0 
Avatar de andry.aime
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/07/2019 à 13:31
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Intel dit qu'avec AMD ils sont au coude-à-coude.
On va voir après les benchs des utilisateurs la semaine prochaine . Mais si les résultats ne sont pas loin des benchs des ingénieurs d'AMD, ça ne va être que des avantages pour les clients des deux, les fans d'intel verraient (s'ils ne voient pas déjà) le prix de leurs CPU favoris diminués, et ceux d'AMD des CPU aussi performants, mais moins cher et moins énergivore.

Mais Intel a aux moins deux défis à surmonter, la taille de gravure et les failles de sécurités dont les derniers correctifs ne sont que des mitigations.
2  0 
Avatar de ABCIWEB
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/06/2019 à 8:23
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
On peut noter que les ThreadRipper de seconde génération d’AMD basés sur Zen+ étaient au nombre de quatre (les Ryzen 2990WX, 2970WX, 2950X et 2920X), contre deux pour les CPU ThreadRipper de première génération (les Ryzen 1950X et 1920X). On pourrait donc supposer que les deux Ryzen 9 de la série 3000 qui viennent d’être dévoilés ne représentent qu’une partie de l’offre CPU x86 ultra haut de gamme d’AMD. Ces deux modèles remplaceraient respectivement les Ryzen 2950X et 2920X en se positionnant comme la nouvelle offre de la marque sur le marché du HEDT. AMD pourrait par la suite sortir deux autres modèles ciblant cette fois le marché du SHED et qui viendrait cette fois remplacer les Ryzen 2990WX et 2970WX avec pourquoi pas une nouvelle plateforme qui succèderait au X399.
AMD avait aussi un 8 cores (le 1900X) dans sa première génération ThreadRipper. Ce n'est donc pas impossible qu'ils gardent un 16 cores avec des fréquences un peu supérieures pour le SHED qui serait une entrée de gamme pour les plateformes avec la gestion de mémoire sur 4 canaux, et possibilité ensuite d'évoluer jusqu'à 32 cores.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Pour sa part, le Ryzen 9 3950X d’AMD (16 cœurs, 32 threads) annoncé à 749 $ se positionne comme le vaisseau amiral de cette nouvelle famille, le processeur pour bureau Ryzen le plus performant à l’heure actuelle et un sérieux concurrent pour de nombreux produits d’Intel, notamment son Core i9-9960X. Sa fréquence de base est 3,5 GHz (4,7 GHz en mode Boost) pour un TDP impressionnant de seulement 105 Watts (valable uniquement pour la fréquence de base).
Oui et dans Geekbench, c'est même le i9-9980XE qui est malmené en single-core et ridiculisé en multi cores. Bon ça reste un bench qui est non représentatif des applications réelles mais ça donne quand même des perspectives encourageantes.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Peut-il symboliser la fin de la domination d'Intel dans son dernier bastion (le jeu) ?
Pour dépenser 500€ à 600€ pour un i9 9900K 8 cores destiné au jeu, qui sera peut-être meilleur dans certains cas mais uniquement pour ceux qui achètent des cartes graphiques haut de gamme pour jouer en Full HD, il faut avoir des moyens financiers illimités et un niveau de réflexion très limité parce qu'en 4K (qui est la cible des cartes haut de gamme) c'est la carte graphique qui est limitante, pas le CPU.

Selon moi, ce sont plutôt les Ryzen 3600 à 3800X qui sont un danger pour Intel, car c'est le plus gros du marché pour les budgets moyens (200-400€) et je ne pense pas que le i9 9900KS qui va gratter encore quelques FPS au prix fort quitte à transformer le processeur en grille pain, suffise à entrainer le reste de la gamme d'Intel. Et puis le standard des années à venir pour le jeu c'est 8 cores (dixit Sony et Microsoft qui utiliseront Ryren 8 cores + navi dans leurs consoles) il est donc peu probable qu'un joueur normal, à moins de faire de la diffusion streaming en même temps, ait besoin d'un 12 ou 16 cores.

Cela dit, pour ceux qui ont plus de moyens, le 3900X 12 cores pourra facilement se vendre à la place de l'i9 9900K s'il est au même prix, puisqu'il sera beaucoup plus polyvalent. Par contre il faut clairement avoir d'autres préoccupations que les jeux pour se tourner vers le 3950X, à moins de vouloir absolument le nec plus ultra à tout prix.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Intel a-t-il du soucis à se faire sur le marché des processeurs x86 de bureau ?
J'ai lu que google et amazon allaient migrer certaines de leurs fermes de serveur en EPYC. Cela risque de faire réfléchir les grands comptes, et donc aussi concerner les ordinateurs de bureau pour les entreprises. D'autant plus que les failles de sécurité qui touchaient plus Intel qu'AMD ont du les faire tiquer pas mal.

Et pour le particulier lambda, la bonne réputation d'Intel ne tiendra pas infiniment face à la réalité du rapport performances/prix. Intel perd logiquement et continuellement des parts de marché depuis la première génération Ryzen, et la troisième génération risque de faire encore plus mal. Ce serait catastrophique pour eux si la future génération Ice Lake en 10nm qu'ils sortiront l'année prochaine pour les ordinateurs de bureau n'était pas plus abordable que leurs i9 actuels. D'ici là, ils ne peuvent que faire le gros dos et des effets d'annonce pour espérer que la seconde partie de l'année ne soit pas trop catastrophique.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Seriez-vous tenter de migrer vers un système équipé de l'un de ses nouveaux CPU à la vue de leurs spécifications ?
Oui mais le soucis est le prix des cartes X570 qui s'envole pour un PCIE 4.0 certes plus performant que le 3.0, mais qui pour la majorité des utilisateurs n'est pas d'une importance capitale et ne le sera pas avant longtemps. S'il faut mettre plus de 250€ pour une carte mère de qualité correcte (à même de faire fonctionner tous les processeurs de la gamme) et suffisamment équipée en connexions ventilateur et sorties USB par exemple (ce qui est un minimum pour ce prix), cela risque de couper l'élan général et n'intéresser à court terme que les plus fortunés ou ceux qui ont absolument besoin d'une nouvelle config. Les autres patienteront en attendant le B550, ou que les prix baissent sur le X570, et puis finalement... pourquoi pas quelques mois de plus pour voir ce que propose Intel avec Ice Lake.

On verra les prix pratiqués en France. Paradoxalement, ce n'est pas Intel qui peut limiter le succès des Ryzen 3000 dans un premier temps, mais Amd lui-même avec le prix de ses chipsets et les fabricants de cartes mères qui profitent de la nouvelle technologie pour appliquer une grosse majoration de prix.
1  0 
Avatar de andry.aime
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 13/06/2019 à 9:55
Le problème d'AMD c'est du coté marketing, une personne lambda ne le saura pas, je me rappelle l'année dernière Intel lançait des pubs sur presque toutes les chaînes TV après toutes ces failles de sécurités qui se dévoilaient, or que les présentations d'AMD ne sont connues en général que par des connaisseurs en PC. On ne sait pas encore les réelles performances de ces futurs Ryzen, mais avec un coup de pub ça fera encore plus mal de l'autre coté qui la seule dernière réaction est de lancer un défit sur les performances en jeux.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/07/2019 à 13:48
Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
ceux d'AMD des CPU aussi performants, mais moins cher et moins énergivore.
Avant les processeurs AMD avaient plus de cœurs et étaient moins cher que les processeurs Intel, mais par contre ils ne consommaient pas moins d'énergie et les performances monocœur étaient moins bonnes.
C'est chouette de voir AMD surpasser Intel au niveau des performances monocœur et de la consommation électrique. Ça va faire bouger les choses (processeurs + puissant et - cher).

Intel reviendra en force un jour, mais en attendant l'entreprise va continuer de bien se porter, le grand public s'en fout des failles de sécurité.
1  0 
Responsable bénévole de la rubrique Hardware : chrtophe -

Partenaire : Hébergement Web