Les premiers processeurs RISC-V en Inde sont prêts pour le développement d'applications
Le SDK ayant déjà été publié pour le processeur Shakti

Le , par Jonathan

57PARTAGES

14  0 
Il y a quelques jours, un groupe d'ingénieurs de l'Institut indien de technologie de la ville de Madras, a mis au point le premier processeur open-source en Inde. Ce processeur nommé Shakti, est le résultat d’un projet qui a été financé par le ministère indien de l'électronique et des technologies de l'information. Ce groupe d'ingénieurs connu sous le nom de groupe RISE avait commencé à travailler sur ce projet en 2016 et a déjà publié le kit de développement logiciel (SDK) pour son processeur open-source Shakti basé sur l'architecture du jeu d'instructions RISC-V.

Le groupe RISE a finalement mis au point six classes de processeurs différentes à savoir les classes E, C, I, M, S et H. Il convient de noter que ces processeurs ont été fabriqués dans le laboratoire de semi-conducteurs ISRO (Indian Space Research Organization) à Chandigarh et ils sont dédiés à différents marchés et utilisateurs.


La classe E

Il s’agit d’une classe de processeurs à trois étages destinés aux périphériques embarqués tels que les périphériques Internet des objets (IoT), les plates-formes robotiques, les commandes de moteur, etc.

La classe C

Il s'agit d'une classe de processeurs de type microcontrôleur prenant en charge des vitesses d'horloge de 0,2 à 1 GHz, destinés à des charges de travail d'applications de milieu de gamme et dont le profil de puissance est très faible. Il existe également un support pour la protection optionnelle de la mémoire.

La classe I

Les processeurs de cette classe prennent en charge des vitesses d'horloge de 1,5 à 2,5 GHz ainsi que le multithreading. Ils sont destinés à développer des applications mobiles, de stockage et de réseau.

La classe M

Il s’agit là d’une classe de processeurs multicœurs qui prennent en charge jusqu’à huit cœurs de processeur.

La classe S

Les processeurs de cette classe sont destinés aux charges de travail de type station de travail et serveur. C'est une version améliorée des processeurs de la Classe I, qui prend en charge le multithreading.

La classe H

Cette catégorie de processeurs est destinée à des charges de travail informatiques et analytiques hautes performances. Leurs principales caractéristiques incluent une performance mono-thread élevée, un cache L4 en option, ainsi que la prise en charge de la structure Gen-Z.

En dehors de ces classes-ci, il semblerait que le groupe RISE travaille également sur deux nouvelles classes expérimentales de processeurs : la classe T et la classe F.

La classe T devrait contenir des processeurs prenant en charge la sécurité au niveau des objets et les balises spéciales pour une fonctionnalité de type micro-VM afin de limiter les attaques logicielles telles que le dépassement de mémoire tampon. La classe F quant à elle, peut être considérée comme une mise à niveau par rapport à la classe T avec un support supplémentaire pour les blocs de calcul redondants et les structures de bus, la mémoire ECC et la fonctionnalité de détection des défauts permanents.

Avec la sortie du SDK pour les processeurs Shakti, les développeurs peuvent commencer à développer des applications pour les processeurs Shakti, avant même leur commercialisation qui se fera probablement au cours des prochaines années.

Source : Gitlab du projet

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pensez-vous que ces processeurs seront en mesure de concurrencer ceux présents sur le marché ?

Voir aussi :

Computex 2019 : Intel présente son processeur Core i9-9900KS à 8 cœurs Chaque cœur pouvant tourner à 5 GHz
AMD au CES 2019 dévoile ses CPU de bureau Ryzen 3000 gravés en 7 nm, gérant le PCI 4.0, Compatibles avec le socket AM4 et attendus pour l'été 2019
Intel au CES 2019 annonce l'arrivée de Lakefield, de CPU Ice Lake-U, du 10 nm et de nouveaux CPU de 9e génération dans la catégorie bureau en 2019

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 11:52
RISC-V est une architecture ouverte utilisable librement.

  • De ce que j'ai compris :
  • l'architecture est souple au niveau de la largeur de bus (32,64,128 bits)
  • il y a une option d'instruction à longueur variable
  • support d'implémentation multicœur s hautement parallèle
  • architecture virtualisable
  • possibilité d'apport d'instructions étendues


J'en déduis donc que selon l'implémentation qui en est faite, il sera possible de faire un processeur très bas de gamme à cout réduit, ou visant les objets connectés par exemple (implémentation en micro-controleur) tout comme un très bon CPU.

La possibilité d'apport d’instructions étendues permet d'implémenter des fonctions non documentés (comme cette saloperie de Intel Management Service)
Qu'en est il du support de la mémoire virtuelle ? implémentation probable à faire par le fabriquant.

GCC, LLVM, Qemu et le noyau Linux gèrent RISC-V.
2  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 12:49
Ce que j'en pense ? Un peu de concurrence ne fait pas de mal, et c'est encore mieux quand c'est open source

Je pense que cela va avant tout viser l'indépendance du marché et de l'État Indien vis à vis des grandes firmes étrangères. Maintenant, cela peut être intéressant de monter une machine utilisant les processeurs prévus pour la "programmation" et voir ce que cela vaut concrètement. Si le coût est inférieur à un Intel ou AMD et a d'aussi bonnes performances (compte tenu qu'un i9 a maintenant les performances d'un i7 et un i7 a les performances d'un i5 suite au correctif des failles chez Intel), cela peut devenir intéressant.

En revanche, comment ça se passe pour les chipsets de carte mère ? Compte tenu que c'est ni AMD, ni Intel, j'ai peur que le suivi ne soit pas fait par les constructeurs de cartes-mères.
2  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 14:38
Compte tenu que c'est ni AMD, ni Intel, j'ai peur que le suivi ne soit pas fait par les constructeurs de cartes-mères.
Ah ben oui c'est sûr, ca demande de revoir certaines choses, mais ce sera fais pour la commercialisation du proc. Dans tous les cas si ta carte mère est prévu pour un Intel i5 tu peux pas mettre un autre, les broches ne serais-ce que parce que les broches ne sont pas au même endroits (pas le même nombre...)
Par contre même plus cher qu'un Intel à performances équivalentes, si ça reste abordable (10-20% plus cher), c'est intéressant. Et connaissant les Indiens, je pense que ce sera le cas. Mais les performances seront sans doutes en dessous pendant quelques années il faut du temps et de l'argent pour développer un bon processeur. C'est pourquoi les processeur au départ sont souvent pour de l'embarqué (complexité réduite, investissement moindre), puis on ajoute des modules et de la complexité jusqu'à... l'infini.
1  0 
Avatar de foetus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 16:53
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
RISC-V est une architecture ouverte utilisable librement.
C'est surtout qu'avec le RISC (r pour reduced), les instructions sont toutes de taille fixe et que le jeu est réduit.
Donc le traitement (le pipeline) est simplifié.
Un autre truc, c'est le nombre de registres qui est égal au nombre de bits (32, 64 ou 128).

le x86 est du CISC qui a des aspects RISC.
0  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 21:08
Concrètement, qu'apporte l'architecture RISC-V sur une architecture type CISC comme avantages ? ... à part le coté open-source (qui n'est pas obligatoire il me semble).

- facilité de développement grâce à un jeu d'instruction bien plus réduit ...mais bien plus fragmenté à cause de leurs extensions "non documentés".
quelqu'un aurait-il une vision bien plus avancé que la mienne (qui est assez pauvre actuellement) ?
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 06/07/2019 à 6:20
L'architecture RISC permet d'avoir des instructions courtes exécutables en 1 cycle. Le décodage des instructions est plus simple donc plus rapide. Par contre, pas d'optimisation par pipeline. Le CPU est plus simpleà réaliser.

A partir du Pentium, les instructions CISC des CPU Intel décompose les instructions en instructions RISC en interne.
1  0 
Avatar de xXxNeWgEnErAtIoN
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/07/2019 à 12:03
Hâte de voir ce que ça va donner
0  0 
Responsable bénévole de la rubrique Hardware : chrtophe -

Partenaire : Hébergement Web