Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Intel achète la jeune pousse Habana
Qui produit des processeurs d'accélération d'inférence et d'entraînement pour les réseaux neuronaux

Le , par dourouc05

0PARTAGES

3  0 
es processeurs orientés réseaux neuronaux fait une série de bonds et de rebonds. Entre les nouvelles sociétés qui sans cesse se créent et celles qui se font racheter à bon prix, difficile de suivre toutes les évolutions. La dernière en date concerne Intel et Habana (inutile de dire qui a acheté qui…), une transaction à deux milliards de dollars américains.
Habana est une jeune pousse israélienne qui développe les gammes de puces Gaudi et Goya. Goya est orientée inférence et est déjà disponible commercialement en volume. Elle peut fournir un haut débit et une latence compatible avec les applications en temps réel, sans consommer trop d'énergie. Gaudi, au contraire, est prévue pour l'entraînement de réseaux neuronaux, qui nécessite des traitements assez différents (travail sur un grand nombre d'échantillons à la fois, pas un seul comme en inférence). La production est à l'échelle des échantillons. Un système constitué de processeurs Gaudia pourrait proposer une diminution des temps de calcul par un facteur quatre par rapport à un nombre équivalent de cartes graphiques. L'un des points forts de la technologie de Habana est sa facilité de programmation, notamment permise par un haut niveau de contribution à des composants libres comme Linux.
D'un certain point de vue, les produits de Habana sont très similaires à ceux de Nervana, un autre rachat d'Intel de société spécialisée dans les puces pour réseaux neuronaux, ou encore de Movidius, avec cette fois la spécificité de la vision par ordinateur pour intégration dans des périphériques à très faible consommation. En comparaison, les produits de Habana sont prévus pour être aussi généralistes que ceux de Nervana, mais plus efficaces pour les traitements d'images (sans contrainte trop forte de consommation énergétique, contrairement à Movidius). Intel complète donc son portefeuille de technologies (et de brevets) dans le domaine.
Techniquement, Habana continuera à exister comme une entité indépendante, ses dirigeants ne changent pas. Habana sera intégrée dans l'unité Data Platforms Group, à côté de Movidius et de Nervana. Aucune intégration n'est prévue avec les puces Nervana pour le moment, les décisions seront prises en fonction des besoins des clients. L'annonce ne précise pas la place de Habana dans l'initiative oneAPI, mais cet ajout devrait se faire sans accroc.
Source : Intel.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !