IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

MIPS Technologies rejoint RISC-V et passe à la norme open source standard ISA,
Ce qui annonce apparemment la fin de la famille des processeurs MIPS

Le , par Stan Adkens

6PARTAGES

10  0 
Il y a un changement dans l’environnement des processeurs. Le développement de l'architecture du processeur MIPS est maintenant arrêté, et la société MIPS va commencer à fabriquer des puces basées sur RISC-V. La nouvelle société MIPS – formée à partir de Wave Computing Inc. et ses filiales, dont MIPS Technologies, la société de technologie des processeurs axée sur la commercialisation d'architectures de processeurs basées sur RISC et de cœurs IP – rejoint donc le camp de RISC-V, abandonnant son architecture éponyme.

Le fabricant de silicium MIPS est l'un des plus anciens fabricants de puces RISC, utilisées dans plusieurs systèmes depuis la fin des années 80. Caractérisée par des conceptions propres et efficaces, permettant une adaptation à des applications variées, cette entreprise a été l'une des plus innovantes du marché durant son âge d'or – au point que le système d'exploitation Windows disposait d'un port MIPS au début des années 90. Cependant, la société a dû faire face à une part de marché de plus en plus faible et a risqué la faillite ces dernières années.


La société MIPS est passée entre de nombreuses mains depuis quelques années. En 2018, MIPS appartenait à Imagination Technologies, mais bientôt, la société a eu ses propres problèmes financiers et a dû vendre les actifs MIPS à Wave Computing. Wave développait son matériel unique d'accélération de l'IA sur un processeur MIPS à usage général, puis elle a racheté toute l'organisation MIPS. Le changement semblait à la fois inhabituel et quelque peu distrayant, étant donné qu'ils avaient déjà acquis la licence de propriété intellectuelle nécessaire. Au fil du temps, il a commencé à sembler que le côté MIPS de l'entreprise était la partie la plus stable de la société.

Wave Computing a finalement annoncé le lancement de l'initiative MIPS Open au début de l'année 2019. Il y avait donc un certain espoir que l'intérêt pourrait reprendre pour concurrencer à nouveau RISC-V et Arm. Ce qui a été fait pendant le premier trimestre 2019.

« Ceux qui participeront au programme MIPS Open auront un accès complet aux dernières versions 32 et 64 bits de l’architecture MIPS, ce, sans coûts (pas de frais de licence ni de royalties) », avait annoncé Wave Computing en 2018. La manœuvre devrait redonner un second souffle à une architecture donnée pour morte, mais qui est toujours utilisée au sein de nombreux produits grand public comme les consoles de jeu PlayStation et Nintendo 64. « Le standard MIPS représente des dizaines d’années d’innovation avec un peu plus de 8,5 milliards de puces écoulées dans des appareils commerciaux », avait rappelé Wave Computing.

Wave a finalement fait faillite l'année dernière, et est apparue la semaine dernière sous un nouveau nom, MIPS. La façon dont Wave est né de nouveau, en sortant de l'état de faillite, est surprenante, mais pas du tout irrationnelle. En effet, dans sa déclaration officielle, le nouveau MIPS est devenu membre de RISC-V International, l'organisation à but non lucratif qui gère l'ISA entièrement ouverte, remplaçant en grande partie son architecture actuelle par le standard.

Il s'agit d'un changement complet de modèle commercial, et pas seulement de processeur. L'ancien MIPS était spécialisé dans la concession de licences de propriété intellectuelle, tout comme ARM, Ceva ou Rambus. Des sociétés comme l'ancienne Wave Computing étaient ses clients, et des processeurs comme ARM et RISC-V étaient ses concurrents. Maintenant, l'équation est inversée.

L'entreprise n'a pas eu à aller bien loin pour trouver une nouvelle architecture. RISC-V est l'invention de Dave Patterson et de son équipe à l'Université de Berkeley, et il est coauteur du manuel de référence sur la conception des processeurs avec John Hennessy à Stanford. MIPS (Microprocessor without Interlocked Pipeline Stages) de Hennessy a précédé RISC-V d'environ deux décennies, mais les deux sont remarquablement similaires dans leur concept et leur philosophie sous-jacents.

MIPS développe une nouvelle architecture de 8e génération sous la coupole de RISC-V

MIPS original a, pendant un certain temps, fait peur à Intel. Les processeurs MIPS étaient au cœur des mini-ordinateurs DEC, des stations de travail Silicon Graphics, des jeux vidéo Nintendo et d'une centaine de systèmes intermédiaires. La société est entrée en bourse en 1989. Les affaires étaient si bonnes que Silicon Graphics l'a achetée, puis l'a transformée en sa propre société d'octroi de licences, et elle est entrée à nouveau en bourse en 1998. MIPS était en concurrence directe avec la jeune entreprise britannique ARM, mais elle était considérée comme l'alternative la plus sérieuse et la plus puissante des deux.


Les nouvelles relatives à MIPS ont continué à être mauvaises l’année dernière, lorsque CIP United a intenté un procès contre MIPS LLC le 6 avril, avant d'annoncer que la société avait obtenu les droits de licence exclusifs de MIPS pour la Chine continentale, Hong Kong et Macao le 11 avril 2019. Dans la même période, Wave Computing a déposé une demande de faillite, laissant tous les employés partir.

« Après avoir travaillé en étroite collaboration avec toutes nos parties prenantes au cours des derniers mois, nous sommes parvenus à un plan qui générera une forte reprise pour les créanciers et mettra MIPS sur une base financière solide pour l'avenir », a déclaré Larry Perkins, directeur de la restructuration de MIPS, dans l’annonce de la société. « C'est une entreprise de valeur avec un potentiel incroyable, et elle est sortie de la faillite comme une entreprise beaucoup plus forte. J'ai hâte de voir ce que Sanjai et l'équipe vont accomplir ».

Maintenant, « MIPS développe une nouvelle architecture de 8e génération, qui sera basée sur le standard de processeur open source RISC-V ». Dans ce contexte, la "8e génération" fait référence à sept générations de l'architecture traditionnelle MIPS, suivies par une conception RISC-V à venir. Le nouveau MIPS semble laisser entendre qu'il s'agit d'une transition en douceur avec un certain niveau de compatibilité entre l'ancienne architecture et la nouvelle. Ce qui n'est pas le cas. Il s'agit d'une rupture nette, car la société passe de l'ancienne conception de CPU, qu'elle possédait, à une nouvelle qui est dans le domaine public. La nouvelle société n'est MIPS que de nom dorénavant.

Elle est maintenant membre de RISC-V International, qui coordonne la surveillance officielle de RISC-V. Il se trouve que le directeur technique de RISC-V International, Mark Himelstein, est un ancien employé de MIPS Technologies. Himelstein a déclaré lors d’un entretien avec EEJournal :

« Je dirais personnellement que la simplicité et l'élégance de RISC-V me rappellent plus MIPS que toute autre architecture. Je suis très enthousiaste quant aux prochaines étapes de la société, y compris leur implication dans la communauté et de voir quels produits RISC-V ils vont mettre sur le marché ».

« Maintenant que nous avons achevé notre restructuration au titre du chapitre 11, je suis impatient de développer notre entreprise et de mettre en œuvre notre stratégie d'avenir », a déclaré Sanjai Kohli, qui continuera à diriger MIPS en tant que PDG. « Nous avons une opportunité incroyable avec nos précieuses architectures MIPS de faire évoluer cette technologie pour un large éventail de nouveaux clients. Je tiens à remercier toute notre équipe pour son travail acharné et sa patience pendant le processus du chapitre 11, ainsi que nos conseillers pour nous avoir guidés vers une issue positive ».

Le nouveau MIPS devrait continuer à honorer les accords de licence existants signés avant la restructuration, ce qui signifie que les détenteurs de licences peuvent toujours légalement construire des puces basées sur l’architecture originale MIPS et doivent toujours payer des redevances à la société. Quant à l’assistance aux licenciés, l’horizon semble plus obscur. Il n'est pas certain que le nouveau MIPS dispose du personnel ou de la volonté nécessaires pour apporter un soutien substantiel aux concepteurs. Et toute mise à niveau future des processeurs MIPS semble extrêmement improbable.

Source : MIPS

Et vous ?

MIPS Technologies rejoint RISC-V. Que vous inspire cette union ?
Qu’attendez-vous d’une nouvelle architecture de 8e génération que MIPS est en train de développer sous RISC-V International ?
« Nous avons une opportunité incroyable avec nos précieuses architectures MIPS de faire évoluer cette technologie pour un large éventail de nouveaux clients », d’après le PDG de MIPS. Quels commentaires en faites-vous ?

Voir aussi :

L'architecture de processeur MIPS va devenir open source, et pourrait fragiliser les efforts de la communauté avec RISC-V
Le nouveau processeur RISC-V de Micro Magic revendique une performance record par watt, la puce surpasserait la puce M1 d'Apple et l'ARM Cortex-A9
L'architecture MIPS est-elle morte ? Poursuites judiciaires, faillites, départs de responsables et autres, annoncent la fin de MIPS
La version 5.5 du noyau Linux est disponible, avec un support pour les stations de travail SGI Octane et Octane II alimentées par MIPS

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de xapon
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 19:59
Je me pose la question de l'avenir des familles de microcontrôleurs qui utilisent l'architecture MIPS.
Je pense particulièrement à la famille PIC32 de Microchip https://www.microchip.com/en-us/products/microcontrollers-and-microprocessors/32-bit-mcus/pic32-32-bit-mcus
Est-ce que Microchip va continuer seul l'aventure MIPS, va-t-il se recentrer sur ARM dont il possède des licences, ou va-t-il se rallier au Risc V ?
1  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/03/2021 à 16:45
C'est comme si le "nain" RISC-V avait racheté le géant MIPS sauf que RISC-V n'a pas déboursé un centime, elle n'a pas d'argent puisqu'elle est quasiment une association. C'est MIPS qui sentant qu'elle n'avait plus vraiment d'avenir seul a fait allégeance a RISC-V parce que ses clients partaient vers RISC-V. Elle était condamné a terme sans ce virage.
0  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 10:15
Citation Envoyé par xapon Voir le message
Je me pose la question de l'avenir des familles de microcontrôleurs qui utilisent l'architecture MIPS.
Je pense particulièrement à la famille PIC32 de Microchip https://www.microchip.com/en-us/products/microcontrollers-and-microprocessors/32-bit-mcus/pic32-32-bit-mcus
Est-ce que Microchip va continuer seul l'aventure MIPS, va-t-il se recentrer sur ARM dont il possède des licences, ou va-t-il se rallier au Risc V ?
Un collègue électronicien travaille chez Atmel à Nantes, bon maintenant ça s'appelle Microchip mais lui son métier ne change pas, il continue à développer des produits sur base d'architecture ARM
0  0