Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

AMD va acquérir le fabricant de puces Xilinx pour 35 milliards de dollars,
Afin de renforcer sa présence sur le marché des puces pour centres de données

Le , par Stan Adkens

146PARTAGES

3  0 
Advanced Micro Devices, le fabricant américain de semi-conducteurs que nous connaissons tous sous son acronyme AMD, a déclaré mardi qu'il achèterait Xilinx Inc dans le cadre d'un accord de 35 milliards de dollars, intensifiant ainsi sa bataille avec Intel Corp sur le marché des puces pour centres de données. C’est un effort pour faire d’AMD « le leader du calcul haute performance de l’industrie », selon Dr Lisa Su, PDG d’AMD. AMD s’offre ainsi toutes les technologies signées Xilinx, sans oublier les 13 000 ingénieurs de la firme.

Le Wall Street Journal a rapporté plus tôt ce mois qu’AMD serait en pourparlers « avancés » afin de mettre la main sur un compatriote, la société américaine Xilinx. Fondée en 1984, Xilinx s'est principalement fait connaître pour avoir inventé le concept de FPGA, aujourd'hui largement utilisé dans l'industrie micro-électronique. Pour AMD, le but de la manœuvre est évidemment de renforcer sa présence sur le marché des semi-conducteurs, mais aussi d’investir de nouveaux secteurs comme les réseaux de communication (5G) ou encore les centres de données, sans oublier l’automobile et l’intelligence artificielle.


« AMD et Xilinx ont annoncé aujourd'hui avoir conclu un accord définitif pour qu'AMD acquière Xilinx dans le cadre d'une transaction entièrement en actions évaluées à 35 milliards de dollars. Cette combinaison créera la principale société de calcul haute performance du secteur, élargissant considérablement la gamme de produits et la clientèle d'AMD sur divers marchés en croissance où Xilinx est un leader établi », lit-on dans un communiqué de presse conjoint publié mardi par AMD.

« Le rapprochement avec AMD contribuera à accélérer la croissance de notre activité de centre de données et nous permettra de développer une clientèle plus large sur plus de marchés », a déclaré Victor Peng, président et chef de la direction de Xilinx.

Selon Reuters, les deux entreprises américaines ont bénéficié d'une approche plus souple pour s'emparer de la part de marché d'Intel, qui a eu des difficultés avec la fabrication interne. Intel qui a, pendant des décennies, combiné la conception de puces avec la production en interne, a annoncé en juillet que la société ne fabriquera pas ses propres puces, suivant ainsi la tendance à l'externalisation qui est la norme dans l'industrie de 400 milliards de dollars de nos jours.

AMD a longtemps été le principal rival d'Intel pour les unités centrales de traitement (CPU) dans le secteur des ordinateurs personnels. Depuis que la directrice générale Lisa Su a repris AMD en 2014, elle s'est attachée à défier Intel dans le secteur en pleine expansion des centres de données qui alimentent les applications et les services basés sur Internet et qui alimentent l'essor de l'intelligence artificielle et des réseaux de télécommunications de cinquième génération, d’après Reuters.

Xilinx s'est également efforcée de pénétrer les centres de données avec des processeurs programmables qui permettent d'accélérer des tâches spécialisées comme la compression de vidéos ou le chiffrement numérique. Son principal rival dans le domaine, Altera Corp, a été racheté par Intel pour 16,7 milliards de dollars en 2015 dans ce qui était alors le plus gros contrat jamais conclu par Intel.

« Il y a des domaines dans lesquels nous sommes très forts, et nous serons en mesure d'accélérer l'adoption de la famille de produits Xilinx », a déclaré Su à Reuters lors d'une interview. « Et il y a certains domaines où (le PDG de Xilinx) Victor (Peng) est très fort, et nous pensons que nous serons en mesure d'accélérer l'adoption de certains des produits AMD sur ces marchés », a rapporté Reuters.

Ce rapprochement intervient à un moment où la technologie de fabrication d'Intel a pris des années de retard sur celle de TSMC. AMD, qui a quitté ses usines de fabrication il y a près de dix ans, a pris de l'avance sur Intel grâce à des puces plus performantes. Cet avantage en termes de performances a permis à AMD d'obtenir sa meilleure part de marché depuis 2013, soit un peu moins de 20 % du marché des processeurs, ce qui lui a permis d'augmenter ses parts de 79 % cette année, d’après Reuters.

La fusion AMD et Xilinx pourrait aboutir à un fournisseur leader de plateformes de calcul haute performance

Les actions d'AMD ont baissé de 1,8 % peu après l'ouverture des marchés mardi, tandis que celles de Xilinx ont bondi de près de 12 % après que les deux sociétés ont tenu une conférence téléphonique conjointe sur l'opération.

Xilinx utilise également les usines de TSMC pour fabriquer ses puces, les deux sociétés américaines utilisant des conceptions modulaires qui leur permettent de remplacer différentes parties d'une puce pour éviter les goulots d'étranglement ou les retards.

« Nous nous sommes retrouvés avec TSMC, et nous sommes restés avec eux, non pas pour des raisons contractuelles - nous pourrions aller dans n'importe quelle usine à n'importe quel moment - mais parce qu'ils sont les meilleurs de leur catégorie », a déclaré Peng à Reuters lors d'une interview. « C'est une question de choix que vous faites », a-t-il ajouté.

Selon le communiqué conjoint, « AMD proposera le portefeuille de technologies de processeurs haute performance le plus solide du secteur, combinant des CPU, des GPU, des FPGA, des SoC adaptatifs et une expertise logicielle approfondie pour offrir des plateformes de pointe pour le Cloud, les périphériques et les terminaux ».


AMD et Xilinx fusionnés pourraient devenir « un fournisseur leader de plateformes de calcul dans le prochain segment à forte croissance de l’informatique à la périphérie du réseau dans les stations de base », a déclaré le cabinet d’analystes Jefferies. « Contrairement au centre de données, où nous pensons qu’une architecture à usage général l’emporte, nous pensons que la périphérie nécessitera des solutions à faible latence, semi-personnalisées et spécifiques aux charges de travail, qui sont les atouts de XLNX et d’AMD ».

Selon l'accord, les actionnaires de Xilinx recevront environ 1,7 action ordinaire d'AMD pour chaque action ordinaire de Xilinx, ce qui valorise Xilinx à 143 dollars par action sur la base d'une moyenne de 10 jours pour le prix des actions d'AMD jusqu'au 8 octobre, soit environ 24,8 % de plus que son prix de clôture de 114,55 dollars le 26 octobre. Les actionnaires d'AMD détiendront environ 74 % de la société combinée et les actionnaires de Xilinx possédant les 26 % restants.

Lisa Su d'AMD dirigera la société fusionnée en tant que directeur général, tandis que Peng de Xilinx sera le président responsable des activités et des initiatives de croissance stratégique de Xilinx. Les sociétés s'attendent à ce que l'opération génère 300 millions de dollars d'économies, selon Reuters.
AMD a annoncé ses bénéfices mardi plus tôt que prévu. La société a annoncé des revenus et des bénéfices ajustés de 2,80 milliards de dollars et 41 centimes par action, dépassant les attentes de Wall Street qui étaient de 2,57 milliards de dollars et 36 centimes par action, selon les données IBES de Refinitiv.

Stacy Rasgon, analyste chez Bernstein, a déclaré qu'il y avait un danger qu'une acquisition majeure sur un marché de puces adjacent puisse distraire le leadership d'AMD pendant qu'Intel se bat pour regagner des parts de marché. « L'inquiétude serait qu'AMD a sa propre histoire, qui commence à peine à se dérouler. Pourquoi faire cela maintenant ? Est-ce juste opportuniste ? Cela détourne-t-il l'attention de l'actualité ? », dit-il.

Cependant, Peng a déclaré que les réunions entre les deux sociétés ont déjà révélé qu'elles avaient des méthodes très similaires pour concevoir des puces. « Je vais être honnête, je ne pense pas que ce soit aussi difficile que d'autres associations », a-t-il déclaré. Une de mes équipes de direction, qui ne connaissait pas AMD, m'a dit après une réunion : « Ils sont comme nous ».

L’acquisition, si elle passe l’examen réglementaire, fait partie d’une vague de consolidation qui balaie l’industrie des puces alors que les entreprises de semi-conducteurs se démènent pour construire des produits pour smartphones, des PC, des centres de données, des voitures et d’autres appareils informatiques. NVIDIA tente d’acheter ARM, un concepteur de puces et de technologies de puces utilisées dans chaque smartphone, une expansion majeure au-delà de son activité de puces graphiques et d’intelligence artificielle.

« Ma spéculation contradictoire est qu'il s'agit d'un coup mené par Xilinx contre NVIDIA étant donné l'achat d’ARM par NVIDIA et la poussée de Xilinx dans l'AI/ML. Xilinx est menacée par la décision de NVIDIA étant donné leur dépendance vis-à-vis des processeurs ARM dans leurs puces SoC et leur combat permanent dans le domaine des produits AI/ML (y compris les véhicules autonomes) », a écrit un commentateur. « Ma spéculation est que cela donne à Xilinx une alternative de haute performance AMD64 », a-t-il ajouté. Qu’en pensez-vous ?

Source : AMD

Et vous ?

Quel est votre avis sur la fusion AMD – Xilinx ?
« Cette combinaison créera la principale société de calcul haute performance du secteur ». Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous de l’avis du commentateur ?

Voir aussi :

NVIDIA amorce le rachat d'Arm Holdings auprès de Softbank pour 40 milliards de dollars. L'opération devrait s'achever d'ici mars 2022, sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires
Confronté à des difficultés de rendement avec la gravure en 7 nm, Intel annonce qu'il ne va pas fabriquer ses propres puces, et repousse leur sortie d'un an
Intel doit s'estimer « heureux » qu'AMD ne puisse pas fabriquer suffisamment de processeurs pour gagner plus de parts de marché, s'exprime François Piednoel, ancien ingénieur principal de la firme
Le HEDT a un nouveau maitre : AMD et Intel lancent leurs nouveaux CPU dédiés au HEDT, mais le Core i9-10980XE d'Intel ne ferait pas le poids face aux Threadripper 3970X et 3960X d'AMD

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !