IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Alibaba Cloud présente son propre processeur serveur Armv9 avec 128 cœurs pour ses centres de données,
Et ouvre le code source des cœurs RISC-V XuanTie

Le , par Bill Fassinou

27PARTAGES

3  0 
Le géant chinois de la technologie Alibaba Group Holding Ltd a annoncé la semaine dernière avoir développé un processeur qui sera utilisé pour alimenter les serveurs de ses centres de données. Il s'agit du processeur Yitian 710, une puce serveur Armv9 avec 128 cœurs. Ce développement marque la dernière incursion de l'entreprise dans le domaine des semiconducteurs, reflétant les initiatives d'autres acteurs mondiaux de l'informatique en nuage, tout en s'inscrivant dans les priorités du gouvernement chinois visant à stimuler le secteur des puces du pays.

Alibaba a fondé en 2018 T-Head (ou Pingtouge), une filiale de semiconducteurs sans usine, avec l'intention de concevoir des ASIC personnalisés en interne. T-Head a depuis introduit un certain nombre de puces personnalisées, notamment le processeur neuronal Hanguang 800 et divers processeurs RISC-V. Lors de la conférence Apsara 2021 de l'entreprise, Alibaba a présenté son dernier né - le Yitian 710. Le nuage d'Alibaba comprend des nœuds de calcul et d'accélération alimentés par diverses puces. « Nous avons adopté une stratégie à ISA multiples », a déclaré Jeff Zhang, président d'Alibaba Cloud Intelligence.



« Aujourd'hui, notre service cloud offre le plus grand nombre d'ISA. Nous avons x86, ARM, RISC-V, et bien d'autres encore. Et nos clients peuvent en fait choisir Intel et d'autres solutions, et je pense que c'est un grand progrès et le plus grand avantage de l'informatique en nuage, car nous l'avons rendue plus interopérable et plus compatible sur cette plateforme que nous pouvons prendre en charge sur un nuage de multiples ISA », a-t-il ajouté. Yitian 710 a été présenté comme un processeur natif du cloud lors de la conférence. Il est basé sur l'architecture Arm et ne sera pas disponible pour une utilisation commerciale en dehors d'Alibaba.

En effet, le SoC serveur Yitian 710 d'Alibaba est le premier SoC de qualité serveur de l'industrie avec 128 cœurs Armv9 fonctionnant à 3,20 GHz et fabriqué selon un processus de fabrication de 5 nm. Le processeur dispose de huit canaux de mémoire DDR5 et de 96 voies PCIe 5.0 pour offrir aux cœurs hautes performances une large bande passante mémoire et des performances d'entrée/sortie élevées. Selon Alibaba, le Yitian 710 peut atteindre un score de 440 en nombres entiers dans SPECint2017. Cette performance est comparable à celle d'une machine à deux sockets alimentée par le Xeon Platinum 8362 à 32 cœurs d'Intel (64 cœurs à 2,80 GHz).

En outre, le Yitian 710 intègre environ 60 milliards de transistors, ce qui en fait l'un des processeurs les plus complexes jamais développés. À titre de comparaison, l'A100 de Nvidia compte 54 milliards de transistors, tandis que le Colossus MK2 de Graphcore en compte 59,4 milliards. Selon Reuters, T-Head a mis au point la puce à la mi-2021 et l'a officiellement présentée la semaine dernière. Le SoC sera utilisé par Alibaba lui-même dans ses centres de données. Il ne sera pas disponible pour d'autres, de sorte que, pour l'instant, le processeur ne sera pas en concurrence directe avec les puces pour serveurs d'AMD, d'Ampere ou d'Intel.

« La personnalisation de nos propres puces de serveur s'inscrit dans le cadre de nos efforts continus visant à renforcer nos capacités informatiques avec de meilleures performances et à une efficacité énergétique accrue », a déclaré Zhang. « Nous prévoyons d'utiliser les puces pour soutenir les entreprises actuelles et futures à travers l'écosystème d'Alibaba Group », a-t-il ajouté. Selon certains analystes, d'après la densité du cœur et le nœud de processus, on peut imaginer que TSMC a fabriqué les pièces. En sus, il n'est pas clair si Alibaba a conçu ses propres cœurs de CPU Armv9 à partir de zéro ou s'il a utilisé l'un des plans d'Arm.

Selon d'autres critiques, Alibaba tient à ce que le Yitian 710 soit perçu de la même manière que les microprocesseurs pour serveurs Graviton2 d'Amazon Web Services (AWS), c'est-à-dire comme le produit d'un opérateur de cloud computing innovant pour le compte de ses clients, et en aucun cas comme une réponse paranoïaque ou préventive à la perspective que les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine rendent plus difficile l'acquisition d'autres processeurs. Alibaba a conclu qu'il avait besoin d'une puce de cet acabit pour suivre le rythme des clouds rivaux, tout comme en 2019, lorsqu'il a eu besoin de construire son propre silicium d'IA Hanguang 800.

Alibaba n'est pas la seule entreprise à développer des SoC personnalisés pour les applications exigeant des performances élevées. AWS et Google conçoivent aussi leurs propres puces pour leurs centres de données, tandis qu'Apple installe ses SoC personnalisés alimentés par Arm dans ses smartphones, tablettes, ordinateurs de bureau et ordinateurs portables. À ce propos, des critiques font remarquer que la grande majorité des entreprises qui conçoivent aujourd'hui leurs propres puces s'inspirent des architectures d'Arm. Ainsi, ils pensent que, malgré les nombreux investissements dans de nouvelles usines, Intel pourrait se retrouver en difficulté à l'avenir.

« Intel va avoir de gros problèmes dans quelques années. Ils sont le PowerPC de l'ère moderne. Je ne sais pas ce qui les a empêchés de réinventer l'architecture pour des processeurs et des outils moins gourmands en énergie. Avec les principaux Mac qui passent à ARM et Microsoft qui fait la même chose, je pense que dans les 5 à 10 prochaines années, ARM va prendre le dessus sur l'architecture Intel en général », a déclaré un critique. Toutefois, d'autres réfutent cette conclusion, affirmant qu'Intel devrait continuer à dominer le marché des processeurs dans les prochaines années, même si les tendances actuelles nous font penser le contraire.

« Les Macs représentent toujours une part relativement faible (mais rentable) du monde informatique. Le terrain qu'Intel a perdu sur les ordinateurs de bureau et les portables est plus que compensé par sa domination totale sur les serveurs. Intel a aussi beaucoup d'atouts qui devraient lui permettre de conserver ou de regagner du terrain dans le domaine de l'informatique grand public au cours des prochaines années », a répondu un autre critique. Il justifie sa réponse avec les faits suivants :

  • les GPU de l'Arc. Il semble qu'elles seront très perturbatrices ;
  • ils doivent couvrir leurs paris sur les nœuds de processus. La seule explication des victoires d'AMD et d'Apple ces dernières années réside dans le fait qu'ils avaient effectivement un nœud de processus de fabrication d'avance sur Intel ;
  • Intel sera probablement le premier à mettre sur le marché un grand ensemble de mémoire intégrée qui servira de pont entre le cache du CPU et la DRAM en termes de latence. Pensez à 8GB+.


« Je ne suis pas un partisan d'Intel. Ce qui m'intéresse, c'est de voir du matériel performant et ouvert (c'est-à-dire sans blob). RISC-V et Power10 sont ce que je regarde à cet égard. Je pense que les rapports sur la chute imminente d'Intel sont largement exagérés. Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'une bonne nouvelle qui alimente une guerre informatique vigoureuse. C'est dans l'intérêt de tous, alors allez-y », a-t-il conclu.

Par ailleurs, lors de la conférence Apsara, Alibaba a également annoncé que l'entreprise allait mettre en libre accès au moins quatre conceptions utilisées dans sa série de cœurs XuanTie basés sur RISC-V, et faire de même pour "d'autres cœurs à venir". Les piles logicielles qui les accompagnent seront également mises en libre accès, dans le cadre d'un effort visant à développer un écosystème autour du silicium d'Alibaba.

Source : Alibaba Japan

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du nouveau processeur Yitian 710 d'Alibaba ?
Pensez-vous que la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis a accentué le désir des entreprises de développer leurs propres puces ?
Quelles pourraient être les implications futures de cette tendance ? Cela permettra-t-il d'avoir des matériels de plus en plus performants ?

Voir aussi

Une filiale d'Alibaba annonce l'arrivée d'une puce RISC-V à 16 cœurs, qui sera utilisée pour la 5G, l'IA et l'Internet des objets

Le Parti communiste chinois se dirigerait vers une nationalisation des groupes Alibaba et Ant de Jack Ma, alors que des médias rapportent que le milliardaire n'a pas disparu, mais fait profil bas

Le navigateur UC Browser d'Alibaba, le quatrième plus grand navigateur mobile, exfiltre les données des utilisateurs, même en mode Incognito

Alibaba effectue le portage d'Android 10 sur l'architecture RISC-V, l'entreprise souligne une dynamique accrue du RISC-V par rapport aux alternatives propriétaires

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Samsara69
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/11/2021 à 9:42
(désolé,j'ai pas trouvé comment répondre sans citer)

Bonjour.

Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
cette évolution vers l'autonomie technologique était latente depuis déjà un certain temps, l'administration Trump n'a fait que bêtement accélérer le mouvement et l'a même renforcé.
J'arrive même à me poser la question, si toutes les conséquences ont bien été envisagées avant les nombreuses annonces tonitruantes... Ce genre de décisions ne se limite pas qu'au business.

A moins que Trump soit un grand visionnaire et que pour le bien de l'humanité, il ait estimé dans son for intérieur qu'il était préférable d'avoir des concurrents forts et un monde multipolaire avec une influence US réduite.
Purée, on nous aurait menti ?

On peut constater que les chinois ont très vite compris qu'il fallait absolument s'émanciper des USA et ils ont agit en conséquence.

Pour l'Europe, soit ils n'ont pas vu les innombrables attaques et coup de couteaux dans le dos de la part des USA soit ce sont des vendus (je parle des gouvernements) ,et partant ,n'agissent pas.
2  0