IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft exigerait bientôt des disques SSD pour les nouveaux PC,
Selon Trendfocus

Le , par Bruno

12PARTAGES

5  0 
Les SSD et les disques durs sont deux types de dispositifs de stockage qui sont utilisés comme disque local pour un ordinateur portable. Les fabricants d'équipement d'origine ou OEM (Original Equipment Manufacturer), auraient révélé que Microsoft les pousse à abandonner les disques durs en tant que périphérique de stockage principal dans les PC Windows 11 préfabriqués et à utiliser des disques SSD à la place, les délais actuels pour la transition étant fixés à 2023.

Ces actions de Microsoft ne sont pas accompagnées d'exigences fermes en matière de SSD pour les PC Windows 11, et les OEM auraient repoussé les échéances. Un représentant de Dell a souligné que presque tous ses systèmes sont déjà équipés de disques SSD, mais il n'a pas pu confirmer ou infirmer les affirmations de l'analyste.


Notons qu’un SSD (de l'anglais solid-state drive), est un matériel informatique permettant le stockage de données sur de la mémoire flash. N'ayant aucune pièce mécanique en mouvement, un SSD est matériellement plus résistant qu'un disque dur ; en effet, les plateaux de ces derniers sont de plus en plus souvent en verre depuis 2003 (quoique encore très souvent en alliages d'aluminium), mais surtout, du fait que cette technologie implique l'interaction mécanique entre éléments de stockage (plateaux) et éléments d'accès (têtes de lecture/écriture), des chocs même légers peuvent entraîner des égratignures de la surface magnétique, ou une détérioration des éléments d'accès, donc des pertes de données voire une panne définitive.

A contrario, les SSD sont dépourvus d'éléments mobiles, ce qui leur confère une résistance aux chocs et aux vibrations bien supérieure. Les SSD surclassent par ailleurs les disques durs au niveau des performances (débit, latence négligeable, consommation électrique).

Inconvénients des SSD par rapport aux disques durs

Les SSD ont des inconvénients par rapport aux disques durs :

  • Les puces de mémoire flash ont un nombre limité de cycles d'écriture, ce qui fait que l'ensemble de l'unité a une capacité limitée en termes de volume total de données écrites (la lecture n'est pas affectée par ce problème.) Les disques durs (bien que pouvant tomber en panne à tout moment) n'ont pas cette limitation. A priori : si le substrat magnétique est de bonnes qualités, il peut être réécrit pratiquement à l'infini. Même si l'évolution de la technologie tend à réduire l'impact concret de cet inconvénient dans le cadre d'une utilisation conventionnelle (pour les modèles commercialisés après 2015 ; on peut considérer que l'obsolescence technologique sera atteinte bien avant la limite des cycles d'écriture), cela fait que les disques durs restent mieux adaptés aux tâches impliquant l'écriture constante de gros volumes de données (par exemple : serveurs de sauvegarde, vidéosurveillance) ;
  • la sensibilité aux corruptions dites logiques est plus élevée, notamment en cas de coupure inopinée de l'alimentation électrique ; les modèles récents intègrent des technologies atténuant voire supprimant cette vulnérabilité ;
  • le rapport capacité/prix reste à l'avantage des disques durs, même si cet écart tend à se resserrer d'année en année (depuis le début des années 2010 et tout particulièrement depuis les inondations en Thaïlande fin 2011, ayant considérablement affecté les volumes de production au niveau mondial et entraîné d'importantes restructurations. Les prix des disques durs stagnent ou diminuent très légèrement, tandis que les prix des SSD baissent rapidement du fait d'une évolution rapide de la technologie et des capacités).

La majorité des nouveaux systèmes, qu'il s'agisse d'ordinateurs portables, d'ordinateurs de bureau ou d'ultrabooks haut de gamme, sont équipés de disques de démarrage SSD et ce, depuis des années. Certains types de stockage à semi-conducteurs sont meilleurs que d'autres. Un stockage eMMC bon marché dans un ordinateur portable bon marché sera loin d'être aussi rapide que le SSD NVMe le moins cher. Cependant, de nos jours, seuls les ordinateurs de bureau les plus économiques utilisent encore des disques durs comme stockage principal.

Microsoft maintiendrait également des exigences pour les fabricants de PC qui sont différentes des exigences du système de base de Windows. Les fabricants étaient tenus de livrer et d'activer des fonctionnalités telles que Secure Boot et un module de plateforme de confiance,TPM (Trusted Platform Module), pendant des années avant que Windows 11 ne commence à les exiger pour toutes les installations de Windows.

Microsoft a annoncé que Windows 11 nécessitera des puces TPM sur les appareils existants et nouveaux. Les puces TPM fonctionnent en offrant une protection au niveau du matériel au lieu du logiciel uniquement. Elles peuvent être utilisées pour chiffrer des disques à l'aide de fonctionnalités Windows telles que bitLocker, ou pour empêcher les attaques par dictionnaire de mots de passe. Les puces TPM 1.2 existent depuis 2011, mais elles n'ont généralement été largement utilisées que dans les ordinateurs portables et de bureau professionnels gérés par l'informatique. Microsoft veut apporter le même niveau de protection à tous ceux qui utilisent Windows.

En d'autres termes, même si les fabricants de PC ne peuvent pas vendre un ordinateur avec un disque dur à disques rotatifs comme disque de démarrage, il est moins probable que Windows refuse de s'installer sur un disque dur de ce type si l’utilisateur en a besoin pour une raison quelconque. La configuration système actuellement requise pour Windows 11 stipule une capacité de stockage de 64 Go ou plus, mais ne précise pas quel type de stockage utiliser. En effet, pour installer ou mettre à niveau vers Windows 11, les appareils doivent répondre à la configuration matérielle minimale suivante :

  • RAM : 4 gigaoctets (Go) ou plus ;
  • TPM : Trusted Platform Module (TPM) version 2.0;
  • Micrologiciel système : UEFI, compatible avec Secure Boot ;
  • Carte graphique : compatible avec DirectX 12 ou une version ultérieure, avec un pilote WDDM 2.0 ;
  • Affichage : affichage haute définition (720p), écran de 9 pouces ou plus, 8 bits par canal de couleur ;
  • Processeur : 1 gigahertz (GHz) ou plus avec deux cœurs ou plus sur un processeur 64 bits compatible ou un système sur une puce (SoC) ;
  • Stockage : 64 Go* ou plus d'espace de stockage disponible sont nécessaires pour installer Windows 11. Un espace de stockage supplémentaire peut être nécessaire pour télécharger les mises à jour et activer certaines fonctionnalités ;
  • Connexion Internet : une connexion Internet est nécessaire pour effectuer les mises à jour, et pour télécharger et utiliser certaines fonctionnalités. L'édition familiale de Windows 11 nécessite une connexion Internet et un compte Microsoft pour terminer la configuration du périphérique lors de la première utilisation.

Les systèmes qui utilisent encore des disques durs sont en grande majorité des modèles de 1 To. Étant donné qu'un disque dur de 1 To de bonne marque et un SSD d'entrée de gamme de 250 ou 500 Go coûtent tous entre 40 et 50 dollars, les fabricants devraient au moins pouvoir passer à la vitesse supérieure sans augmenter les prix (bien que la tarification des composants de PC par les fabricants soit différente de celle des utilisateurs finaux).

Selon certains analystes, échanger cette capacité contre des vitesses considérablement accrues serait la bonne décision à prendre pour la plupart des gens. Le vice-président de Trendfocus, John Chen, explique que pour remplacer un disque dur de 1 To, il faut passer à un SSD de 256 Go à bas prix, ce que les OEM ne considèrent pas comme une capacité suffisante pour la plupart des utilisateurs. À l'inverse, le passage à un SSD de 512 Go serait contraire au budget des machines bas de gamme dont le prix est strictement limité.

« La date d'introduction initiale, basée sur nos discussions avec les OEM, devait être cette année, mais elle a été repoussée à l'année prochaine (au second semestre, je crois, mais je ne suis pas certain de la date exacte) , a déclaré Chen. Les OEM essaient de négocier un certain niveau de report (transition vers les marchés émergents en 2024, ou transition vers les ordinateurs de bureau en 2024), mais les choses sont encore en mouvement. »

La majorité des PC des marchés développés ont déjà effectué la transition vers les SSD pour les lecteurs de démarrage, mais il existe des exceptions. Chen note qu'il est possible que Microsoft fasse quelques exceptions, mais le cabinet prédit que les PC de bureau à double disque et les ordinateurs portables de jeu dotés à la fois d'un SSD pour le disque de démarrage et d'un disque dur pour le stockage de masse seront les seuls PC de masse dotés d'un disque dur.

Source : Trendfocus

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Êtes-vous pour ou contre l'abandon des disques durs dans les PC au profit des disques SSD ?

Voir aussi :


La nouvelle build de test de Windows 11 veut les informations de votre carte de crédit


Microsoft teste les annonces publicitaires au sein de l'explorateur de fichiers de Windows 11 et ravive les comparaisons avec Linux, après l'apparition de publicités dans le menu démarrer Windows 10

Microsoft déclare que les annonces publicitaires au sein de l'explorateur de fichiers de Windows 11, qui lui valent des comparaisons avec Linux, étaient expérimentales et pas censées être visibles

Microsoft introduirait enfin des onglets dans l'Explorateur de fichiers de Windows 11, repérés par Windows Insider Rafael Rivera sur Twitter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 8:09
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Jusqu'à présent, le SSD sur Windows, c'était du confort, pas une obligation. Si ça en devient une, il serait peut-être temps que Microsoft fasse un peu plus d'optimisation...

Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Êtes-vous pour ou contre l'abandon des disques durs dans les PC au profit des disques SSD ?
Je suis pour monter et utiliser mes machines comme je le souhaite, et non pas pour que l'on m'impose des choix totalement arbitraires.
17  1 
Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 8:53
Si ce n'était pas une obligation technique c'était déjà une obligation de fait.
Je ne compte pas le nombre d'ami dont j'ai changé le disque dur parce que leur Windows 10 était devenu inutilisable de lenteur.
Vendre un PC Windows sans SSD est à la limite de l'escroquerie, car on vend un truc inutilisable dans la pratique.
15  1 
Avatar de d_d_v
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 9:59
Quel est votre avis sur le sujet ?
Je dirais que l'utilisation d'un SSD permet à Microsoft de cacher la lenteur des nouveaux Windows.
Quid de la durée de vie réelle d'un SSD ? J'ai des disques durs classiques qui fonctionnent encore 20 ans après.
11  0 
Avatar de smarties
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 11:22
Dans une de mes précédentes entreprises, en passant de Windows 7 à 10 la baisse de performance était flagrante et on entendait le disque classique gratter en permanence sur Windows 10.

En mettant des SSD, ça a retrouvé la fluidité.

Sous Linux, un HDD est évidemment un peu plus lent qu'un SSD mais ce n'est pas non plus impactant.
7  0 
Avatar de Fagus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 12:03
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Il est clair que Microsoft devrait faire un Windows xx avec un code optimisé et réfléchi sans héritage de code existant depuis Windows 98. Là, ça serait un révolution.
Je suis d'accord sur la baisse de performance, mais est-ce bien à cause du vieux code ? Le vieux code tournait sur des machines très sommaires. Quand on regarde ce qui fait mouliner le disque dur, c'est beaucoup du prefetching, l'antivirus, windows update, des tâches d'optimisation maintenance et des tâches de system (?) . Pour ma part, les programmes les plus lents sont en UWP, pas les vieux programmes compilés en winapi.
6  0 
Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 14:42
Citation Envoyé par melka one Voir le message
Au lancement de w10 mon pc démarrais rapidement c'est plus le cas pour quelles raison ???
Il y a MS qui greffe de plus en plus de services qui se lancent au démarrage : dernièrement une appli de météo dans la barre de tâche.
Ce ne serait pas si grave si cela ne s'ajoutait pas à OneDrive, Cortana etc...

S'il y a des optimisations à faire, pour moi elles sont là.
Tout un tas de services devrait être en opt-in, car tout à fait inutiles pour tout un tas de situations, en particulier un PC familial.

Et il y a les programme que l'on installe au long de la vie d'un PC. Plus un seul qu' n'installe pas 1 ou 2 services.
Tout cela se lance en parallèle au démarrage, provoquant un double goulot d’étranglement au niveau du disque : le lancement des programmes et le swap mémoire qui ne sait plus où donner de la tête avec tous ces processus actif à la fois.

Souvent au bout de 10/15 min. Tout étant lancé, le PC redevient un peu plus réactif.
6  0 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 12:54
Citation Envoyé par melka one Voir le message
En informatique si il y a une chose que j'ai compris c'est que plus le système est rapide et plus le code qui le gère deviens in-optimiser, lourd,consommateur d’énergie .

Au lancement de w10 mon pc démarrais rapidement c'est plus le cas pour quelles raison ???
J'ai dû quelques fois ré-installer Windows7 et j'ai toujours constaté qu'après raz d'usine, le pc n'était plus lent et plus trop gourmand en RAM.
Après, les mises à jour Windows sont faites automatiquement et le pc redevient lent et est plus gourmand en RAM.
5  0 
Avatar de melka one
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 12:31
En informatique si il y a une chose que j'ai compris c'est que plus le système est rapide et plus le code qui le gère deviens in-optimiser, lourd,consommateur d’énergie .

Au lancement de w10 mon pc démarrais rapidement c'est plus le cas pour quelles raison ???
3  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 21:18
Citation Envoyé par Fagus Voir le message
Je suis d'accord sur la baisse de performance, mais est-ce bien à cause du vieux code ? Le vieux code tournait sur des machines très sommaires. Quand on regarde ce qui fait mouliner le disque dur, c'est beaucoup du prefetching, l'antivirus, windows update, des tâches d'optimisation maintenance et des tâches de system (?) . Pour ma part, les programmes les plus lents sont en UWP, pas les vieux programmes compilés en winapi.
+1000

Microsoft passe son temps à ajouter des fonctionnalités redondantes, lourdes, mal codées et parfois inutiles. C'est cela qui alourdi le système.

D'ailleurs, il existe encore aujourd’hui des programmes "vieux" sur le plan de l'architecture (Winapi/C/C++), mais développé actuellement ; la plupart de ces programmes sont extrêmement rapides et fiables. La quasi totalité ne nécessitent même pas d'installation, il suffit d'exécuter l'EXE, tout est natif.

Un exemple impressionnant : http://www.virtualdub2.com/

Citation Envoyé par Fagus Voir le message
Je crois comprendre que tu veux parler des problèmes de code redondant ou d'API redondantes ? C'est sûr qu'il existe beaucoup de façons de faire une chose. Mais c'est pas sûr que ça demande à charger tant de lib différentes que ça, car les API de plus bas niveau sont dans les dll système de base forcément chargées, et les API récentes s'appuient sur les anciennes API de ce que j'ai compris (+ la VM de .net + le moteur de rendu etc.).
Là aussi je suis totalement d'accord. Windows contient de nombreuses bibliothèques partagées, et aucun programme ne peut outrepasser les API les plus anciennes, car ce sont ces API qui définissent les normes de Windows NT. De plus, la plupart des API contenus dans les bibliothèques "noyau" sont intrinsèquement liés à la plate-forme Win32, ce qui explique en partie la lourdeur et le manque de portabilité des programmes Win32 "modernes" ou exotiques et des programmes non-Win32.

Mais de toutes façons, avec l'approche des conteneurs actuelle dans les différents OS, tout va nécessiter un peu plus de ressources puisque chaque programme aura son environnement avec sa version des dépendances.
Je pense que les conteneurs ne fond qu'alourdir le système pour très peu de bénéfices. On est vraiment dans une situation ubuesque où ce n'est plus au développeur de s'adapter à l'OS, mais à l'OS de s'adapter aux développeurs. Je comprends que les OS doivent répondre à des besoins, mais certains "besoins" actuels sont difficilement explicables (je ne blâme aucun développeur, mais les entreprises/communauté, y compris Microsoft, qui développent des plates-formes aberrantes).

Citation Envoyé par melka one Voir le message
En informatique si il y a une chose que j'ai compris c'est que plus le système est rapide et plus le code qui le gère deviens in-optimiser, lourd,consommateur d’énergie.
Je n'ai pas bien compris : par "système" voulez-vous parler du matériel ou du logiciel en lui-même. Si c'est du matériel, je suis d'accord. Si c'est du système, je suis surpris de votre propos, car je constate systématiquement l'inverse. Sous Windows 10 (et j'essaye sous Debian Buster), j'utilise au maximum des programmes bien écrit, peu consommateur de ressources système. Systématiquement, ces programmes sont plus rapides.

Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Pour continuer dans l'idée de Vanquish, je ne sais pas ce qui a été la ou les grandes révolutions entre Windows 7 et 10 pour qu'il y ait une chute de performance. Je constate aussi sur les différents pc qu'en changeant le disque dure mécanique en prenant des plus ressent, c'est plus rapide.
Il est clair que Microsoft devrait faire un Windows xx avec un code optimisé et réfléchi sans héritage de code existant depuis Windows 98. Là, ça serait un révolution.
Fagus vous à très bien répondu, mais je complète quant même.

Je pense que vous ne connaissez pas très bien le fonctionnement de Windows NT. Premièrement, l’ancêtre de Windows 10/11 est Windows NT 3.x (multitâche et multi-utilisateur), et non pas Windows 98, qui repose sur l'antique DOS (monotâche et mono-utilisateur).
Deuxièmement, pour ce qui est des grandes révolutions entre Windows 7 et 10, il n'y en a pas eu. Le problème est uniquement le bloatage extrême de Windows 10. Windows 8 était pus performant que Windows 7, mais cela à régresser dans Windows 10, qui à finit par faire pire que Vista. Il suffit d'ouvrir n'importe quel gestionnaire des tâches pour ce rendre compte que le fonctionnement de certains processus/services va à l'encontre de toute logique.

Enfin, pour ce qui est du code "hérité", cela n'est pas un problème. Le code le plus hérité est la plupart du temps celui sur lequel dépendes tous les programmes Win32, voir tous les programmes Windows. De plus (comme Fagus l'a évoqué), les Windows anciens étaient adaptés à des ordinateurs anciens, beaucoup moins puissants que les ordinateurs actuels. Il est donc impossible que le code le plus ancien "encombre" le système.
En fait, le problème de l'empilement existe, mais uniquement sur des fonctionnalités apparues à partir de Windows 2000, et dans une dynamique exponentielle. Le code initial est justement le code le plus propre, car construit sur aucun code préexistant.
Je suis le premier à souhaiter un Windows avec un code optimisé et réfléchi. Mais je pense qu'un code optimisé et réfléchi consiste à réécrire de nombreuses fonctionnalités sur le modèle des premiers Windows NT et à ne laisser tels quel que le code le plus ancien. Un Windows de ce type serait non seulement léger, mais également fiable, car la prise en charge matérielle est bien meilleure qu'il y a 30 ans, et que le manque de cohérence entraine des instabilités.
3  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 9:58
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Il est clair que Microsoft devrait faire un Windows xx avec un code optimisé et réfléchi sans héritage de code existant depuis Windows 98. Là, ça serait un révolution.
Il est évident que ca serait plus simple et avec un gain de performance non négligeable à la clé, cependant ce serait dommage de perdre la rétrocompatibilité assez exceptionnel sur Windows pour un certain nombre de client. En même temps la plupart des utilisateurs n'en n'ont que faire, et pire croit que ce n'est pas le cas. Apres j'imagine qu'aller toucher le fin fond de bout de code datant d'il y a 20 ou 30 ans doit être assez angoissant .
2  0