Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Gartner et IDC s'accordent à dire que les ventes de PC sont en hausse au 2T19
Mais ils ne sont pas d'accord sur ce qu'est un PC

Le , par Christian Olivier

7PARTAGES

7  0 
Les cabinets d’analyses Gartner et IDC fournissent régulièrement des chiffres qui renseignent sur les tendances et les évolutions probables du marché des PC traditionnels qui, de manière globale, est en berne depuis plusieurs années. Tous les deux ont constaté que ce marché (incluant les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables et les stations de travail) tend à se stabiliser depuis 2017 et qu’il a même flirté avec une croissance solide au 2T18. Les deux cabinets s’accordent désormais à dire que les ventes mondiales d’ordinateurs personnels traditionnels ont augmenté de manière significative au cours du 2T19 (deuxième trimestre 2019) dans certaines régions du globe.

Lenovo a réalisé les meilleures ventes au cours du 2T19 et conquis 25,1 % des parts de marché avec plus de 16,2 millions de livraisons. L’entreprise chinoise Lenovo a devancé HP (23,7 %) et Dell (17,9 %) — chiffres IDC —. Acer et Apple complètent le Top 5.


Même si les deux entreprises ont enregistré une croissance du marché des ventes de PC d’une année sur l’autre, leurs chiffres réels sont différents : IDC a enregistré une croissance de 4,7 % de ces ventes au deuxième trimestre, alors que Gartner a évoqué une croissance de 1,5 % sur la même période. Les données relatives aux ventes régionales américaines fournies par les deux cabinets différaient encore plus fortement, Gartner annonçant un repli de 0,4 %, alors que IDC un « ;gain élevé à un chiffre ;».

Il s’avère que les deux cabinets d’analyses ne sont pas tout à fait d’accord sur ce qui est ou non un PC traditionnel : IDC classe les Chromebooks parmi les PC traditionnels, mais pas les dispositifs de type tablette 2-en-1, tandis que chez Gartner, c’est plutôt l’inverse. Les chiffres d’IDC reflèteraient donc la bonne santé du marché spécifique des Chromebooks et l’attrait plus grand dont jouit ce produit auprès des consommateurs comparés aux dispositifs de type tablette 2-en-1 comme la tablette Surface de Microsoft.

Les analystes des deux sociétés s’accordent à dire que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine n’a pas encore affecté les ventes de PC, chacune avec un point de vue nuancé sur le sujet. Mikikiko Kitigawa de Gartner estime que la plupart des ordinateurs portables et des tablettes sont actuellement fabriqués en Chine, de ce fait « ;les ventes de ces appareils aux États-Unis pourraient connaître d’importantes hausses de prix ;» si ce conflit venait à se prolonger ou à s’envenimer. Jitesh Ubrani d’IDC semble se concentrer davantage sur les hausses à court terme des ventes. Selon lui, « ;la crainte d’une augmentation des tarifs et d’une guerre commerciale potentielle sont des sujets de conversation intéressants, mais elles ne se manifestent pas encore au travers d’une augmentation tangible de la demande ;».

Jitesh a également tenté d’expliquer l’écart marqué entre les chiffres des ventes aux États-Unis et au Canada : le marché américain est demeuré essentiellement stable alors que le marché canadien a connu une croissance pendant 12 trimestres consécutifs, avec une croissance de 11 % au deuxième trimestre, le taux de croissance le plus élevé depuis neuf ans. Il attribue une grande partie de cette croissance aux mises à niveau vers Windows 10, la fin du support (EOL pour end of life) de Windows 7 approchant à grands pas.

Les entreprises et les organisations qu’elles soient américaines ou canadiennes font face aux mêmes impératifs, mais Jitesh — qui est lui-même canadien — a attribué cette différence au fait que le marché canadien « ;avance plus vite ;» que son homologue étasunien.

Source : IDC, Gartner

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quelle approche correspond le mieux, selon vous, à la définition de PC : celle d'IDC ou de Gartner ?

Voir aussi

Le marché des PC devrait baisser en 2019 avec un taux de croissance annuel composé de -1,2 %n selon les prévisions d'IDC
Prévisions 2017 - 2022 : IDC annonce une baisse de plus de 100 millions pour les ventes de PC et une baisse de 1,8 % sur le marché global
Gartner communique ses prévisions pour le marché des ventes de PC et de mobiles jusqu'en 2020
Gartner prévoit que les revenus générés par le cloud public mondial augmentent de 21,4 % en 2018, boostés par la croissance rapide de l'IaaS

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de e101mk2
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/07/2019 à 13:14
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message

Quelle approche correspond le mieux, selon vous, à la définition de PC : celle d'IDC ou de Garner ?
Pour moi? Aucun des deux, un PC doit être sous Compatible PC (x86). Après l'OS ou les périphérique d'entrée importe peu.
Tant qu'il y'a un écran avec au minimum un périphérique d'entrée (clavier, souris ou écran tactile), ainsi qu'un port USB pour en rajouter un de son choix, c'est un ordinateur personnel.
3  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/07/2019 à 10:42
Un PC personnel est difficile à définir, dans le sens où cela dépend principalement de l'usage que tu en fais. ^^'
Pour moi peu importe qu'il soit sous x86, ARMv8, RISC-V, ou encore PowerPC... peu importe qu'il intègre une connectivité USB, ou DisplayPort, Wi-Fi, Bluetooth... qu'il intègre une souris, ou un clavier, écran tactile, micro (commandes vocales)... peu importe son encombrement (boitier grande tour, mini boitier, NUC, tablette, smartphone, etc.)
C'est sa puissance de calcul qui va définir ce qu'il peut faire. Et aujourd'hui, avec le moins, on peut faire beaucoup. D'où cette problématique de définition.

Mon grand-père utilise une tablette, relié à un clavier USB, sur un bureau (celui de son ancien desktop), relier à un hub pour être connecté à sa box en RJ45 (Wi-Fi problématique)... doit-il être considéré comme un utilisateur de tablette mobile, ou bien d'un desktop tourant sur ARM ?
Je penche plutôt sur le 2e cas... mais je doit reconnaitre qu'à la vente, c'est plutôt, marketinguement parlant, axé "mobilité" ...pour lui, la seule chose de "mobile" que ça apporte, c'est que quand il part dans la maison familiale, il a juste une tablette de 500g à trimbaler + un hub, plutôt qu'un "PC" et un écran.

edit: peut-être pourrait-on dire qu'un PC serait (à la vente) une machine avec suffisamment de capacité de calcul pour un usage personnel polyvalent, et une disposition native (sans modification --> dongle, hub, etc.) permettant son emploi polyvalent.
1  0 

 
Responsable bénévole de la rubrique Hardware : chrtophe -

Partenaire : Hébergement Web