Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple accepte de fournir des pièces d'iPhone aux ateliers indépendants de réparation pour la première fois
Dans un premier temps aux USA

Le , par Stéphane le calme

21PARTAGES

18  0 
Apple a annoncé jeudi qu'il commencerait à proposer des pièces, des outils et des guides à des ateliers de réparation indépendants pour aider à réparer les iPhone en panne. Le nouveau programme de réparation permet aux grandes et petites entreprises de réparation de s’inscrire et d’avoir accès aux pièces nécessaires aux réparations hors garantie courantes, ce qui était jusque-là réservé au réseau de fournisseurs de services autorisés d’Apple. Le programme est lancé aux États-Unis avec des projets d'expansion dans d'autres pays.

« Pour mieux répondre aux besoins de nos clients, nous aidons les fournisseurs indépendants des États-Unis à exploiter plus facilement les mêmes ressources que notre réseau de fournisseurs de services agréés Apple », a déclaré Jeff Williams, directeur de l'exploitation chez Apple. « Lorsqu'une réparation est nécessaire, le client doit avoir confiance que la réparation est effectuée correctement. Nous pensons que la réparation la plus sûre et la plus fiable est celle qui est effectuée par un technicien qualifié et qui utilise des pièces d'origine correctement conçues et rigoureusement testées ».

Dans un billet de blog, l'éditeur a donné plus d'information sur ce programme :

« Le nouveau programme de réparation indépendant vient compléter l’investissement continu d’Apple dans son réseau mondial croissant de plus de 5000 AASP (Apple Authorized Service Providers), qui est le leader du secteur en matière de satisfaction de la clientèle et aide des millions de personnes avec un service de garantie et hors garantie pour tous les produits Apple.

« La participation au programme de réparation indépendant d’Apple est gratuite. Pour pouvoir bénéficier du nouveau programme, les entreprises doivent avoir un technicien certifié Apple capable d'effectuer les réparations. Le processus de certification est simple et gratuit. Les entreprises de réparation éligibles recevront des pièces, outils, formations, manuels de réparation et diagnostics authentiques Apple au même coût que les AASP.

« Au cours de la dernière année, Apple a lancé un projet pilote réussi avec 20 entreprises de réparation indépendantes situées en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, qui proposent actuellement des pièces d'origine à réparer. L’annonce d’aujourd’hui fait suite à la récente expansion majeure de son réseau de services agréés par Apple dans tous les magasins Best Buy des États-Unis, qui ont triplé le nombre de points de vente AASP aux États-Unis par rapport à il y a trois ans ».


Une entreprise sous pression ?

Ce changement représente un changement important dans la politique d'Apple, qui encourage généralement les réparations effectuées par ses prestataires de services agréés et empêche les utilisateurs de remplacer eux-mêmes les pièces vieillies ou brisées. Notons que la société s’est opposée au projet de loi californien sur le droit de réparer, qui obligerait des sociétés comme Apple à mettre les informations et les pièces de réparation à la disposition des propriétaires d’appareils et des ateliers de réparation indépendants.

Apple a déclaré que le nouveau programme est exempté de frais d'adhésion, mais que les magasins devront faire appel à un technicien certifié Apple ayant suivi un cours préparatoire fourni par la société. Pour commencer, Apple lance le programme aux États-Unis avant de l'étendre à d'autres pays. La société a déclaré avoir déjà mené à bien le programme avec 20 entreprises de réparation indépendantes en Amérique du Nord, en Europe et en Asie.

Jusqu'à présent, les ateliers de réparation indépendants devaient devenir des « fournisseurs de services agréés » pour pouvoir obtenir des pièces d'origine Apple. Mais il y avait des raisons majeures pour lesquelles les ateliers de réparation n’avaient peut-être pas voulu adhérer : ils devaient payer Apple pour faire partie du programme et se limiter à la réalisation des réparations autorisées. « La seule chose qu'ils vous permettent de réparer, ce sont les écrans et les batteries. S'il y a un appareil photo défectueux, vous devez le renvoyer. Port de charge cassé, renvoyez-le. Si c'est un iPad, vous devez le renvoyer. Il y a des réparations qui peuvent ne prendre que quelques minutes et pourtant vous devez leur envoyer les dispositifs », avait commenté l'un des réparateurs autorisés par Apple.

De plus, les fournisseurs de services autorisés par Apple n’ont pas accès à la machine de calibrage pour iPhone, qui permet à Apple de recalibrer les capteurs Touch ID, ce qui facilite beaucoup le remplacement des écrans. Une législation sur le « droit de réparer » actuellement à l'étude dans huit États rendrait le système Apple obsolète. CompTIA, une organisation commerciale représentant Apple, a répété aux législateurs que de tels programmes sont nécessaires pour que les fabricants offrent aux clients un « choix substantiel » sur le marché de la réparation et aux fabricants pour « protéger les clients ».

Apple a été critiqué par les utilisateurs et les défenseurs du droit de réparer, qui estiment que la société devrait leur faciliter la tâche pour réparer leurs propres appareils. Plus récemment, la société a fait face à un tumulte après que des experts en réparation eurent découvert qu’elle émettait des alertes de service pour iPhone lorsque les utilisateurs tentaient d’échanger leur batterie contre une nouvelle.

La société a pris des mesures pour changer de position à ce sujet. En juin, Apple a annoncé qu’il autoriserait tous les magasins Best Buy américains à effectuer certaines réparations.


Les particuliers n'ont toujours pas le droit de réparer leurs iPhone

Le rédacteur en chef d'iFixit, Kyle Wiens, a déclaré que l'annonce était « une bonne chose » pour les réparations, mais a souligné qu'elle ne tenait pas compte des particuliers qui souhaitent effectuer des réparations et permet également à Apple de refuser tout magasin de son choix. Le rédacteur d’iFixit, Kevin Purdy, a qualifié le processus de « démarche audacieuse » et a signalé une fuite antérieure montrant que les pièces disponibles pourraient inclure des haut-parleurs, des moteurs de vibration, des appareils photo, etc. Mais il a également ajouté qu’il y avait un risque de hausse des coûts.

Apple ne divulgue pas le coût des pièces proposées, mais iFixit a précédemment vu des documents indiquant des prix allant de raisonnables (16 à 33 USD pour une batterie) à inutilement élevés (un écran qui coûte plus cher que le service de réparation d’écrans d’Apple). Si le surcoût des pièces est assorti d’une garantie de qualité, il en résulterait également des coûts de réparation plus élevés. (Les magasins indépendants peuvent définir leurs propres prix de réparation).

« L'annonce d'aujourd'hui fait que le programme semble, du moins à première vue, ouvert aux ateliers de réparation indépendants à site unique et à propriétaire unique, ce qui est une bonne nouvelle. Toutefois, si le prix est identique à celui des feuilles que nous avons consultées à l’époque, il peut être difficile d’inviter les clients à payer pour des réparations effectuées par des tiers qui coûtent plus cher que dans un Apple Store. Dans ces documents, les batteries allaient de 16 $ à 33 $ pour l'iPhone 6 au XS Max, ce qui est modeste et normal. Toutefois, les écrans coûtent jusqu’à 350 USD pour un XS Max, soit 20 USD de plus que le coût de réparation hors garantie d’Apple, avant que le magasin indépendant ne puisse même prendre en compte ses propres coûts de main-d’œuvre et ses marges.

« La publication d’aujourd’hui ne permet pas de savoir si le fait de proposer des pièces d’origine à la vente sur ce réseau plus étendu augmentera la gamme de réparations que les magasins peuvent effectuer. Dans ces documents divulgués, nous avons vu des pièces pour écrans, batteries, appareils photo, haut-parleurs, récepteurs et vibrations (également appelé Taptic Engine). Certaines de ces réparations nécessitent généralement l'envoi d'un téléphone à Apple, plutôt que la réparation sur site dans un magasin ou un fournisseur de services agréé ».

iFixit note également quelques éléments qui semblent plus « légers ». Par exemple les magasins indépendants ne porteront pas l’étiquette d’un magasin Apple Authorized Service, ce qui constitue une différence notable, bien qu’apparemment petite.

Source : Apple, iFixit

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision d'Apple ?
Réelle volonté de démocratiser les réparations d'iPhone/iPad ou stratagème pour mieux contrer les indépendants en décidant qui peut intégrer le programme et en provoquant une hausse artificielle des prix de réparations ?

Voir aussi :

Siri : Apple présente ses excuses pour avoir laissé des sous-traitants écouter des enregistrements, certains s'étaient amusés à retrouver l'identité des utilisateurs
Tim Cook affirme qu'Apple fera un don pour « restaurer l'indispensable forêt amazonienne en Amérique latine », après les incendies qui ont ravagé la région
Des entreprises américaines demandent à Apple et à Amazon de mettre les travailleurs et la planète avant les profits, une approche approuvée par certains investisseurs
Google, Apple et Mozilla bloquent l'espionnage par navigateur du gouvernement du Kazakhstan, après qu'ils aient utilisé un certificat racine pour intercepter et déchiffrer le trafic Internet

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SkyZoThreaD
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/08/2019 à 9:35
Apple était connu pour faire la chasse aux réparateur indépendants. Beaucoup se plaignaient de ne pas avoir accès à certains chips propriétaires et pour eux c'est la meilleur nouvelle possible, professionnellement parlant.
Ceci étant dit, les produits Apple étaient déjà les plus faciles à réparer électroniquement car les schematics sont disponibles illégalement, mais relativement facilement, alors que pour autres marques, il est quasiment impossible d'avoir de documents. En sus, ces autres marques appliquent la même politique de restriction d'accès aux pièces propriétaires.
Bref c'est un grand pas dans la bonne direction. Réparer l’électronique est très important du point de vue écologique.
4  0