IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Intel aurait interrompu la construction de sa nouvelle usine de fabrication de puces de 25 milliards de dollars en Israël,
Malgré une subvention de 3,2 milliards de dollars du gouvernement israélien

Le , par Mathis Lucas

0PARTAGES

4  0 
Intel aurait interrompu les travaux de construction de son usine de fabrication de puces de 25 milliards de dollars à Kiryat Gat, en Israël. La construction aurait été interrompue sans une raison apparente alors que l'équipement américain a reçu une importante subvention de 3,2 milliards de dollars de la part du gouvernement israélien en décembre dernier. Interrogé sur le sujet, le fondeur a invoqué la nécessité d'adapter les grands projets à des calendriers changeants, sans faire directement référence au projet. La nouvelle fonderie d'Intel en Israël s'inscrit dans ses efforts visant à renforcer sa chaîne d'approvisionnement mondiale et à la rendre plus résistante.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé fin décembre que son gouvernement a accordé une subvention de 3,2 milliards de dollars à Intel pour la construction d'une nouvelle dans la ville israélienne de Kiryat Gat. Le site de Kiryat Gat deviendra l’un des nouveaux complexes "megafab" d’Intel, aux côtés de projets similaires aux États-Unis et en Europe. L'usine devrait créer des milliers d’emplois et Intel prévoyait de terminer la construction d’ici à 2027, avec l’intention d’exploiter cette nouvelle installation jusqu’en 2035 au moins. Dans le cadre de l’accord, le taux d’imposition d’Intel devrait passer de 5 % à 7,5 %.


Cependant, le média local d'information financière Calcalist a rapporté lundi qu'Intel a brusquement interrompu les travaux de construction de l'usine de Kiryat Gat, dont le coût total est estimé à 25 milliards de dollars. Le fabricant de puces n'a ni confirmé ni infirmé ce rapport. En outre, l'on ignore si l'arrêt des travaux de l'usine est lié au conflit armé entre Israël et le groupe Hamas à Gaza. Une attaque du groupe Hamas sur le territoire israélien le 7 octobre 2023 aurait fait plus d'un millier de morts. La riposte d'Israël dure depuis lors et aurait déjà fait plus de 35 000 victimes palestiniennes. Interrogé sur le sujet, Intel a déclaré :

Citation Envoyé par Intel

Israël reste l'un de nos principaux sites de production et de recherche-développement à l'échelle mondiale et nous restons pleinement engagés dans la région. Comme nous l'avons déjà souligné, l'ampleur et le rythme de l'expansion de la production d'Intel sur nos sites dans le monde entier dépendent fortement de divers facteurs.

La gestion de projets à grande échelle, en particulier dans notre secteur, implique souvent de s'adapter à des calendriers changeants. Nos décisions sont basées sur les conditions commerciales, la dynamique du marché et une gestion responsable des capitaux.
Si les travaux ont été réellement interrompus, l'on ignore encore combien de temps le projet restera en suspens. Le commentaire d'Intel concernant la gestion du capital suggère que la société pourrait être en train de gagner du temps en cherchant comment payer le projet. Intel s'est appuyé sur des fonds d'investissement privés de sociétés telles que Brookfield Asset Management et Apollo Global Management pour l'aider à financer certains de ses projets d'usines. En outre, il est important de rappeler que ce n'est pas la première fois que le géant des semiconducteurs doit mettre un projet en pause pour trouver son financement.

Il y a environ deux ans, en 2022, la société avait également annulé les plans d'un centre de recherche et de développement de 200 millions de dollars à Haïfa, en Israël. Intel prévoit de devenir le deuxième fabricant mondial de puces d'ici à 2030. L'entreprise elle-même et le gouvernement américain fournissent des capitaux importants dans le cadre de la loi CHIPS afin de diversifier la fabrication de semiconducteurs en dehors de Taïwan, qui fait face à une menace d'invasion de la Chine. Les risques sont importants pour tout monde, car Taïwan fournit actuellement plus de 90 % des puces les plus avancées sur le marché.

La Chine revendique la paternité de l'île, ce qui constitue une préoccupation majeure pour l'industrie technologique américaine et européenne. Pour réduire leur dépendance à l'égard de Taïwan et renforcer leur chaîne d'approvisionnement, les États-Unis ont adopté la loi "CHIPS and Science Act" en 2022. Elle alloue 39 milliards de dollars à l'amélioration de la capacité de fabrication de puces avancées aux États-Unis. Le gouvernement américain vise à stimuler la construction de nouvelles usines de fabrication de puces aux États-Unis, ce qui permettra aux entreprises américaines de s'approvisionner directement aux États-Unis.

Le site de Kiryat Gat est l'un des nombreux projets d'usine annoncés par Intel à la suite du retour de l'ancien PDG de VMware, Pat Gelsinger, comme directeur général au début de l'année 2021. À ce jour, Intel s'est engagé à dépenser plus de 100 milliards de dollars pour s'imposer comme le deuxième fondeur, derrière TSMC. Les projets d'Intel prévoient l'agrandissement des usines en Arizona, au Nouveau-Mexique, en Oregon et en Irlande, ainsi que la construction de nouvelles usines en Ohio et en Allemagne. Intel a décroché en mars une subvention de 8,5 milliards de dollars pour produire plus de puces aux États-Unis.

En Europe, Intel a confirmé qu'il construirait une grande usine de fabrication de puces à Magdebourg, en Allemagne. Il étendra ou construira également dans cinq autres pays européens dans le cadre d'un investissement de 33 milliards d'euros de l'UE dans les puces. En plus d'une usine de fabrication de puces de 17 milliards d'euros à Magdebourg, Intel prévoit aussi de construire une installation de R&D en France. En Italie, il prévoit de dépenser 4,5 milliards d'euros pour une usine d'assemblage et d'emballage de puces. Du côté de la Pologne, Intel prévoit d'étendre sa présence en construisant de nouveaux laboratoires.

En Espagne, il lancera un laboratoire commun avec le Barcelona Supercomputing Center pour explorer l'informatique à l'échelle zetta. En Irlande, Intel prévoit de doubler sa fabrication de puces existante. Selon Gelsinger, ces investissements s’inscrivent dans le cadre du Chips Act de l'UE qui permettra aux entreprises privées et aux gouvernements de travailler ensemble pour faire progresser de façon spectaculaire la position de l'Europe dans le secteur des semiconducteurs.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Selon vous, pourquoi Intel a-t-il interrompu les travaux de sa nouvelle usine en Israël ?
L'interruption des travaux est-elle un signe de protestation contre les actions menées par Israël à Gaza ?
Que pensez-vous de la rumeur selon laquelle Intel aurait fait une pause pour chercher encore plus de financements ?

Voir aussi

Israël accorde à Intel 3,2 milliards de dollars pour une nouvelle usine de puces de 25 milliards de dollars qui devrait générer des milliers d'emplois supplémentaires

Intel reçoit une aide de 3,5 milliards de dollars du gouvernement américain pour la fabrication de puces destinées à l'armée, ce qui fera d'Intel un acteur de premier plan sur le marché de la défense

La Chine est-elle en train de perdre la guerre des semiconducteurs ? Les États-Unis pourraient produire 28 % des puces de moins de 10 nm d'ici à 2032, alors que la Chine ne devrait en produire que 2 %

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/06/2024 à 2:07
Mais qui sont les génies qui décident des emplacements des sites de production ?
Sérieux, Taïwan, Israél, ... ce sera quoi après ça ? Kiev ?
Soit disant pour diversifier les sites de production pour renforcer l'approvisionnement mondiale.
Personnellement, je voudrais faire échouer l'idée, je m'y prendrais pas autrement .
Les US l'aiment leur monopole
2  0