IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Seagate, le fabricant de disques durs pour ordinateurs, pourrait supprimer 3 000 emplois,
Et risque d'être accusé de violer des sanctions

Le , par Bruno

3PARTAGES

4  0 
La suppression d'emplois semble prendre de l'ampleur dans le secteur de la technologie, même si de nombreux rapports continuent de faire état d'une pénurie de talents technologiques. Seagate Technology Holdings, l’un des plus grands fabricants de disques durs pour ordinateurs, a déclaré qu'il allait supprimer environ 3 000 emplois et que les gros acheteurs de technologie réduisaient leurs commandes en raison de la détérioration de l'économie.

« Les incertitudes économiques mondiales et les corrections des stocks des clients à grande échelle se sont aggravées dans les dernières semaines du trimestre de septembre, et ces dynamiques se reflètent à la fois dans la demande à court terme de l'industrie et dans les performances financières de Seagate », a déclaré le directeur général Dave Mosley dans un communiqué. « Nous avons pris des mesures rapides et décisives pour répondre aux conditions actuelles du marché et améliorer la rentabilité à long terme, notamment en ajustant notre production et nos plans annuels de dépenses d'investissement. »


Par ailleurs, Seagate a déclaré qu'elle avait été accusée par le département du commerce américain de violer les règles d'exportation américaines en vendant des disques durs à une entité sanctionnée. Selon Reuters, cette entité était Huawei Technologies Co. La société aurait nié avoir violé les règles. « La position de Seagate est qu'elle ne s'est pas engagée dans une conduite interdite comme l'a allégué le Bureau de l'industrie et de la sécurité, parce que, entre autres raisons, les disques durs de Seagate ne sont pas soumis aux règlements sur l'administration des exportations », a déclaré Seagate.

La riposte de l'entreprise américaine pourrait s'avérer être un test du renforcement des restrictions contre la fourniture de technologies à la Chine par l'administration Biden, qui a invoqué des préoccupations de sécurité nationale dans les mesures qu'elle a prises à l'encontre d'entreprises telles que Huawei.

Le président Joe Biden a signé le 9 août la loi CHIPS et Science Act, donnant force de loi à un paquet de 280 milliards de dollars qui comprend 52 milliards de dollars de financement pour stimuler la fabrication nationale de semi-conducteurs aux États-Unis. La plupart des actions menées jusqu'à présent ont porté sur la technologie des semi-conducteurs.

Seagate a publié ses résultats financiers pour le premier trimestre fiscal, qui n'ont pas répondu aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires pour la période se terminant le 30 septembre s'est élevé à 2,04 milliards de dollars, ce qui est inférieur à l'estimation moyenne des analystes qui prévoyaient 2,12 milliards de dollars, a déclaré la société basée à Fremont, en Californie, dans un communiqué publié tôt mercredi. Ce chiffre est à comparer avec l'estimation moyenne des analystes qui était de 2,2 milliards de dollars.

Résultats financiers trimestriels


Pour le trimestre en cours, Seagate prévoit un chiffre d'affaires d'environ 1,85 milliard de dollars et un bénéfice par action ajusté d'environ 15 cents. Il s'agirait du premier trimestre dont le chiffre d'affaires est inférieur à 2 milliards de dollars depuis 2005.

« Les résultats de ce trimestre pourraient marquer un ralentissement historique pour le marché des PC », a déclaré Mikako Kitagawa, directeur analyste chez Gartner. « Alors que les perturbations de la chaîne d'approvisionnement se sont finalement atténuées, les stocks élevés sont désormais devenus un problème majeur compte tenu de la faiblesse de la demande de PC sur les marchés grand public et professionnel ».

Comme beaucoup de ses pairs dans le secteur des composants informatiques, Seagate a déjà averti les investisseurs que la demande se tarissait après plusieurs trimestres de croissance rapide. Les entreprises et les services gouvernementaux ralentissent leurs investissements dans les réseaux informatiques, ce qui entraîne une accumulation de pièces inutilisées. Les fermetures d'entreprises et la faiblesse de l'économie chinoise ont pesé sur la demande de stockage de masse ces derniers mois, tandis que l'inflation a freiné les dépenses, a indiqué la société dans une présentation.

« Les clients sont devenus plus prudents dans leurs plans de dépenses, ce qui, selon nous, prolongera la reprise au cours de l'année civile 23 », a déclaré Mosley lors d'une conférence avec les investisseurs. Le PDG a cité les taux d'intérêt, les pressions inflationnistes et les dynamiques géopolitiques comme contribuant à un « environnement macroéconomique intensément difficile ».

L'annonce de Seagate est la dernière en date d'une entreprise technologique à se concentrer sur les dépenses de personnel pour faire face à un ralentissement économique et à une compression des dépenses due à une inflation élevée.

Intel prévoit une réduction importante de ses effectifs, probablement de l'ordre de plusieurs milliers de personnes, afin de réduire les coûts et de faire face à un marché des ordinateurs personnels en berne, selon des personnes ayant connaissance de la situation. Les suppressions d'emplois à l'échelle de l'entreprise toucheront particulièrement les ventes et le marketing.

En juillet, le fabricant de puces comptait 113 700 employés. Certaines divisions, notamment le groupe des ventes et du marketing d'Intel, pourraient subir des coupes touchant environ 20 % du personnel, selon les personnes au fait de la situation.

Microsoft a licencié des employés dans les équipes de toute l'entreprise, selon les employés concernés qui ont parlé aux médias. Les licenciements en question touchent moins de 1 000 employés, selon une personne proche du dossier. Des conversations avec des personnes proches de l'entreprise et des publications sur des sites de médias sociaux comme Blind et Twitter indiquent que les licenciements ont affecté tous les départements, de la division des jeux sur console Xbox à l'organisation de pointe Microsoft Strategic Missions and Technology.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg a déclaré que le plan de Meta était de réduire progressivement la croissance de ses effectifs au cours de l'année prochaine. Lors de l'annonce des résultats du deuxième trimestre 2022 de Meta, Zuckerberg a admis que l'entreprise est entrée dans une phase de ralentissement économique qui aura un large impact sur le secteur de la publicité numérique.

« C'est une période qui demande plus d'intensité et je m'attends à ce que nous fassions plus avec moins de ressources. Je pense que nous traverserons cette période en étant une entreprise plus forte et plus disciplinée », a déclaré Zuckerberg lors d’une conférence. Ces licenciements permettraient à Meta de transférer l'énergie vers d'autres domaines de l'entreprise.

« Je veux donner à nos dirigeants la possibilité de décider au sein de leurs équipes où il faut doubler les effectifs, où il faut compenser l'attrition et où il faut restructurer les équipes tout en minimisant l'impact sur les initiatives à long terme », a-t-il déclaré.

Plutôt ce mois, Oracle licencie plus de 200 employés en Californie, dans un contexte de réduction des coûts visant à économiser 1 milliard de dollars. Au total, 201 emplois ont été supprimés. Il s'agit de spécialistes des données, de développeurs d'applications, de spécialistes du marketing et de développeurs de logiciels.
Amazon a gelé les embauches dans son secteur de la vente au détail, et Google d'Alphabet procède à des suppressions de postes dans la zone 120, son incubateur interne de nouveaux projets.

Mosley a déclaré que les suppressions d'emplois de Seagate, qui représentent environ 7,5 % de l'effectif total, permettraient de réaliser des économies annualisées d'environ 110 millions de dollars une fois qu'elles seront pleinement réalisées, au troisième trimestre fiscal de 2023.

Les dépenses d'exploitation ont été réduites au cours du trimestre grâce à la baisse des rémunérations et aux « contrôles stricts des dépenses discrétionnaires », a déclaré le directeur financier Gianluca Romano lors de la conférence sur les résultats. Les dépenses devraient encore diminuer de 10 millions de dollars au cours du trimestre actuel grâce au plan de restructuration, a déclaré Roman.

Surce : Seagate

Et vous ?

Quel estvotre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Intel prévoit des milliers de suppressions d'emplois face au ralentissement des PC, le fabricant de puces pourrait annoncer cette mesure au moment de la publication de ses résultats

Oracle licencie plus de 200 employés en Californie, dans un contexte de réduction des coûts visant à économiser 1 milliard de $, suite à l'acquisition de Cerner pour 28 milliards $

Meta / Facebook aurait amorcé le licenciement de milliers d'employés via une série de « licenciements furtifs », qui pourraient toucher jusqu'à 15% de l'ensemble de son personnel

Microsoft aurait procédé au licenciement de près de 1 000 employés au sein de divers départements, trois mois après avoir annoncé une série de licenciements touchant moins de 1% de ses employés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !