Huawei aurait arrêté sa production de smartphones après son ajout sur la liste noire des Etats-Unis,
En pleine guerre commerciale avec la Chine

Le , par Stan Adkens

10PARTAGES

12  0 
« Comme la nouvelle situation a surgit, il est trop tôt pour dire si nous sommes en mesure d'atteindre l'objectif », a déclaré Zhao Ming, le président de Honor, l'une des marques de téléphones intelligents de Huawei, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue vendredi soir à Shanghai, lorsqu’il répondait aux questions sur l’objectif de Huawei de dépasser Samsung Electronics et de devenir le plus grand fournisseur mondial de smartphones avant la fin 2020, selon un rapport du South China Morning Post. Selon M. Ming, Huawei Technologies serait en train de réévaluer cet objectif, après qu'un décret d’interdiction commerciale signé par le président des Etats-Unis ait affecté considérablement, non seulement, ses capacités de production de nouveaux smartphones, mais également, ses capacités de distribution à l’internationale, a rapporté le quotidien de Hong Kong.

En effet, le 15 mai dernier, le président Donald Trump a signé un décret établissant les bases pour empêcher des entreprises de télécommunications chinoises telles que Huawei de vendre du matériel aux États-Unis, visant à neutraliser la capacité de Beijing à compromettre les réseaux sans fil et les systèmes informatiques américains de la prochaine génération. Le 16 mai, le Bureau de l'industrie et de la sécurité (BIS) du département du Commerce des États-Unis, qui administre et applique les règlements américains sur l'administration des exportations (EAR), a expressément ajouté Huawei Technology Ltd. et 68 de ses filiales à sa liste noire commerciale.


L’ajout de Huawei sur la liste noire commerciale par le gouvernement américain prive l'entreprise des services et des pièces de rechange qu’elle acquérait avec des entreprises américaines, qui doivent dorénavant obtenir une autorisation gouvernementale avant la vente de tout produit et service aux entreprises originaires des « pays adversaires » des Etats-Unis.

Après l’entrée en vigueur de l’interdiction commerciale, les partenaires américains du géant chinois, dont les fabricants de puces Intel, Qualcomm, Xilinx et Broadcom, ont dit à leurs employés de ne pas fournir Huawei jusqu'à nouvel ordre, au risque de subir les conséquences juridiques du non-respect de l’interdiction américaine. Google a également suspendu l'accès de Huawei aux futures mises à jour du système d'exploitation Android, affectant sa capacité à offrir des applications Google populaires sur ses téléphones dans l'avenir. D’autres entreprises et organisation comme ARM, Wi-Fi Alliance et SD Association ont fait de même. Le mouvement s’est même étendu hors des Etats-Unis, à certaines entreprises en Europe.

Selon Bloomberg, Huawei, qui avait prévu la détérioration de ses relations avec Google, avait développé son propre OS pour mobile et serait en train de construire une alternative au Play Store de Google afin de continuer sa production de smartphones. Mais Foxconn, le fabricant taïwanais d'appareils électroniques qui assemble des produits pour de nombreuses marques de téléphones, y compris Apple et Xiaomi, a arrêté plusieurs lignes de production pour les téléphones Huawei ces derniers jours, a rapporté le South China Morning Post.

En effet, Huawei aurait réduit ses commandes de nouveaux téléphones auprès de Foxconn, selon des personnes familières avec la question, et qui s’exprimaient sous le couvert de l’anonymat. Réduction de la production temporaire ou à long terme ? Ce n’est pas encore clair. Cependant, le quotidien chinois a également rapporté que les ventes mondiales de smartphones de la société ont augmenté à 15,7 % au premier trimestre 2019, contre 10,5 % à la même période l'an dernier, selon les données du cabinet d'études Gartner. Selon les mêmes données, l’américain Apple, le troisième fournisseur mondial, et le Coréen Samsung, actuellement le plus grand fournisseur de smartphones, ont vu leur part de marché baisser respectivement à 11,9 % et 19,2 %, au cours de la même période.


Plus tôt ce mois, avant l’ajout de Huawei sur la liste BIS, la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis la Chine s’était davantage intensifiée. Le président Trump avait annoncé la fin des négociations officielles et avait augmentant de 15 % les droits de douane sur les importations chinoises d'une valeur de 200 milliards de dollars, faisant passer les tarifs de 10 à 25 %. Suite à cette augmentation, la réaction de la Chine ne s’était pas fait attendre. Le gouvernement chinois avait répondu en augmentant également les droits de douane sur 60 milliards de dollars de marchandises américaines, à compter du 1er juin.

Pour rappel, Huawei a lancé une offensive le mercredi dernier. Lors d’une sortie de l’entreprise, en lien avec la décision de l’administration Trump de l’exclure du marché américain des technologies, Huawei a demandé (dans une plainte déposée il y a peu auprès d’un tribunal US) l’annulation de l’interdiction faite aux administrations fédérales d’acheter ses équipements.

Selon un rapport publié jeudi dernier, Huawei a pris d’autres mesures à l’égard des Etats-Unis. L’entreprise a ordonné à ses employés de ne plus organiser de réunions techniques avec leurs contacts américains. L’équipementier chinois a également renvoyé des citoyens américains exerçant des fonctions de recherche et développement à son siège à Shenzhen, selon le Financial Times. Cette décision de Huawei est intervenue deux semaines, après que le président américain Donald Trump ait signé le décret interdisant à Huawei de se substituer aux fournisseurs américains.

Selon ce rapport de Financial Times, depuis la décision du président Trump, Huawei vérifie que les visiteurs étrangers ne détiennent pas de passeports américains et a demandé à tous les employés américains d'éviter de discuter technologie, car il essayait de se conformer à la réglementation, a déclaré Dang Wenshuan, architecte en stratégie de Huawei.

Par ailleurs, selon Global Times, un autre quotidien chinois, la Chine s’apprête à publier sa propre liste d’entités étrangères jugées à risque et à bannir de son marché, d’après une récente communication du ministre du Commerce de ce pays. La liste noire chinoise comprendra des entités, individus et entreprises étrangères qui bloquent la chaîne d’approvisionnement ou prennent des mesures discriminatoires pour des raisons non commerciales et qui, par leurs actions, mettent en danger les activités des entreprises chinoises ainsi que les consommateurs et entreprises mondiales.

Selon South China Morning Post, M. Ming a également déclaré, lors de la conférence de presse organisée le vendredi dernier pour dévoiler sa série phare Honor 20 destinée au marché chinois, que « Toutes les difficultés nous rendent plus forts, que ce soit dans la mentalité ou dans l'action ». Certes, l’entreprise chinoise subit sévèrement les conséquences de son bannissement général, mais qu’arrivera-t-il aux pays dont le plan de déploiement de la 5G reposait sur Huawei ?

Source : South China Morning Post

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
L’interdiction américaine aurait déjà eu raison de Huawei sur le plan des smartphones ?

Lire aussi

La demande mondiale de nouveaux smartphones serait en chute libre, Huawei pourrait en profiter pour devenir le numéro 2 du marché devant Apple
Les liens de Google avec Huawei vus d'un mauvais œil par des législateurs américains, qui y voient une menace pour la sécurité des États-Unis
Huawei prévoit une enveloppe de 2 milliards USD sur cinq ans pour la cybersécurité, afin de rassurer ses clients occidentaux
L'Europe doit se méfier de Huawei, dit un responsable technique européen, après l'arrestation d'un dirigeant de Huawei dans le cadre d'une enquête
L'IEEE interdit à Huawei l'évaluation par pairs des articles, et des scientifiques chinois démissionnent pour protester

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 8:45
Le problème c'est que les US ne sont aucunement en position de force face à la Chine : aussi bien en matière commercial, financière ou de possession de terres rares, les US sont à la merci de la Chine.
Avatar de NBoulfroy
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 9:59
Et pendant temps, l'OMC qui gère ce genre de litige, fait le chien chien aux Yankees sans même se soucier de quoi que ce soit (je suis méchant mais bon, ils disent rien visiblement).

Les USA vont bien prendre cher s'ils ne donnent pas de preuve concrète et se sera bien fait : on récolte ce qu'on sème.
Avatar de NBoulfroy
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 10:04
Comment dire ... "Le retour de bâton" est en cours pour les USA ?

Je ne prends pas parti dans cette histoire, mis à part sur le fait que sans preuve, on se taie.

Clairement, Trump fait du bluff et tente de rétablir par la force la suprématie des USA sur la scène économique mais on est pas dupe (je l'espère pour certains) : les USA sont à la rue et vivent mal leur situation en terme de part de marchés dans certains domaines (notamment les portables).
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 10:45
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Le problème c'est que les US ne sont aucunement en position de force face à la Chine
Ça dépend comment on regarde, parce qu'à la fin il y a l'armée et ce sont les USA qui ont la plus grosse.
Ils ne savent pas très bien s'en servir, mais c'est eux qui ont la dépense militaire la plus importante et de très très loin, depuis des lustres.
Avatar de Coeur De Roses
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 11:44
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça dépend comment on regarde, parce qu'à la fin il y a l'armée et ce sont les USA qui ont la plus grosse.
Ils ne savent pas très bien s'en servir, mais c'est eux qui ont la dépense militaire la plus importante et de très très loin, depuis des lustres.
"Ils ne savent pas très bien s'en servir" Tu as l'air d'en savoir plus sur leur propre management de leur l'armée, mieux qu'eux même, sans même avoir mis les pieds dans une quelconque organisation US relative à l'armée, je dois dire que je suis impressionné.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 11:58
Citation Envoyé par Coeur De Roses Voir le message
Tu as l'air d'en savoir plus sur leur propre management de leur l'armée
Ils ont démarré des guerres partout et ils ont souvent perdu, en tout cas ce n'était pas une victoire nette.
Regardez Irak, Vietnam, Afghanistan, etc.

Mais ça va ils sont au courant.
Guerre. Les Etats-Unis pourraient perdre contre la Chine ou la Russie
Selon un rapport du Congrès américain, l’armée des Etats-Unis pourrait perdre une guerre contre la Chine ou la Russie. Détails.

Les Etats-Unis font face à une crise militaire et pourraient perdre une guerre contre la Chine ou la Russie, met en garde un rapport du Congrès américain rendu public mercredi.

« La supériorité militaire des Etats-Unis --colonne vertébrale de son influence mondiale et de sa sécurité nationale-- s’est érodée à un niveau dangereux », relève le rapport de la commission parlementaire sur la stratégie de défense nationale.

« L’armée américaine pourrait subir un nombre inacceptable de victimes […] dans son prochain conflit », poursuit le texte. « Elle pourrait avoir du mal à gagner, ou peut-être perdre, une guerre contre la Chine ou la Russie ».

Là il y a un livre :
Harlan K. Ullman - Anatomy of Failure: Why America Loses Every War It Starts

On en parle ici :
Pourquoi les États-Unis ont perdu toutes les guerres qu’ils ont déclenchées depuis plus de 50 ans
Avatar de tmcuh
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 11:58
La guerre économique qui s'est enclenché va durer des décénies probablement.

Tu as d'un coté le numéro 1 mondiale, qui permet les échanges mondiaux avec sa devise, stable , le dollar de façon simplifié et rapide.
Il est allié de beaucoup de nation forte économiquement et militairement parlant. Et comme dans tout système social, il y a un boss, il ne faut pas croire de trop aux nations unies qui vont devenir leader de tout ce système, même si il faudrait, mais comme ils sont payés par ce même "vassal" il l'ouvre pas de trop !
Il est dans une logique win/win, si tu gagne, je gagne. Il n'a aucun problème aux suprématie d'un produit pourvu que t'essai pas de lui dire comment il doit l'acheter ou de lui faire pression avec celui-ci.

De l'autre, tu as la Chine, qui n'a que comme seul religion l'argent. Son but final, reprendre la main sur les pays sur lesquels il avait une influence durant des siècles. Il essai d'appliquer des vieilles technique de colonisation, en se disant "oui mais eux l'ont fait le siècle dernier".
Il ne se soucie que de sa richesse qu'il peut engendrer et peu importe le coût. Il vole toutes les technologie du monde, paye quelques illuminés français, américains,.. pour venir enseigner de la haute technologie chez lui et après le remercie gentillement avec une médaille et un gros chèque.
Il force les sociétés qui veulent vendre sur son sol à faire des partenariats qui lui voleront tout son savoir-faire (nourriture, voiture, high tech)... pour nous le revendre après à moitié prix.
Il te prête de l'argent alors que tu sais pas payer, en disant OK si tu sais pas payé, c'est pas grave, le truc que t'as construit avec mon argent, m'appartiendra. Il se construit ainsi des ports, des autoroutes qu'il reprendra après en te faisant mirroité que c'est bien pour ton pays

Bref comme les chinois ne sont pas du tout dans une logique commercial mondiale, mais plutôt dans un modèle, je gère, je crée, je vends; celà va forcer les pays du monde a agir de même, Trump essai de les forcer à jouer le même jeu que tout le monde mais vu qu'ils sont pas enclins à écouter, il va forcer les pays à ne plus jouer avec eux.
Ceux qui croient que la guerre va se terminer avec la réussite de la Chine et la faillite des USA, se mette un peu le doigt dans l'oeil. Car la Chine est de moins en moins aimé par les pays qu'elle aide et elle se créer des ennemis de tailles : Japon, Inde qui sont à sa porte.
Ces pays vont sans doute se battre et elles aussi faire du colonialisme prospère qui coupera l'herbe des chinois.
On est pas dans un modèle guerre USA / Chine mais bien le monde dollarisé (Australie, Japon, Europe, USA, Canada, Inde..) contre la Chine.

Huawei si elle ne trouve pas de chipset pour ses appareils va droit dans le mur. Car quoi qu'on en dise, mais les USA sont encore les maitres du chipset.
Ceux qui croient que les terres rares seront le premier point de contrainte des Chinois risque de voir qu'en 2 ans de temps on va construire partout dans le monde des usines pour transformer celui-ci (pour les batteries).
Alors qu'il faut plus de 10 ans pour faire des usines de chipset valable.

Je pense que Xi xinpin n'as pas très bien joué à l'échequier, il aurait dû être plus malin et plus patient, être moins agressif et plus ouvert vers l'exterieur, amené justement les entreprises américaines, japonaise, europeene à investir dans son pays pour le rendre plus fort, alors que là il joue tout solo et c'est un peu un contre tous.

Les chinois ne sortent pas de la pauvreté parce qu'on leur achète des smartphone ou des gadget à 1€ sur Wish (qui soit dis en passant serait interdit par la répression des fraudes si ça venait de France) mais bien parce que les présidents précédent à Xi ont fait des investissements massif pour construire des villes et sortir les pauvres des campagnes. D'ailleurs on voit qu'avec Xi tout n'est plus aussi dynamique qu'avant, il a du créer des nouveaux impots et taxes pour compenser les côuts exhorbitant de sa politique. Un très fort contrôle sur la monnaie, prouve qu'on est pas si riche que ça. Alors que je sache, je peux acheter 10.000 dollar là maintenant et aller acheter une maison ... aux philippines !
Avatar de archqt
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 13:42
ça veut dire quoi "acheter 10 000dollards maintenant et aller m'acheter une maison aux philippines" ?
Avatar de Kapeutini
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 14:12
Les Americans se comportent comme des gangsters ni plus ni moins. Le paradoxe c'est qu'il me semble, pas mal de composants pour leur iphone est fabriqué en Chine ... À Boycotter aussi ? :-)
Ce qui me dérange le plus c'est la mauvaise qualité du merde of China et les produits importés comme de l'ail ou du gingembre, c'est du n'importe quoi et tout ce commerce contribue à la pollution planètaire.
Nous n'avons pas besoin de la Chine mais elle a besoin de nous.
N'oubliez pas que c'est une dictature, qu'ils occupent le Tibet et rééduquent les ouighours ...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 14:31
Citation Envoyé par Kapeutini Voir le message
Ce qui me dérange le plus c'est la mauvaise qualité du merde of China
En fait le haut de gamme est également produit en Chine.
Les usines chinoise peuvent produire de la qualité.

Citation Envoyé par Kapeutini Voir le message
et les produits importés comme de l'ail ou du gingembre, c'est du n'importe quoi et tout ce commerce contribue à la pollution planètaire.
Ouais ça c'est vrai.
Il y a même du miel et du thé chinois , quand on sait à quel point c'est pollué là-bas...
Le problème c'est qu'on est dans un délire mondialiste (le but c'est de produire pour le moins cher).

Citation Envoyé par Kapeutini Voir le message
Nous n'avons pas besoin de la Chine mais elle a besoin de nous.
Les USA ont besoin de la Chine, la Chine a besoin des USA.
La Chine est devenue la première puissance économique mondiale en étant l'usine du monde, les grandes entreprises de la tech, comme Apple, on fait fabriquer leur smartphone dans des usines en Chine, comme celle de Foxconn par exemple.
Maintenant il y a des entreprises chinoise qui innovent, donc les USA essaient de se défendre.

C'est chouette que Trump mette le protectionnisme en avant, c'est l'avenir.
C'est mieux de produire le plus localement possible. Ça évite que des bateaux fassent des allers-retours entre la Chine et les USA.
Responsable bénévole de la rubrique Hardware : chrtophe -

Partenaire : Hébergement Web