Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les revenus des fournisseurs sur le marché mondial des serveurs ont diminué de 6% au premier trimestre 2020
Selon IDC qui les estiment à 18,6 milliards de dollars

Le , par Stéphane le calme

7PARTAGES

5  0 
Selon le baromètre IDC, les revenus des fournisseurs sur le marché mondial des serveurs ont diminué de 6,0 % d'une année sur l'autre pour s'établir à 18,6 milliards de dollars au premier trimestre de 2020. Les livraisons de serveurs dans le monde ont diminué de 0,2 % d'une année sur l'autre pour atteindre un peu moins de 2,6 millions d'unités au premier trimestre 2020.

En termes de classe de serveurs, le chiffre d'affaires des serveurs de volume a diminué de 2,1 % à 15,1 milliards de dollars, tandis que les revenus des serveurs de milieu de gamme ont diminué de 23,0 % à un peu moins de 2,6 milliards de dollars, et les systèmes haut de gamme ont diminué de 9,1 % à un peu moins de 1,0 milliard de dollars.

« Le marché OEM externe a été confronté à des vents contraires au cours du premier trimestre, les entreprises du monde entier ayant subi les effets de la pandémie mondiale. Ces vents contraires sont dus à la combinaison du ralentissement de la demande des entreprises pour les serveurs x86 et des contraintes de la chaîne d'approvisionnement, toutes deux largement motivées par des impacts macroéconomiques », a déclaré Sebastian Lagana, directeur de la recherche, Infrastructure Platforms and Technologies chez IDC qui n’a pas manqué de souligner que les performances du marché des serveurs ont été relativement similaires à celles du quatrième trimestre malgré quelques points positifs.

« Les ODM (Original Design Manufacturer, littéralement producteur de concepts d'origine, sont des entreprises qui fabriquent un produit en marque blanche qui portera la marque d'une autre entreprise lors de sa vente) ont une fois de plus généré de la croissance, profitant de l'augmentation des dépenses des hyperscalers - la demande que nous prévoyons restera solide tout au long du premier semestre de 2020, car de nombreuses entreprises continuent de recourir par défaut au travail à distance, les individus et les employés tirent parti des outils de collaboration et du contenu basés sur le cloud les réseaux de distribution assurent la prise en charge de niveaux élevés d'exigences de consommation de divertissement en streaming ».

Classement global du marché des serveurs par entreprise

La position de numéro un sur le marché mondial des serveurs au premier trimestre 2020 appartenait à Dell Technologies avec une part de revenus de 18,7 %. HPE / New H3C Group a pris la deuxième position avec 15,5 %, suivi d'Inspur / Inspur Power Systems avec 7,1 %. Lenovo et IBM étaient à égalité statistique (IDC déclare une égalité statistique sur le marché mondial des serveurs lorsqu'il existe une différence d’au plus un pour cent dans la part des revenus ou des livraisons entre deux ou plusieurs fournisseurs) en quatrième position avec des parts de marché de 5,6 % et 4,8 %, respectivement. Le groupe de fournisseurs ODM Direct représentait 25,9 % du chiffre d'affaires total des serveurs et était en hausse de 6,1 % d'une année sur l'autre à près de 4,83 milliards de dollars. Dell Technologies a dominé le marché mondial des serveurs en termes de livraisons d'unités, représentant 18,4 % de toutes les unités vendues au cours du trimestre.


Principales conclusions du marché des serveurs

Sur une base géographique, toutes les régions ont connu globalement une baisse des ventes au cours du trimestre. Le Japon a fait mieux que la moyenne de l'ensemble concurrentiel avec une baisse de 0,5 %, suivi par l'Amérique latine à -2,3 %, la Chine à -2,6 % et l'Asie / Pacifique (hors Japon et Chine) à -3,0 %. Les États-Unis ont connu une baisse de 6,1 % et le Canada de 8,3 %. L'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique (EMEA) ont connu une baisse de deux chiffres, qui se portait à 11,8 % d'une année sur l'autre.

Les revenus générés par les serveurs x86 ont diminué de 9,1 % au premier trimestre 2020 pour atteindre 16,8 milliards de dollars. Les serveurs non x86 ont augmenté de 38,2 % d'une année sur l'autre pour atteindre un peu moins de 1,8 milliard de dollars.

Source : IDC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !