IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les puces en verre pourraient être la réponse à une plus grande puissance de calcul à la périphérie des ordinateurs
Et pourraient réduire de 80 % les coûts de formation de l'IA/ML, selon Cognifiber

Le , par Sandra Coret

34PARTAGES

11  0 
Les appareils de périphérie, y compris les compteurs intelligents, les assistants domestiques intelligents, les véhicules connectés et d'autres appareils IoT, dépendent principalement du cloud pour leurs ressources informatiques en raison de leur petite taille et de leurs limites d'énergie.

Cela signifie qu'ils ont besoin d'une liaison de données constante pour fonctionner efficacement, ce qui entraîne ses propres problèmes. La société technologique Cognifiber a annoncé le développement d'une "puce photonique" à base de verre qui a le potentiel de révolutionner l'informatique de périphérie.

"Le potentiel de réduction de la taille en utilisant des puces photoniques à base de verre en conjonction avec nos fibres exclusives promet d'apporter des serveurs de superbes performances à la périphérie, en éliminant de nombreux goulets d'étranglement existants tout en réduisant considérablement la consommation d'énergie", déclare le Dr Eyal Cohen, cofondateur et PDG de Cognifiber. "Tout ce qui génère de vastes quantités de données chaque seconde, comme les véhicules connectés, les trains automatisés ou la gestion de flotte de drones de transport de marchandises volumineuses, peut répondre en temps réel aux événements sans dépendre des centres de données."

Les futures puces photoniques en verre, au-delà de leur réduction de taille, pourraient remplacer celles en silicium d'aujourd'hui, tout en ayant le potentiel de multiplier par 100 les capacités de calcul et de réduire de 80 % les coûts de formation de l'IA/ML, ainsi que de réduire les coûts de fabrication, la consommation d'énergie et de supprimer les goulets d'étranglement de la bande passante.


En remplaçant les anciens semi-conducteurs à base de silicium, cette technologie pourrait redéfinir la loi de Moore. L'entreprise est déjà à un stade avancé du développement du traitement dans les fibres, qui minimise la dépendance à l'égard des puces en effectuant des calculs complexes dans des fibres optiques spéciales.

"L'avenir de l'informatique exige une toute nouvelle façon de transférer et de traiter de grandes quantités de données", déclare le professeur Ze'ev Zalevsky, cofondateur et directeur technique de Cognifiber. "La combinaison des puces en verre photonique favorise notre solution de périphérie pour apporter l'IA rapide et l'apprentissage automatique localement aux dispositifs de périphérie, qui sont limités dans leur capacité et leur allocation de puissance."

Source : Cognifiber

Et vous ?

Que pensez-vous des puces en verre de Cognifiber ?
Cette technologie pourrait-elle également être la solution à la pénurie actuelle de puces ?

Voir aussi :

La pénurie mondiale de puces pourrait bientôt se transformer en crise d'offre excédentaire, seules les entreprises investissant dans les semi-conducteurs avancés verront leurs marges augmenter

Intel affirme que sa nouvelle puce dédiée au minage de cryptomonnaies est conçue pour être économe en énergie, et que la société Block de Jack Dorsey figurera parmi les premiers utilisateurs

Les ventes de semiconducteurs dépassent les 500 milliards de dollars pour la première fois, malgré la pénurie mondiale de puces

La puce Cisco Silicon One vise les services infonuagiques à grande échelle, elle peut router des paquets à plus de dix térabits par seconde

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !