IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les processeurs pour serveurs d'AMD obtiennent les plus importants gains de parts de marché face à Intel en 15 ans

Le , par Stan Adkens

37PARTAGES

7  0 
Les résultats de Mercury Research concernant les parts de marché des processeurs pour le premier trimestre de 2021 sont tombés. Un AMD revigoré fait des progrès dans tous les domaines, y compris dans le segment des centres de données où les sommes importantes sont consacrées au meilleur processeur possible. Intel a historiquement dominé les ventes de centres de données, mais il ne peut pas se permettre de devenir laxiste – AMD vient de connaître son plus grand bond séquentiel en parts de marché des centres de données depuis 2006.

Ce gain coïncide avec le fait qu'AMD a récemment révélé avoir plus que doublé son chiffre d'affaires dans les centres de données au cours du dernier trimestre, ce qui a contribué à une forte période de trois mois au cours de laquelle AMD a réalisé un chiffre d'affaires de 3,4 milliards de dollars, soit un gain de 93 % par rapport au même trimestre de l'année précédente. Son bénéfice net, quant à lui, a augmenté de 94 % en glissement annuel pour atteindre 555 millions de dollars au cours du premier trimestre de 2021.


« Nous avons enregistré une croissance exceptionnelle du chiffre d'affaires d'une année sur l'autre dans toutes nos activités et le chiffre d'affaires des centres de données a plus que doublé. L'augmentation de nos prévisions pour l'ensemble de l'année met en évidence la forte croissance que nous prévoyons pour l'ensemble de nos activités, grâce à l'adoption croissante de nos produits de calcul haute performance et à l'élargissement de nos relations avec nos clients », a déclaré le mois dernier Lisa Su, PDG d'AMD, dans un communiqué.

Cette affirmation est conforme au dernier rapport sur la part de marché des processeurs x86 publié par Mercury Research, qui a noté que la part de marché des puces pour serveurs d'AMD a augmenté de 1,8 point pour atteindre 8,9 %. Sur l'ensemble de l'année, la part d'AMD sur le marché des centres de données a augmenté de 3,8 points. Dean McCarron, président de Market Research, a déclaré que la progression d'AMD au premier trimestre en termes de part de marché des processeurs pour centres de données est la plus rapide depuis le deuxième trimestre 2006.

Ces gains de parts sont toutefois isolés, car AMD a perdu des parts dans le segment des ordinateurs portables et des parts de marché globales, tout en restant stable dans les puces pour PC de bureau. Ces régressions pourraient ne pas être aussi problématiques qu'il n'y paraît à première vue, en raison de l'évolution d'AMD vers la production de puces plus chères qui génèrent plus de profits.

« Bien que nous ne discutions pas souvent des prix de vente moyens, nous notons que ce trimestre a connu des mouvements de prix inhabituellement forts pour AMD – comme AMD a expédié moins de pièces bas de gamme et plus de pièces haut de gamme, ainsi que beaucoup plus de pièces pour serveurs, le prix de vente moyen de la société a augmenté de manière significative », a déclaré Dean McCarron de Mercury Research.

Il est clair qu'AMD a donné la priorité à ses modèles de PC de bureau haut de gamme et à ses puces de serveur pendant les pénuries de la chaîne d'approvisionnement induites par la pandémie. Ces mesures interviennent alors que le marché des processeurs continue d'évoluer à un rythme record : le trimestre dernier a marqué le deuxième plus grand volume de livraisons de CPU de l'histoire, juste derrière le trimestre précédent. De plus, le premier trimestre souffre généralement d'une baisse du volume des ventes à la sortie de la période des fêtes, mais le premier trimestre de 2021 a établi un autre record – le gain de 41 % sur un an a été le plus élevé pour le marché des processeurs en 25 ans.

Ces développements profitent aux deux entreprises, mais AMD a clairement plus souffert qu'Intel de la combinaison écrasante des pénuries d'approvisionnement et de la demande sans cesse croissante. AMD a récemment perdu des parts de marché au profit d'Intel dans le domaine des ordinateurs portables et de bureau pour la première fois en trois ans, mais il a rappelé qu'il détenait 19,3 % du marché des ordinateurs de bureau au cours du trimestre, ce qui signifie qu'il a arrêté la chute malgré les difficultés d'approvisionnement.

Cette croissance dans le secteur des serveurs devrait-elle inquiéter Intel ?

Si l'on se réfère au deuxième trimestre de 2006, lorsque AMD a établi un record personnel pour les livraisons de processeurs pour serveurs, il est passé d'environ 5-7 % à 22 % en seulement 18 mois, grâce à son processeur Opteron 64 bits. Mais au cours de la décennie suivante, la part d'AMD sur le marché des serveurs a diminué tandis que celle d'Intel a augmenté, pour la plupart des trimestres jusqu'au 1T2021.

Ce serait une erreur pour Intel de supposer que le même scénario se produira. La PDG Lisa Su a prouvé qu'elle était la bonne personne pour mener AMD vers une nouvelle ère de l'informatique, et il s'agit d'une version très différente de l'entreprise par rapport à celle d’il y a une décennie et demie.


Le plus inquiétant pour Intel : il a perdu une part importante au profit d'AMD sur le marché rentable des serveurs. Bien que 1,8 point de pourcentage ne semble pas trop grave, il est préoccupant compte tenu des changements généralement faibles observés dans la part de marché des serveurs. Le chiffre d'affaires d'Intel dans le domaine des centres de données s'est effondré au premier trimestre de l'année, chutant de 20 % par rapport à l'année précédente, tandis que les unités livrées ont chuté de 13 %, mais Intel a attribué ce résultat au fait que ses clients ont suspendu leurs commandes pendant qu'ils "digéraient" leurs stocks existants.

Pour ce qui est de l'avenir, il y a des raisons de croire qu'AMD va continuer à réduire la part dominante d'Intel sur le marché des centres de données. Cela fait moins de deux mois qu'AMD a transposé son architecture Zen 3 sur ses processeurs Big Iron avec la série EPYC 7003 (Milan), dans des configurations allant jusqu'à 64 cœurs/128 threads. À l'heure actuelle, AMD peut se targuer d'un avantage significatif en termes de densité par socket par rapport aux solutions Xeon concurrentes.

Intel ne reste pas inactif pour autant. Les processeurs Rocket Lake d'Intel ont débarqué à la fin du trimestre, et ils sont particulièrement compétitifs face aux Ryzen 5000 d'AMD dans le bas de gamme qui tend à déplacer le plus de volume. De plus, ces puces sont largement disponibles au détail à des prix très compétitifs, alors que les puces d'AMD sont encore rares sur les étagères.

En outre, Intel prévoit de lancer sa gamme de Xeon Sapphire Rapids, qui, selon les rumeurs, sera disponible dans des configurations allant jusqu'à 56 cœurs/112 threads. Ou peut-être même plus : un échantillon d'ingénierie, qui a fait l'objet d'une fuite, a récemment révélé une configuration théorique maximale de 80 cœurs/160 threads. Reste à savoir si une telle configuration se concrétisera ou non. Quoi qu'il en soit, Intel a un véritable combat à mener contre la gamme EPYC d'AMD de la génération actuelle.

Source : AMD

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous qu’AMD va continuer la course en tête en matière de processeurs pour serveurs ?

Voir aussi :

AMD annonce de nouveaux processeurs AMD Ryzen lors de sa keynote au CES 2021, dont les AMD Ryzen Threadripper PRO, qui seront proposés au détail
AMD a terminé le premier trimestre avec des résultats financiers solides, malgré la crise du coronavirus
Les ventes de processeurs AMD explosent avec le lancement de la série Ryzen 5000, laissant Intel dans la poussière, selon les chiffres de vente du distributeur européen MindFactory
Intel annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'année 2020, avec une augmentation de 5 % du dividende trimestriel en liquidités

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !