IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ukraine fournirait 90 % du néon utilisé dans la fabrication des semiconducteurs aux États-Unis,
Et l'invasion russe pourrait entraver les problèmes de l'industrie américaine des puces

Le , par Bill Fassinou

135PARTAGES

13  0 
Alors que l'industrie technologique cherche toujours des portes de sortie face à la pénurie de semiconducteurs, l'invasion de l'Ukraine par la Russie pourrait accentuer la pression sur l'approvisionnement en puces des industries automobiles et technologiques aux États-Unis. Selon des estimations, l'Ukraine est un important producteur de gaz néon - essentiel pour les lasers utilisés dans la fabrication des puces - et fournirait actuellement plus de 90 % du néon américain destiné aux semiconducteurs. Si cela est vérifié, en raison du climat actuel, l'industrie américaine des puces pourrait être sérieusement ralentie.

La Russie et l'Ukraine sont des fournisseurs essentiels de gaz néon et de palladium, des éléments essentiels qui sont utilisés dans la production des semiconducteurs. Cependant, si le néon est l'un des éléments les plus abondants de l'univers, il est relativement rare sur la Terre, car, comme l'hélium, une grande partie du gaz s'est échappée dans l'espace. On le trouve principalement dans l'atmosphère terrestre ; seules de petites quantités sont piégées dans les roches. Les applications les plus connues sont les tubes néon (dans les signaux publicitaires), les lampes témoins, certains écrans de télévision (plasma), ainsi que dans certains types de lasers.

Selon Techcet, une société de recherche basée en Californie et spécialisée dans les matériaux et les composants critiques de la chaîne d'approvisionnement, l'Ukraine fournit aux États-Unis plus de 90 % de leurs besoins en gaz néon (un gaz fait partie intégrante des lasers utilisés dans le processus de fabrication des puces) de qualité semiconducteur, tandis que la Russie fournit 35 % de l'approvisionnement des États-Unis en palladium, également un métal rare qui peut être utilisé pour créer des semiconducteurs. Ainsi, Techcet estime qu'une rupture d'approvisionnement pourrait exacerber les problèmes auxquels les fondeurs américains font actuellement face.



Malgré la crise actuelle, la "Semiconductor Industry Association" (SIA), un lobby qui défend les intérêts de l'industrie américaine des semiconducteurs, affirme que "l'industrie américaine des puces dispose d'un ensemble diversifié de matériaux et gaz clés, de sorte qu'elle ne pense pas qu'il existe des risques immédiats de rupture d'approvisionnement liés à la Russie et à l'Ukraine". Mais les observateurs indiquent que l'impact à long terme du conflit reste incertain et qu'il ne faut pas minimiser le problème. « Cela aura un impact », a déclaré Lita Shon-Roy, PDG de Techcet, à CNBC lors d'une interview jeudi. « Cela va continuer à contraindre la source de puces qui va dans l'industrie automobile », a-t-elle ajouté.

Au début du mois, la Maison Blanche aurait averti les fournisseurs de semiconducteurs de diversifier leurs chaînes d'approvisionnement au cas où la Russie riposterait aux menaces de restrictions des exportations américaines en bloquant l'accès à des matériaux clés. Par exemple, pour l'industrie automobile, le palladium est un métal clé utilisé pour les convertisseurs catalytiques. Les analystes indiquent que le prix du palladium a bondi de plus de 7 % jeudi, dans le cadre d'une hausse plus importante des métaux précieux. En outre, certaines sources rappellent que le prix du néon avait grimpé de 600 % lors de la dernière invasion russe en Ukraine, en 2014.

« C'est juste une chose de plus qui va forcer les prix à augmenter », a déclaré Shon-Roy, ajoutant que l'augmentation ne se fera probablement pas sentir avant six mois, voire un an, car la plupart des fabricants de puces ont des accords à long terme pour ces matières premières. « Le marché de l'automobile va le ressentir, c'est certain », assure-t-elle toutefois. Selon une analyse de la banque américaine JPMorgan Chase & Co, un conflit à grande échelle qui perturberait les exportations de ces éléments pourrait toucher des acteurs tels qu'Intel, qui s'approvisionne en gaz néon à hauteur de 50 % en Europe de l'Est.

Selon JPMorgan, la pression ne sera pas uniforme. Le néerlandais ASML, un des leaders mondiaux de la fabrication de machines de photolithographie pour l'industrie des semiconducteurs, s'approvisionne à près de 20 % en gaz néon qu'elle utilise dans les pays touchés par la crise. Ainsi, JPMorgan pense que l'industrie pourrait se tourner vers la Chine, les États-Unis et le Canada pour augmenter leur approvisionnement. Mais cette voie risque d'être lente. Bien que l'industrie des puces ait pu gérer une augmentation des prix du néon découlant de la crise de Crimée de 2014, l'ampleur du conflit d'aujourd'hui semble bien plus importante.

Par ailleurs, l'invasion de l'Ukraine par la Russie intervient alors que la demande de puces a augmenté de manière générale tout au long de la pandémie de la Covid-19, les consommateurs et les entreprises ayant exigé un meilleur accès à l'électronique. D'après les analystes, pour les entreprises, la demande de puces spécialisées dans l'intelligence artificielle pour la formation et l'inférence de l'apprentissage automatique devrait augmenter de plus de 50 % par an dans toutes les catégories informatiques au cours des prochaines années.

Alors que la Corée du Sud a investi 451 milliards de dollars dans le développement des semiconducteurs et qu'Intel a investi 20 milliards de dollars dans deux nouvelles fonderies de semiconducteurs pour lutter contre la pénurie de puces, le gouvernement américain a averti que la chaîne d'approvisionnement mondiale en puces reste faible. « Nous sommes heureux que les entreprises [Intel, Ford, GM] aient cherché des solutions créatives, car le secteur privé est le mieux placé pour résoudre les goulots d'étranglement », a écrit la secrétaire américaine au Commerce Gina Raimondo dans un billet de blogue le mois dernier.

« Mais la chaîne d'approvisionnement en semiconducteurs reste fragile et il est essentiel que le Congrès agisse rapidement pour adopter le plus tôt possible les 52 milliards de dollars de financement des puces proposés par le président », a-t-elle ajouté. Dans le cadre du post, Raimondo a noté que l'inventaire moyen des puces est passé de 40 jours en 2019 à moins de cinq jours en 2022 et que la plupart des usines américaines de fabrication de puces fonctionnent à plus de 90 % d'utilisation.

Parmi les principaux goulets d'étranglement qu'elle a identifiés figurent les puces logiques héritées utilisées dans les automobiles et les appareils médicaux, ainsi que les puces analogiques utilisées dans la gestion de l'énergie, les capteurs d'images, les radiofréquences et d'autres applications. En gros, la perte de l'approvisionnement en gaz néon en provenance de l'Ukraine aurait un impact considérable sur l'industrie technologique américaine.

Cependant, les estimations de Techcet ont été controversées par d'autres experts. Ils n'ont pas avancé de chiffres pour étayer leur position, mais un commentaire estime que les États-Unis auraient déjà envoyé des troupes au sol s'ils étaient à ce point dépendants de l'Ukraine en matière de gaz néon (vital pour la survie d'un grand pan de leur économie) : « non, si c'était une vraie menace, il y aurait déjà des troupes sur le terrain. Les États-Unis protègent les fournitures dont ils ont besoin ».

Source : Techcet

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la dépendance des États-Unis vis-à-vis de l'Europe de l'Est en matière de gaz néon ?
En cas de rupture de l'approvisionnement du gaz néon ukrainien, quels pourraient être les impacts sur l'industrie américaine des puces ?
Si les estimations de Techcet sont exactes, comment expliquez-vous le fait que les États-Unis aient laissé une telle dépendance se créer ?

Voir aussi

Le président russe Vladimir Poutine peut faire beaucoup plus de dégâts en Ukraine et l'administration Biden pourrait priver le pays d'une vaste gamme de produits de basse et haute technologie

Les sites web du gouvernement ukrainien ne sont pas accessibles, alors que l'Ukraine est bombardée de cyberattaques dans le cadre de l'invasion russe

La police ukrainienne a arrêté les membres d'un célèbre gang de ransomware, qui a piraté un certain nombre de cibles américaines et sud-coréennes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 06/03/2022 à 17:45
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Ces blocages sont HONTEUX. Le pire, c'est que ce sont précisément les personnes qui s'en réjouissent qui critique la Russie.......pour le blocage de certains sites internet (avec raison, mais la contradiction est flagrante).

Personnellement, j'ai essayé d'accéder à RT France via Tor, ça fonctionne. Il est donc maintenant nécessaire d'utiliser Tor ou un Proxy pour contourner la censure dans un pays démocratique occidental... .
Je suis totalement d'accord.

On ne lutte pas contre une dictature en faisant soit même de la dictature.
Non seulement cela est inadmissible, mais ce qui l'est encore plus, c'est qu'une telle décision ait été prise, sans n'avoir consulté aucune population européenne.

Ce n'est pas aux dirigeants des administrations européennes de décider sur des coups de tête de décisions ayant de telles ampleurs.
Un pays ne se dirige pas comme une entreprise, c'est le résultat d'interactions consenties et accordées. Non pas de décisions imposées et selon le bon vouloir de quelques-uns.

Sinon, encore une fois, nous sommes dans la définition d'une dictature et à ce titre, autant enlever une bonne fois pour toute cette prétention qui vise à dire que nous sommes en démocratie.
16  3 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 14:22
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Des failles dans le blocus
Le gros problème de l'occident c'est qu'elle se prend pour le monde. La faille est simplement là...il n'y a qu'un blocus occidental(isé), pas du monde.
16  3 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 15:00
Depuis quand un service secret partage les infos qu'il a volé à ses adversaires aux médias et à la populace en général?

Et ben mon bon monsieur, depuis la guerre en Ukraine! Pas un jour sans que l'on nous abreuve d'une news percutante sur les maladies mortelles dont est victime le sieur Poutine ou l'état de délabrement de son armée...

Perso, je n'aime pas être pris pour un con! Donc, j'invite Zelenski et autres comiques qu'ils soient occidentaux ou russes a garder leur info "secrètes" pour eux! Pour la bonne est simple raison que les info fournies avec tant de générosité à la populace sont en réalité que de la propagande!!!

Définition du mot "propagande"? Action exercée sur l'opinion pour l'amener à avoir et à appuyer certaines idées

PS: La réalité du terrain nous dira assez tôt ce qui est vrai et ce qui est faux: Soit on enterre Poutine avant l'hiver et les armées russes partent en courant direction Moscou, soit les russes vont nous pourrir les 10 prochains hivers!!!

Pensée émue pour la France qui compte acheter l'électricité qui lui manque cet hiver à l'Allemagne qui elle compte acheter à la France l'électricité qui lui manque cet hiver avec la Suisse qui met tout le monde d'accord en se proposant d'acheter l'électricité qui lui manque cet hiver à la France ET à l'Allemagne
16  3 
Avatar de coolspot
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 13:56
Honteux. J'utilise justement DuckDuckGo pour pas avoir toute cette censure que google procède.

Cette infantilisation commence vraiment à casser les couille. Un moteur de recherche ou une autorité judiciaire ou étatique n'a pas à décider ce qui est bon ou pas bon comme information à consulter.

Franchement y'avait deja RT et Sputnik qui ont été viré sans autre forme de procès ni de preuve de désinformation juste parce qu'ils sont estampillé Russie et parce que la chancelière suprême Ursula van der leyen l'a unilatéralement décidé. Maintenant Duck Duck Go qui se la joue juge politique.

Un moteur de recherche n'est la que pour fournir un service de recherche. Il n'est pas la pour faire de la politique ou de décider ce que je dois ou ne dois pas lire.
13  1 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 06/03/2022 à 18:05
On ne lutte pas contre une dictature en faisant soit même de la dictature.
Tout à fait. Indépendamment du fond, je suis scandalisé que 1) soient appliquées en Europe des mesures totalement arbitraires de censure en bafouant l'état de droit, et en se dispensant même d'un procès équitable, que 2) presque tout le monde y compris la presse gouvernementale soutienne ou ne dénonce pas l'arbitraire de ses mesures.

Sinon, plus léger que tor ou un VPN, on peut remplacer le filtrage DNS de son opérateur par un DNS qui ne censure par (ex Cloudflare 1.1.1.1)
13  2 
Avatar de d_d_v
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 10:58
DDG va couler. On va sur DDG pour ne pas subir la censure sur les autres moteurs de recherche. Du coup, je vais prendre un autre moteur. Et toujours TOR ou proxies pour aller sur sputniknews ou autres très nombreux sites censurés par la république populaire de france qui veut continuer sa propagande.
13  3 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/03/2022 à 8:44
Pas certains que ce genre de mesure soit très efficace. Ca risque plutôt de renforcer le discours de propagande qui veux que l'occident persécute le peuple Russe.

Je comprend l'idée que faire du business avec eux nourri forcément indirectement la guerre mais les couper du monde ne va faire que renforcer Poutine amha.
11  2 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 15:21
la russie doit avoir déjà créer son propre cloud pour ce qui est à risque...

au final elle va juste s'affranchir des européens et américains du point vue logiciel et donc être plus libre, éviter d'être à leur merci....

elle va probablement encore plus se lier avec la chine
9  0 
Avatar de epsilon68
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/02/2022 à 14:57
à se poser la question si on ne serait pas nous-même trop dépendant de la techno américaine.
8  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/03/2022 à 0:46
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Google a interdit samedi à l'organe de presse étatique russe RT et à d'autres chaînes de recevoir de l'argent pour les publicités diffusées sur leurs sites Web, leurs applications et leurs vidéos YouTube

Qu'en pensez-vous ?
Google fait de la censure politique au service des USA et de l'atlantisme en général ; c'est comme Yandex en Russie et Baidu en Chine.

Si chaque média et chaque personne possédait sa propre instance PeerTube autohébergée, les gouvernements occidentaux seraient bien embêtés, car cela les obligerait à assumer une censure étatique autoritaire similaire à la Russie ou la Chine (il est cependant difficile de faire pire que la Chine sur ce plan), car il ne serait plus possible pour eux de se cacher derrière les décisions des grandes entreprises ni d'accuser les algorithmes de recommandations. Il devient urgent de renouveler le processus par lequel un contenu devient visible sur le web, il faut absolument retrouver la possibilité pour un site web d'être visible (et de devenir potentiellement populaire) sans les réseaux sociaux centralisateurs.
9  1