IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google travaillerait sur un dispositif de suivi des objets similaire à l'AirTag d'Apple,
Afin de concurrencer le fabricant de l'iPhone et améliorer l'utilisation de ces gadgets sur Android

Le , par Bill Fassinou

1PARTAGES

2  0 
Google travaillerait sur sa propre balise de géolocalisation pour concurrencer les AirTags et les traqueurs Tile d'Apple. Le développeur Kuba Wojciechowski, qui partage des informations sur les nouvelles technologies, affirme avoir découvert des références aux prochaines balises de première partie dans la méthode Fast Pair de Google, qui permet d'associer rapidement des appareils Bluetooth à proximité. Le dispositif aurait pour nom de code "Grogu", d'après le personnage du bébé Yoda de la série Star Wars "The Mandalorian", et serait développé par l'équipe de Google Nest. Le géant de Mountain View, en Californie, n'a pas commenté la rumeur.

En avril 2021, Apple a dévoilé son AirTag tant attendu après des années de rumeurs et de spéculations. Cette petite étiquette circulaire est conçue pour être attachée à des objets tels que des clés et des portefeuilles afin de permettre à ces accessoires d'être suivis par Bluetooth aux côtés des appareils Apple dans l'application Find My. Le prix d'un seul AirTag est de 29 dollars. Les AirTag sont disponibles directement auprès d'Apple, et le fabricant de l'iPhone indique que ce prix ne comprend pas les accessoires nécessaires pour fixer l'AirTag à un objet. Apple vend les accessoires AirTags séparément, et il existe également plusieurs options tierces.

L'AirTag d'Apple utilise la technologie ultra-large bande (ULB) et tire parti du réseau existant d'appareils de la société, qui fonctionnent comme des balises collectives pour se contacter les uns les autres afin de déterminer l'emplacement de votre objet disparu. L'outil n'a pas tardé à montrer son utilité. En août, Dan Guido, fondateur de la société de cybersécurité Trail of Bits, a annoncé dans une série de tweets qu'il a pu retrouver sa trottinette électrique volée grâce à deux AirTag dissimulés dans les recoins de l'engin. Le premier AirTag était placé comme un leurre et le second était bien caché. De nombreuses autres anecdotes de ce type ont suivi.



La popularité de ce gadget - et du traqueur Tile, un autre dispositif de suivi fabriqué par une entreprise américaine du même nom - semble avoir incité Google à lancer son propre dispositif de suivi. Comme l'a rapporté Wojciechowski sur son compte Twitter, Google travaillerait sur la prise en charge des balises de localisation dans Fast Pair, la méthode de Google pour appairer rapidement les périphériques Bluetooth à proximité. Selon Wojciechowski, le traqueur a pour nom de code "Grogu" ainsi que les noms alternatifs "GR10" et "Groguaudio", et est actuellement développé par l'équipe de Google Nest, l'unité de l'entreprise spécialisée dans la domotique.

Cela ne signifie pas qu'il sera lancé en tant que produit de la marque Nest, mais Wojciechowski suggère que le traqueur pourrait être lancé en plusieurs options de couleur et inclure un haut-parleur intégré pour aider les utilisateurs à localiser un appareil manquant par le son, similaire à celui d'un Apple AirTag. Wojciechowski note également que les traqueurs "Grogu" pourraient prendre en charge Bluetooth LE et l'ultra large bande (UWB). Les appareils mobiles phares de Google, Pixel 6 Pro et Pixel 7 Pro, prennent tous deux en charge la connectivité UWB, mais son application s'est jusqu'à présent limitée à des fonctionnalités comme Nearby Share.

L'UWB offre une précision bien plus grande que le Bluetooth pour localiser les objets perdus, offrant la possibilité d'afficher à la fois les estimations de distance et les directions vers une balise. Mais, Wojciechowski a déclaré : « même si le traqueur de Google a très probablement l'UWB, ce n'est pas une exigence pour le "réseau Finder" sur lequel ils travaillent ; BLE est suffisant ». Il estime que Google pourrait annoncer le produit lors de la conférence des développeurs Google I/O, quelque part en mai 2023, et que les traqueurs pourraient être commercialisés avec les nouveaux appareils Pixel lors d'un événement Google à l'automne.

L'idée derrière le suivi Bluetooth est simple et existe depuis des années ; elle utilise le Bluetooth et le GPS pour garder la trace des objets. Les alternatives de l'AirTag comprennent : Tile Mate et Tile Pro, Chipolo One et Chipolo One Spot, Tile Sticker, T-Mobile SyncUp, etc. Par ailleurs, il faut noter que Tile a vivement critiqué Apple depuis qu'il a appris qu'Apple lancera son propre appareil pour s'attaquer au marché de la localisation d'objets perdus. En effet, Apple s'est lancé sur un marché sur lequel d'autres équipementiers ont déjà fait leurs preuves. Toutefois, l'arrivée du géant de Cupertino semble avoir bousculé les choses et redynamisé le marché.

Tile, qui s'est lancé en 2014 et est leader dans ce domaine, a allégué à l'époque que le nouveau gadget d'Apple entraînerait une concurrence déloyale dans le secteur. Mais Apple avait pris des mesures, avant le lancement de l'AirTag, afin d’éviter toute plainte anticoncurrentielle en ouvrant l'accès à son application Find My à des tiers. Le fabricant de l'iPhone s'est même associé à un concurrent de Tile, Chipolo One Spot, pour prouver qu'il accorde aux autres dispositifs de recherche d'objets perdus qui concurrencent AirTag la même place sur sa plateforme iPhone. Si l'on en croit Wojciechowski, c'est au tour de Google de faire son entrée sur ce marché.

Les traqueurs de Google offriraient probablement davantage de fonctionnalités sur le système d'exploitation Android de Google que les AirTag d'Apple ne sont capables de fournir. Les AirTag nécessitent un appareil iOS pour être configurés, et bien qu'Apple dispose d'une application "Tracker Detect" dans le Google Play Store qui permet aux utilisateurs d'Android de scanner les AirTag et autres objets compatibles avec Find My qui ont été séparés de leur propriétaire, l'application a été essentiellement conçue pour atténuer les craintes que les AirTag puissent être utilisés de manière malveillante pour suivre la localisation des individus.

La fiabilité de ces petits gadgets a donné lieu à certains écarts de comportement de la part de certains utilisateurs. Des rapports de police montrent que des femmes sont traquées grâce à l'AirTag. Comme les experts en sécurité l'ont prédit lors du lancement du produit, ce dispositif de suivi a été utilisé comme un outil pour traquer et harceler les femmes. Dans un rapport, une femme a appelé la police parce qu'un homme qui la harcelait avait aggravé son comportement, et elle a signalé que l'individu avait placé un AirTag dans sa voiture. Selon le rapport, la femme a déclaré que le même homme avait menacé de faire de sa vie un enfer.

En outre, une femme a été accusée d'avoir tué son petit ami après l'avoir retrouvé grâce à l'AirTag d'Apple. Gaylyn Morris, 26 ans, a retrouvé son compagnon Andre Smith, également 26 ans, dans un centre commercial d'Indianapolis, dans l'État de l'Indiana, à l'aide du gadget, aux premières heures du 3 juin 2022. Un témoin a déclaré que Morris s'était approché de lui sur le parking et avait demandé si Smith était dans le bar, affirmant qu'elle avait un traceur GPS qui montrait qu'il était à l'intérieur. Selon le témoin, Morris a repéré Smith dans l'établissement. Une altercation a ensuite conduit à la mort accidentelle de Smith.

L'année dernière, Apple a annoncé qu'il prendrait des mesures pour modifier ses AirTags afin de les rendre moins utiles pour le harcèlement et a condamné l'utilisation abusive de son matériel. Selon les experts, Google devrait prendre en compte ces considérations avant de lancer son dispositif de suivi.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Les AirTag d'Apple ont permis à une chercheuse de découvrir accidentellement une agence de renseignement allemande secrète, mais le gouvernement a nié l'existence d'un tel service

Une femme accusée d'avoir tué son petit ami après l'avoir retrouvé grâce à l'AirTag d'Apple, Apple a récemment mis en place des mesures de lutte contre le harcèlement

Des rapports de police montrent que des femmes sont traquées par des Apple AirTags, l'outil développé par Apple pour vous aider à simplifier la géolocalisation de vos affaires

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !