IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Joe Biden appelle le Congrès à adopter le CHIPS Act, une loi qui fournirait 52 milliards de dollars de subventions
Pour faire progresser la fabrication de semi-conducteurs aux Etats-Unis

Le , par Stéphane le calme

61PARTAGES

7  0 
Lors de son discours sur l'état de l'Union, le président américain Joe Biden a félicité le directeur général d'Intel, Pat Gelsinger, qui a annoncé le mois dernier un investissement de 20 milliards de dollars pour deux nouvelles installations de fabrication de puces, ou fabs, que la société construira juste à l'ouest de Columbus, Ohio. Intel prévoit de dépenser 100 milliards de dollars pour construire le "mégafab" de l'Ohio au cours de la prochaine décennie, avec un total éventuel de huit fabs, mais la rapidité de cet investissement dépendra de la subvention américaine, a déclaré Gelsinger.

« Le PDG d'Intel, Pat Gelsinger, qui est ici ce soir, m'a dit qu'ils étaient prêts à augmenter leur investissement de 20 milliards de dollars à 100 milliards de dollars. Ce serait l'un des plus gros investissements dans la fabrication de l'histoire américaine », a déclaré Biden. « Et tout ce qu'ils attendent, c'est que vous adoptiez ce projet de loi. Envoyez-le à mon bureau. Je le signerai ».


En mai 2021, dans une lettre adressée aux dirigeants de la Chambre des représentants et du Sénat, la Semiconductors in America Coalition (SIAC - un groupe de lobbying formé entre autres par certains des plus gros acheteurs de puces du monde, dont Apple Inc, Microsoft Corp et Google d'Alphabet Inc afin d'obtenir des subventions gouvernementales pour la fabrication de puces) a déclaré que le Congrès avait déjà montré son engagement à sécuriser les chaînes d'approvisionnement nationales en semi-conducteurs en promulguant la loi CHIPS for America, mais qu'un financement supplémentaire des programmes de cette loi était nécessaire.

« À plus long terme, un financement solide de la loi CHIPS for America aiderait l'Amérique à construire la capacité supplémentaire nécessaire pour avoir des chaînes d'approvisionnement plus résilientes afin de garantir que les technologies critiques seront là quand nous en aurons besoin », a déclaré la SIAC dans la lettre. « Les incitations à la fabrication financées par le Congrès devraient s'attacher à combler les principales lacunes de notre écosystème national des semi-conducteurs et couvrir toute la gamme des technologies des semi-conducteurs ».

Le « CHIPS for America Act » autorise les incitations fédérales visant à promouvoir la fabrication de semi-conducteurs et les investissements fédéraux dans la recherche sur les semi-conducteurs. Le SIAC a déclaré qu'elle était d'accord avec la proposition du président Joe Biden de soutenir ces programmes avec un financement de 50 milliards de dollars afin de rester au niveau des programmes d'incitation offerts dans d'autres pays.

« Les gouvernements du monde entier offrent des subventions importantes pour attirer de nouvelles installations de fabrication et de recherche sur les semi-conducteurs », a déclaré le groupe industriel. « En conséquence, il est 20 à 40 % plus cher de construire et d'exploiter une installation de fabrication aux États-Unis qu'à l'étranger ».

Le CHIPS for America Act a été promulgué dans la loi d'autorisation de la défense nationale (NDAA) de l'exercice 2021. On peut lire sur le site Web de la Semiconductor Industry Association (SIA), une association commerciale et un groupe de lobbying fondé en 1977, qui représente l'industrie des semi-conducteurs aux États-Unis :

« La part de la capacité mondiale de fabrication de semi-conducteurs aux États-Unis s'est érodée, passant de 37 % en 1990 à 12 % aujourd'hui, principalement parce que les gouvernements d'autres pays ont investi de manière ambitieuse dans des incitations à la fabrication de puces et que le gouvernement américain ne l'a pas fait. Entre-temps, les investissements fédéraux dans la recherche sur les puces sont restés stables en pourcentage du PIB, alors que d'autres pays ont considérablement augmenté leurs investissements dans la recherche ».

« En promulguant la loi CHIPS for America dans la loi d'autorisation de la défense nationale (NDAA) de l'exercice 2021, le Congrès a reconnu le rôle essentiel que joue l'industrie américaine des semi-conducteurs dans l'avenir de l'Amérique. Maintenant, l'administration et le Congrès doivent financer pleinement les dispositions relatives à la fabrication de semi-conducteurs et à la recherche autorisées par la NDAA – et promulguer un crédit d'impôt à l'investissement – afin de renforcer le leadership mondial de l'Amérique dans la technologie des puces pour les années à venir ».


Des subventions qui ne sont pas encore arrivées malgré un accord bipartite

Le Sénat a adopté un projet de loi finançant le CHIPS Act en 2021, et la Chambre des représentants a emboîté le pas en février, mais les différences dans les projets de loi n'ont pas été aplanies en commission et la subvention n'est pas arrivée malgré un certain soutien bipartite. Le financement aiderait les États-Unis à rivaliser avec l'aide du gouvernement à Taïwan et en Corée du Sud, où les principaux fabricants de puces Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. (TSMC) et Samsung ont l'essentiel de leurs opérations. Les subventions américaines réduiraient d'environ 3 milliards de dollars le prix de 10 milliards de dollars d'une nouvelle usine, un niveau de subvention selon Intel correspondant à celui de l'Asie.

Les fabricants de puces et les politiciens veulent stimuler la fabrication de puces aux États-Unis pour aider à restaurer les prouesses de fabrication du pays. La part des États-Unis dans la fabrication de puces est passée de 37 % en 1990 à 12 % aujourd'hui, et les processeurs ne sont pas seulement cruciaux pour les téléphones mobiles, les sociétés Internet et les PC. Ils sont également essentiels pour les automobiles, les machines à laver et à peu près tout ce qui a une batterie ou un cordon d'alimentation.

Avec une pénurie mondiale de puces empêchant tout, des voitures aux Sony PlayStation, d'accéder aux mains des consommateurs et contribuant à l'inflation des prix, il existe des vents favorables importants pour aider à persuader les politiciens de financer de nouveaux travaux sur les puces. La stimulation de la fabrication de puces aux États-Unis devrait rendre les chaînes d'approvisionnement plus résilientes pour se protéger contre les problèmes politiques et techniques.

Cependant, les nouvelles usines d'Intel dans l'Ohio ne seront pas mises en ligne avant 2025. Et même des subventions massives ne signifieront pas que les États-Unis puissent égaler le poids de l'industrie asiatique. Le Boston Consulting Group prévoit qu'il faudrait entre 900 et 1 230 milles milliards de dollars de dépenses pour créer des chaînes d'approvisionnement de semi-conducteurs autosuffisantes dans le monde. Rien que pour les États-Unis, il faudrait entre 350 et 420 milliards de dollars.

Les dépenses d'Intel, bien que gigantesques, sont toujours inférieures à celles de Samsung et de TSMC, qui ces dernières années ont dépassé Intel en matière de leadership dans la fabrication de puces. Le plan d'Intel pour récupérer son avance sur la technologie des puces d'ici 2025 repose sur plusieurs défis majeurs, notamment l'avancement rapide de sa fabrication et le lancement d'une activité très différente de fabrication de puces pour les autres, pas seulement pour ses propres conceptions.

L'Ohio, bien que loin des principales opérations d'Intel dans la Silicon Valley, l'Oregon et l'Arizona, est remarquable. Étant donné que l'Ohio est un champ de bataille électoral clé, il n'est pas surprenant que Biden ait ouvert la Maison-Blanche à l'annonce d'Intel et l'ait à nouveau vantée lors du discours très médiatisé.

L'Ohio est également proche des constructeurs automobiles dont Intel espère aider à moderniser les produits. En février, Intel a lancé une nouvelle division automobile pour son service Intel Foundry afin de fabriquer les puces des autres.


Impact de la pénurie sur l'automobile et les autres industries

La Semiconductor Industry Association, en partenariat avec le Boston Consulting Group (BCG), a publié une étude en 2020, analysant l'impact des incitations fédérales proposées pour la fabrication nationale de semi-conducteurs. Le rapport, intitulé "Government Incentives and U.S. Competitiveness in Semiconductor Manufacturing", a constaté que de solides incitations fédérales permettraient d'inverser la trajectoire du déclin de la production de puces aux États-Unis, qui dure depuis des décennies. Selon le rapport d’étude, dix-neuf nouvelles usines de fabrication de puces seraient construites aux États-Unis au cours des dix prochaines années avec un investissement fédéral de 50 milliards de dollars.

« Les semi-conducteurs sont les cerveaux des systèmes et des technologies qui permettent la croissance économique, la sécurité nationale, l'infrastructure numérique et le leadership technologique mondial de l'Amérique », a réagit à la lettre de la SIAC John Neuffer, président et directeur général de la Semiconductor Industry Association, dont les entreprises membres font partie de la nouvelle coalition.

« Les dirigeants d'un large éventail de secteurs critiques de l'économie américaine, ainsi qu'un groupe important et bipartisan de décideurs politiques à Washington, reconnaissent le rôle essentiel des semi-conducteurs dans la force actuelle et future de l'Amérique ».

La pénurie s'est ajoutée à une crise de l'offre pour le secteur technologique et une variété d'autres secteurs manufacturiers, y compris l'automobile, alors que l'économie émerge d'un ralentissement induit par une pandémie. Ford Motor Co a déclaré qu'elle pourrait réduire de moitié sa production au deuxième trimestre. L'analyste de l'industrie automobile Edmunds a déclaré que la pénurie mondiale de puces a fortement limité l'offre de nouveaux véhicules à un moment où la demande est élevée.

« Les nouveaux véhicules, en particulier les nouveaux camions et SUV, sont en 2021 l'équivalent du papier toilette et du désinfectant pour les mains il y a un an », a déclaré Jessica Caldwell, directrice exécutive des perspectives chez Edmunds, dans un rapport publié le 6 mai. « La demande reste forte alors que les vaccinations s'accélèrent dans tout le pays et que les Américains cherchent à prendre la route au volant d'une nouvelle voiture, mais comme la pénurie de puces continue, il n'y aura bientôt plus assez de véhicules pour répondre aux appétits des consommateurs ».

Source : discours de Biden

[B]Et vous ?

Pensez-vous qu’avec ce financement de 52 milliards de dollars, les États-Unis réussiront à suffisamment booster leur capacité en termes de fabrication de semi-conducteurs et rattraper les concurrents asiatiques ?
Les incitations nationales sont-elles susceptibles d'être une porte de sortie de la pénurie actuelle de puces à long terme ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/10/2022 à 16:43
les usa se font dépasser un peu partout, leur seul moyen c'est d'accuser certain d'être lié à l'armé, alors que les entreprises américaines se doivent de collaborer avec leur gouvernement...
3  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/10/2022 à 21:39
Après le déclenchement de la guerre militaire totale contre la Russie par Ukraine interposée (et Zelensky est de plus en plus en roue libre ces derniers jours), la guerre contre la Chine économique entre dans une nouvelle phase avant l'annexion de de Taiwan.
7  4 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/10/2022 à 21:45
Les chinois vont rattraper leurs éventuels retards, et les USA se feront rudement concurrencer. Rien de mieux qu'une bonne motivation pour progresser.
Et APPLE, ça ne les dérange pas de continuer à travailler avec la Chine ?
Et votez "bien" aux prochaines élections, sinon les mises à jour de Windows pourraient être bloquées en France.
6  3 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/07/2022 à 9:59
Et dés que leur "reliance on imported chips" aura suffisamment été "released", ils pourront laisser tomber Taïwan comme ils ont laissé tombé l'afghanistan, évitant sans doute la cause de la prochaine 3e guerre mondiale.

Et 20 Milliards de dollar pour éviter une guerre mondiale, c'est pas cher, ce n'est que quatre F-35.
3  1 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/07/2022 à 19:56
Lockheed Martin affiche une baisse de plus de 85% de son bénéfice sur le dernier trimestre d'avril à juin en raison de cette question d'approvisionnement de puces. Les efforts consentis par les états aujourd'hui sont là pour éviter une telle situation à l'avenir. En Europe, le marché automobile est en chute libre pour les mêmes raisons. Cette pénurie freine toute l'économie et participe à l'inflation au moins jusqu'en 2023.
1  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/07/2022 à 3:15
A noter la mise au vote dans le même paquet de lois de décisions pour le gaz et le pétrole source lesechos.fr
1  0 
Avatar de infozoide
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/08/2022 à 5:54
...ils pourront laisser tomber Taïwan ...
C'est entièrement vrai. Ce n'est plus qu'une question de temps.
De toute façon, il est clair que les vies humaines comptent fort peu dans l'esprit des politiques dont l'ambition reste sans bornes.
L'exemple actuel de l'Ukraine est suffisamment significatif de l'impuissance à réussir à soutenir des modèles de sociétés qui tentent en vain de s'orienter vers une forme de démocratie, pour peu qu'ils soient la cible de pouvoirs autoritaires.

La récente visite de Nancy PELOSI ne constitue qu'un classique simulacre de soutien.
En ce moment, nos amis ricains souhaitent de toute évidence quelque peu temporiser l'élan certain de la Chine voisine.
Leur seul objectif réel, c'est de tenter de commencer par rattraper leur colossal retard sur ce qui fait encore aujourd'hui la richesse de TAIPEH : la production du "diamant noir" ainsi qu'ils surnomment les circuits intégrés.

Personne n'est dupe.
Seuls certains journalistes tentent parfois de nous donner le change, mais la plupart d'entre eux soulignent le fait que depuis des décennies ce pays est non reconnu de la plupart des instances internationales.
Autrement dit, le champ restera libre à terme pour la Chine, probablement d'ici l'horizon 2030.
Ceci ne constitue qu'une chronique d'un nouveau recul annoncé de la démocratie.
Bientôt, il adviendra à Taïwan exactement le même sort que celui réservé auparavant à Hong-Kong.

Ce n'est pas parce que l'on est l'une des principales plaques tournantes du business international qu'on le restera pour toujours.

L'aide apportée par Taïwan dans la démocratisation du progrès technologique avec des coûts de production réduits au maximum ne constituera pas une protection éternelle pour son peuple.
Gageons que la reconnaissance des différents pays du monde pour une certaine contribution apportée en son temps ne différera pas beaucoup de celle apportée aux jeunes habitants de Hong-Kong.
Côté américain, tout est dit. Et en ce qui concerne les européens, plus rien n'est à dire.
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 30/08/2022 à 18:43
Le capitalisme est un système injuste, mais c'est le moins pire pour le moment
Ça je ne sais pas. en tout cas c'est sûr que le communisme tel qu'on l'a connu n'est pas non plus la solution.

Je ne vois pas pourquoi un capitaliste devrait avoir des subventions, il peut faire appel à des investisseurs.
1  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 11/10/2022 à 22:28
Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
Après le déclenchement de la guerre militaire totale contre la Russie par Ukraine interposée (et Zelensky est de plus en plus en roue libre ces derniers jours), la guerre contre la Chine économique entre dans une nouvelle phase avant l'annexion de de Taiwan.
Vivement le grand reset !
2  1 
Avatar de fredinkan
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/07/2022 à 9:04
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
En Europe, le marché automobile est en chute libre pour les mêmes raisons. Cette pénurie freine toute l'économie et participe à l'inflation au moins jusqu'en 2023.
Ca fait déjà 2 ans que des vrais investissements européens auraient du être faits dans ce domaine...
J'espère au moins que ça permettra de revenir un peu à plus de production locale, y compris pour ces domaines particuliers
0  0