IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les États-Unis veulent empêcher la Chine de bénéficier d'un financement de 52 milliards de dollars pour les puces électroniques
Afin de maintenir une longueur d'avance sur ses concurrents

Le , par Anthony

3PARTAGES

6  0 
Le ministère américain du Commerce a publié mardi une proposition de règles visant à empêcher la Chine et d'autres pays jugés préoccupants d'utiliser 52 milliards de dollars de fonds destinés à la fabrication de semi-conducteurs et à la recherche.

La proposition limite les bénéficiaires de fonds américains à investir dans l'expansion de la fabrication de semi-conducteurs dans des pays étrangers préoccupants tels que la Chine et la Russie, et limite les bénéficiaires de fonds d'incitation à s'engager dans des efforts conjoints de recherche ou de licence de technologie avec une entité étrangère préoccupante.

Elle classe également certains semi-conducteurs comme essentiels à la sécurité nationale, définissant ces puces comme n'étant pas considérées comme des puces anciennes et donc soumises à des restrictions plus strictes.

Cette mesure couvre les puces "de la génération actuelle et celles des nœuds matures utilisées pour l'informatique quantique, dans des environnements à forte intensité de radiations, et pour d'autres capacités militaires spécialisées".

La secrétaire d'État au commerce, Gina Raimondo, a déclaré que "ces garde-fous nous aideront à garder une longueur d'avance sur nos adversaires pour les décennies à venir".


Le ministère du Commerce prévoit de commencer à accepter les demandes à la fin du mois de juin dans le cadre d'un programme de subventions à la fabrication de semi-conducteurs d'un montant de 39 milliards de dollars. La loi crée également un crédit d'impôt à l'investissement de 25 % pour la construction d'usines de fabrication de puces, d'une valeur estimée à 24 milliards de dollars.

En octobre, le ministère a mis en place de nouvelles mesures de contrôle des exportations afin d'interdire à la Chine l'accès à certaines puces semi-conductrices fabriquées dans le monde entier à l'aide d'équipements américains, élargissant ainsi considérablement son champ d'action pour tenter de ralentir les avancées technologiques et militaires de Pékin.

Ces règles s'appuient sur les restrictions imposées dans des lettres envoyées l'année dernière aux principaux fabricants d'outils KLA Corp, Lam Research Corp et Applied Materials Inc, les obligeant à interrompre les livraisons d'équipements à des usines entièrement détenues par des Chinois et produisant des puces logiques de pointe.

Le ministère du Commerce a déclaré mardi qu'il renforcerait ces contrôles en alignant les seuils de technologies interdites pour les puces mémoire entre les contrôles à l'exportation et les garde-fous de sécurité nationale du CHIPS et en incluant "un seuil plus restrictif pour les puces logiques que celui utilisé pour les contrôles à l'exportation".

Source : Le ministère américain du Commerce

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Pensez-vous que ces mesures permettront aux États-Unis de maintenir leur avance technologique par rapport à la Chine ?

Quel pourrait-être l'impact de ces restrictions sur l'industrie chinoise des semi-conducteurs ?

Voir aussi

Guerre des puces entre les États-Unis et la Chine : l'Europe rejoint les États-Unis dans la guerre, les Pays-Bas prennent des mesures pour restreindre certaines exportations technologiques

Les États-Unis veulent entraver l'industrie chinoise des puces électroniques en adoptant de nouvelles règles d'exportation radicales, mais la Chine dénonce ces règles et exige qu'elles soient levées

La Chine semble avoir trouvé le moyen de fabriquer des puces de 7 nm malgré les sanctions américaines, ce qui pourrait faire progresser son industrie des puces de deux générations

Les sanctions américaines auraient permis à la Chine de booster son industrie des puces électroniques, le pays renfermerait désormais les fabricants de puces les plus prospères

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/03/2023 à 11:13
Même si je suis d'accord que l'objectif visé est celui que tu expose, tu vends la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Même poutine, dans ton article, est plus prudent :
Nous plaidons pour l'utilisation du yuan dans les paiements entre la Russie et d’autres pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine
Autrement dit, les brics ' ne se passent pas désormais du dollar", mais "La Russie aimerait que les BRICS utilisent plus le yuan".

Il y a encore quelques étapes à passer entre une déclaration d'intention unilaterrale et l'application par tout le groupe...
9  2 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/04/2023 à 11:39
La loi de l'UE sur les puces a été accueillie favorablement par les acteurs de l'industrie qui ont déclaré qu'elle apporterait des capacités de fabrication, des compétences et des améliorations en matière de recherche et de développement. La législation a déjà suscité l'intérêt d'Intel, qui a choisi l'Allemagne pour y implanter un nouveau grand complexe de fabrication de puces, soutenu par des subventions de 6,8 milliards d'euros. STMicroelectronics, une multinationale franco-italienne basée en Suisse, s'est également associée à GlobalFoundries et la société taïwanaise TSMC est en pourparlers avec l'État allemand de Saxe en vue d'y construire une usine.
Les experts estiment qu'une rivalité pourrait s'installer les États membres de l'UE sur l'octroi des financements et sur les entreprises bénéficiaires.
Bah vu comment les entreprises prévoient déjà que tout se passera en Allemagne, j'espère bien que les états membres ne diront pas oui. Non seulement parce que l'allemagne a déjà la facheuse habitude de monopoliser certaines industries, mais aussi parce que les allemands cède toujours pour les USA que je vois mal comment ça empêchera vraiment le USA de continuer a souffler la pluie et le beau temps sur le marchés européen.
8  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2023 à 15:17
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Les semi-conducteurs développés par Nvidia alimentent des technologies telles que ChatGPT et d'autres outils d'IA générative. C'est pourquoi les États-Unis ont cherché à limiter l'accès de la Chine à cette technologie, en invoquant des raisons de sécurité nationale.
Il y a probablement plusieurs pays membre des BRICS qui sont dans la liste des pays qui ne peuvent pas acheter des puces d'apprentissage automatique.
Il me semble que l'objectif des BRICS c'est de mettre fin à la suprématie des USA, donc les USA essaient de se défendre.

Il est possible qu'un jour il y ait une alternative chinoise à AMD et Nvidia.
7  0 
Avatar de seedbarrett
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 22/02/2024 à 17:02
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
En attendant, les services publics fonctionnent chez nous et pas chez eux
Ca marche chez nous ?? L'école est un désastre, les hôpitaux de même et malgré nos cotisations on va devoir payer nos médicament générique. L'autre jour j'ai fais une prise de sang sur ordonnance : 50€. Malgré toutes les cotisations tous les mois, je dois quand même payer. Imagine si j'étais au smic, et bien j'irais pas me soigner.

Tu me diras que c'est mieux d'en avoir en ruine que pas du tout, c'est pas entièrement faux, mais là c'est juste un foutage de gueule. Et je parle même pas de la justice, du ferroviaire, de l'énergie, des routes, des retraites, du long terme ..
6  0 
Avatar de kmedghaith
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 9:38
La Chine rattrape son retard technologique à grands pas et ceci en partie à causes des sanctions US et EU.
Vu la taille de l'appareil industriel et sa croissance, les "experts" économiques estiment ... qu'on est foutus.
6  0 
Avatar de forthx
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/10/2023 à 10:29
Quel est votre avis sur le sujet ?
Je crois que les politiques américains on pas bien saisie les implication du "libre" et qu'ils commences seulement a se rendre compte de l'effet de leur sanctions vis a vis de la chine (pourtant il y a eu des signes). Et je pense qu'il est un peut tard pour se réveiller.

Selon vous, les inquiétudes formulées par les législateurs américains concernant la technologie RISC-V sont-elles pertinentes et justifiées ?
C'est difficile a dire. Si la chine compte capitaliser pour faire sa propre architecture (fermé) ca peu créé un écart si ils mettent le budget (ya du lourd en face tout de même). Si par contre la contribution est ouverte (amélioration de la technologie RISC-V proposé par la chine) rien n’empêche les USA de capitaliser dessus également. Mais les autres pays également. Après, si les USA se bougent pour proposer mieux, ce n'est pas impossible. Mais la perte de leur monopole absolu, c'est déjà acté !
5  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 11:31
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est clair que les nations européennes sont foutues.... Maintenant elles n'achètent plus d'énergie Russe.
Cette affirmation est fausse!

1. Les pays européens dont la France achètent toujours de l'uranium à la Russie pour leur centrales nucléaires. En 2022, la France a acheté à la Russie 312 tonnes d'uranium enrichi, pour un montant de 358 millions d'euros!!!

2. Les pays européens achètent toujours de gaz à la Russie soit directement, soit via des pays intermédiaires. Auditionné par le sénat français ce lundi 29 avril 2024, le PDG de TotalEnergie Patrick Pouyanné a avoué « Si l’on bannit le GNL russe, les prix du gaz en Europe vont repartir à la hausse ». « Il y a une importation de GNL russe en Europe : 14 millions de tonnes en 2022 et en 2023. On importe actuellement en Europe entre 105 et 110 millions de tonnes, c’est donc 12 à 13 % des importations »

https://www.publicsenat.fr/actualite...-totalenergies

3. Les pays européens achètent toujours du pétrole à la Russie en passant par des intermédiaires comme l'Inde ou comme certaines anciennes républiques de l'URSS dont le nom se termine en "...stan" qui bien que n'ayant pas la moindre goutte de pétrole sur leur sol sont devenus depuis le début de la guerre en Ukraine des exportateurs de pétrole pour les européens... D'après vous, ils l'obtiennent où le pétrole qu'ils nous vendent?????

En conclusion, quand on affirme des choses, il ne faut pas se limiter aux discours officiels des politiques, ni de certaines chaînes d'info qui font plus dans la propagandes que dans l'information...
5  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/03/2023 à 14:00
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
Et la Chine produira les puces qu'elle entend produire, reprendra Taïwan même si ils font sauter les usines, ça perturbera encore plus les économies occidentales.
Là dessus, ne vends pas la peau de l'ours... D'une, la Chine n'est clairement pas certaine de pouvoir vaincre militairement Taiwan : il y a un monde entre provoquer les types d'en face en faisant voler tes chasseurs un peu trop près et faire une opération amphibie de grande ampleur à travers un détroit plus large que la Manche. Et de deux, attaquer Taiwan, c'est risquer la 3e guerre mondiale et ça, c'est risqué.

Que Pékin rattrape son retard sur la conception des puces, oui, c'est largement du possible (encore qu'il y ait encore une belle marge, mais au moins ils ne sont pas largués comme l'Europe)
4  0 
Avatar de phil995511
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/04/2023 à 19:58
De mémoire l'EU veut sponsoriser des usines en 14 nm pour pouvoir produire des puces pour l’industrie automobile, alors qu'aux USA on cherche à regarder plus loin que le bout de son nez en misant sur du 2-3 nm ;-(

Les décisionnaires européens ont systématiquement plusieurs trains de retard en matière de technologies, il serait temps que cela change en les remplaçant par des gens plus compétents en matière de prises de décisions !!
4  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/04/2023 à 13:42
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
La France, dans un avenir proche, a la capacité d'être l'endroit où il faut aller pour faire fortune, si tant est une fois de plus que l'EU et surtout les dirigeants Français mettent les moyens pour convertir ces surfaces maritimes qui n'ont jamais été exploitées en mines d'or.
Mine d'or maritime ? Si tu parles des hydrocarbures, a priori on n'en a pas, sinon Total n'aurait pas été créée pour prospecter à l'étranger.

Si tu parles des nodules polymétalliques , apparemment c'est un feu de paille médiatique. Très compliqué à extraire à grande profondeur, très énergivores à remonter et trier. Raffinage très complexe sale et énergivore. Il faudrait quasiment envoyer des usines et centrales nucléaires flottantes pour aller les chercher, et comme au final, les taux de métal dans les nodules sont voisins d'une mine terrestre médiocre, ce n'est pas compétitif.
4  0