Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ampere se prépare à lancer un processeur ARM à 80 cœurs gravé en 7 nm
Il sera compétitif par rapport aux processeurs pour serveurs actuels d'Intel en performance et en prix

Le , par dourouc05

6PARTAGES

5  0 
une jeune pousse américaine qui développe des processeurs ARM à haute performance, notamment prévus pour les centres infonuagiques. Son eMAG 8180 a été annoncé en février 2018 (commercialisé fin 2018) et dispose de trente-deux cœurs de calcul ARM 64 bits. La performance brute de cette puce n'était pas vraiment au rendez-vous, mais apparemment surtout à cause de problèmes logiciels.
La deuxième génération de processeurs d'Ampere vient d'être annoncée. On parle désormais de quatre-vingts cœurs (plus du double, même plus que le haut de gamme AMD). Ces puces devraient être comparables, en performance et en prix, aux processeurs pour serveurs x86. Elles seront gravées en sept nanomètres chez TSMC, un processus à la pointe de la technologie (et bien plus avancé qu'Intel), ce qui devrait lui permettre de proposer une bonne performance avec une consommation énergétique en forte baisse (une grande demande des gestionnaires de centre informatique).
Les cœurs seront basés sur des ARM Neoverse N1, prévus pour des serveurs : leur performance est prévue pour être très bonne. Ampere a aussi modifié ces cœurs pour mieux s'adapter à ses besoins, une déclinaison nommée Quicksilver. Ces cœurs implémentent la microarchitecture ARM v8.2. Sur un même serveur, on pourra mettre jusque deux processeurs ; chacun aura une consommation entre quarante-cinq et deux cents watts. Ces puces implémentent la norme PCIe 4.0 pour la communication avec l'extérieur ; elles disposent de canaux de mémoire DDR4 avec une fréquence maximale de 3,2 GHz (par rapport à 2,6 GHz pour la première génération).
Source : DataCenterKnowledge.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !