IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Terra Power, un candidat au nucléaire soutenu par Bill Gates, vise à construire des dizaines de réacteurs au Royaume-Uni

Le , par Jade Emy

6PARTAGES

9  0 
Un acteur de l'énergie propre soutenu par Bill Gates espère construire des dizaines de réacteurs au Royaume-Uni et entrera dans la course aux côtés de ses rivaux potentiels, Rolls-Royce et GE Hitachi, avec ses propres modèles de mini-centrales nucléaires.


Chris Levesque, directeur général de la start-up nucléaire Terra Power, a confirmé que l'entreprise allait demander au gouvernement l'autorisation de construire des petits réacteurs modulaires (Small modular reactors ou SMR) au Royaume-Uni, la compétition étant supervisée par GB Nuclear, un organisme récemment lancé par l'industrie. "J'ai rencontré un certain nombre de partenaires industriels au Royaume-Uni et nous pensons vraiment qu'il existe ici des partenariats dont nous pouvons tirer parti au fur et à mesure que nous nous développons", a-t-il déclaré au Sunday Times.

Les SMR sont des centrales nucléaires à échelle réduite, généralement assemblées par étapes dans des usines avant d'être expédiées sur les sites de construction, ce qui réduit le coût et le temps de développement. Chris Levesque a suggéré que les réacteurs de Terra pourraient être construits dans des chantiers navals, car leur assemblage ne nécessite pas de forgeage lourd.

Le gouvernement a annoncé un appel d'offres par l'intermédiaire de GB Nuclear, dans l'espoir que les nouvelles centrales produiront leur première électricité dans les années 2030, un objectif que Terra espère atteindre.

"Nous pensons pouvoir construire des dizaines de réacteurs au Royaume-Uni dans les années 2030", a déclaré M. Levesque.

Terra rivalise avec Rolls-Royce pour l'homologation nucléaire

Terra a été fondée en 2006 par Bill Gates, cofondateur de Microsoft et cinquième homme le plus riche du monde, dans le but d'explorer les énergies propres, en développant une technologie de réacteur nucléaire à base de sodium appelée Natrium. Le Natrium présente certains avantages par rapport aux réacteurs conventionnels, notamment la capacité de stocker et de restituer de l'énergie au réseau lorsque la demande est élevée. Bill Gates a mené l'an dernier un tour de table de 588,3 millions de livres sterling (750 millions de dollars) pour le projet nucléaire, dont il reste le principal investisseur.


Le réacteur Natrium de Terra a une puissance de 345 mégawatts d'électricité (MWe), inférieure à celle du réacteur à eau légère de son concurrent Rolls-Royce, mais cette puissance peut atteindre 500 MWe pendant des périodes allant jusqu'à cinq heures et demie grâce à son système de stockage à sels fondus. En revanche, la puissance du futur réacteur Hinkley Point C, propriété d'EDF, sera de 3,2 gigawatts, soit près de dix fois plus.

Les coûts prévisionnels du réacteur et de la production d'énergie de Terra n'ont pas été dévoilés. Toutefois, la société a obtenu 1,6 milliard de livres (2 milliards de dollars) de fonds publics américains pour développer une centrale de démonstration Natrium dans le Wyoming, qu'elle espère mettre en service d'ici la fin de la décennie, ce qui donne une idée des coûts du réacteur.

Le gouvernement s'efforce de faire passer la puissance nucléaire de 7 GW à 24 GW au cours des trois prochaines décennies, 85 % du parc vieillissant du Royaume-Uni devant être mis hors service d'ici à 2035. Il a annoncé un soutien financier de 870 millions de livres pour Sizewell C et de 210 millions de livres jusqu'à présent pour les projets de Rolls-Royce.

Source : Bill Gates

Et vous ?

Que pensez-vous du soutien de Bill Gate pour le nucléaire ? Est-il pertinent de soutenir le nucléaire ?

Voir aussi :

« L'énergie nucléaire sera à nouveau politiquement acceptable, car elle est plus sûre et propre que le pétrole, le charbon et le gaz naturel »,
D'après Bill Gates


Pour Elon Musk l'IA est bien plus dangereuse que l'arme nucléaire
Alors que Bill Gates estime que l'IA est à la fois porteuse d'espoir et dangereuse


TerraPower, la société de Bill Gates, va construire une petite centrale nucléaire de nouvelle génération sur le site d'une centrale au charbon du Wyoming, aux Etats-Unis

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Eric80
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/08/2023 à 10:04
Citation Envoyé par Serge Rochain Voir le message
Je pense que Bill a été abusé.
abusé en quoi? Que le nucléaire est 'propre' ?
Bien sûr que le nucléaire n est pas propre, mais rien n'est propre, et qd on regarde tout les aspects, le nucléaire reste le moins sale de toutes les technos actuellement maîtrisées!

Si tu penses que le soleil et l'éolien sont mieux, regarde comment tout cela est produit (en Chine, donc indirectement avec du charbon!), leurs besoins en ressources (métaux notamment), la surface au sol occupée (souvent à la place de forêt ou terres agricoles!), et surtout le gros soucis de l intermittence qui requiert encore aujourd'hui d'avoir une centrale au gaz à côté.
Une fois bien analysé tout cela, toute personne logique devrait comprendre que les déchets nucléaires et le risque de catastrophe sont 'peanuts' à côté. (et même si il y a une ville rasée par une catastrophe et des milliers de cancers des survivants!)

Un moment, il faut juste accepter que tout crée "de la merde" et d avoir la responsabilité de gérer "la merde chez soi".
Gérer la merde chez soi est quasi imposée par le nucléaire (gestion des déchets radioactifs), mais toutes les autres technos permettent de l'ignorer (fossile -> co2 ds l atmosphère) ou de l'externaliser (éléments clefs ds ENR produits en Chine)

Si tu veux un document à charge contre l éolien en France, celui ci est édifiant:


Encore mieux, le cas réel de la Belgique l'année dernière:
Cela peut paraître étonnant vu les records de production d’électricité produite sur base d’énergie renouvelable qui ont été battus mais la production belge d’électricité a émis au cours du dernier semestre 13% de CO2 de plus que lors de la même période l’année précédente. En cause, la fermeture des réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2, rapporte De Standaard lundi, citant une étude de l’université de Gand.
https://www.rtbf.be/article/la-produ...estre-11240388

étonnant pour les naïf des ENRs sans doute. Mais évidemment pas ceux qui ont réfléchi un peu plus loin, fait l effort de réflexion mentionné au dessus, et compris que l intermittence impose aujourd'hui une compensation par du fossile.
Ainsi, "mettre des ENR pour baisser les émissions carbone" est ok pour ceux qui ont une base fossile (charbon ds bcp trop de pays) mais factuellement FAUX dans les pays avec une base en nucléaire: tout MWh nucléaire remplacé le sera par (à la louche selon la bonne règle du 80/20) 0.8 MWh de ENR mais 0.2 MWh de fossile, accroissant ainsi fortement les émissions de co2!

C est bien la tragédie de bcp de pays Européens, forcés par l Allemagne de suivre le modèle ENR: sans plan de remplacement bas carbone complet du nucléaire, les émissions co2 en 2030-2040 vont repartir à la hausse!

On ne peux qu espérer que les SMR de TerraPower tiennent leurs promesses, car ils sont justement conçus pour palier à l intermittence des ENRs! Donc plutôt que de mettre une centrale au gaz, un SMR Natrium sera bien préférable pour le climat. Reste la question du prix du MWh produit qui reste la grande inconnue. Cela dépend fortement de la maîtrise industrielle et du nombre de SMR déployés (économie de masse).

Ainsi, chapeau à l UK qui est un des rares pays d Europe à avoir une politique énergétique cohérente: l UK et l Allemagne avaient historiquement une base charbon. Les 2 pays ont choisi d investir massivement dans les ENRs. L allemagne a choisi en + de supprimer le nucléaire, gardant ainsi une base au charbon. L UK a choisi de conserver et renforcer le nucléaire, tout en augmentant fortement le gaz.
La réalité géographique est simplement que l Allemagne a encore trop de réserves de charbon alors que celles de UK (et de la France) sont épuisées.
L UK a encore bcp de gaz mais sait bien que cela est aussi sur la pente décroissante. Donc les SMR doivent remplacer le gaz à moyen terme!
5  1 
Avatar de vVDB.fr
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/08/2023 à 13:10
Un feu au sodium dans le surgenerateur japonais sur un modele similaire à superphenix a été catastrophique pour cette technologie.
Les ingenieurs de l'époque avaient tous dit que c'était ceinture et bretelles pour la sécurité et bien patatra...
Le sodium est inflammable à l'air et explosif à l'eau, c'est un peu con de mettre ça dans une centrale atomique.
Une bonne idée d'ingénieurs sur le papier mais qui doit rester sur le papier car il n'y a de sécurité que lorsque tout fonctionne bien à l'air que nous respirons et pression ambiante avec des déchets de 300 ans.
Il y a un modèle de ce type de réacteur qui a fonctionné 4 ans à AOK Ridge dans les années 60, auto-stable ! Relancé par les chinois en plein desert de Gobi (sans eau, juste de l'air). Une centrale de démonstration fonctionne actuellement...
2  0 
Avatar de Serge Rochain
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/08/2023 à 15:43
Je pense que Bill a été abusé.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/08/2023 à 11:15
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Que pensez-vous du soutien de Bill Gate pour le nucléaire ? Est-il pertinent de soutenir le nucléaire ?
Il est obsédé par la production humaine de CO2 c'est donc normal qu'il soit pro nucléaire.
C'est propre.

Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Terra a été fondée en 2006 par Bill Gates, cofondateur de Microsoft et cinquième homme le plus riche du monde, dans le but d'explorer les énergies propres, en développant une technologie de réacteur nucléaire à base de sodium appelée Natrium.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/11/2023 à 15:11
C'est léger comme investissement...
Nucléaire : la France intensifie sa course aux petits réacteurs
Six nouveaux projets de réacteurs innovants vont bénéficier d'une enveloppe de 77 millions d'euros de fonds publics. La start-up Jimmy, qui veut décarboner l'industrie avec des réacteurs à haute température, se taille la part du lion de ces financements.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/12/2023 à 14:33
COP28: une vingtaine de pays, dont la France, appellent à tripler le nucléaire dans le monde d'ici à 2050
«L’énergie nucléaire est de retour», a déclaré Emmanuel Macron ce samedi à la COP28 de Dubaï. Une vingtaine de pays dont la France, les États-Unis et les Émirats arabes unis ont appelé, dans une déclaration commune, à tripler la production d’énergie nucléaire dans le monde d'ici à 2050, par rapport à 2020. L’objectif ? Réduire la dépendance aux énergies fossiles charbon et au gaz, grand enjeu de cette conférence mondiale sur le climat.
Pour une fois j'espère qu'une promesse faite lors d'une COP va être tenu.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/12/2023 à 12:29
Le nucléaire français aurait permis d’éviter 25 années d’émissions totales de CO2
Le nucléaire est de retour en Europe »… et les pays qui le soutiennent prêts à passer à l'offensive. En marge d'un conseil rassemblant, ce 19 décembre à Bruxelles, les ministres européens de l'Énergie, les membres de l'« Alliance du Nucléaire », ce club de 12 nations (et 2 observateurs) favorables à l'atome créé à l'initiative de la France, ont adopté un texte demandant que les prochaines réglementations portant sur la décarbonation du continent respectent la neutralité technologique.
« La Commission doit traiter sur un pied d'égalité l'énergie nucléaire et l'énergie renouvelable, pour tous les futurs textes européens », a appuyé la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher.
0  0