IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

AMD dépasse son rival Intel en capitalisation boursière
Alors qu'AMD a augmenté de plus de 3 %, Intel a chuté de près de 9 %

Le , par Bruno

8PARTAGES

8  0 
AMD a dépassé la capitalisation boursière de son rival Intel le 29 juillet. L'action AMD a augmenté de plus de 3 % cette journée, donnant au fabricant de puces une capitalisation boursière de 153 milliards de dollars. Intel a chuté de près de 9 %, au lendemain des résultats désastreux qui n'ont pas répondu aux attentes en matière de bénéfices et ont révélé une baisse des revenus. La capitalisation boursière d'Intel était de 148 milliards de dollars à la fin de la séance du 29 juillet .

Intel a déclaré jeudi que son rapport décevant reflétait des problèmes d'exécution et a revu à la baisse ses prévisions de bénéfice par action pour l'ensemble de l'année, de 2,30 à 3,60 dollars. Intel a également mis en cause le ralentissement du marché des PC et les conditions macroéconomiques.


« Le déclin soudain et rapide de l'activité économique a été le principal moteur du manque à gagner, mais il a également reflété nos propres problèmes d'exécution dans des domaines tels que la conception des produits et la montée en puissance des offres AXG [Accelerated Computing Systems and Graphics Group] », a déclaré le PDG Pat Gelsinger lors d'une conférence avec les analystes. Il a ajouté qu'Intel continue de faire face à des pénuries d'approvisionnement liées au Covid qui ont retardé la disponibilité des produits.

« La pénurie de semiconducteurs va gravement perturber la chaîne d'approvisionnement et limiter la production de nombreux types de produits et d'équipements électroniques », avait déclaré Kanishka Chauhan, principal analyste de recherche chez Gartner. « Les fonderies augmentent les prix des plaquettes et, à leur tour, les fabricants de puces augmentent les prix des appareils », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, l'avance que prend AMD sur Intel est surtout symbolique. Il signifie que le marché des puces pour PC et serveurs, où les deux sociétés sont en concurrence directe, est beaucoup plus concurrentiel.

Intel est sur le point de recevoir une énorme injection de liquidités du gouvernement avec le Chips Act. Le Sénat américain a adopté le 27 juillet un projet de loi destiné à subventionner l’industrie des semi-conducteurs, avec l’espoir de permettre aux entreprises américaines de rivaliser avec la Chine et d’atténuer la pénurie récurrente de puces qui a affecté nombre de secteurs, comme l’automobile. La proposition de loi prévoit 52 milliards de dollars pour la relance de la production de semi-conducteurs aux Etats-Unis, un texte qui doit encore être entériné par la Chambre des représentants.

Ces montants sont inclus dans une loi plus large, qui alloue également plus de 100 milliards de dollars sur cinq ans pour la recherche et le développement. 64 sénateurs sur 100, démocrates et républicains, ont voté pour le Chips Act and science. « Le Sénat a adopté une loi historique qui va diminuer les coûts et créer des emplois », a immédiatement commenté le président Joe Biden, en appelant les élus de la Chambre à voter la loi « rapidement ».

Plusieurs industriels ont déjà fait savoir qu'ils allaient utiliser ces fonds pour construire des usines dans l'Ohio ou l'Indiana. Le sénateur Bernie Sanders, une figure de la gauche américaine, s'était ému avant le vote des sommes allouées à des entreprises « rentables » qui, selon lui, « ont fermé 780 usines en 20 ans » aux Etats-Unis. « C'est un pot-de-vin pour qu'elles restent ici », a-t-il écrit dans un communiqué.

Les semi-conducteurs sont les cerveaux derrière la technologie qui imprègne toutes nos interactions. Le réseau mondial de communication, chaque interaction avec les réseaux sociaux, chaque expérience de vente au détail, et chaque véhicule, hôpital, ferme et usine créant une valeur sociétale et économique dans le monde entier. Elles alimentent également les technologies de pointe qui assurent notre sécurité.

Les investisseurs peuvent apprécier un fabricant de puces à faible actif plutôt qu'un fabricant qui investit massivement dans la fabrication. AMD sous-traite sa production à des "fabs" (usines de fabrication de puces) externes, tandis qu'Intel a déclaré qu'il prévoyait de continuer à construire et à exploiter des usines.

Depuis son arrivée à la tête d'Intel, le PDG Pat Gelsinger a prédit que les semi-conducteurs représenteront plus de 20 % de la nomenclature totale des véhicules haut de gamme d'ici 2030. Ce qui représente un taux de croissance cinq fois supérieur par rapport au chiffre de 4 % de 2019. Jusqu'à présent, seule une poignée d'entreprises ont réussi à intégrer les technologies nécessaires pour graver des éléments toujours plus petits dans le silicium, et la maîtrise de la lithographie dans l'ultraviolet extrême (EUV) par TSMC a contribué à la catapulter en tête du peloton.

Dans une annonce publiée le 7 septembre sur son site officiel, Intel a confirmé son intention de construire au moins deux nouvelles usines de semi-conducteurs en Europe. Le PDG Pat Gelsing a exposé ces plans dans un discours-programme prononcé au salon de l'automobile de Munich, déclarant que la société pourrait investir jusqu'à 80 milliards de dollars en Europe au cours de la prochaine décennie.


La société taïwanaise et la société sud-coréenne Samsung sont les deux seules entreprises de semi-conducteurs qui utilisent actuellement l'EUV pour produire des puces logiques à l'échelle commerciale, et TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company) domine à l'avant-garde, fabriquant plus de 80 % des puces de 5 nm dans le monde.

Toujours cette année, une nouvelle édition du rapport annuel The Cloud Report révèle qu'AMD devance Intel dans les performances des CPU pour le cloud computing. AMD aurait ainsi surclassé Intel en matière de performances des CPU pour le cloud sur AWS, Microsoft Azure et Google Cloud, selon un rapport de Cockroach Labs.

Selon le rapport, les processeurs d'AMD sont arrivés en tête en matière de performances des CPU pour le cloud sur AWS, Azure et GCP. Cockroach Labs indique que les machines équipées de processeurs AMD Milan (EPYC Gen 3) ont remporté les premières places dans les tests d'évaluation des processeurs et les tests OLTP pour les instances de petite et grande taille. En utilisant le benchmark CoreMark version 1.0, Cockroach Labs a montré que les processeurs Milan d'AMD ont surpassé ceux d'Intel dans de nombreux cas, et au pire, ont été statistiquement à égalité avec les processeurs Ice Lake de dernière génération d'Intel dans les benchmarks OLTP et CPU.

« Ces dernières années, nous nous avons vu Intel prendre la tête du peloton en matière de performances globales, tandis qu'AMD rivalisait sur les mesures du rapport prix/performance. Cette année, le leader en matière de performances globales et le leader en matière de prix pour les performances étaient tous deux des instances basées sur AMD », indique le rapport. Parmi les grands types d'instances, l'instance t2d (Tau, utilisant des processeurs AMD EPYC de troisième génération) de GCP a été suivie par son instance n2-standard utilisant des processeurs Intel Ice Lake.

Ces dernières années, les puces AMD sont devenues beaucoup plus compétitives par rapport aux produits d'Intel en termes de performances, dépassant même leur vitesse et leur efficacité pour certaines applications. Dans une interview le 29 juillet, Pat Gelsinger a comparé la stratégie de retour de la société à l'ascension du Kilimandjaro.

AMD publiera le 2 août ses résultats du deuxième trimestre fiscal et les investisseurs seront attentifs à savoir si la société est confrontée aux mêmes défis macroéconomiques qu'Intel, alors que les ventes de PC diminuent dans le monde entier.

Et vous ?

Quelle appréciation faites vous de cette avance que prend AMD sur Intel en capitalisation boursière ?

Voir aussi :

Intel : la "mégafab" de l'Ohio pourrait commencer à fabriquer des puces en 2025, l'entreprise investira plus de 20 milliards de dollars dans la construction de deux nouvelles usines

Intel va investir jusqu'à 80 milliards de dollars dans la fabrication de puces en Europe, dans un contexte de perte de vitesse face à ses rivaux asiatiques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Steinvikel
Membre expert https://www.developpez.com
Le 02/08/2022 à 18:19
Quelle appréciation faites vous de cette avance que prend AMD sur Intel en capitalisation boursière ?
Que l'avance d'AMD n'est que de 1% ...est-ce si conséquent dans ce milieu ?
De plus, il a toujours été indiqué qu'AMD avait une capacité de production de près de 10 fois inférieur à Intel, de même face à Nvidia.
La question qui survient alors est :
AMD à occupé, depuis ces dernières années, une place toujours croissante sur le secteur CPU et GPU sur plusieurs marchés couvrant le grand public OEM, le grand public au détail (DIY), les serveurs et datacenters, ainsi que d'autres produits plus spécifiques et moins connus ...AMD dépasse-t-il ses concurrents en capitalisation boursière tout en comptabilisant une plus petite part de marché ?
Si oui : que cela peut-il bien signifier si ce constat s'avère durer dans le temps ?
1  0