Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Xilinx se lance dans l'échantillonnage de son premier FPGA en 7nm, Versal
Disposera de cœurs AI Engine pour les réseaux neuronaux et de cœurs ARM

Le , par dourouc05

115PARTAGES

3  0 
Xilinx est le plus grand producteur de FPGA au monde, très loin devant la concurrence en termes de parts de marché. La société se lance dans le début de la production de sa prochaine génération de FPGA, des "processeurs reconfigurables". En termes marketing, Xilinx préfère parler d'ACAP (adaptive compute acceleration platform), pour montrer l'utilité des FPGA pour l'accélération d'une série de calculs. Le produit devrait être disponible pendant la deuxième moitié de 2019 — le processus 7 nm de TSMC étant bien assez avancé —, même s'il n'est pas encore clair s'il s'agira d'une vraie vente publique (donc du vrai lancement du produit) ou d'un programme d'accès précoce au matériel ouvert à tous.

Dans la série Versal, deux gammes sont concernées : Versal AI Core et Versal Prime. La première, AI Core, inclut notamment des cœurs de calcul fixe (on ne peut pas les reprogrammer) sur des entiers codés sur huit bits, nommés AI Engine, pouvant délivrer jusque mille milliards d'opérations par seconde et par cœur. En outre, une telle puce dispose de quatre canaux DDR4 et de deux mille unités de traitement du signal (DSP). La seconde, Prime, est moins évoluée, mais est prévue pour des utilisations plus génériques : deux millions de cellules logiques reconfigurables, trois mille DSP (mille de plus que la série AI Core), six canaux DDR4 (deux de plus), le même bus PCIe 4.0, mais sans les AI Engine.


Xilinx aime à décrire ces FPGA comme des accélérateurs, combinant des cœurs de calcul généralistes (architecture ARM, basée sur les modèles fournis par ARM : deux cœurs Cortex-5F pour les applications en temps réel et deux cœurs Cortex-A72 pour les applications plus généralistes), des cœurs "intelligents" (les DSP et, selon le modèle, les AI Engine) et des cœurs adaptables (le FPGA proprement dit). De plus, un accélérateur Xilinx est fourni avec un contrôleur PCIe, un pour la mémoire DDR4 et un autre pour la HBM, un contrôleur Ethernet, etc. Tous ces blocs sont reliés par un réseau local à la puce, pouvant fonctionner à un débit de 2,5 térabits par seconde.


Dans la suite, Xilinx devrait fournir des puces prévues pour d'autres segments que l'inférence dans les réseaux neuronaux en plus de sa puce généraliste. On devrait ainsi voir la gamme Premium, avec des possibilités de sérialisation et désérialisation très avancées (jusque cent douze gigabauds avec une modulation PAM-4), mais aussi AI Edge, pour l'inférence dans les réseaux neuronaux avec une très faible consommation d'énergie. Plus tard, fin d'année 2020, on devrait voir la gamme AI RF, prévue pour la 5G avec des capacités d'inférence et des composants spécifiquement orientés vers les communications radio. Finalement, fin 2021, une série HBM intégrera directement une certaine quantité de mémoire HBM.


Source : Xilinx Starts Sampling 7nm Versal FPGA.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !