IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

TSMC affirme que tout le monde serait perdant s'il devait y avoir une guerre entre la Chine et Taïwan,
Et que le conflit rendrait l'usine "non opérationnelle"

Le , par Bill Fassinou

11PARTAGES

6  0 
Le président de TSMC, Mark Liu, a déclaré lors d'une interview cette semaine qu'un éventuel conflit armé entre la Chine et Taïwan provoquerait des bouleversements économiques majeurs pour la Chine, Taïwan, les pays occidentaux, ainsi que pour le reste du monde. Il a précisé que si la Chine devait envahir Taïwan, l'usine du plus grand fabricant de puces électroniques au monde serait rendue "non opérationnelle". Liu a justifié ses propos par le fait que personne ne peut contrôler TSMC par la force, car l'usine a besoin d'une connexion en temps réel avec des acteurs mondiaux pour fonctionner.

La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, s'est rendue à Taïwan cette semaine et a profité de l'occasion pour s'entretenir avec le président de Taiwan Semiconductor Manufacturing Co (TSMC), le premier fabricant de puces électroniques sous contrat au monde. Selon plusieurs sources, les discussions entre Pelosi et Mark Liu ont porté sur la loi américaine Chips and Science Act, qui a été approuvée par la Chambre des représentants et le Sénat américains la semaine dernière. Une information confirmée par Ker Chein-Ming, commissaire en chef du Parti démocratique progressiste au pouvoir au Parlement de Taïwan.

Seulement, Pékin considère la nouvelle législation américaine comme un plan de Washington visant à affaiblir le rôle de la Chine dans les chaînes d'approvisionnement mondiales de semiconducteurs. Qualifiée d'encombrante par certains, la visite de Pelosi semble avoir exacerbé un différend de longue date sur la souveraineté de l'île - avec des implications potentiellement massives pour les fournitures de technologies grand public. Cela a en effet attisé l'ire de Pékin, qui a enclenché des manœuvres militaires au large des côtes de Taïwan et a pris des sanctions économiques à l'encontre de l'île, interdisant notamment les exportations de sable naturel.



En effet, le sable naturel est un élément clé entrant dans la fabrication des semiconducteurs. Et en raison de cette escalade des tensions, Taïwan craint plus que jamais d'être envahi par la Chine. Cependant, TSMC a attiré l'attention sur le fait que personne ne sortirait gagnant si une telle confrontation devait avoir lieu. « La guerre ne fait pas de gagnants, tout le monde est perdant », a déclaré Mark Liu, président de TSMC. Il a ajouté que, "si Taïwan était envahi par la Chine, l'usine du fabricant de puces ne pourrait pas fonctionner, car elle dépend des chaînes d'approvisionnement mondiales". « Personne ne peut contrôler TSMC par la force », affirme-t-il.

« Si vous prenez une force militaire ou une invasion, vous rendrez l'usine TSMC non opérationnelle. Parce que c'est une installation de fabrication si sophistiquée, elle dépend de la connexion en temps réel avec le monde extérieur, avec l'Europe, avec le Japon, avec les États-Unis, des matériaux aux produits chimiques aux pièces de rechange aux logiciels d'ingénierie et au diagnostic », a ajouté Liu. TSMC fabrique des puces électroniques pour presque toutes les grandes entreprises technologiques au monde et détient plus de 50 % du marché mondial des puces. Un arrêt complet de l'usine pourrait être catastrophique pour l'industrie technologique.

Des experts estiment que, si TSMC est incapable de produire des puces à son rythme actuel, cela pourrait affecter la disponibilité de certains appareils technologiques populaires dès Noël - bien que les effets les plus importants soient susceptibles d'être ressentis l'année prochaine. Ben Barringer, analyste de recherche chez Quilter Cheviot, une société de gestion d'investissements, a déclaré que le gouvernement chinois chercherait probablement à préserver TSMC et "la matière grise qui la sous-tend" s'il prenait le contrôle de l'île, afin d'obtenir un avantage sur les fabricants de semiconducteurs basés aux États-Unis et en Corée du Sud.

Mais Barringer estime en outre qu'il pourrait y avoir des interventions non armées de la part de la Chine, telles que des blocus potentiels. « Bien que cela n'empêcherait pas TSMC de fonctionner, cela limiterait ce qu'elle pourrait réaliser et retarderait potentiellement toute avancée technologique », a-t-il déclaré. Simon Thomas, PDG de la société britannique d'électronique Paragraf, a déclaré que l'état actuel des choses crée un climat d'incertitude sur la chaîne d'approvisionnement. Selon Thomas, les consommateurs connaîtraient "des temps d'attente plus longs et moins de choix pour les nouveaux produits" si le conflit géopolitique devait s'intensifier.

« Tant que l'incertitude de la chaîne d'approvisionnement persistera, l'impact sur la disponibilité des différents produits se généralisera », a-t-il déclaré. Liu a comparé un conflit potentiel à Taïwan à l'invasion de l'Ukraine par la Russie lors de l'interview, affirmant que si les deux conflits sont très différents, l'impact économique sur les autres pays serait similaire. Il a encouragé les dirigeants politiques à essayer d'éviter la guerre. « La guerre en Ukraine n'est bonne pour aucune des parties, ce sont des scénarios dans lesquels tout le monde perd », a déclaré Liu. Selon lui, l'invasion de Taïwan provoquerait des troubles économiques dans le monde entier.

La loi américaine Chips and Science Act prévoit des milliards de dollars de subventions à la construction d'usines de semiconducteurs sur le sol américain. Le président américain Joe Biden devrait signer la loi cette semaine. Les partisans de cette loi affirment qu'il est essentiel pour la sécurité nationale de garantir l'approvisionnement en puces efficaces et modernes pour l'usage des États-Unis si la Chine devait envahir ou rendre plus difficile la fabrication de puces à Taïwan. Les subventions sont réservées à des entreprises américaines comme Intel, mais TSMC est en train de construire une usine de puces de 12 milliards de dollars en Arizona.

Ce qui signifie que TSMC pourrait également bénéficier de ces subventions. La pénurie actuelle de puces dure depuis 2020. Elle a été déclenchée lorsque les usines de fabrication de puces du monde entier ont été contraintes de fermer leurs portes en raison de la pandémie de coronavirus dans le cadre de mesures de distanciation sociale, ce qui a entraîné des mois d'absence de production. La situation s'est aggravée en raison de la hausse de la demande d'appareils électroniques, la plupart des gens ayant reçu l'ordre de rester à la maison. Certains reprochent également à l'ex-président américain Donald Trump d'avoir aggravé la situation.

Trump aurait créé une plus grande demande de puces TMSC en raison de ses sanctions prises à l'encontre de SMIC, un fabricant de puces basé à Shanghai, ainsi que d'autres entreprises chinoises dans le cadre de sa guerre commerciale contre le pays. En outre, les graves sécheresses à Taïwan constituent un autre problème, car TSMC aurait besoin de 156 000 tonnes d'eau par jour pour faire fonctionner son usine de fabrication de micropuces, soit suffisamment d'eau pour remplir environ 60 piscines olympiques. La pénurie de puces serait si grave que certains retireraient les puces des objets comme les machines à laver pour les utiliser à d'autres fins.

Le président de Nintendo, Shuntaro Furukawa, a récemment déclaré que la pénurie de semiconducteurs n'était pas près de s'arrêter et que la console Switch de la société serait donc en rupture de stock cette année. La domination de Taïwan dans le domaine des semiconducteurs a été qualifiée de "bouclier de silicium", dans la mesure où les États-Unis et d'autres alliés la défendent contre une invasion militaire afin d'empêcher que son industrie de haute technologie ne tombe aux mains de la Chine. Cependant, les nouvelles manœuvres militaires de la Chine au large des côtes de l'île ont alimenté les craintes que ce bouclier ne soit brisé.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des déclarations du président de TSMC ?
Selon vous, quelles conséquences une invasion de Taïwan par la Chine pourrait avoir sur TSMC ?

Voir aussi

La Chine semble avoir trouvé le moyen de fabriquer des puces de 7 nm malgré les sanctions américaines, ce qui pourrait faire progresser son industrie des puces de deux générations

Les sanctions américaines auraient permis à la Chine de booster son industrie des puces électroniques, le pays renfermerait désormais les fabricants de puces les plus prospères

La pénurie mondiale de puces pourrait bientôt se transformer en crise d'offre excédentaire, seules les entreprises investissant dans les semi-conducteurs avancés verront leurs marges augmenter

USA : le Sénat adopte un projet de loi de 280 milliards pour subventionner l'industrie des puces, 9 milliards de dollars d'aides pour la production locale et 13 milliards pour les recherches

L'industrie américaine des puces électroniques divisée sur les avantages que le projet de loi CHIPS Act pourrait accorder à Intel, certaines entreprises réclament un projet de loi plus équitable

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 16:55
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
D'un autre côté cela accélérerait un allègement de la dépendence à Taiwan qui est quand même préoccupante.
Malheureusement notre dépendance est telle, qu'une telle situation garantirait une dépression économique dans le jours suivants. Maintenant absolument tout dépend de pièces électroniques. à l'estimer, l'arrêt de la libre circulation des porte-conteneurs forcerait l'arrêt de 80% des chaîne de montage dans le monde.

Mais cela serait surement un bon coup pied au cul pour inciter la production locale.
1  0 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/08/2022 à 16:30
Citation Envoyé par ctrape Voir le message
23 millions de gens contre 1.5 milliards de chinois... Quand la Chine aura décidé de prendre possession de Taïwan; il y a de fortes chances que cela se fasse dans un éclair, qui ne permette pas à Taïwan de bouger une oreille. Le rapport des forces parle! Et il ne fait aucun doute que les usines stratégiques d'électronique , si importantes pour l'Occident, seront l'objet d'une attention particulière des soldats chinois.
L'occident, sans semi conducteur, est condamné et c'est "l'ambassadeur" de Taïwan sur LCI, qui parlait du poids des composants produits dans son ile pour tout l'occident, missiles compris...
La seule incertitude est la date , la date de la prise de Taïwan, ce qui fera tomber tout l'occident , dans son plan diabolique puisque l électronique est obligatoire dans le fonctionnement de tous les secteurs. . Et d'un autre coté, la Chine ne doit pas laisser l'Occident s'équiper en usines de semi conducteurs, en prévision d'une rupture d'approvisionnement....
Pour l'instant, les gesticulation verbales ne sont que de la com diplomatique classique.
En fait ça dépend beaucoup de la volonté américaine (voire des occidentaux), d'aller mourir pour sauver Taïwan.
Les USA sont le 1er producteur mondial de pétrole (non conventionnel) et sont relativement auto-suffisants.
Les Chine est quasi totalement dépendante du pétrole importé et quelque chose comme les 3/4 passent par le détroit de Malacca qui est facile à bloquer. En cas de conflit Chine USA, la Chine perdrait par manque de pétrole. de plus la Chine a un budget militaire largement inférieur aux USA et un retard technologique relatif. Enfin, pour le moment. Leur armée rattrape, et depuis que l'UE est fâchée avec la Russie, celle-ci est devenu un fournisseur majeur de la Chine et avec des prix bradés (intelligent hein ?). Donc pour l'instant ça va, mais mon petit doigt me dit que le jour ou la Chine aura tellement investi qu'une guerre coûtera trop cher aux USA, alors Taïwan tombera comme un fruit mûr.
1  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 14:32
D'un autre côté cela accélérerait un allègement de la dépendence à Taiwan qui est quand même préoccupante.
1  1 
Avatar de ctrape
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/08/2022 à 0:24
23 millions de gens contre 1.5 milliards de chinois... Quand la Chine aura décidé de prendre possession de Taïwan; il y a de fortes chances que cela se fasse dans un éclair, qui ne permette pas à Taïwan de bouger une oreille. Le rapport des forces parle! Et il ne fait aucun doute que les usines stratégiques d'électronique , si importantes pour l'Occident, seront l'objet d'une attention particulière des soldats chinois.
L'occident, sans semi conducteur, est condamné et c'est "l'ambassadeur" de Taïwan sur LCI, qui parlait du poids des composants produits dans son ile pour tout l'occident, missiles compris...
La seule incertitude est la date , la date de la prise de Taïwan, ce qui fera tomber tout l'occident , dans son plan diabolique puisque l électronique est obligatoire dans le fonctionnement de tous les secteurs. . Et d'un autre coté, la Chine ne doit pas laisser l'Occident s'équiper en usines de semi conducteurs, en prévision d'une rupture d'approvisionnement....
Pour l'instant, les gesticulation verbales ne sont que de la com diplomatique classique.
0  0