Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les ventes mondiales de PC ont connu une forte baisse au premier trimestre de 2020
Malgré une demande accrue pour répondre aux besoins du télétravail et des cours en ligne

Le , par Stéphane le calme

103PARTAGES

3  0 
Les ventes mondiales de PC ont totalisé 51,6 millions d'unités au premier trimestre 2020, soit une baisse de 12,3% par rapport au premier trimestre 2019, selon les résultats préliminaires de Gartner, Inc. Après trois trimestres consécutifs de croissance, le marché mondial des PC a connu sa plus forte baisse depuis 2013 en raison de l'épidémie de COVID-19.

« Le facteur d'influence le plus important pour la baisse des ventes de PC a été l'épidémie de coronavirus, qui a entraîné des perturbations à la fois de l'offre et de la demande de PC », a déclaré Mikako Kitagawa, directeur de recherche chez Gartner. « Après le premier lockdown en Chine fin janvier, le volume de production de PC a diminué en février, ce qui s'est transformé en défis logistiques. Une fois que les lockdown liés aux coronavirus se sont étendus à d'autres régions, il y a eu de nouvelles poches soudaines de demande de PC pour les travailleurs à distance et les cours en ligne que les fabricants de PC n'ont pas pu suivre ».

« Les résultats des fournisseurs de ce trimestre soulignent les incertitudes économiques croissantes qui resserrent les dépenses en PC, en particulier dans les petites et moyennes entreprises. Cette incertitude, associée à la fin du pic de mise à niveau de Windows 10, pousse les entreprises à déplacer leurs budgets informatiques des PC vers une planification stratégique de la continuité des activités. Nous commencerons à voir des entreprises et des consommateurs prolonger de façon plus permanente le cycle de vie de leur ordinateur alors qu'ils se concentrent sur la préservation de l'argent liquide », a déclaré Kitagawa.

Malgré l’impact de COVID-19, la part de marché des trois principaux fournisseurs est restée inchangée par rapport au trimestre précédent. Ils représentaient 65,6% des ventes de PC au premier trimestre 2020, contre un peu plus de 60% au premier trimestre 2019.


Bien que Lenovo maintienne sa position de n ° 1 sur le marché mondial des PC, ses ventes ont diminué de 3,2% au premier trimestre 2020 et de 22,6% d'une année sur l'autre en Asie-Pacifique.

HP Inc. a connu un premier trimestre difficile, avec une baisse de 12,1% des ventes de PC après trois trimestres consécutifs de croissance des ventes. HP a enregistré une baisse des livraisons à deux chiffres dans toutes les régions clés, frappant le plus durement les PC de bureau en Asie-Pacifique et au Japon.

Dell était le seul fournisseur de premier plan à afficher une croissance des livraisons d'une année à l'autre - en hausse de 2,2% - malgré l'impact de COVID-19. Les livraisons de Dell ont augmenté dans toutes les régions au premier trimestre de 2020, sauf en Asie-Pacifique. La croissance a été particulièrement forte dans les Amériques où Dell a connu une demande relativement stable de PC professionnels jusqu'en mars. Le premier trimestre de 2020 était le neuvième trimestre consécutif de croissance des expéditions de la société.

Les analyses d’IDC

Du côté d’IDC, le marché mondial des PC traditionnels, composé d'ordinateurs de bureau, d'ordinateurs portables et de postes de travail, a diminué de 9,8% d'une année sur l'autre au premier trimestre de 2020, atteignant un total de 53,2 millions de livraisons selon les résultats préliminaires. La forte baisse après une année de croissance en 2019 est le résultat d'une offre réduite en raison de l'épidémie de COVID-19 en Chine, le plus grand fournisseur mondial de PC.

Alors que la capacité de production en janvier était à peu près comparable à celle des années précédentes, la fermeture prolongée des usines en février et la lente reprise de la fabrication ainsi que les difficultés de logistique et de main-d'œuvre vers la fin du trimestre ont entraîné une réduction de l'offre. Pendant ce temps, la demande a augmenté au cours du trimestre, car de nombreux employés ont dû mettre à niveau leur PC pour travailler à domicile et les consommateurs ont cherché des PC de jeu pour se divertir.

« Bien que l'offre de nouveaux PC ait été quelque peu limitée au cours du trimestre, quelques fournisseurs et détaillants ont été en mesure de répondre à la demande supplémentaire, car la menace d'une augmentation des tarifs l'an dernier a entraîné un certain stockage des stocks à la fin de 2019 », a déclaré Jitesh Ubrani. directeur de recherche pour Mobile Device Trackers d'IDC. « Cependant, cette augmentation de la demande pourrait être de courte durée car beaucoup craignent que le pire ne soit encore à venir et cela pourrait conduire à la fois les consommateurs et les entreprises à resserrer leurs dépenses dans les mois à venir ».

« IDC pense qu'il y aura des conséquences positives qui tiendront sur la durée après la pandémie », a déclaré Linn Huang, vice-président de la recherche, Dispositifs et affichages chez IDC. « Les entreprises qui gardaient principalement leurs utilisateurs au bureau devront au moins investir dans des infrastructures distantes à des fins de continuité. Les consommateurs restés à la maison ont dû se rendre compte de l'importance de maintenir la technologie à jour. Ceci devrait fournir une stabilité pour les marchés des PC et des moniteurs, entre autres catégories ».


Lenovo a de nouveau réussi à conquérir la position de leader malgré une baisse de 4,3% au cours du trimestre. En excluant la région Asie / Pacifique et le Japon, la société a réussi à se développer dans toutes les autres régions grâce à une demande accrue résultant de nouveaux travaux dans le cadre des politiques domestiques.

HP Inc. a terminé le trimestre à la deuxième place tout en connaissant une baisse de 13,8% d'une année sur l'autre au cours du trimestre. Malgré la taille et la reconnaissance de la marque, la société n'a pas été en mesure de garantir un approvisionnement suffisant au cours du trimestre, ce qui a entraîné une légère réduction de part.

Dell Technologies s'est de nouveau classée troisième au classement général. Ce trimestre a été plutôt réussi pour la société, car elle a été l'une des rares sociétés à avoir réussi à croître au cours du trimestre, en hausse de 1,1% d'une année sur l'autre, grâce à de solides relations avec la chaîne d'approvisionnement.

Le groupe Acer a atteint la quatrième place avec près de 3,4 millions d'unités expédiées au cours du trimestre. En tirant sur les stocks avant la fermeture en février, la société a pu annuler certains des effets néfastes de la rupture d'approvisionnement. Un solide portefeuille de jeux ainsi que le succès sur le marché des Chromebooks ont aidé l'entreprise à gravir les échelons.

Apple a vu ses volumes de Mac baisser de 20,7% d'une année sur l'autre, l'une des baisses les plus importantes de l'histoire récente, car presque toute sa fabrication est basée en Chine et la société a été l'une des plus durement touchées par la fermeture des usines.

Les analyses de Canalys

La demande de PC a grimpé en flèche au premier trimestre 2020 suite aux exigences de télétravail et d’apprentissage en ligne. Cependant, la crise a également causé de graves retards dans la production et des problèmes logistiques conduisant à une chute de 8% des ventes mondiales d’une année à l’autre. Au premier trimestre, les fournisseurs ont vendu 53,7 millions de dispositifs (ordinateurs de bureau, ordinateurs portables).

Le classement des meilleurs fournisseurs est resté stable. Lenovo est toujours en tête avec 12,8 millions d’unités écoulées, suivi de Dell avec 10,5 millions d’unités. Parmi les cinq premiers, c’est Apple qui a été le plus durement touché au premier trimestre, ses ventes ayant diminué de plus de 20% pour ne plus s’élever qu’à 3,2 millions d’unités.


« L’industrie du PC a été stimulée par le lockdown international dû au COVID-19 », a noté Rushabh Doshi, directeur de recherche chez Canalys. « Mais les fabriquants de PC ont commencé 2020 avec un approvisionnement limité de processeurs Intel causée par une transition bâclée des nœuds de 10 nm. Cela a été exacerbé lorsque les usines en Chine n’ont pas pu rouvrir la période des fêtes de fin d’année. L’essouflement des fournitures est arrivé pendant un accroissement de la demande étant donné que les entreprises étaient tout à coup obligé d’équiper des collaborateurs pour le travail à distance, commandant des dizaines de milliers d’ordinateurs. Les enfants eux aussi ont eu besoin de PC étant donné que les écoles étaient fermées et que les cours ont été fait en ligne. L’urgence des demandes issues à la fois des entreprises et des particuliers, associée à la limitation des approvisionnements, signifiaient que le coût des appareils n’était désormais plus une barrière. En fait la vitesse de l’approvisionnement était devenu le facteur le plus important »

Sources : Gartner, IDC, Canalys

Et vous ?

Que pensez-vous des analyses de Gartner ? D'IDC ? De Canalys ?
Vous semblent-elles pertinentes ? Dans quelle mesure ?
Êtes-vous aussi optimistes que les analystes qui pensent que le marché du PC pourrait avoir un second souffle après la pandémie, notamment grâce aux entreprises qui vont mettre sur pieds des infrastructures pour maintenir en télétravail une partie de leurs ressources humaines ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de esperanto
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/04/2020 à 8:20
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Après trois trimestres consécutifs de croissance, le marché mondial des PC a connu sa plus forte baisse depuis 2013 en raison de l'épidémie de COVID-19.
Selon uneétude, plus on fait d'études, plus la probabilité qu'elles se contredisent tend vers 1.
Exemple ici.

En réalité la baisse était prévisible, elle coïncide avec la fin de l'effet "fin du support Windows 7", qui avait suscité un vent de panique chez les décideurs informatiques. Si j'en crois l'étude IDC, je dirais même que le virus a plutôt retardé l'échéance, mais il ne peut pas tout à lui tout seul.
Tant mieux pour la planète, et même pour le consommateur: si ils veulent continuer à vendre des PC, les constructeurs vont maintenant être obligés de réellement innover, au lieu de simplement s'assoir sur des effets d'aubaine. Parce que franchement, à part l'arrivée des SSD,je ne vois pas beaucoup d'innovations ces dix dernières années, maintenant que la loi de Moore touche à sa fin.
1  0 
Avatar de federica20
Inactif https://www.developpez.com
Le 15/04/2020 à 23:22
excellente analyse, lors de l'achat d'un pc, j'ai lu ce forum et ne le regrette pas.
0  0