IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

HP désactive les imprimantes de ses clients pour utilisation des cartouches d'encre d'entreprises concurrentes
Et le justifie par la nécessité d'assurer leur sécurité

Le , par Patrick Ruiz

139PARTAGES

5  0 
HP désactive les imprimantes des clients qui font usage de cartouches d’encre d’entreprises concurrentes. Le constructeur procède par l’application à distance de mises à jour qui ont pour effet d’empêcher les imprimantes de fonctionner si elles ne sont pas équipées de cartouches d'encre approuvées. L’entreprise le justifie par la nécessité d’assurer la sécurité des consommateurs. Le tableau vient raviver le débat sur la façon dont les constructeurs d’imprimantes érodent les droits de propriété des utilisateurs au profit de leurs entreprises.

« J'étais en train d'imprimer un grand nombre de documents pour un travail urgent et je devais changer de cartouche. À mon insu, HP s’est introduit de façon électronique dans mon appartement pendant la nuit et avait désactivé mon imprimante, exigeant une rançon si je n'utilisais pas son encre. J'ai refusé et je refuse de le faire », rapporte un possesseur d’imprimante.


L’entreprise pour sa part justifie la manœuvre en indiquant que les cartouches d’encre tierces soulèvent des risques de sécurité. « Un système est d’autant plus fort que l’est son maillon faible. Nous voyons les cartouches d’encre tierces équipées comme des points d’entrée pour les pirates », explique un responsable sécurité de HP.

Cette plainte fait suite à plusieurs autres avec des motifs similaires. « Je me suis retrouvé avec un message d’erreur sur mon ordinateur m’indiquant que mon imprimante HP Office Jet Pro a été désactivée à distance par le constructeur. Quand je suis allé sur le site de HP pour vérifier, il en est ressorti que la carte de crédit que j’utilise pour l’abonnement au service HP Instant Ink avait expiré, raison pour laquelle HP l’a mise hors service », rapporte un internaute possesseur d’imprimante HP.


Le fait est que HP fait parvenir par courrier aux possesseurs de certaines de ses imprimantes connectées des cartouches d’encre pour la couverture de leurs besoins anticipés en impression. L’utilisation de celles-ci est soumise à l’arrimage à un abonnement. En cas de dépassement, l’entreprise facture des frais additionnels pour chaque nouvelle page imprimée. En cas de refus de paiement de l’abonnement ou des frais additionnels par l’utilisateur, l’imprimante cesse de fonctionner, ce, même si la cartouche est encore fournie en encre. L’expiration de la carte du plaignant aura donc été considérée par l’entreprise comme un refus de payer les frais d’abonnement.

Il s’agit de plaintes liées à un service de renouvellement de cartouches que le constructeur d’imprimantes offre. C’est un fait, les cartouches d’encre d’origine sont chères. Pour apporter réponse à cet état de choses, l’entreprise a, depuis 2016, mis sur pied HP Inc Subscription pour une gamme d’imprimantes connectées au réseau Internet. La promesse de l’entreprise par le biais de ce service est d’aider les consommateurs à réaliser des économies importantes. Elle a donc jusqu’ici mis en avant l’offre « Free Ink For Life » qui permet aux utilisateurs d’imprimer gratuitement 15 pages par mois. Passé ce quota, il faut passer à la caisse selon un barème tarifaire défini par l’entreprise.

Ces situations illustrent la façon dont les constructeurs d’imprimantes érodent les droits de propriété des utilisateurs au profit de leurs entreprises. Le phénomène n’est pas nouveau. En 2016, plusieurs utilisateurs d’imprimantes HP situés en Amérique du Nord se sont plaints de ce que leur imprimante HP ne fonctionnait plus avec des cartouches de fabricants tiers. Le constat faisait suite à l’application d’une mise à jour de firmware qui a instauré un DRM rendant les imprimantes compatibles uniquement avec des cartouches originales. L’Electronic Frontier Foundation (EFF) avait envoyé une lettre au PDG de HP lui demandant de présenter des excuses aux clients de l’entreprise et de restaurer la possibilité d’utiliser des cartouches tierces. Au cours du troisième trimestre de l’année 2018, HP a accepté de payer 1,5 million de dollars de compensation à 2,4 millions d’Américains propriétaires d’une imprimante HP concernée par les développements. Au quatrième trimestre de l’année 2018, le constructeur Epson (l’un des leaders en France) s’était à nouveau retrouvé sous le feu des critiques de consommateurs américains pour les mêmes raisons.

À la réalité, bon nombre de constructeurs d’imprimantes sont concernés par des pratiques de ce genre. On peut en effet se référer à une plainte déposée en 2017 par l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée) contre X pour obsolescence programmée et tromperie pour voir que Canon et Brother allongent la liste.

Des publications d’utilisateurs d’imprimantes concernées par ces développements font état de ce qu’il est possible de les forcer à utiliser des cartouches d’encre tierces. La méthode tient en trois étapes : désactiver les mises à jour automatiques ; télécharger un ancien firmware ; l’installer.

Et vous ?

Que pensez-vous de telles pratiques par les constructeurs d'imprimantes ?
Quel est de votre point de vue le constructeur d’imprimantes le plus recommandable du moment ? Pourquoi ?

Voir aussi :

HP publie des correctifs en urgence pour certains laptops affectés par le pilote enregistrant les frappes, d'autres correctifs sont prévus aujourd'hui

HP : accusée d'avoir déployé un spyware dans une récente mise à jour sur Windows 10 à l'insu des utilisateurs, l'entreprise s'explique

Impression 3D : HP lance une machine qui construit des articles non pas en plastique, mais en acier

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 15:37
Gentil rappel :



Il faut coffrer ces brigands.
12  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 1:17
La sécurité dynamique constitue une fonctionnalité intégrée aux imprimantes HP, visant à authentifier les cartouches d'encre et à prévenir l'utilisation de cartouches non autorisées par HP. Instant Ink est un abonnement dans lequel les cartouches d'encre ou de toner sont expédiées en cas de besoin, les clients payant des forfaits allant de 0,99 dollar à 25,99 dollars par mois. En mai de l'année dernière, HP comptait plus de 11 millions d'abonnés à ce service. Depuis, elle a engrangé des pourcentages à deux chiffres sur le front des recettes.
11 millions de

10  0 
Avatar de der§en
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/02/2024 à 20:11
Grand bien leurs fait, en ce qui me concerne, HP est désormais dans ma liste des fabricants a fuir…
10  0 
Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 20:38
J'ai banni HP des imprimantes que j'achète maintenant et même pour le reste j'évite.

A ce jour je n'ai pas trouvé de projet open source ou relativement ouvert assez avancé pour remplacer les imprimantes de grandes marques
9  0 
Avatar de Eric80
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/08/2023 à 9:36
les procès se suivent et se ressemblent: les constructeurs font arrangement financier avec les plaignants (des privés aux USA, une amende en UE), mais tjs sans changer le concept fautif.
Ici, il y a fort à parier que cela sera pareil. Et avec qques lignes de + dans le manuel d utilisation HP, disant qu il faut tjs de l encre.

Il serait bcp plus efficace de forcer HP et Canon à changer leur concept, par ex avec une interdiction à la vente!
Surtout qu ici et dans bien des cas, il "suffirait" probablement une MAJ du firmware / logiciel afin qu il ne bloque plus le fax et scanner qd il y a pas d'encre
7  0 
Avatar de AndMax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 10:54
"La gestion de la réputation joue également un rôle central dans la dynamique concurrentielle actuelle."

L'histoire du client HP qui n'a pas pu utiliser son scanner parce-que le niveau d'encre de son appareil est trop bas (un pilote qui se fout de la gueule de l'utilisateur), cela a déjà fait le tour du web. Je crois que même EPSON qui est à peu près à 0 dans mon estime, n'aurait pas osé programmer une chose aussi débile.

A partir du moment où un produit contient un DRM et que c'est le silence qui sert d'information au client, alors ce produit ou service ne respecte plus le Code de la Consommation en France, et en particulier l'article L111-1.

Ce qui est le plus consternant par contre, ce n'est pas ce que fait HP, mais ce que font les clients. Ils acceptent tout sans broncher ou changer de marque. Donc demain ce sera pire. Attendez-vous à une souscription payante pour la LED qui indique si l’imprimante est allumée ou éteinte.
6  0 
Avatar de Gluups2
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/01/2024 à 8:57
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Cependant, des critiques affirment que les imprimantes HP sont le problème et que l'équipementier a peut-être favorisé l'émergence des logiciels malveillants qui attaquent les cartouches. L'un d'entre eux affirme : « si cela est vrai, le PDG de HP vient d'admettre publiquement que ses imprimantes présentent de sérieux problèmes de sécurité. Il semble qu'ils n'avaient aucune raison d'empêcher les logiciels malveillants, car leur existence pouvait être utilisée pour inciter les consommateurs à acheter exclusivement les cartouches d'encre de HP. Je me demande s'ils ont corrigé ce bogue après la découverte de l'exploit ».
De même, sur un site web on peut saboter la base de données en ajoutant une autre requête à l'intérieur d'un champ.

Mais ça, ce n'est possible que si le programmeur constitue la requête SQL par concaténation, au lieu d'utiliser une requête paramétrée, qui n'acceptera pas un paramètre qui ne soit pas du bon type.

Si HP nous avoue avoir mis sur le marché des imprimantes capables de faire des bêtises à cause de ce que lui murmureraient les cartouches, c'est grave.

À la malhonnêteté, ils ajoutent l'incompétence revendiquée.
Au sujet de nos politiques depuis 40 ans nous avons un doute entre les deux, mais dans ce cas-ci il y a clairement les deux.

Un autre critique a ajouté : « comment convaincre le plus grand nombre qu'il s'agit en fait d'un reflet de l'incompétence flagrante de HP (et probablement intentionnelle), plutôt que de l'ordre naturel inévitable des choses comme les laquais de HP veulent l'insinuer ? ».
En effet, voilà qui irait dans le bon sens.
Hélas, nous avons des concitoyens à qui on a prouvé par A+B qu'on savait avant le scrutin qui serait le président (pour la peine que les bons candidats ont été éliminés par le premier ministre sans que personne ne bronche), et qui vont quand même aux urnes ; qui décident donc d'avoir un président dont ils disent pis que pendre (ça, de toute façon, c'est inévitable) représentant 70% de la population, plutôt que représentant 10% (ce qui, en revanche, est évitable : il faut rester chez soi le jour du scrutin ; ou venir, et se croiser les bras toute la journée).

Donc se détourner de HP se heurte à deux problèmes :
  • celui que je viens d'évoquer
  • et aussi la longévité que nous attendons des imprimantes, que nous avons achetées bien avant que les hostilités commencent


Et je dois dire que j'ai la double peine, puisque j'ai acheté HP chez CDiscount, avant de me rendre compte que CDiscount refuse de répondre aux questions quelles qu'elles soient (sauf quand on paie).
5  0 
Avatar de berceker united
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/02/2024 à 10:23
Oui mais la crainte va être que si ça marche bien pour eux, cela puisse donner des idées aux concurrents.
Le système d'abonnement devient un poison aujourd'hui, ça touche les logiciels, les voitures avec BMW, les imprimantes, demain cela va être quoi ? Je ne sais plus dans quelle série Netflix ou les implants ou organe sont en abonnement.
A ce jeu là, on risque de donner trop de la légitimité aux "hackers" au yeux du public, avec la dérive sous-jacent.
5  0 
Avatar de ARTHUR42
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 14/05/2023 à 20:43
Bonjour
Je pense que tous ceci n'est pas très legal
C'est comme si un constructeur automobile empêche d'utilise un carburant ou de l'huile d'une autre marque
ils ont déjà eu un procès qu'il ont perdu , mais malgré cela il continu a nous empêcher d'utiliser des cartouches compatible
Je comprend que l'on perde la garantie, mais que l'on empêche d'utiliser des cartouches compatible est inadmissible.

Je ne suis pas intéressé par la formule des abonnements de cartouche dans tous les cas c'est une arnaque car on n'a pas le choix du fournisseur .L'envoie par la poste ou livreur de toutes ces cartouches a domiciles a un coup écologiques. Je préfère allez les acheté une fois par an en même temps que mes courses.

La prochaine imprimante ne sera pas HP.
Cordialement
4  0 
Avatar de Axel Mattauch
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/05/2023 à 12:06
L’entreprise pour sa part justifie la manœuvre en indiquant que les cartouches d’encre tierces soulèvent des risques de sécurité.
Personne n'est dupe, dont HP. D'ailleurs l'imprimante est éminemment piratable, puisque HP l'a fait, bloquant le fonctionnement de l'imprimante.

De fait, il y a une grave dérive des relations contractuelles, dont le cas HP est emblématique, mais pas le seul. Le client n'achète plus un produit: il ne peut en bénéficier que s'il obéit aux diktats présents et futurs du fournisseur. Ce ne sont que par des class actions ou des interventions politiques de grande envergure que l'on peut réduire cette nuisance: simlockage, "mises à jour" obligatoires, conditions d'utilisation (pouvant changer au gré du PdG) etc.
Le sujet n'est pas de l'ordre de la légalité, mais du rapport de force , je cite smarties: les abus du marché. Et quand pour un segment de marché les fournisseurs sont soit exclusifs (Pomme...), soit ont des pratiques coordonnées, l'individu n'est pas grand chose.
Donc: paie et tais-toi.

A l'époque de l'URSS , l'humour soviétique avait élaboré la devinette suivante:
Quelle est la différence entre le communisme et le capitalisme, que tout oppose?
- Le capitalisme est l'exploitation de l'homme par l'homme, le communisme est strictement le contraire.


Si l'on veut, on peut inverser les prédicats...
4  0