Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple envisage la possibilité de déplacer 15 à 30 % de sa capacité de production de la Chine,
Selon un rapport

Le , par Stan Adkens

91PARTAGES

6  0 
L’escalade du différend commercial continue entre la Chine et les Etats-Unis obligeant les entreprises américaines et chinoises à réorganiser leur structure de production. La dernière entreprise américaine concernée par une telle restructuration de la chaîne d'approvisionnement est Apple, selon un rapport. Le géant américain de fabrication de produits électroniques étudie en ce moment même la possibilité d’un transfert partiel de sa production hors de Chine. Pour cela, il a demandé à ses principaux fournisseurs d'évaluer les implications financières du transfert de 15 à 30 % de leur capacité de production de la Chine vers l'Asie du Sud-Est, selon un rapport de Nikkei Asian Review publié mercredi.

La demande d’Apple intervient à un moment où les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine durent depuis des mois. Par ailleurs, toutes les négociations entre Washington et Pékin avaient été arrêtées. Toutefois, une rencontre est prévue plus tard ce mois entre les présidents Trump et Xi Jinping en marge du sommet du G20. Mais, selon de nombreuses sources d’information de Nikkei, le géant ce Cupertino ne reviendra pas sur sa décision même si le différend est résolu entre Pékin et Washington, sa décision s’inscrivant dans la perspective de la restructuration de sa chaîne d’approvisionnement.


En effet, selon deux personnes connaissant l’affaire et qui ont parlé à Nikkei, Apple a décidé que les risques de dépendre autant de la fabrication en Chine, comme elle l'a fait pendant des décennies, sont trop grands et même en hausse. Selon Nikkei, un cadre d’Apple connaissant la situation a déclaré :

« Un taux de natalité plus faible, des coûts de main-d'œuvre plus élevés et le risque d'une centralisation excessive de la production dans un seul pays. Ces facteurs défavorables ne vont nulle part ». « Avec ou sans la série finale du tarif de 300 milliards de dollars, Apple suit la grande tendance [à diversifier la production] », se donnant plus de flexibilité, a ajouté la personne.

La Chine a été la base de production sur laquelle le succès mondial d'Apple s'est construit au cours des deux dernières décennies, d’après le rapport de Nikkei. Le pays a non seulement été en mesure de mobiliser des centaines de milliers de travailleurs qualifiés dans des délais très courts pour satisfaire des commandes en forte croissance, mais un vaste et complexe écosystème de composants, de logistique et de talents s'est constitué dans et autour des sites de production Apple. Mais un différend commercial qui persiste entre la Chine et les Etats-Unis et la mise sur la liste noire commerciale américaine du géant chinois des technologies de l'information et de la communication, Huawei, ont poussé la Chine à réagir.

La Chine s’apprête à publier sa propre liste d’entités étrangères jugées à risque et à bannir de son marché. Et selon Reuters, l'agence de notation de crédit Fitch a déclaré, plus tôt ce mois-ci, qu’elle considère Apple, Dell Technologies Inc et HP Inc comme des candidats potentiels sur cette liste si la Chine publiait sa liste noire des entreprises américaines en représailles des restrictions sur Huawei. Par ailleurs, Jeff Pu, un analyste chevronné chez GF Securities a déclaré :

« Nous pensons que l'avertissement de Trump d'une hausse tarifaire de 25 %... sert vraiment de déclencheur au sein de la chaîne d'approvisionnement qu'ils ne peuvent pas continuer à prétendre que les choses vont rester les mêmes ». « Tout le monde doit mettre en place un plan B réalisable... et entrevoir des installations de production en dehors de la Chine, même s'il faudra du temps pour les réaliser », a-t-il ajouté.

Selon plusieurs sources citées par Nikkei, les principaux assembleurs d'iPhone Foxconn, Pegatron Corp, Wistron Corp, le principal fabricant de MacBook Quanta Computer Inc, le fabricant d'iPad Compal Electronics Inc, et les fabricants d'AirPods Inventec Corp, Luxshare-ICT et Goertek ont été invités à évaluer les options hors Chine. De nombreux autres fournisseurs Apple, tels que les fournisseurs de circuits imprimés et de boîtiers, surveillent de près où ces grands assembleurs déplaceraient leur production afin d’établir leur propre plan. « Nous avons besoin de savoir où se dirigent ces grands assembleurs pour que nous puissions également lancer notre plan » a déclaré à Nikkei un cadre chez un fournisseur de composants Apple.

Les pays à l’étude pour un éventuel transfert d’une partie des capacités de production des principaux fournisseurs d’Apple sont le Mexique, l'Inde, le Vietnam, l'Indonésie et la Malaisie. Et L'Inde et le Vietnam sont parmi les pays favoris pour les smartphones, a rapporté Nikkei.

Selon Reuters, Foxconn a assuré la semaine dernière qu’il disposait de capacités de production suffisantes en dehors de la Chine pour répondre à la demande d’Apple sur le marché américain alors que le président Donald Trump menaçait d’imposer des droits de douane sur l’équivalent de 300 milliards de dollars d’importations chinoises. Mais certains analystes pensent que ce transfert qu’envisage Apple ne pourra pas se faire du jour au lendemain.

« Nous pensons qu'il s'agit d'un jeu de poker et qu'Apple ne diversifiera pas la production chinoise du jour au lendemain… »

Reuters rapporte que les analystes de Wedbush Securities estiment que, même dans le meilleur des cas, Apple ne pourra transférer que 5 à 7 % de la production des iPhone dans un pays comme l’Inde sur les 12 à 18 prochains mois. Et qu’au regard de la complexité de l’opération, il faudrait au moins deux ou trois ans pour transférer 15 % de la production d’iPhone de la Chine vers d’autres pays. Voici ce que les analystes ont déclaré cet effet :

« Nous pensons qu’il s’agit d’un jeu de poker et qu’Apple ne diversifiera pas la production hors du marché chinois du jour au lendemain. Un accord commercial à long terme entre les États-Unis et la Chine est sans nul doute essentiel pour permettre à Tim Cook et la société de passer une nuit paisible ».

Nikkei a rapporté qu’il faudrait au moins 18 mois pour commencer la production après avoir choisi un emplacement. « La chaîne de production des produits Apple est très compliquée, et lorsque la production commencera, il ne s'agira que de petits volumes pour faire des tester », a déclaré un dirigeant d’Apple à Nikkei. De plus, d'autres pays, dont l'infrastructure est moins développée, pourraient avoir du mal à fournir les mêmes incitations que la Chine. Selon Nikkei, certains fournisseurs « avaient passé trois à cinq mois à évaluer un site », pour découvrir plus tard qu'il y avait un risque de pénurie d'électricité.

La Chine est un marché important pour Apple et un centre de production majeur pour ses appareils. Au cours du deuxième trimestre de son exercice fiscal décalé, Apple a réalisé près de 18 % de son chiffre d’affaires en Grande Chine, selon Reuters.

Selon Nikkei, un groupe de plus de 30 personnes issues de l’équipe chargée d’étudier les dépenses en capital d’Apple discutent en ce moment des projets de production avec les fournisseurs et les pouvoirs publics sur les incitations financières qui pourraient être accordées à la marque à la pomme pour transférer sa production. Et en ce qui concerne le délai accordé aux fournisseurs pour finaliser leurs propositions, Nikkei a ajouté qu’aucune date limite n’a été fixée.

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis a permis de mettre en lumière l’indépendance absolue de certaines entreprises américaines à l'égard de la Chine. Ces entreprises n’ont pas envisagé d’autres options de diversification depuis plusieurs années. Maintenant qu’une interdiction des entreprises américaines se prépare en Chine, Apple pourra-t-il effectuer ce transfert dans un délai raisonnable et sans risques ?

Source : Nikkei

Et vous ?

Que pensez-vous de la décision d’Apple de transférer partiel de capacité de production de ces principaux fournisseurs ?

Lire aussi

La Chine a mis en garde les entreprises technologiques contre les conséquences que pourrait avoir leur coopération, avec l'interdiction américaine
Trump signe un décret pavant le chemin vers le blocage d'Huawei aux USA, la France assure qu'elle n'a pas l'intention de faire la même chose
Donald Trump suggère à Apple de fabriquer ses produits sur le sol étasunien, pour éviter les tarifs douaniers imposés à la Chine
La Chine s'apprête à publier sa liste d'entreprises étrangères jugées à risque et à bannir de son marché, comme l'ont fait les USA avec Huawei
Huawei se prépare à une baisse de 40 % à 60 % des ventes internationales de smartphones, malgré le lancement de Honor 20, selon un rapport

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/06/2019 à 9:25
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Si la production des iPhones se fait aux tarifs américains plutôt que chinois ils risquent de coûter encore plus cher ou ils seront obligés de diminuer leur marge... (mais étant donnée leurs pigeons... pardon, leur clientèle, je pencherais plutôt pour la premier solution....)
Tu as mal lu. Il n'est pas question de relocaliser la production aux States, mais dans d'autres pays de l'Asie du Sud Est. Connaissant Apple, ils ont du trouver des pays dans lesquels ils peuvent avoir des esclaves encore meilleur marché. D'ailleurs, c'est dit dans le sujet, le coût de la main d’œuvre chinoise à augmenter, et est donc moins intéressante.
1  0 
Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/06/2019 à 22:59
Si la production des iPhones se fait aux tarifs américains plutôt que chinois ils risquent de coûter encore plus cher ou ils seront obligés de diminuer leur marge... (mais étant donnée leurs pigeons... pardon, leur clientèle, je pencherais plutôt pour la premier solution....)
1  1 
Avatar de herr_wann
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/06/2019 à 12:05
Les pays à l’étude pour un éventuel transfert d’une partie des capacités de production des principaux fournisseurs d’Apple sont le Mexique, l'Inde, le Vietnam, l'Indonésie et la Malaisie. Et L'Inde et le Vietnam sont parmi les pays favoris pour les smartphones, a rapporté Nikkei.
Trump avait demandé à Apple de produire ses smartphones sur le sol américain mais il faut reconnaitre que la marge est trop faible pour permettre à Apple une relocalisation aux USA, les actionnaires ne s'en remettraient pas
0  0