Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Huawei sort son propre ordinateur de bureau avec un système d'exploitation national (chinois) basé sur Linux
Et son propre processeur ARM

Le , par Patrick Ruiz

332PARTAGES

8  1 
Le veto américain sur Huawei et d'autres entreprises chinoises va avoir d’importantes conséquences à l'avenir, lesquelles iront au-delà la sphère de la téléphonie mobile et de la connectivité 5G. Après la présentation de Harmony OS – sa propre alternative à Android de l’Américain Google – en fin d’année précédente, Huawei sort son propre ordinateur de bureau sans avoir recours aux traditionnels Intel, AMD et autres Microsoft. Le constructeur propose un poste de travail avec du hardware et du software 100 % chinois : un processeur ARM et un système d’exploitation basé sur Linux.

Huawei a procédé à sa présentation l’an dernier lors du salon CES 2019 et c’est sur lui que le constructeur chinois a jeté son dévolu pour cadencer les opérations de son nouvel ordinateur. C’est son processeur pour serveurs – le Kunpeng 920 disponible uniquement sur les serveurs et autres équipements Huawei. Celui-ci utilise le jeu d’instructions ARMv8, mais est complètement développé par Huawei, sans inspiration d’autres conceptions de processeurs (comme les A76 ou Ares d’ARM).

Outre son origine chinoise, le Kunpeng 920 étonne par ses spécifications et ses chiffres de performance : soixante-quatre cœurs, vingt milliards de transistors, un score SPECint 2006 de 930 sur tous les cœurs. Sur un seul cœur, à 2,6 GHz, sur le même test, il peut monter à dix points par gigahertz (par exemple, le EPYC 7601 d’AMD monte à quatorze points). En nombres à virgule flottante (SPECfp), il obtient un score de huit cents points sur soixante-quatre cœurs (deux EPYC 7601, mille neuf cent quatre-vingts sur deux fois trente-deux cœurs). Ces chiffres sont assez élevés pour la concurrence ARM.


Le nouvel ordinateur de Huawei est équipé de 16 Go de mémoire vive DDR4-2666 et d’une carte graphique Yeston RX550. La carte-mère supporte 6 ports SATA III et deux emplacements M.2 ; elle est compatible USB 2.0 et 3.0. En sus, des connecteurs Ethernet et HDMI sont accessibles. Enfin, l’ordinateur est équipé de 256 Go de stockage SSD et tire l’énergie nécessaire à son fonctionnement d’une alimentation de 200 watts.

Huawei a décidé d’arrimer cette plateforme à une initiative de système d’exploitation national (chinois) dénommée UOS Linux – Unified Operating System Linux. Du point de vue de la dénomination, c’est une nouveauté, mais sous le capot, l’effort s’appuie sur une distribution connue du public : Deepin Linux qui existe depuis 2004. En fait, la première version stable de UOS Linux disponible depuis le mois de janvier correspond à la vingtième mouture de Deepin Linux (Deepin Linux v20). C’est le résultat du rachat de Wuhan Deepin Technology (l’entreprise derrière Deepin Linux) par Union Tech – un joint-venture qui met ensemble des entreprises qui appartiennent à l’état chinois avec Wuhan Deepin Technology.

C’est connu, Linux peine à s’imposer sur le desktop et c’est justement sur ce constat que les têtes derrière UOS Linux ont axé son développement. Le groupe (Union Tech) corrige un certain nombre de tares connues pour faire partie des raisons pour lesquelles Linux n’arrive pas à s’imposer dans la filière des systèmes d’exploitation de bureau. Avec la sortie de UOS Linux (ou Deepin Linux v20) au début de l’année en cours, l’éditeur avait assuré que le système d’exploitation prendrait en charge des processeurs de fabricants locaux. Le groupe avait également annoncé des partenariats avec des entreprises locales dans le but de voir le système d’exploitation installé par défaut sur leurs ordinateurs. Qu'on le retrouve sur cette nouvelle plateforme que Huawei lance n’est donc pas surprenant.

Les premiers tests de cet ordinateur sont déjà révélateurs des soucis auxquels les futurs acquéreurs feront face : écosystème d’applications qui peine à mettre tous les utilisateurs d’accord quant à ce qui est de sa fourniture, problème de compatibilité 32 – 64 bits, etc.


Le nouvel ordinateur de Huawei à base de processeur ARM a néanmoins le mérite de mettre Linux en avant sur le desktop, ce, sur une plateforme matérielle (ARM) dont on attend de voir ce que sera son impact dans une industrie où les processeurs Intel et AMD continuent de régner. Apple a également annoncé que ses prochains Mac seront équipés de processeurs ARM. C’est un signe que cette architecture risque de jouer un rôle déterminant dans le futur.

Source : Huawei

Et vous  ?

Que pensez-vous de cette nouvelle manœuvre de Huawei, notamment du choix de ARM et de Linux comme OS ?
La plateforme ARM peut-elle permettre à Linux d'avoir une meilleure visibilité que Windows et macOS sur le desktop ?

Voir aussi :

Huawei dépose une marque de système d'exploitation denommée Hongmeng OS après les sanctions US
Le système d'exploitation de Huawei sera plus rapide qu'Android et MacOS, d'après Ren Zhengfei, le PDG de Huawei
Huawei encourage les développeurs à publier des applications sur sa vitrine de téléchargement AppGallery, suite à l'interdiction américaine
Apple prévoit d'annoncer à la WWDC prochain le passage de l'utilisation de processeurs Intel à ses propres puces basées sur ARM, les premiers Mac sans Intel seraient prévus pour 2021
Apple pourrait lancer son premier ordinateur Mac équipé d'un CPU ARM personnalisé dans les 18 prochains mois, et faire l'impasse sur l'offre CPU d'Intel, prédit un célèbre analyste

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/07/2020 à 10:33
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Le nouvel ordinateur de Huawei est équipé de 16 Go de mémoire vive DDR4-2666 et d’une carte graphique Yeston RX550. La carte-mère supporte 6 ports SATA III et deux emplacements M.2 ; elle est compatible USB 2.0 et 3.0. En sus, des connecteurs Ethernet et HDMI sont accessibles. Enfin, l’ordinateur est équipé de 256 Go de stockage SSD et tire l’énergie nécessaire à son fonctionnement d’une alimentation de 200 watts.
2 emplacements M.2 ça peut être sympa.
Les SSD M.2 peuvent aller vraiment vite.
Apparemment il y a moyen d'aller encore plus vite, Asus propose "Hyper" c'est une carte PCIe 3.0 x16 dans laquelle on peut mettre jusqu'à 4 SSD M.2 en mode RAID. Asus dit qu'il y a moyen de faire un truc qui va jusqu'à 16 Go/s.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous de cette nouvelle manœuvre de Huawei, notamment du choix de ARM et de Linux comme OS ?
Plus il y aura d'utilisateurs de linux plus il y aura de logiciels disponible pour linux, donc c'est une bonne chose que cet ordinateur utilise linux. (bon après le processeur est ARM et pas x86 mais c'est pas forcément plus mal, parce qu'il y aura de plus en plus de logiciel compatible linux ARM, certains logiciels pourront tourner sur un Raspberry)
5  0 
Avatar de nhugodot
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/07/2020 à 23:07
il est assez comique de voir des américains bloquer aux chinois l'accès à leur techno et que ces derniers finalement se tournent vers Linux et ARM, des technos... européennes (ARM étant d'origine anglaise et Linus Torvalds finlandais, bien que GNU soit américain...). Peut-être que les américains peuvent dire que dans Linux il y a des techs américaines, même si "libres"? Peut-être que ce mouvement aura pour conséquence d'enfin réussir à mettre Linux sur le desktop? Tout coup d'épée peut être à double tranchant...

Au fait, pourquoi Huawei ne fait il pas des PC avec 5G intégré...? Histoire de ne même plus avoir besoin de logiciel ni même OS, juste un NetOS, un noyau, sur un "NetPC"...?
3  1 
Avatar de Refuznik
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/07/2020 à 12:45
Je crois que c'était passé dans une précédentes news il y a quelques semaines maintenant vous pouvez aussi avoir du linux avec votre Lenovo.
2  0