IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

HTC VIVE Focus 3

Présentation du VIVE Focus 3 de HTC, un casque de réalité virtuelle, autonome, à destination des professionnels.

Commentez Donner une note à l´article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Profil ProSite personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

Annoncé le 11 mai 2021, en même temps que le HTC VIVE Pro 2, le HTC VIVE Focus 3 est un casque de réalité virtuelle à destination des professionnels. Faisant partie de la famille des Focus, le casque est autonome et peut donc être utilisé sans ordinateur.

Cette troisième itération du HTC VIVE Focus embarque les particularités suivantes :

  • un champ de vision de 120° ;
  • deux écrans LCD de 2,88 pouces. Leur résolution est de 2 448 x 2 448 pixels chacun et ils proposent une fréquence d’affichage de 90 Hz ;
  • un réglage de l’écart entre les yeux entre 57 mm et 72 mm pouvant être ajusté finement ;
  • un processeur Qualcomm Snapdragon XR2 (dérivé du SnapDragon 865) (ARMv8-A 64 bits, 8 cœurs), accompagné de 8 Go de mémoire vive ;
  • une compatibilité WiFi 6, Bluetooth 5.2 et Bluetooth Low Energy (BLE) ;
  • deux micros ;
  • quatre caméras pour le suivi ;
  • deux haut-parleurs directionnels ;
  • un gyroscope ;
  • une batterie amovible ;
  • des manettes légères revues, disposant maintenant d’un joystick ;
  • des protections amovibles pour le visage et pour l’arrière de la tête ;
  • 128 Go de stockage ainsi qu’un emplacement pour microSD.

II. Conception

Photo du casque dans son ensemble

Le HTC VIVE Focus 3 dispose d’un port USB-C et d’un port Jack 3.5 sur le côté droit.

Casque HTC VIVE Focus 3, coté droit

Un second port USB-C se trouve sous le dessous du casque. Ce dernier est caché par un morceau de plastique se fixant magnétiquement. Alors que le port USB-C sur le côté permet de connecter le casque à un PC pour effectuer un transfert de fichier ou pour une utilisation avec ADB, le port du dessous permet le streaming à partir d’un PC.

Photo casque HTC VIVE Focus 3, vue de dessous, cache du port USB retiré

Aussi, sous le dessous, l’utilisateur pourra trouver la molette pour régler l’écartement des lentilles. La rotation de la molette entraîne mécaniquement le déplacement des lentilles et le réglage peut être effectué avec précision.

L’utilisation de la molette entraîne l’apparition, dans le casque, d’une fenêtre affichant des lignes horizontales et verticales afin d’aider à choisir le réglage correspondant à la vision de l’utilisateur.


Sur le côté gauche se trouve le bouton principal (permettant de mettre en veille le casque) ainsi, que plus bas, le bouton de volume.
Sur le dessus se trouve une ouverture pour la sortie de l’air chaud expulsé par le ventilateur, ainsi qu’un voyant indiquant si le casque est allumé, en charge ou en veille.

Photo casque HTC VIVE Focus 3, vue de dessus, allumé

Le ventilateur semble être utilisé à trois vitesses différentes. La plus faible vitesse est négligeable lors de l’utilisation du casque. La vitesse intermédiaire est audible, mais pas gênante, alors que la dernière vitesse peut être considérée comme gênante. Lors des tests, la vitesse maximale n’est appliquée qu’au cours de lecture de vidéo YouTube en 4K 360°. Par contre, même lors d’une réunion avec VIVE Sync, le ventilateur est audible, sans pour autant couvrir la parole des autres participants.

Un port microSD est accessible, sous la protection pour le visage, à droite des lentilles.

Photo de l'intérieur du HTC VIVE Focus 3 exposant le port de carte SD

Entre les deux lentilles, on trouvera le capteur de luminosité, permettant la mise en veille automatique du casque lorsqu’il est retiré.

Les haut-parleurs sont maintenant des modèles directionnels, ouverts et à deux pilotes. Ils permettent ainsi de ne pas faire un bruit trop important pour les personnes alentour.

Aussi, le système pour resserrer le casque et le maintenir sur la tête a été revu. En plus d’une molette permettant d’ajuster le tour de tête, un bouton « Quick Release » permet de desserrer et ajuster le casque librement, sans passer par la molette.

Photo casque HTC VIVE Focus 3, centré sur le mécanisme de serrage Quick Release

Finalement, les coussinets pour l’arrière et l’avant de la tête sont amovibles. Maintenus magnétiquement, ils peuvent être retirés et sont faciles à remettre en place. Cela est pratique pour maintenir des mesures d’hygiène lors d’une formation où le casque est passé de personne en personne.

Photo des coussinets du HTC VIVE Focus 3 pour protéger le visage de l'utilisateur

Il est parfaitement possible d’utiliser le casque tout en portant des lunettes.

Sur l’avant se trouvent les quatre caméras de suivi. À cela s’ajoutent deux micros avec annulation d’écho.

II-A. Batterie

La batterie est placée à l’arrière du casque et sera donc derrière la tête de l’utilisateur. Ce choix des concepteurs permet de répartir le poids, rendant le casque moins pénible à porter. En effet, l’utilisateur ne subira plus une lourdeur sur le visage et le casque ne tombera pas sur le nez.

Photo de la batterie en place du casque HTC VIVE Focus 3
Photo du coussinet cachant la batterie du casque HTC VIVE Focus 3

La batterie possède deux particularités :

  • elle dispose d’un indicateur de charge (quatre points lumineux) ;

    Témoins lumineux de la batterie du HTC VIVE Focus 3
  • elle est amovible et peut donc être facilement changée.

Ainsi, au cours d’une formation, le coordinateur peut vérifier la charge et effectuer un remplacement rapide permettant à l’utilisateur de reprendre au plus vite son cours.

II-A-1. Rechargement

Par ailleurs, le chargeur du casque se branche sur la batterie directement. La batterie peut être chargée qu’elle soit insérée ou sortie du casque.

Casque HTC VIVE Focus 3 et contrôleurs en charge

Par contre, les manettes se rechargent par USB-C en les connectant au casque avec le câble en Y. Pour que la recharge se fasse, il faut que le casque soit allumé.

Il est aussi possible de charger les manettes indépendamment, avec un chargeur délivrant 10 W.

II-B. Manettes

Avec cette nouvelle version du casque, les manettes ont elles aussi reçu des modifications. Chaque manette possède un joystick et trois boutons accessibles avec le pouce ainsi que deux gâchettes sensitives pour l’index et le majeur.

Contrôleurs du casque HTC VIVE Focus 3

La manette destinée à la main gauche offre les boutons X, Y et menu, alors que la manette droite possède les boutons A, B et Home (celui avec le logo VIVE).
Au-dessus du joystick se trouve une LED multicolore, blanche lorsqu’allumée, rouge lorsqu’en charge, verte lorsque les manettes sont associées et bleu lorsque la manette est en attente d’appairage.

Avec cette version, les manettes disposent d’une batterie rechargeable (non amovible), ayant 15 heures d’autonomie et qu’il est possible de recharger en connectant le port USB-C se trouvant sur le dessous.

Pour le suivi, les manettes sont équipées de LED infrarouge détectées par les caméras du casque ainsi que d’un gyroscope.

Prise en main d'un contrôleur du casque HTC VIVE Focus 3

II-C. Protection des informations

Les haut-parleurs ont été revus afin d’allier qualité de son et vie privée. Une personne à quelques mètres du casque ne pourra pas comprendre les sons émis par le casque, et ce même avec le volume au maximum. De plus, les paramètres contiennent une option pour diminuer la portée du son.
Plus précisément, cette option modifie le son, notamment pour atténuer les fréquences aigües rendant inintelligibles les sons émis par le casque et ce même à courte distance. À noter que cette déformation n’est appliquée que sur les volumes forts.

II-D. Contenu de la boîte

Boîte du casque HTC VIVE Focus 3

La boîte contient :

  • le casque ;
  • la batterie ;
  • un chargeur 12 V, 30 W pour charger le casque ;
  • un câble Y USB-C pour charger les manettes à partir du casque ;
  • deux manettes (une gauche, une droite) ;
  • une notice ;
  • un chiffon pour nettoyer les optiques.

III. Logiciels

Le casque fonctionne sous Android 10 (SDK 29). Par défaut, seules trois applications sont installées : le tutoriel, HTC VIVE Sync et Firefox Reality.

III-A. Mise en route

Lors de la première mise en route, le casque requiert l’utilisation de l’application pour mobiles HTC VIVE Manager (disponible sur Android et iOS). Celle-ci permet de connecter le téléphone au casque en Bluetooth afin de le configurer. L’avantage est qu’il n’est ainsi pas nécessaire d’entrer son couple (identifiant, mot de passe) pour le compte HTC ou pour le WiFi dans le casque : la saisie de texte en réalité virtuelle est plutôt fastidieuse.

L’application HTC VIVE Manager demande un accès à la localisation, aux appels et au stockage.

Toutes les étapes de mise en route du casque sont clairement détaillées grâce à des animations. Ainsi, l’utilisateur apprend comment placer la batterie, charger le casque et l’allumer. Ensuite, l’application demande un réseau WiFi à utiliser et l’association des manettes. Une fois la configuration effectuée, l’utilisateur peut placer le casque sur sa tête. Il sera accueilli par le tutoriel.

En plus de la configuration initiale, l’application HTC VIVE Manager permet aussi d’obtenir des informations sur le casque, de visiter le magasin d’applications ou encore, de reconfigurer, mettre à jour ou réinitialiser le casque.

III-A-1. Tutoriel

Dans le tutoriel, l’utilisateur est placé dans une salle virtuelle et suivra des guides interactifs sur un panneau virtuel placé devant lui. Celui-ci est constitué de deux segments : la mise en place du casque sur la tête et une explication des manettes.

La mise en place du casque sur la tête détaille comment placer correctement le casque et comment changer le volume sonore.

Pour passer à l’étape suivante, il faut appuyer sur le bouton du casque.

L’explication concernant les manettes montre comment pointer et quel bouton utiliser pour naviguer dans les menus. L’intérêt de cette partie me semble limité, sachant que chaque application aura sa propre utilisation des contrôleurs.

À n’importe quel moment, vous pouvez lancer le tutoriel en y accédant depuis le Hub.

III-A-2. Configuration de l’espace de jeu

La configuration de l’espace de jeu s’effectue en deux étapes :

  • la détection de la hauteur du sol. Généralement, la hauteur du sol est automatiquement détectée, mais vous pouvez la régler en posant la manette contre le sol ;
  • la délimitation de la zone autour de vous. Cela s’effectue en traçant une ligne autour de vous (notamment en suivant les murs ou les meubles).

Si vous êtes assis, vous pouvez passer en « mode assis » ce qui configurera une zone de jeu automatiquement autour de vous (environ un cylindre d’un mètre de rayon autour de vous).

Lorsque l’utilisateur s’approche des bordures de la zone de jeu, celle-ci apparaîtra.

Si jamais le joueur traverse ce mur virtuel, le rendu de la scène est remplacé par l’image filmée par les caméras du casque.

III-B. Hub

Le hub est l’espace virtuel à partir duquel vous pouvez lancer des applications, naviguer dans le magasin VIVE ou encore, accéder aux paramètres du casque. Dans cette application, l’utilisateur se retrouve dans un bureau virtuel dans lequel un panneau montre les menus et applications. Un bruit ambiant de vent et d’oiseaux est joué.

III-B-1. Mode kiosque

Le système dispose d’un mode kiosque. C’est un mode d’utilisation où l’utilisateur est limité dans les applications ou fonctionnalités auxquelles il a accès. Il est facilement possible d’imaginer l’intérêt d’un tel mode lors d’une démonstration dans un salon.

Le kiosque se configure au travers des paramètres du casque. Il est nécessaire de sélectionner la ou les applications permises dans ce mode avant de le démarrer. Pour en sortir, il faudra appuyer trois secondes sur le bouton principal du casque, et suivant la configuration appliquée, un mot de passe peut être demandé pour valider le retour au hub.

Les paramètres disponibles permettent de :

  • bloquer l’accès au réseau ou limiter l’accès à un réseau connu ;
  • laisser l’accès aux tutoriels ;
  • bloquer l’accès au Bluetooth ;
  • bloquer l’accès à la diffusion d’écran ;
  • bloquer les enregistrements et captures d’écran ;
  • bloquer l’accès au port USB.

III-C. Magasin

Le HTC VIVE Focus 3 dispose d’un magasin dédié. Grâce au casque, il est possible d’explorer les applications disponibles, mais il n’est pas possible de les acheter ni de les installer à partir du magasin. Il faudra donc utiliser un ordinateur.

Par contre, le magasin ne permet d’accéder qu’aux applications sélectionnées par HTC. Vous ne retrouverez donc pas les applications du Play Store. Finalement, on se retrouve avec un magasin qui semble plutôt vide.

La sélection des applications apparaissant dans le magasin, ou le fait de devoir les acheter depuis un autre appareil met l’accent sur l’objectif primaire du casque. Le HTC VIVE Focus 3 est un casque à destination des professionnels. Les entreprises qui vont l’utiliser installeront certainement les applications spécifiques à leur activité.

III-D. VIVE Sync

VIVE Sync est une solution de réunions virtuelles dans lesquelles vous intégrez un environnement 3D. Un avatar personnalisable vous représentera ainsi que les autres participants. Aussi bien les utilisateurs de casques que de PC ou de mobiles peuvent rejoindre les réunions.


Cliquez pour lire la vidéo


Une fois connecté à son compte, l’utilisateur est placé dans une petite salle d’attente personnelle. Celle-ci permet juste de consulter ou reconfigurer VIVE Sync, de choisir son avatar ou de consulter son agenda. Un simple clic sur l’événement vous permet de rejoindre la réunion en question.

Lors d’une première utilisation, l’application vous demandera de calibrer la hauteur debout et assise. Cette étape est très simple, il suffit de se mettre debout, de regarder devant soi et de valider. Ensuite, il faut faire de même, une fois assis.

En rejoignant une réunion, vous allez être placé dans un espace extérieur, notamment un jardin. L’environnement est relaxant, légèrement futuriste, mais avant tout professionnel.
L’objectif des environnements est d’offrir un espace informel dans lequel vous pouvez rencontrer et discuter avec des collègues en plus d’un espace plus classique avec une salle de réunion. L’espace étant assez grand, il est possible de s’isoler avec quelques collègues. D’ailleurs, certaines parties sont dédiées à cet objectif. Le son est localisé dans l’espace et fera que vous n’entendrez pas les personnes au loin.

En plus du son spatial, il y a la possibilité de discuter en privé avec une autre personne.

Quant à la salle de réunion, on retrouve un espace plus classique avec table et chaises, quelques décorations, la possibilité d’afficher le logo de l’entreprise et des espaces d’affichage pour les présentations.

Quatre tailles de salle sont disponibles : petite, moyenne, grande ainsi qu’une salle de présentation de type auditorium.

D’après la FAQ officielle, les réunions sont limitées à 30 utilisateurs.

En plus des espaces dédiés aux discussions, VIVE Sync permet aussi des interactions entre les utilisateurs. Notamment, il est possible de serrer la main d’un autre avatar, ou encore, de faire un « high five ». Il est aussi possible de réagir en utilisant des émojis qui sortiront de votre contrôleur virtuel et qui s’envoleront. Ainsi, vous pouvez montrer votre appréciation ou votre désaccord rapidement.

Lorsque vous regardez vos mains ou vos contrôleurs, une aide indique la fonctionnalité de chaque bouton.

Le menu principal s’ouvre en appuyant sur le bouton « sync » du contrôleur gauche. Celui-ci se présente sous la forme d’une roue. Sur le périmètre de la roue, on retrouve des fonctionnalités principales, telles que couper son micro, accéder aux paramètres ou quitter la réunion. Par la gauche et la droite se déplient les fonctionnalités d’interaction. Ainsi, à gauche, l’utilisateur a accès à un pointeur laser, un stylo, aux notes de type Post-it, aux émojis, alors que le côté droit est dédié au partage : fichiers, navigateur Web, partage d’écran.

Les notes peuvent être enregistrées oralement.

VIVE Sync est une solution de réunion dont l’objectif est d’offrir les mêmes possibilités qu’une réunion réelle. Ainsi, il est possible de présenter des images, des diaporamas, des PDF aux participants. Aussi, il est possible d’afficher un navigateur Web ou l’écran de son PC. Bien sûr, l’environnement virtuel offre aussi des avantages, tels que la possibilité d’écrire des annotations n’importe où dans l’environnement ou d’importer un modèle 3D. Ce dernier peut être tourné, déplacé ou redimensionné. Il est aussi possible d’utiliser des modèles animés ou interactifs.
Les éléments importés resteront dans la salle durant quelques moments. Ce faisant, il est possible de laisser des messages pour les futurs participants, notamment des collègues travaillant dans d’autres fuseaux horaires.

Il est aussi possible de prendre des photos ou encore, des selfies dans VIVE Sync.

VIVE Sync peut être utilisé en concordance avec Microsoft Teams et Zoom. L’interface de ces derniers sera affichée sur un écran de la réunion virtuelle.

L’hôte de la réunion possède des options pour forcer tous les participants à être assis ou encore désactiver leur déplacement dans la salle. Il peut aussi enregistrer l’audio de la réunion.

Finalement, VIVE Sync est un outil complet de réunion virtuelle permettant de réunir des participants dans un cadre plus convivial qu’une réunion 2D classique et offrant des interactions plus poussées. Grâce aux suivis du déplacement des mains, il est possible de montrer ou de faire un vote à main levée. La visualisation d’objets 3D est aussi un avantage de ce format et offre un support concret pour les discussions.
Sachant que l’utilisateur est plongé dans un environnement virtuel, celui-ci n’aura que très peu d’éléments de distraction. Aussi, cette solution n’a pas les défauts classiques tels qu’un mauvais cadrage ou un mauvais éclairage.
HTC énonce aussi l’aspect pratique de VIVE Sync. Tout en offrant une solution proche de la réalité, elle permet aussi d’éviter les déplacements des employés pouvant être coûteux, mais aussi consommateurs de temps.


Cliquez pour lire la vidéo


III-D-1. Tarification

L’accès gratuit au service est limité. En effet, un utilisateur de base ne pourra par effectuer les opérations suivantes :

  • créer des réunions ;
  • participer à des réunions au-delà de 180 minutes par mois ;
  • personnaliser une salle de réunion (pour y afficher sa marque) ;
  • saisir des notes avec la synthèse vocale ;
  • partager des documents ;
  • charger des modèles 3D et les examiner ;
  • enregistrer une réunion ;
  • faire des dessins ou des annotations 3D ;
  • faire des captures d’écran.

Le compte « entreprise » débloquant ces contraintes est vendu à 30 € par mois par utilisateur ou 250 € par an par utilisateur(1). La tarification est disponible sur cette page.

Il n’est possible de créer une réunion, que si vous avez un compte pro.

III-D-2. VIVE Sync

VIVE Sync (aussi appelé « Viewer ») est l’application iOS, Android et Windows permettant de rejoindre une réunion virtuelle même si vous n’avez pas de casque. Grâce à cette application, même les personnes n’ayant pas accès à un casque pourront participer et visiter les réunions virtuelles.


Cliquez pour lire la vidéo


III-D-3. Site VIVE Sync

Le site VIVE Sync permet de consulter votre agenda ou encore de télécharger les fichiers relatifs à une réunion. Ceux-ci restent accessibles 6h après la réunion.

III-D-4. Personnalisation de l’avatar

L’application VIVE Sync permet une configuration simple de son avatar : sexe, haut et pantalon, coupe de cheveux et couleur de peau. Pour chacune de ces catégories, le choix n’est possible que dans un ensemble prédéfini. En résumé, votre avatar aura toujours une tenue et une coiffure professionnelle ou légèrement décontractée. VIVE Sync est un outil pour créer des réunions liées au cadre du travail.

Toutefois, le but est aussi de permettre à l’utilisateur de créer un avatar assez ressemblant afin d’être reconnu pas ses collègues. Sur ce point, l’application compagnon VIVE Sync Avatar Creator pour mobile, permettra de prendre une photo de votre visage afin d’en reproduire les traits sur votre avatar.

Application de création d'avatar pour VIVE Sync

Une fois l’avatar créé, il pourra être synchronisé sur les serveurs de Sync et pourra ainsi être utilisé dans les réunions avec le casque.

III-E. HTC VIVE Business Streaming

HTC VIVE Business Streaming est une application permettant d’afficher grâce au casque une image envoyée par un PC. Pour cela, il est nécessaire que le PC ait l’application en question. De plus, il est nécessaire d’utiliser un câble(2) ou d’être connecté au même réseau.

L’application nécessite l’installation de SteamVR pour fonctionner.


Cliquez pour lire la vidéo


III-F. Firefox Reality

Firefox Reality est une version du navigateur Internet Firefox, spécifique à la réalité virtuelle. Une fois l’application lancée, l’utilisateur est placé dans une scène virtuelle et un cadre devant lui montre la page Internet. Quelques contrôles spécifiques sont présents en dessous : précédent, page d’accueil, barre pour entrer l’adresse. La page d’accueil présente des applications en réalité virtuelle reposant sur la bibliothèque JavaScript WebVR. L’autre intérêt est la visualisation de vidéos 360° sur YouTube. Une fois en plein écran, l’utilisateur est immergé dans la vidéo.
Sachant que toutes les vidéos ne sont pas au même format, Firefox permet de changer le mode de visualisation de la vidéo (360°, 180°…).

III-G. Mobile Device Management

HTC propose sa propre solution de gestion en lot des casques, dédiée aux entreprises n’ayant pas déjà mis en place un tel logiciel. Au travers d’une interface Web, il sera possible de gérer les utilisateurs, les groupes, de faire un déploiement en lot ou de lancer les mises à jour.


Cliquez pour lire la vidéo


III-H. Autres

III-H-1. Miracast

Il est possible de diffuser l’image du casque sur un appareil compatible Miracast.

Dans le système du casque, il suffit d’accéder au menu (bouton VIVE) depuis le Hub et de lancer la diffusion.

Sur Windows, il peut être nécessaire de désactiver le pare-feu afin que l’image soit diffusée.

III-H-2. Enregistrement

Il est possible de prendre une capture d’écran ou de lancer l’enregistrement d’une vidéo en passant par le menu après appui sur le bouton VIVE du contrôleur droit.
Cette action est aussi possible en appuyant sur le bouton du casque et le bouton volume haut.

L’enregistrement de vidéo a un impact sur les performances, d’environ 10 FPS.

Une application peut interdire l’enregistrement.

III-H-3. Réinitialisation

La réinitialisation de l’appareil est possible par le biais des paramètres. Mais, dans le cas où votre appareil ne lance plus le Hub, cette solution n’est pas accessible. Par contre, il sera possible de lancer le menu de récupération Android, en allumant l’appareil tout en appuyant sur le bouton pour diminuer le volume.

Ce menu ne prend pas en considération les particularités d’affichage du casque et ne s’affiche que sur l’œil gauche.

IV. Développement

Le HTC VIVE Focus 3 reposant sur Android, il sera nécessaire d’installer Android Studio et un SDK Android adéquat pour produire un exécutable compatible.

En plus de cela, HTC propose un SDK nommé WaveSDK. Disponible en trois versions : une native, une pour Unreal Engine et une pour Unity. Le SDK propose l’essentiel pour créer une application tirant parti des spécificités du casque et des contrôleurs.

Finalement, sur la page des ressources pour développeurs, on trouvera aussi une catégorie services et outils. Deux applications sont disponibles ici : un serveur et un outil de configuration d’un affichage tête haute (HUD).

Le serveur permet d’utiliser un téléphone Android pour tester vos applications VIVE. Celui-ci permettra d’offrir à l’application toutes les informations et services qu’elle s’attend à trouver si elle était exécutée sur le casque.

L’outil de configuration permet d’obtenir l’affichage d’un graphe traçant et enregistrant différentes métriques du casque (FPS, charge CPU, GPU…) :

L’application de configuration de l’affichage de débogage doit être installée avec la commande suivante :

 
Sélectionnez
adb install -g wvr_hud2_setting_tool_v1.apk

Si l’option -g est oubliée, l’interface de l’application ne fonctionne pas et vous risquez d’avoir un affichage non désactivable. En dernier recours, vous pouvez lancer cette commande pour le désactiver :

 
Sélectionnez
adb shell setprop debug.wave.perfmonitor.mode 1

D’après la documentation, il ne faut pas utiliser l’outil de performance avec Unreal Engine.

En plus de cet outil, Qualcomm fournit aussi un profileur.

IV-A. SDK Natif

Le WaveSDK natif incorpore l’essentiel pour gérer les spécificités du casque ainsi qu’un Hello World. Ce dernier élément est certainement le plus intéressant, car il propose une application simple, mais pleinement fonctionnelle (affichage des contrôleurs, gestion du mouvement du casque, interruption du programme avec le bouton VIVE…).
Pour mettre en place le projet, il suffit de l’importer dans Android Studio.

La documentation du SDK natif est disponible ici.

IV-B. Unreal Engine

Actuellement, trois versions du moteur sont supportées par le SDK : 4.24, 4.25 et 4.26. Si vous tentez d’utiliser le module avec un projet provenant d’une autre version du moteur, il vous sera nécessaire de le recompiler.

Pour réussir une exportation vers Android, il faut installer Android Studio (la version 3.5.4 semble la mieux supportée par le moteur) ainsi que le SDK en version 29 et le NDK r21b.

Le SDK Wave s’active en copiant le dossier WaveVR dans un dossier Plugins du dossier de votre projet.

Ensuite, il faut cocher « Start in VR » dans les paramètres du projet et s’assurer que le module WaveVR est activé pour le projet.

L’archive contient aussi deux projets pour montrer comment utiliser les différents composants du SDK.

La documentation du SDK pour Unreal est disponible ici. Son code source est disponible sur GitHub.

IV-B-1. Transfert de l’affichage

Pour faciliter le développement de votre application, il est possible de déporter l’affichage du casque dans Unity. Ce mode s’appelle « DirectPreview » et il est documenté ici. Il s’active par le biais du menu « WaveVR » → « Plugin Settings » ou dans les paramètres du projet de Unreal Engine.

Pour ce mode, il faut couvrir le capteur de luminosité du casque, afin de le laisser penser que vous le portez continuellement et ainsi, ne pas couper le rendu.

Ce mode fonctionne aussi bien en connectant le casque en USB ou en WiFi. Toutefois, en USB, le rendu dans le casque sera désactivé. En bref, voici les étapes de mise en place :

  • installation du APK ;
  • démarrage du serveur « dpServer » ;
  • lancement de l’APK ;
  • lancement du projet en mode « VR Preview » ;
  • arrêt de l’APK ;
  • arrêt du serveur.

IV-C. Unity

Le Wave SDK pour Unity est disponible au travers du gestionnaire de paquets. Pour y accéder, il est nécessaire d’indiquer à Unity le registre de VIVE. Vous pouvez le faire manuellement, en éditant le fichier manifest.json de votre projet ou utiliser cette entrée du magasin de ressources de Unity. Le code source de cet outil est aussi disponible sur Github.

Voici un exemple du fichier manifest.json incluant le registre VIVE :

 
Sélectionnez
{
    "scopedRegistries": [
        {
            "name": "VIVE",
            "url": "https://npm-registry.vive.com",
            "scopes": [
                "com.htc.upm"
            ]
        }
    ],
    "dependencies": {
        "...": "..."
    }
}

Une fois cette modification réalisée, il devient possible d’installer le module « VIVE Wave XR Plugin » du SDK depuis le gestionnaire de paquets.

Registre VIVE dans Unity

Le registre apporte trois modules :

  • VIVE Wave XR Plugin : un module basique permettant le support simple du casque. En n’utilisant que ce module, il est possible de changer de plateforme facilement ;
  • VIVE Wave XR Plugin – Native : contient une surcouche en C# pour accéder à la bibliothèque native ;
  • VIVE Wave XR Plugin – Essence : contient toutes les fonctionnalités offertes par le casque ainsi que des outils de suivi des performances et de débogage.

Grâce à ce module, l’entrée « WaveXR » sera disponible dans la gestion des modules XR des paramètres du projet. Il faut donc la cocher, ainsi que la coche « Initialize XR on Startup » :

Activation du SDK VIVE dans Unity

Finalement, en activant Android dans les paramètres de construction (ce qui est possible si le support d’Android est installé, ce qui peut être fait à partir du Hub Unity), une fenêtre apparaîtra vous permettant de configurer automatiquement les paramètres adéquats pour le casque.

Paramètres conseillés par le SDK Vive pour un jeu Android

À titre d’exemple, si vous déployez votre projet sur le casque, sans les paramètres adéquats (notamment avec la configuration Unity par défaut), l’image de votre jeu sera verticalement inversée.

Ce SDK contient aussi des exemples d’utilisation des fonctionnalités spécifiques au casque.

La documentation pour le SDK dédiée au moteur Unity est disponible ici.

IV-C-1. Transfert de l’affichage

Pour faciliter le développement de votre application, il est possible de dupliquer l’affichage du casque dans Unity. Ce mode s’appelle « DirectPreview » et il est documenté ici. Il s’active par le biais du menu « Wave » dans Unity.

Pour ce mode, il faut couvrir le capteur de luminosité du casque, afin de le laisser penser que vous le portez continuellement et ainsi, ne pas couper le rendu.

Ce mode fonctionne aussi bien en connectant le casque en USB ou en WiFi. En bref, voici les étapes de mise en place (cela se fait grâce au menu disponible dans Unity) :

  • installation du APK ;
  • si en WiFi, démarrage du serveur de streaming ;
  • lancement de l’APK ;
  • clic sur le bouton lecture, pour lancer votre application ;
  • arrêt de l’APK.

IV-D. SteamVR

Le casque est compatible SteamVR. Pour l’utiliser, le casque doit être branché par USB (port situé sous le casque) ou connecté au même réseau WiFi que le PC. Ainsi, il sera possible d’accéder à la ludothèque de Steam ainsi qu’à toute autre application supportant SteamVR.

IV-E. OpenXR

OpenXR est un standard ouvert développé par le consortium Khronos. Pour les développeurs, c’est donc une interface unique permettant de développer des applications de réalité virtuelle (et augmentée) et fonctionnant sur tous les casques supportant cette bibliothèque.
Du côté du HTC VIVE Focus 3, le support devrait arriver d’ici la fin de l’année 2021(3).

V. Conclusion

Le HTC VIVE Focus 3 est un casque de réalité virtuelle, autonome, destiné aux professionnels. Les choix réalisés, notamment au travers du fonctionnement du magasin, soulignent cette orientation. De plus, HTC propose un écosystème permettant une meilleure intégration du casque au sein d’une entreprise. En bref, c’est un bon casque, plaisant à utiliser et destiné à un public spécifique. Les joueurs auront tout intérêt à s’orienter vers le HTC VIVE Pro 2 possédant de meilleures caractéristiques.

V-A. Comparaison par rapport au HTC VIVE Focus 2

Posées sur le papier, les nouvelles caractéristiques du casque peuvent être abstraites. En effet, il peut sembler logique que d’une génération à une autre, la résolution augmente ainsi que la fréquence d’affichage. Toutefois, ce sont des améliorations qui rendent l’utilisation du casque meilleure et plus plaisante.
À titre personnel, ce qui m’avait gêné avec le HTC VIVE Focus 2 était son champ de vision que je considérais comme trop petit. Difficile de s’immerger dans une scène, alors que des bords noirs restreignent continuellement votre vision. De la même manière, les caractéristiques des écrans de la génération précédente n’offraient pas un confort optimal. Les lignes scintillaient et il était possible de voir les pixels. Ces aspects sont maintenant réduits, voire, ont disparu.
Finalement, le choix de la batterie à l’arrière de la tête est une innovation apportant réellement un plus qui réduit la gêne lors d’une longue utilisation du casque.

VI. Remerciements

Logo HTC

Developpez.com tient à remercier HTC pour le prêt du casque HTC VIVE Focus 3 présenté dans cet article.

Merci aussi à escartefigue pour la correction orthographique.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   


L’article a été écrit le 23 août 2021. Ces tarifs peuvent avoir changé depuis.
HTC propose à la vente, un câble USB 3.2 Gen 2 de cinq mètres : https://www.vive.com/eu/accessory/vive-focus3-streaming-cable/.

Copyright © 2021 Alexandre Laurent. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.