IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ils ne veulent pas abandonner les disquettes : Il y a encore des personnes et des organisations qui s'en servent malgré l'absence de fournitures depuis une décennie
Même l'icône de sauvegarde est une disquette

Le , par Patrick Ruiz

7PARTAGES

12  0 
La dernière disquette a été fabriquée en 2011. Sony a en effet annoncé l’arrêt de la commercialisation des disquettes 3,5 pouces en 2010. Bien qu'aucune nouvelle disquette ne soit disponible depuis plus de dix ans, il existe encore des personnes et des organisations qui s'appuient sur les disquettes. Quelle en est l’explication ? Nostalgie ou nécessité ?

Peu de choses font sourire les techniciens de longue date de plus de 30 ans (ou à peu près) comme l'évocation des disquettes. Les premiers modèles de 8 pouces (capacité de 80 Ko) sont apparus dans les années 1970 et ont été très prisés par les entreprises, tandis que les modèles de 5,25 pouces (360 Ko recto-verso) constituaient à l'époque le format le plus courant pour les ordinateurs domestiques. Mais c'est la version de 3,5 pouces (1,44 Mo) que la plupart des gens associent aux disquettes, popularisée par Apple qui l'a utilisée dans son Macintosh de 1984.

Lorsque Sony a fabriqué la dernière nouvelle disquette en 2011, la plupart des gens ont pensé que le support disparaîtrait en tant que format de stockage, seule son image subsistant sous la forme d'une icône de sauvegarde dans des applications telles que Word. Toutefois, certains refusent toujours d'abandonner les disquettes.

L'un de ces fans est le musicien Espen Kraft, qui utilise des échantillons de musique stockés sur les disques. Il dit que ces disques l'aident à être créatif et lui permettent de créer de la musique qui sonne comme si elle venait vraiment d'une autre époque. Il se produit même en concert avec des disquettes.

Tom Persky, qui dirige Floppydisk.com, explique que les clients à qui il vend ses disquettes de 1 à 10 dollars se répartissent équitablement entre les amateurs, les passionnés comme Kraft et les industriels. Persky indique qu'il vend encore des milliers de disquettes à l'industrie du transport aérien.



C’est en 2020 qu'il a été confirmé que les compagnies aériennes utilisaient encore des disquettes dans certains avions. Une vidéo d'un Boeing 747-400 a montré qu'il était équipé d'un lecteur de chargement de navigation de 3,5 pouces qui devait être mis à jour tous les 28 jours.


Il y a eu d'autres cas récents d'utilisation de disquettes dans des entreprises. Chuck E. Cheese les utilisait jusqu'à l'année dernière pour les dernières routines, l'éclairage et les données de synchronisation de ses animaux mécaniques. Ce n'est qu'en 2019 que le Pentagone a cessé d'utiliser des ordinateurs IBM Series-1 des années 1970 - équipés de disquettes de huit pouces - dans le cadre de ses systèmes d'armes nucléaires.

L'exemple le plus récent d'une grande organisation utilisant encore des disquettes est apparu le mois dernier, lorsqu'il a été révélé que le système de contrôle des trains de San Francisco utilisait encore cette technologie. On dit que ce système était à la pointe de la technologie lorsqu'il a été installé pour la première fois, en 1998.

Outre le coût et le temps nécessaires à la mise à niveau vers de nouveaux systèmes, de nombreuses organisations conservent les disquettes parce que leur nature physique rend les systèmes à glissière d'air qui les utilisent plus difficiles à pirater.

Et vous ?

Quels sont les aspects techniques qui peuvent justifier que des entreprises et organisations continuent de se servir de supports de stockage comme les disquettes qui ne sont plus fabriquées ?
Comment expliquer que la disquette continue de faire office d’icône de sauvegarde pour bon nombre de systèmes informatiques?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 14/05/2024 à 20:37
En tant que pays de la lettre recommandée avec accusé de réception, la France n'a absolument aucune leçon à donner en la matière.
Sauf que tu peux utiliser une lettre recommandée numérique qui a la même valeur juridique qu'une lettre recommandée papier.

La box Internet, la carte à puce a été inventée en France, le co-créateur de Siri est français, VLC qui je pense fait référence dans le monde de la vidéo au format numérique et dans le monde tout court je pense, Qemu a été créé par un français.
4  1 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/05/2024 à 23:52
Il doit bien y avoir un moyen de bricoler un erzats de disquette dont le boîtier contiendrait un mini mécanisme "s'accrochant" automatiquement à la tête de lecture du lecteur tandis que le stockage effectif serait une mico-sd fichée quelque par sur la carcasse de ladite disquette...
1  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/05/2024 à 15:26
Il faut expédier les neuves par plus de 100 pour en vendre et par plus de 200 pour les recycler... Je n'en ai pas autant qui traînent chez mes parents
0  0 
Avatar de weed
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/05/2024 à 21:00
Citation Envoyé par RenarddeFeu Voir le message
En tant que pays de la lettre recommandée avec accusé de réception, la France n'a absolument aucune leçon à donner en la matière. Les disquettes et le fax, c'est le futur a côté.
Qu'entends tu par là ? Je ne comprends pas.
La lettre avec accusé de récéption, ce n'est pas bien pour des taches administratives par exemple, ou tout autre demande dont tu veux être que ton destinataire ait bien eu ton courrier.

Je ne pense pas que la France ne donne aucune leçon. Il est connu que des entreprises continuent à utiliser des vieux systèmes parce que cela marche et essaie de rerpousser autant que possible la migration. Bien des automates sont par exemple sous Windows 3.X.
Par contre je n'aurais pas pensé avec la disque. Cela prête plus à sourire qu'à une critique en tout cas.
0  0 
Avatar de archqt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/05/2024 à 11:11
Il doit bien y avoir un moyen de bricoler un erzats de disquette dont le boîtier contiendrait un mini mécanisme "s'accrochant" automatiquement à la tête de lecture du lecteur tandis que le stockage effectif serait une mico-sd fichée quelque par sur la carcasse de ladite disquette...
La tête se déplace donc c'est trop compliqué à faire. Le truc c'est de remplacer toute la partie électronique de réception des données (après la tête de lecture donc) par un système type clé USB. Ou mieux virer le lecteur, le remplacer par un truc de taille similaire mais relié à une carte SD/ clé USB.
0  0 
Avatar de RenarddeFeu
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 14/05/2024 à 14:29
En tant que pays de la lettre recommandée avec accusé de réception, la France n'a absolument aucune leçon à donner en la matière. Les disquettes et le fax, c'est le futur a côté.
2  8