Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Huawei cherche à devenir indépendant des États-Unis avec RISC-V, Ascend 910
Et MindSpore, un framework de développement pour les applications d'IA

Le , par Bruno

38PARTAGES

19  0 
Entre Huawei et les États-Unis, la situation est de plus en plus confuse. Le conflit s’était détendu après une rencontre entre le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping au sommet du G20. Tout semblait être réuni pour que l’embargo à l’encontre de Huawei soit levé assez rapidement… sauf que les choses traînent. La décision du gouvernement américain de mettre Huawei sur la liste noire pourrait aussi être un tournant pour l’entreprise chinoise de renforcer l'innovation indépendante dans le but de réduire sa dépendance à l'égard des États-Unis.

Dans un article publié sur son site internet, l’entreprise a annoncé le lancement de son processeur d’intelligence artificielle Ascend 910, ainsi qu’un nouveau framework d’intelligence artificielle, MindSpore. Les spécifications du processeur avaient été déjà annoncées lors de son événement phare en 2018, Huawei Connect. L'Ascend 910 est un nouveau processeur d’intelligence artificielle appartenant à la série d’Ascend-Max de l’entreprise. Après une année de développement, les résultats des tests montrent désormais que le processeur Ascend 910 atteint ses objectifs de performances avec une consommation d’énergie bien inférieure à celle initialement prévue.


« Ascend 910 donne de bien meilleurs résultats que prévu », a déclaré Eric Xu, président de Huawei. « Sans aucun doute, il dispose de plus de puissance de calcul que tout autre processeur d'intelligence artificielle au monde. »

Parallèlement à ce projet, Huawei a lancé MindSpore, un framework de développement pour les applications d'intelligence artificielle dans tous les scénarios. L’objectif est de réduire considérablement le temps et les coûts de formation et d’utiliser le moins de ressources possible.

Selon l’entreprise, la prise en charge de tous les scénarios est essentielle pour permettre une intelligence artificielle sécurisée et omniprésente. Il s'agit d'un composant clé de la structure MindSpore, qui peut facilement s'adapter à différents besoins de déploiement. En outre, MindSpore intègre une technologie de protection des modèles qui garantit la sécurité et la fiabilité des modèles.

La société affirme également que dans un réseau de neurones typique pour le traitement du langage naturel, MindSpore contient 20 % de lignes de code de base de moins que les principaux frameworks du marché et permet aux développeurs d'accroître leur efficacité d'au moins 50 %.

Huawei envisage d'utiliser RISC-V, une architecture ouverte et libre

En plus, Huawei a déclaré qu'elle envisagerait d'utiliser RISC-V si les restrictions imposées par le gouvernement américain persistent. RISC-V est une architecture ouverte et libre, conçue à l'origine pour soutenir la recherche et l'enseignement en architecture informatique, elle vise désormais à devenir une architecture ouverte standard destinée à une mise en œuvre plus large dans l'industrie. Le calendrier de lancement de Huawei ne fait actuellement l'objet d'aucune interdiction américaine, car la société a déjà obtenu une licence pour l'architecture ARMv8 (les architectures ARM sont des architectures externes de type RISC).


Même si ARM est une société britannique, certaines de ses technologies sont développées aux États-Unis. Elle doit donc se conformer à l'interdiction. « Si les nouvelles technologies ARM ne sont pas disponibles à l'avenir, nous pouvons également utiliser RISC-V, une architecture ouverte à toutes les entreprises. Le défi n’est pas insurmontable », a déclaré Xu. Huawei est déjà membre de la Fondation RISC-V, une organisation dédiée à la promotion de l’utilisation de l’architecture à puce. Toutefois, la société a également indiqué qu'elle n'avait encore entrepris aucun effort pour migrer vers RISC-V, préférant continuer à utiliser ARM.

Xiang Ligang, directeur général de l'association pour la consommation de l'information, Information Consumption Alliance, a déclaré que si Huawei adoptait réellement l'architecture RISC-V, cela représenterait une perte énorme pour ARM, compte tenu de la taille de Huawei en tant que premier fabricant mondial d'équipement de télécommunication et deuxième fournisseur de smartphones au monde.

Huawei va-t-elle vraiment « dominer le monde » si elle survit aux États-Unis ?

Le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, estime que son entreprise joue sa survie contre les États-Unis. Dans l'une de ces interventions, il a clairement haussé le ton en optant pour un champ lexical très belliqueux. Dans un mémo interne envoyé aux employés et dont le contenu a été confirmé par Huawei, il explique que le groupe fait face à un moment crucial qui décidera de sa vie ou de sa mort.

Le fondateur de Huawei décrit aussi la stratégie qu’il compte mettre en place et exhorte notamment à investir massivement dans les équipements de production pour prévenir toute interruption du côté des fournisseurs. D’après lui, l’entreprise est aussi en train d’éliminer certaines couches hiérarchiques et de supprimer des postes inefficaces. Optimiste, il ajoute qu' « après avoir survécu au moment le plus critique de l’histoire, une nouvelle armée devrait naître. Pour faire quoi ? Dominer le monde ». Les États-Unis sont prévenus.

Sur un plan plus pacifiste, rappelons aussi que Huawei a présenté son propre système d’exploitation HarmonyOS, dont l’objectif assumé est d’offrir plus d’autonomie au groupe chinois pour qu’il puisse s’imposer en tant que substitut aux OS les plus populaires.

Source : Huawei, Reuters

Et vous ?

Pensez-vous que la décision du gouvernement américain de mettre Huawei sur la liste noire est mal intentionnée ?

Le gouvernement américain serait-il trop inquiet à propos des prouesses technologiques de la Chine ?

Voyez-vous en Huawei une entreprise qui va dominer le monde ?

Voir aussi :

Les motifs avancés par Trump pour justifier l'embargo contre Huawei sont inacceptables, les USA auraient-ils bluffé depuis le début ?

Les États-Unis demandent à leurs alliés de boycotter les équipements télécoms du chinois Huawei, évoquant des préoccupations de sécurité nationale

Voici 6 raisons pour lesquelles Huawei donne aux États-Unis et à ses alliés des cauchemars, en matière de sécurité informatique

Huawei prévoit le lancement de son prochain téléphone sans les applications populaires de Google, notamment Maps et YouTube, le smartphone n'aura pas non plus accès à Google Play

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 10:14

Pensez-vous que la décision du gouvernement américain de mettre Huawei sur la liste noire est mal intentionnée ?

Le gouvernement américain serait-il trop inquiet à propos des prouesses technologiques de la Chine ?

Voyez-vous en Huawei une entreprise qui va dominer le monde ?

Les questions sont déjà obsolètes: La Chine domine déjà le monde!

Le 100% des équipements informatiques et électroniques sont fabriqués en Chine, idem pour des pans entiers de l'économie. Le 100% de ressources en terres rares (éléments indispensables pour la fabrication de tout élément électronique) provient de la Chine. Les pays occidentaux ont laissé partir en Chine la majorité des activités industriels.

Un certain Président Macron s'est glorifié dernièrement d'avoir organiser à Biarritz la réunion du G7 (les 7 pays les plus riches et industrialisés du monde). Mais il y a juste un petit problème, ce groupe de 7 pays (USA, Canada, Japon, Allemagne, France, Italie, Grande-Bretagne) ne sont plus ce qu'ils disent: A sa fondation, le G7 représentait plus de 75% du PIB (production de richesse) mondial; aujourd'hui seulement 40% du PIB mondial.

Devinez qui a raflé la mise?
2  1 
Avatar de zakeszako
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/09/2019 à 9:16
C'est claire que la Chine déjà officieusement domine le monde. Cette guerre commerciale imposée par les USA contribuera à imposer la CHINE en nouveau maître du monde.
0  1