IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

PDG de HP : « notre objectif à long terme est de faire de l'impression un abonnement ». Non content de faire disjoncter les imprimantes
HP veut maintenant les posséder pour toujours

Le , par Stéphane le calme

9PARTAGES

13  0 
HP a annoncé son intention de transformer son service d’impression en un abonnement obligatoire pour tous ses clients. Le PDG de HP, Enrique Lores, a déclaré dans une interview que « notre objectif à long terme est de faire de l’impression un abonnement, car nous pensons que c’est le meilleur moyen de fidéliser nos clients et de leur offrir une expérience optimale ». Selon lui, le service HP Instant Ink, qui permet aux utilisateurs de recevoir automatiquement des cartouches d’encre ou de toner à domicile lorsqu’ils sont à court, représente l’avenir de l’impression.

On pourrait penser que les serveurs optimisés pour les charges de travail d'IA ou les ordinateurs portables bon marché sont les principaux générateurs de profits de Hewlett-Packard, mais ce n'est pas le cas. Plus de la moitié des bénéfices annuels de HP l'année dernière provenaient entièrement de sa division d'impression, notamment grâce à la mise à jour du micrologiciel de l'imprimante Dynamic Security, qui bloquait complètement toutes les cartouches d'encre tierces.

C'est ce qui a entraîné une nouvelle série de litiges entamée plus tôt ce mois-ci sous la forme d'une action en justice visant à obtenir le statut de recours collectif, au motif que HP a créé un monopole sur l'encre des imprimantes.

La plainte demande que HP reçoive une injonction l'obligeant à désactiver Dynamic Security, ce qui permettrait aux propriétaires d'utiliser des cartouches d'encre de remplacement autres que celles de HP. Sans oublier les 5 millions de dollars de dommages et intérêts et un procès devant jury.


Ce n'est pas la première action en justice contre les modifications apportées à la manière dont les imprimantes à jet d'encre de HP réagissent aux cartouches d'autres marques. La société a déjà versé des sommes importantes pour régler ces actions en justice et dédommager les utilisateurs qui ne pouvaient plus utiliser leurs imprimantes. Par exemple, en 2022, HP a a dépensé 1,3 million de dollars pour régler un litige impliquant des utilisateurs européens mécontents de l'enfermement induit par une mise à jour secrète du micrologiciel sur certains modèles d'imprimantes.

Cela n'a pas empêché pour autant le PDG de HP, Enrique Lores, lors d'une récente interview, de déclarer que les utilisateurs qui n'achètent pas de fournitures, telles que les cartouches de remplacement HP, constituent un « mauvais investissement » pour HP. L'équipementier est farouchement opposé à l'utilisation de cartouches tierces dans ses imprimantes et utilise divers stratagèmes pour dissuader les utilisateurs de le faire. Enrique Lores a également admis lors de l'interview que l'objectif à long terme de l'entreprise est de faire de l'impression un abonnement.

HP veut faire de l'impression un service auquel les utilisateurs peuvent s'abonner

Il est bien connu que les imprimantes sont régulièrement vendues à perte, les véritables revenus provenant de la vente de cartouches d'encre de remplacement. Le passage à un modèle d'abonnement semble n'être qu'une nouvelle tentative de maximiser ce flux de bénéfices.

Mais le PDG de HP ne présente pas les choses de cette façon :

« Nous avons annoncé il y a quelques années que notre objectif était de réduire le nombre de ce que nous appelons les clients non rentables. En effet, chaque fois qu'un client achète une imprimante, c'est un investissement pour nous. Nous investissons dans ce client et s'il n'imprime pas suffisamment ou n'utilise pas nos fournitures, c'est un mauvais investissement », a-t-il expliqué, transformant la « vente à perte » en un euphémisme « d'investissement ».

« Notre objectif est de rendre l'impression aussi facile que possible et notre objectif à long terme est de faire de l'impression un abonnement », a déclaré Lores. Ces propos font écho à ceux de l'ancienne directrice financière, Marie Myers, qui a déclaré en décembre dernier : « nous constatons que lorsque vous faites passer un client d'un modèle purement transactionnel, qu'il s'agisse d'Instant Ink ou de l'ajout de papier, il y a en quelque sorte une augmentation d'environ 20 % de la valeur de ce client parce que vous verrouillez cette personne et que vous vous engagez dans une relation à plus long terme avec elle ».


Une augmentation de ses bénéfices

En 2023, HP a réalisé plus de 3 milliards de dollars de bénéfices grâce à ses activités dans le domaine des imprimantes. Une augmentation de 20 % implique donc plusieurs centaines de millions de dollars de bénéfices supplémentaires.

Inutile de dire que pour forcer les utilisateurs d'imprimantes à passer à un modèle d'abonnement, il faudrait probablement que les machines rejettent les cartouches de tierces parties pour que cela ait un sens. Il est donc facile de voir comment la fonction de sécurité dynamique de HP, qui rejette les cartouches autres que celles de HP lorsqu'elle est mise en œuvre, pose les bases d'un modèle d'abonnement.

En outre, toute décision de justice concernant les imprimantes existantes, qui sont achetées par les consommateurs, ne s'appliquera probablement pas aux imprimantes qui peuvent être fournies gratuitement avec un contrat d'abonnement pour l'encre, peut-être similaire à ceux associés aux téléphones mobiles et aux frais de réseau.


HP a également justifié précédemment la fonction de sécurité dynamique en invoquant la sécurité, affirmant que les cartouches de tiers peuvent être infectées par des virus. Selon Lores, les acteurs de la menace peuvent s'infiltrer dans le réseau à partir d'une cartouche infectée. « Nous avons constaté qu'il est possible d'intégrer des virus dans les cartouches, de passer de la cartouche à l'imprimante, puis de l'imprimante au réseau, ce qui peut créer bien d'autres problèmes pour les clients ». HP dénonce depuis longtemps la possibilité d'introduire des logiciels malveillants dans les cartouches d'impression et, en 2022, son programme de chasse aux bogues a confirmé que des cartouches tierces dotées de puces reprogrammables pouvaient introduire des logiciels malveillants dans les imprimantes.

Si les experts en sécurité numérique ont mis en doute la véracité de cette affirmation, elle ne semble en tout cas pas cohérente avec le fait que HP autorise la connexion de périphériques USB à ses ordinateurs portables, une interface qui offre certainement plus de possibilités aux virus et aux logiciels malveillants d'accéder à du matériel critique qu'une cartouche d'imprimante.

D'ailleurs, des critiques affirment que les imprimantes HP sont le problème et que l'équipementier a peut-être favorisé l'émergence des logiciels malveillants qui attaquent les cartouches. L'un d'entre eux affirme : « si cela est vrai, le PDG de HP vient d'admettre publiquement que ses imprimantes présentent de sérieux problèmes de sécurité. Il semble qu'ils n'avaient aucune raison d'empêcher les logiciels malveillants, car leur existence pouvait être utilisée pour inciter les consommateurs à acheter exclusivement les cartouches d'encre de HP. Je me demande s'ils ont corrigé ce bogue après la découverte de l'exploit ».

Quoiqu'il en soit, il faut rappeler que toutes les imprimantes HP ne mettent pas en œuvre la sécurité dynamique. Toutefois, HP a déclaré que celles qui ne disposent pas encore de cette fonction pourraient être mises à jour à l'avenir. Par conséquent, l'achat d'une imprimante HP aujourd'hui dépourvue de sécurité dynamique ne garantit pas qu'elle le restera à l'avenir.

Certains suggèrent de donner au PDG de HP le prix "worst Person of the Year"

Les arguments n’ont pas convaincu les détracteurs de HP, qui continuent de critiquer la stratégie de l’entreprise et de la qualifier de “greedy” (avide) et de “evil” (maléfique). Certains ont même proposé d'attribuer au PDG de HP le titre de « pire personnalité de l’année 2024 », en référence au célèbre classement annuel du magazine Time qui désigne la personnalité la plus influente du monde sur l'année (Person of the Year). Selon eux, HP mérite ce titre pour avoir « trahi la confiance de ses clients et pour avoir tenté de monopoliser le marché de l’impression au détriment de la liberté et de la créativité des utilisateurs ».

Et un internaute de déclarer : « HP se bat avec X [ndlr. ancien Twitter, sous la houlette d'Elon Musk] pour le prix de l'entreprise la plus mal gérée de l'année ». Un autre affirme que « HP est vraiment l'équivalent technologique de Nestlé ».

Quelques-uns ont exprimé leur mécontentement :

HP a rendu ses imprimantes de plus en plus mauvaises d'année en année depuis plus d'une décennie. Le problème du bricolage et du non fonctionnement avec des cartouches autres que HP a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase pour moi.

J'ai littéralement jeté mon ancienne imprimante HP par la porte sur le trottoir.
Certains se sont laissés aller à l'analyse critique :

La branche impression de HP a perdu près de la moitié de son chiffre d'affaires depuis le sommet atteint en 2008. Ils sont désespérés car l'impression est un secteur en voie de disparition.

La branche matériel a pu couvrir les pertes pendant un certain temps grâce à la hausse de la demande d'ordinateurs portables (COVID), mais l'année 2023 a été la pire depuis 2017. En pressant davantage le client et en réduisant les coûts, il est probable que les imprimantes HP ne feront plus rien d'autre à partir d'aujourd'hui.
Source : PDG de HP

Et vous ?

Que pensez-vous du service HP Instant Ink ? L’avez-vous déjà utilisé ou envisagez-vous de l’utiliser ?
Trouvez-vous que HP respecte le droit à la réparation de ses clients ? Avez-vous déjà eu des problèmes avec vos imprimantes HP ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de l’impression par abonnement par rapport à l’impression traditionnelle ?
Quelles sont les alternatives possibles au service HP Instant Ink ? Quelles sont les marques d’imprimantes ou de cartouches que vous recommandez ?
Croyez-vous que HP mériterait d'être nominé auprès des « pire personnalités de l’année 2024 » ? Pourquoi ?
Quelles sont les autres personnalités ou entreprises qui pourraient prétendre à ce titre selon vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de der§en
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/02/2024 à 20:11
Grand bien leurs fait, en ce qui me concerne, HP est désormais dans ma liste des fabricants a fuir…
10  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 11:03
J'ai une imprimante HP et en effet, je ne contracte pas

j'ai ce message quand j’insère une nouvelle cartouche payé 15€ sur amazon qui me fait de la bonne qualité depuis plus de 6ans.

ma prochaine imprimante ne sera pas une HP ca c'est sur.
9  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/03/2024 à 8:27
ca fait 400€ par ans leurs connerie...

j'ai une imprimante hp (qui le jour ou elle tombera en panne, j'acheterai tous sauf cette marque)

je l'ai payé 150€, et je dépense 15€ par ans d'encre (1 pack de cartouche compatible XXL sur amazon à 15€)
j'imprime des documents et des photos avec, l'encre compatible donne une tres bonne qualité, peut etre que l'fficiel vendu 10 fois plus cher et meilleur mais je n'en ai pas besoin.

toujours est il que les maj sont bloqué, avec les news que je vois passer sur cette marque depuis plusieurs années ca risque pas de changé.

mes parents ont une hp aussi, maj bloqué aussi, depuis 10ans, la mienne a 6ans, niveau qualité j'ai pas a me plaindre elles fonctionne toujours tres bien sans panne, dommage que la politique de cette marque soit aussi abjecte.

j'ai une tres vielle imprimante hp que j'utilise plus, des années 90 avec un port parallele. je l'ai faite marché y'a pas longtemps poyr le fun, avec un adaptateur usb parralele branché à un raspberry pour en faire une imprimante réseau. chose incroyable j'ai pu acheter une cartouche sur france toner à 20€, 1ere impression dégeulasse mais au bout de la 3ieme c'était bon, pas de bavure, le texte bien net.
c'est dommage car niveau qualité du hardware l'entreprise sait (savait) faire.
8  0 
Avatar de berceker united
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/02/2024 à 10:23
Oui mais la crainte va être que si ça marche bien pour eux, cela puisse donner des idées aux concurrents.
Le système d'abonnement devient un poison aujourd'hui, ça touche les logiciels, les voitures avec BMW, les imprimantes, demain cela va être quoi ? Je ne sais plus dans quelle série Netflix ou les implants ou organe sont en abonnement.
A ce jeu là, on risque de donner trop de la légitimité aux "hackers" au yeux du public, avec la dérive sous-jacent.
6  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 11:16
Ce procès à HP est parfaitement légitime, mais on peut le reproduire à l'infini. En ce qui concerne les imprimantes, Espon n'est pas mieux. Et quid d'Apple ?
5  0 
Avatar de Axel Mattauch
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 11:42
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
« Nous n'avons jamais conclu un accord contractuel qui nous engage à n'acheter que de l'encre de la marque HP », affirment les propriétaires d'imprimantes
dans une plainte contre l'entreprise
La seule parade efficace serait qu'un hacker puisse fournir à la fois un micrologiciel imprimante et un logiciel d'impression compatible avec le hardware, et qui ne puisse être mis à jour par le constructeur.
Peut-être le logiciel d'impression suffirait, si le micrologiciel ne communique qu'à travers le logiciel d'impression. Mais rien de moins sûr, IOT fait des ravages.

La logique du constructeur est que ses imprimantes présentent un défaut, n'étant pas compatibles avec les cartouches du marché.
5  0 
Avatar de vVDB.fr
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/04/2024 à 12:18
Si les pneus de votre voiture ne sont pas des Michelin, la voiture ne démarre pas.
Nous avons beaucoup investi pour nous assurer que ces pneus sont ceux qui conviennent à votre véhicule.
Utiliser d'autres marques, vous expose à des accidents potentiels. C'est très dangereux pour vous et les autres usagers de la route.
Pour votre sécurité, n'utilisez que des Michelin.

Vous hurlez ! Bravo...
5  0 
Avatar de StringBuilder
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/04/2024 à 19:05
Je suis client d'Instant Ink, et par conséquent je ne le sent pas (plus) concerné. J'ai essayé un peu toutes les marques : HP, Epson et Canon. A chaque fois c'est pareil : t'achètes des cartouches entre 50 et 80 euros, et au bout de 3 mois, même si t'as imprimé 20 feuilles l'encre est sèche. Après tu tentes les cartouche "no name" qui sont toujours bien chères pour ce qu'elles sont et la qualité est dégueulasse et ca sèche toujours aussi vite.
Puis je change d'imprimante, un HP, avec quatre cartouches "d'essai" dedans qui permet d'imprimer 10 pages. J'imprime 7 pages et au moment d'acheter les cartouches j'ai le choix entre 4x30 euros qui vont êtres sèches dans 3 mois, ou 2 euros par mois. Allons, tentons. J'active l'abonnement et ma cartouche qui était presque vide m'a encore fait environ 200 pages.
Depuis, il y a 4 ans, j'ai changé 1 fois le noir et 2 fois lex couleurs. Plus jamais l'encre ne sèche... Magie du logiciel...
Au final, financièrement je m'y retrouve, mais y'a clairement quelque chose qui va pas... L'imprimante faire croire que les cartouches sont vides ou sèches alors qu'elles sont à peine entamées... Je vois pas comment ça peut être legal.
5  0 
Avatar de Axel Mattauch
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 11:52
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
PDG de HP : « notre objectif à long terme est de faire de l'impression un abonnement ». Non content de faire disjoncter les imprimantes,
HP veut maintenant les posséder pour toujours

HP a également justifié précédemment la fonction de sécurité dynamique en invoquant la sécurité, affirmant que les cartouches de tiers peuvent être infectées par des virus.

Source : PDG de HP

Et vous ?
C'est effectivement le cas: HP a intégré un virus dans les cartouches qui permet de bloquer l'impression.

La réponse simple est d'acheter une imprimante d'une autre marque, c'est amorti au bout de deux packs d'encre.

Le souci majeur est que si HP est leader dans l'intrusion dans l'utilisation de ses imprimantes, il n'est le seul à le faire.
4  0 
Avatar de Mister Nono
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/02/2024 à 17:48
Cela fait des décennies que je n'achète plus d'appareils informatiques HP, notamment à cause de leur politique commerciale.

Même si l'imprimante était gratuite, je ne l'utiliserai pas.
4  0