IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Vous envisagez d'envoyer votre ordinateur dans un atelier de réparation ? Soyez très prudent, car les réparateurs fouinent souvent dans les données des clients,
Selon une étude

Le , par Bill Fassinou

11PARTAGES

7  0 
Des chercheurs de l'université canadienne de Guelph ont publié une étude selon laquelle les services de réparation de matériel électronique ne disposent pas de protocoles de confidentialité efficaces pour protéger les données sensibles des clients. Elle ajoute que les techniciens fouinent souvent dans les données des clients. Mais encore, l'étude a révélé que les violations de la vie privée se produisaient dans au moins 50 % des cas et, sans surprise, que les femmes en étaient les principales victimes. L'équipe de recherche a également déclaré que les prestataires de services de réparation dignes de confiance sont difficiles à trouver.

Si vous vous êtes déjà inquiété de la confidentialité de vos données sensibles lors de la réparation de votre ordinateur ou de votre téléphone, l'étude suggère que vous avez de bonnes raisons. Dans l'étude publiée sur Arxiv et intitulée "No Privacy in the Electronics Repair Industry", les chercheurs Jason Ceci, Jonah Stegman et Hassan Khan de l'université de Guelph décrivent comment ils ont testé les politiques et pratiques de confidentialité des ateliers de réparation d'appareils électroniques. Selon le rapport de l'étude, l'enquête a consisté en une étude sur le terrain auprès de 18 prestataires de services de réparation en Amérique du Nord.

Cela comprend trois prestataires nationaux, trois régionaux et cinq locaux, ainsi que deux prestataires nationaux de services de réparation de smartphones et cinq fabricants d'appareils. Les représentants de ces 18 entreprises - non identifiées dans l'étude en raison des exigences d'examen éthique de l'université canadienne - ont été interrogés pour déterminer s'ils disposent de politiques de confidentialité et comment ils traitent les données des clients. « Aucun des fournisseurs de services de réparation n'a affiché un avis informant les clients de leur politique en matière de confidentialité », indique le document de recherche.



« En plus de cela, jusqu'à la remise des appareils, aucun chercheur n'a été informé d'une politique de confidentialité, de ses droits en tant que client ou de la manière de protéger ses données », lit-on dans le document. Ensuite, les chercheurs ont demandé aux fournisseurs de services de réparation de procéder au remplacement de la batterie d'ordinateurs portables Asus UX330U fonctionnant sous Microsoft Windows 10. À priori, l'intervention ne devrait pas nécessiter d'identifiants de connexion ou d'accès au système d'exploitation. Après le remplacement, il suffisait d'accéder au BIOS de l'appareil (pour vérifier l'état de la batterie).

Malgré cela,les chercheurs ont rapporté que tous les prestataires de services de réparation soumis au test, sauf un, ont demandé les informations d'identification pour pouvoir avoir accès au système d'exploitation de l'appareil. Lorsque le client a demandé s'il pouvait obtenir la réparation sans fournir le mot de passe, trois ont refusé de prendre l'appareil sans celui-ci, quatre ont accepté de le prendre, mais ces derniers ont prévenu qu'ils ne seraient pas en mesure de vérifier leur travail ou d'en être responsables, un a demandé au client de retirer le mot de passe, et un a dit qu'il réinitialiserait l'appareil si cela était nécessaire.

Dans un autre test, une fois les ordinateurs portables fournis, seuls les trois prestataires nationaux et les trois prestataires régionaux ont fourni un document de conditions générales à signer. Pire encore, le rapport note que ces contrats rejetaient toute responsabilité en cas de perte de données. Les ordinateurs étaient exempts de logiciels malveillants et d'autres défauts et en parfait état de fonctionnement, à une exception près : le pilote audio était désactivé. Les chercheurs ont choisi cette anomalie, car elle ne nécessitait qu'une réparation simple et peu coûteuse, était facile à créer et ne nécessitait pas d'accès aux fichiers personnels des utilisateurs.

La moitié des ordinateurs portables étaient configurés de manière à apparaître comme s'ils appartenaient à un homme et l'autre moitié à une femme. En outre, tous les ordinateurs portables ont été configurés avec des comptes de messagerie électronique et de jeux et ont été remplis d'historique de navigation sur plusieurs semaines. Pour les besoins de l'enquête, les chercheurs ont indiqué avoir ajouté des données factices, notamment des documents, des photos sexuellement révélatrices et non sexuellement révélatrices, ainsi qu'un portefeuille de cryptomonnaies avec des informations d'identification.

Ils ont également configuré les ordinateurs portables pour qu'ils exécutent une application de journalisation personnalisée qui utilise l'utilitaire Windows Steps Recorder en arrière-plan. L'utilitaire capturait l'écran à chaque clic de souris et enregistrait chaque touche pressée par l'utilisateur. Les chercheurs ont activé la stratégie d'audit de Windows pour enregistrer l'accès à tout fichier sur le périphérique. Les résultats ne sont pas encourageants : six prestataires de services de réparation sur seize ont fouiné dans les données des clients et, dans deux tests sur seize, ont copié les données des clients sur des appareils externes.

Parmi ces six fouineurs, un prestataire l'a fait de manière à éviter de générer des preuves, tandis que trois autres ont pris des mesures pour dissimuler leurs activités. Selon le rapport, les journaux des appareils montrent que les réparateurs incriminés ont tenté de masquer leurs traces en supprimant des éléments dans l'"Accès rapide" ou les "Fichiers récemment accédés" de Microsoft Windows. Au total, les conclusions de l'étude sont les suivantes :

  1. les politiques de confidentialité et la pratique de communication des protocoles et des contrôles pour protéger les données des clients n'existent pas chez les fournisseurs de services de toutes tailles ;
  2. les fournisseurs de services exigent en grande partie (10/11) un "accès total" à l'appareil, même lorsque cela n'est pas nécessaire ;
  3. les techniciens fouillent souvent les données des clients (6/16) et les copient parfois sur des appareils externes (2/16) ;
  4. les techniciens qui violent la vie privée le font souvent avec précaution pour ne pas générer de preuves (1/6) ou pour supprimer ces preuves (3/6) ;
  5. une proportion importante des appareils cassés (26/79, 33 %) n'est pas réparée en raison de problèmes de confidentialité ;
  6. pour les appareils qui sont réparés, les propriétaires sont préoccupés par les menaces sur leur vie privée, mais n'utilisent pas les contrôles appropriés pour protéger leurs données.


Jason Ceci, chercheur en sécurité et co-auteur de l'étude, a déclaré que les violations de la vie privée mentionnées dans l'article consistaient principalement à fouiller dans les photos des clients. « Certaines d'entre elles consistaient simplement à parcourir l'historique de navigation de quelqu'un. Et puis dans deux des cas, ils copiaient réellement les données de l'appareil. Dans l'un de ces deux cas, je crois, ils parcouraient des données financières », a déclaré Ceci. Il a ajouté que les ateliers de réparation évalués n'étaient pas identifiés dans l'étude et qu'ils n'étaient pas non plus informés des conclusions des chercheurs.



Les résultats confirment probablement ce que de nombreux utilisateurs d'ordinateurs plus expérimentés savent déjà : leurs données sont vulnérables à l'espionnage ou à la copie chaque fois qu'ils confient leur appareil à une personne non fiable ou inconnue, en particulier lorsque cette personne dispose de leur mot de passe de connexion. L'étude soutient qu'il est nécessaire d'évaluer les politiques et pratiques de protection de la vie privée dans le secteur de la réparation, qui génère 19 milliards de dollars par an. Les chercheurs citent des rapports sur des violations passées de la vie privée.

Selon certaines allégations, les techniciens du Geek Squad de Best Buy ont servi d'informateurs pour le FBI. L'étude mentionne également des rapports selon lesquels des techniciens d'Apple et du Geek Squad ont été accusés de voler des photos de nus trouvées sur des appareils apportés en réparation. Ceci a déclaré que les régulateurs devraient se pencher sur le secteur de la réparation et envisager de clarifier les règles de confidentialité pour la réparation des appareils.

« Notre enquête montre une absence de politiques et de contrôles pour protéger les données des clients dans tous les types de fournisseurs de services de réparation. Notre travail appelle à l'action les fabricants d'appareils, les développeurs de systèmes d'exploitation, les prestataires de services de réparation et les organismes de réglementation afin qu'ils prennent des mesures appropriées pour protéger la vie privée des clients dans le secteur de la réparation », ont conclu les chercheurs.

Source : Rapport de l'étude (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des atteintes à la vie privée révélées par l'étude ?
Selon vous, comment peut-on lutter contre ce type de violation de données ?
Selon vous, quelles sont les précautions à prendre avant d'envoyer un appareil chez un réparateur ?

Voir aussi

Voici la vraie raison pour laquelle les géants de la technologie détruisent des milliers de dispositifs de stockage de données : le risque élevé de fuite de données lié à leur nettoyage

Une femme sur dix dans la cybersécurité : un biais « incroyable », selon l'Anssi

73 % des décideurs informatiques admettent qu'ils pourraient faire davantage pour améliorer leurs pratiques DevSecOps, 71 % reconnaissant que la culture est le principal obstacle à leur progression

58 % des employés issus de la génération Z et 42 % des milléniaux affirment négliger la politique de sécurité mise en place par leur employeur, contre 31 % de la génération X et 15 % des baby-boomers

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/11/2022 à 20:54
ya pas de confiance a avoir avec des service ou personne tiers. Ce qu'il peuvent faire sans que ce soit visible, il faut considierer qu'ils le font.et donc prendres des mesures en consequence.
5  1 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 0:22
Ce n'est pas surprenant qu'il y ait des abus, mais un peu décevant que ce soit si fréquent.
Les précautions ?
1. faire une sauvegarde du disque entier (car eux ne le font pas) et je connais plusieurs histoires où ils arrivent en plus à crasher le disque.
2. Pour moi le disque dur d'un PC portable doit avoir un chiffrage disque entier avant le boot de l'os si on compte y mettre quoi que ce soit de personnel.

Car le taux d'indiscrétions découvertes n'est déjà pas très glorieux, mais de plus leur méthodologie ignore les réparateurs qui siphonnent sans traces (c'est à dire depuis un autre os ou une image disque)
1  0 
Avatar de electroremy
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/11/2022 à 0:58
Il y a 20 ans, quand j'étais étudiant, j'avais fait un stage chez un assembleur de PC, et effectivement, au SAV ils s'amusaient à... chercher les photos prono sur les PC des clients - d'ailleurs le "genrage" mis en évidence dans l'étude me surprend par rapport à ça, car ce type de ficher a une probabilité beaucoup plus forte de se trouver sur l'ordi d'un homme

Aujourd'hui, sur un PC, il y a des tas de données sensibles (comptes emails, paiement en ligne, démarches administratives, vie pro, vie privée, ...)

Il faut sécuriser son PC y compris contre quelqu'un pouvant y avoir accès physiquement (réparation, perte ou vol)

Un DD à part crypté pour les données ne suffit pas, car la partition ou le disque système contiennent plein de données de connexion éparpillées partout (multiples dossiers système auxquels on a parfois même pas accès, base de registre...).
Et souvent le dépanneur aura besoin de pouvoir lancer une session utilisateur pour faire les tests.
Par rapport à cet aspect, les OS modernes sont mal fichus.
De même pour le côté "pratique" des navigateurs web qui se souviennent des mots de passe (email, forums, sites de vente en ligne), un navigateur devrait au moins demander au démarrage un mot de passe "maitre" et stocker les cookies et données de connexion d'une façon ne permettant pas d'y avoir accès sans le mot de passe.

Et quand le PC est en panne et que la panne empêche de démarrer le PC pour pouvoir mettre ses données à l'abri ça craint.
Et attention vider la corbeille ne suffit pas, car des outils de récupération de fichiers effacés permettent de retrouver les données.
D'ailleurs, les fonctions "effacer mes traces" dans les navigateurs ou nettoyage de disque ne propose pas d'effacement sécurisé (au moins une passe) là aussi c'est une lacune des OS et navigateurs actuels.

Il faut soit réparer soi-même, ou alors être présent pendant toute la réparation (et encore un technicien habile peu taper une ligne de commande vite fait pour lancer ni vu ni connu un script de siphonage ou installer un cheval de troye)
1  0 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 14:35
Bonsoir

Vous envisagez d'envoyer votre ordinateur dans un atelier de réparation ? Soyez très prudent, car les réparateurs fouinent souvent dans les données des clients, selon une étude

Quel est votre avis sur le sujet ?
J'ai du faire analyser mon pc portable Dell en septembre justement. J'ai été confronté à cette situation . 30 € le diag et 6 h finalement pour ma pomme pour faire la manip finale

Que pensez-vous des atteintes à la vie privée révélées par l'étude ?
J'avais vidé mon DDI pour justement eviter qu'on ne fouine dessus.

Selon vous, comment peut-on lutter contre ce type de violation de données ?
Il n'y a pas de solution miracle .

Selon vous, quelles sont les précautions à prendre avant d'envoyer un appareil chez un réparateur ?
Degager les informations dans la mesure du possible (fichier , image, video , etc ... ). L'applicatif se reinstalle.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/11/2022 à 16:44
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Je comprend que le réparateur puisse chercher des photos et des vidéos sexuellement révélatrices.
Parce que c'est plus excitant de tomber sur du contenu privé.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Selon vous, quelles sont les précautions à prendre avant d'envoyer un appareil chez un réparateur ?
Il y a bien la solution du "disque dur" pour l'OS et du "disque dur" pour les documents. (ce sont des SSD maintenant)
On peut débrancher physiquement le disque dur de documents avant d'envoyer l'ordinateur chez le réparateur.
Le problème c'est que le réparateur va peut-être avoir accès aux e-mails ou truc comme ça.
0  1