Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

HPE avertit que certains disques SSD SAS qu'il vend meurent brutalement après 3 ans 9 mois de fonctionnement
Et publie un correctif de sécurité pour remédier à ce problème

Le , par Christian Olivier

31PARTAGES

12  0 
Hewlett Packard Enterprise (HPE), l’entreprise américaine issue de la scission en novembre 2015 de la société Hewlett-Packard et qui regroupe les activités de cette dernière dans les serveurs, le réseau, le stockage, les logiciels et les services aux entreprises, a récemment mis en garde ses clients contre un défaut apparent affectant certains modèles de SSD SAS de la marque qui sont, semble-t-il, garantis 3 ans.


HPE prévient que les modèles de périphériques de stockage concernés arrêtent définitivement de fonctionner après 32 768 heures de fonctionnement, soit exactement 3 ans, 270 jours et 8 heures. HPE a averti : « Après la défaillance du SSD, ni le SSD ni les données ne peuvent être récupérés ». Ce ne serait pas l’usure après de nombreux cycles de fonctionnement qui est responsable de problème, mais plutôt un bogue lié au nombre d’heures pendant lesquels le disque est allumé (pas forcément en activité). Pourquoi le fonctionnement du disque dépendrait-il de façon critique du compteur de mise sous tension ?

Les modèles de SSD SAS impactés sont énumérés dans le tableau suivant :


HPE a indiqué que certains modèles SSD sont vendus en tant que produits autonomes, mais que d’autres sont également intégrés à d’autres produits HPE tels que ProLiant, Synergy, Apollo, JBOD D3xxx, D6xxx, D8xxx, MSA, StoreVirtual 4335, et StoreVirtual 3200.

Le fabricant de matériel a déclaré qu’il a appris l’existence de ce bogue par un autre fabricant de SSD, sans le nommer directement. Ce bogue affecte tous les SSD SAS HPE avec une version de firmware antérieure au HPD8. La mise à jour du firmware SSD vers la version HPD8 corrige le problème, selon HPE. Afin d’éviter toute surprise désagréable, HPE recommande donc d’installer le correctif critique qu’il a publié et qui cible le micrologiciel des périphériques de stockage concernés. Selon l’entreprise, cette mesure permet de continuer à utiliser les SSD SAS concernés au-delà de l’échéance des 32 768 heures.

Des liens permettant de télécharger le correctif de sécurité susmentionné sont disponibles dans la note d’information officielle publiée par HPE ainsi que des instructions sur la façon d’appliquer la mise à jour du micrologiciel, de vérifier le temps de disponibilité du SSD et de voir combien d’heures les entreprises ont à leur disposition pour planifier une fenêtre de maintenance pour appliquer le correctif.


Cette histoire est étrangement similaire à ce qui est arrivé à Intel plus tôt cette année lorsqu'il a découvert que deux modèles de SSD (D3-S4510 et D3-S4610) contenaient également un bogue qui bloquerait le dispositif après 1700 heures cumulées passées en mode veille. S’agirait-il d’un autre cas d’obsolescence programmé dans l'industrie de la Tech ? Et la protection des clients dans tout ça ?

Source : HPE

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
S’agirait-il, d’après vous, d’un autre cas d’obsolescence programmé dans l'industrie de la Tech ?
Quel retour pouvez-vous faire sur l'utilisabilité des produits HPE ou d’autres fabricants un an après la fin de la période de garantie ?

Voir aussi

Le Sénat inscrit l'obsolescence programmée logicielle dans le projet de loi pour une économie circulaire en rejetant toutefois les amendements les plus concrets
L'UE adopte des lois qui obligent les fabricants à rendre certains appareils plus faciles à réparer et plus durables à partir de 2021
USA : 142 000 ordinateurs en moyenne sont jetés chaque jour, le photographe Benjamin Von Wong attire l'attention sur les déchets électroniques
L'enquête préliminaire visant Apple pour obsolescence programmée en France pourrait coûter à la firme jusqu'à 5 % de son chiffre d'affaires annuel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nicopulse
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/11/2019 à 12:59
Le "bug" oui bien sur.
3  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/11/2019 à 13:10
Ah bah si l’obsolescence programmée cela s'appelle un bug maintenant je passe mes journées à corriger de l’obsolescence programmée.
Sérieusement... Si l'autre fabricant n'avait pas mis en avant le bug cela aurait continué des années...
2  0 
Avatar de eldran64
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/11/2019 à 14:27
Encore un stagiaire qui n'a pas fait un random sur sa limite de compteur
1  0 
Avatar de i5evangelist
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/11/2019 à 13:12
32768 ... en plus, ils ont économisé sur la taille du compteur avant obsolescence :-)
Ca va ramer pour reconquérir les clients ... surtout ceux qui ont perdu leurs données
0  0