IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

HP fait face à une nouvelle action en justice accusant la société d'avoir monopolisé le marché des cartouches d'encre de remplacement,
La MAJ du micrologiciel aurait rendu l'encre tierce interdit

Le , par Bruno

13PARTAGES

7  0 
Le fabricant d'imprimantes HP fait face à une nouvelle action en justice accusant la société d'avoir monopolisé le marché des cartouches d'encre de remplacement. Le procès, déposé devant le tribunal de première instance du district nord de l'Illinois, vise à obtenir une injonction interdisant à HP de bloquer l'utilisation d'encre tierce dans ses imprimantes. Les plaignants allèguent que HP a utilisé des mises à jour du micrologiciel pour créer un monopole, forçant les utilisateurs à acheter exclusivement de l'encre de la marque à des prix plus élevés.

L'action en justice demande également des dommages-intérêts de plus de 5 millions de dollars et souligne le manque d'information des utilisateurs sur les conséquences des mises à jour du micrologiciel. Cette affaire s'inscrit dans une série de litiges contre HP pour des pratiques similaires, mettant en lumière les tensions croissantes entre la société et ses clients. Le procès se concentre sur les mises à jour du micrologiciel des imprimantes HP publiées fin 2022 et début 2023 qui ont laissé les utilisateurs voir le message ci-dessous, sur leurs imprimantes lorsqu'ils ont essayé d'imprimer avec de l'encre d'une autre marque que HP.


En 2022, HP a réglé un litige de 1,3 million de dollars impliquant des utilisateurs européens mécontents de l'enfermement induit par une mise à jour secrète du micrologiciel sur certains modèles d'imprimantes. Cette mise à jour, introduisant la fonction de sécurité dynamique, restreignait l'utilisation de fournitures tierces avec les imprimantes HP. Les problèmes d'enfermement des utilisateurs sont fréquents dans l'industrie des imprimantes. En 2016, HP avait déployé une mise à jour liée à une puce de sécurité pour maintenir des communications sécurisées entre les cartouches et le matériel, rendant nécessaire l'utilisation de cartouches avec une puce de sécurité HP d'origine pour que les appareils fonctionnent.

HP suscite des critiques pour son service d'abonnement de renouvellement de cartouches, où l'utilisation de cartouches est liée à un abonnement. En cas de refus de paiement, même pour des frais additionnels, l'imprimante cesse de fonctionner, indépendamment du niveau d'encre restant.

Cette pratique rappelle les plaintes antérieures concernant des mises à jour de firmware en 2016 limitant l'utilisation de cartouches tierces. D'autres fabricants, tels que Epson, Canon et Brother, ont également été critiqués pour des pratiques similaires. Certains utilisateurs signalent qu'il est possible de contourner ces restrictions en désactivant les mises à jour automatiques et en installant un firmware plus ancien. Ces pratiques soulèvent des préoccupations quant à la préservation des droits de propriété des utilisateurs par les fabricants d'imprimantes.

« Je me suis retrouvé avec un message d’erreur sur mon ordinateur m’indiquant que mon imprimante HP Office Jet Pro a été désactivée à distance par le constructeur. Quand je suis allé sur le site de HP pour vérifier, il en est ressorti que la carte de crédit que j’utilise pour l’abonnement au service HP Instant Ink avait expiré, raison pour laquelle HP l’a mise hors service », rapporte un internaute possesseur d’imprimante HP.

HP désactive également les imprimantes des clients qui font usage de cartouches d’encre d’entreprises concurrentes. Le constructeur procède par l’application à distance de mises à jour qui ont pour effet d’empêcher les imprimantes de fonctionner si elles ne sont pas équipées de cartouches d'encre approuvées. L’entreprise le justifie par la nécessité d’assurer la sécurité des consommateurs.

Plainte majeure pour entrave technologique et contrôle des imprimantes

La plainte, déposée en janvier et cherchant une certification d'action collective, accuse HP d'entraver le fonctionnement des imprimantes qui utilisent une encre sans le logo HP. Présentée devant le tribunal de première instance du district nord de l'Illinois par 11 plaignants, l'action en justice demande une injonction pour désactiver les mises à jour du micrologiciel et réclame des dommages-intérêts de plus de 5 millions de dollars.

Parallèlement, HP fait par ailleurs face à d'autres litiges, notamment une plainte en Californie pour omission d'informations sur Dynamic Security, ainsi que des actions liées au refus de certaines imprimantes de fonctionner sans encre HP chargée, soulevant des préoccupations sur la volonté de HP de contrôler l'utilisation des imprimantes malgré des litiges antérieurs et des appels à l'éviction de certaines pratiques.

Malgré la controverse, l'activité d'impression reste cruciale pour HP, représentant 32 % du chiffre d'affaires net et 57 % du bénéfice d'exploitation non GAAP en 2023, avec des marges d'exploitation passant de 14 % en 2016 à 18,9 % en 2023. HP identifie les abonnements de consommateurs, y compris le programme Instant Ink, comme un secteur clé de croissance.

Selon HP, la sécurité dynamique repose sur la capacité de l'imprimante à communiquer avec les puces de sécurité ou les circuits électroniques des cartouches. HP utilise des mesures de sécurité dynamique pour protéger la qualité de l'expérience de ses clients, maintenir l'intégrité de ses systèmes d'impression et protéger sa propriété intellectuelle.

Les imprimantes dotées de mesures de sécurité dynamiques sont conçues pour fonctionner uniquement avec des cartouches dotées de puces ou de circuits électroniques HP neufs ou réutilisés. Les imprimantes utilisent les mesures de sécurité dynamique pour bloquer les cartouches utilisant des puces non-HP ou des circuits électroniques modifiés ou non-HP. Les cartouches réutilisées, remises à neuf et rechargées qui réutilisent la puce ou les circuits électroniques HP ne sont pas affectées par la sécurité dynamique.


L'utilisation de mises à jour du micrologiciel pour limiter l'usage d'encre tierce soulève des préoccupations éthiques, notamment en ce qui concerne le libre choix des consommateurs. La demande d'une injonction visant à empêcher HP de restreindre l'utilisation d'encre tierce suggère que les plaignants estiment que l'entreprise a volontairement restreint les options des utilisateurs, les obligeant ainsi à opter exclusivement pour des cartouches d'encre de la marque, potentiellement à des prix plus élevés.

Cette affaire reflète les tensions grandissantes entre l'entreprise et sa clientèle. Il sera intéressant de suivre l'évolution de cette affaire et de voir comment elle influencera les pratiques futures de l'industrie des imprimantes ainsi que la perception des consommateurs à l'égard des grandes marques.

Source : Court action against HP

Et vous ?

Partagez-vous l'idée selon maquelle l'utilisation des mises à jour du micrologiciel "Dynamic Security" par HP pour restreindre l'utilisation d'encre tierce soulève des questions éthiques ?

Quel est votre avis sur les pratiques controversées de HP, telles que le blocage à distance des imprimantes en cas de non-paiement d'abonnements ou de frais additionnels ?

Utilisez-vous des imprimantes HP ou celles des concurrents ? Ces concurrents tels qu'Epson, Canon et Brother, sont-ils également impliqués dans des pratiques similaires, ou s'agit-il une tendance plus large dans l'industrie?

Quelles solutions alternatives pourraient être envisagées pour concilier les intérêts des fabricants d'imprimantes et la liberté de choix des consommateurs en matière d'encre ?

Voir aussi :

HP verse 1,3 million de $ pour régler un litige autour d'une mise à jour de firmware de certaines de ses imprimantes, qui a empêché les utilisateurs de faire usage de cartouches d'encre tierces

HP bloque à distance les imprimantes de ses clients si les cartes de crédit qui leur sont liées sont arrivées à expiration et ravive le débat sur la mode des abonnements imposée par les constructeurs

HP aurait indigné des utilisateurs d'imprimantes avec une mise à jour d'un micrologiciel, qui bloque soudainement l'encre tierce

HP désactive les imprimantes de ses clients pour utilisation des cartouches d'encre d'entreprises concurrentes et le justifie par la nécessité d'assurer leur sécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de der§en
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/02/2024 à 20:11
Grand bien leurs fait, en ce qui me concerne, HP est désormais dans ma liste des fabricants a fuir…
10  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 11:03
J'ai une imprimante HP et en effet, je ne contracte pas

j'ai ce message quand j’insère une nouvelle cartouche payé 15€ sur amazon qui me fait de la bonne qualité depuis plus de 6ans.

ma prochaine imprimante ne sera pas une HP ca c'est sur.
9  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/03/2024 à 8:27
ca fait 400€ par ans leurs connerie...

j'ai une imprimante hp (qui le jour ou elle tombera en panne, j'acheterai tous sauf cette marque)

je l'ai payé 150€, et je dépense 15€ par ans d'encre (1 pack de cartouche compatible XXL sur amazon à 15€)
j'imprime des documents et des photos avec, l'encre compatible donne une tres bonne qualité, peut etre que l'fficiel vendu 10 fois plus cher et meilleur mais je n'en ai pas besoin.

toujours est il que les maj sont bloqué, avec les news que je vois passer sur cette marque depuis plusieurs années ca risque pas de changé.

mes parents ont une hp aussi, maj bloqué aussi, depuis 10ans, la mienne a 6ans, niveau qualité j'ai pas a me plaindre elles fonctionne toujours tres bien sans panne, dommage que la politique de cette marque soit aussi abjecte.

j'ai une tres vielle imprimante hp que j'utilise plus, des années 90 avec un port parallele. je l'ai faite marché y'a pas longtemps poyr le fun, avec un adaptateur usb parralele branché à un raspberry pour en faire une imprimante réseau. chose incroyable j'ai pu acheter une cartouche sur france toner à 20€, 1ere impression dégeulasse mais au bout de la 3ieme c'était bon, pas de bavure, le texte bien net.
c'est dommage car niveau qualité du hardware l'entreprise sait (savait) faire.
8  0 
Avatar de berceker united
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/02/2024 à 10:23
Oui mais la crainte va être que si ça marche bien pour eux, cela puisse donner des idées aux concurrents.
Le système d'abonnement devient un poison aujourd'hui, ça touche les logiciels, les voitures avec BMW, les imprimantes, demain cela va être quoi ? Je ne sais plus dans quelle série Netflix ou les implants ou organe sont en abonnement.
A ce jeu là, on risque de donner trop de la légitimité aux "hackers" au yeux du public, avec la dérive sous-jacent.
6  0 
Avatar de Gluups2
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/01/2024 à 8:57
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Cependant, des critiques affirment que les imprimantes HP sont le problème et que l'équipementier a peut-être favorisé l'émergence des logiciels malveillants qui attaquent les cartouches. L'un d'entre eux affirme : « si cela est vrai, le PDG de HP vient d'admettre publiquement que ses imprimantes présentent de sérieux problèmes de sécurité. Il semble qu'ils n'avaient aucune raison d'empêcher les logiciels malveillants, car leur existence pouvait être utilisée pour inciter les consommateurs à acheter exclusivement les cartouches d'encre de HP. Je me demande s'ils ont corrigé ce bogue après la découverte de l'exploit ».
De même, sur un site web on peut saboter la base de données en ajoutant une autre requête à l'intérieur d'un champ.

Mais ça, ce n'est possible que si le programmeur constitue la requête SQL par concaténation, au lieu d'utiliser une requête paramétrée, qui n'acceptera pas un paramètre qui ne soit pas du bon type.

Si HP nous avoue avoir mis sur le marché des imprimantes capables de faire des bêtises à cause de ce que lui murmureraient les cartouches, c'est grave.

À la malhonnêteté, ils ajoutent l'incompétence revendiquée.
Au sujet de nos politiques depuis 40 ans nous avons un doute entre les deux, mais dans ce cas-ci il y a clairement les deux.


Un autre critique a ajouté : « comment convaincre le plus grand nombre qu'il s'agit en fait d'un reflet de l'incompétence flagrante de HP (et probablement intentionnelle), plutôt que de l'ordre naturel inévitable des choses comme les laquais de HP veulent l'insinuer ? ».
En effet, voilà qui irait dans le bon sens.
Hélas, nous avons des concitoyens à qui on a prouvé par A+B qu'on savait avant le scrutin qui serait le président (pour la peine que les bons candidats ont été éliminés par le premier ministre sans que personne ne bronche), et qui vont quand même aux urnes ; qui décident donc d'avoir un président dont ils disent pis que pendre (ça, de toute façon, c'est inévitable) représentant 70% de la population, plutôt que représentant 10% (ce qui, en revanche, est évitable : il faut rester chez soi le jour du scrutin ; ou venir, et se croiser les bras toute la journée).

Donc se détourner de HP se heurte à deux problèmes :
  • celui que je viens d'évoquer
  • et aussi la longévité que nous attendons des imprimantes, que nous avons achetées bien avant que les hostilités commencent


Et je dois dire que j'ai la double peine, puisque j'ai acheté HP chez CDiscount, avant de me rendre compte que CDiscount refuse de répondre aux questions quelles qu'elles soient (sauf quand on paie).
5  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 11:16
Ce procès à HP est parfaitement légitime, mais on peut le reproduire à l'infini. En ce qui concerne les imprimantes, Espon n'est pas mieux. Et quid d'Apple ?
5  0 
Avatar de Axel Mattauch
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 11:42
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
« Nous n'avons jamais conclu un accord contractuel qui nous engage à n'acheter que de l'encre de la marque HP », affirment les propriétaires d'imprimantes
dans une plainte contre l'entreprise
La seule parade efficace serait qu'un hacker puisse fournir à la fois un micrologiciel imprimante et un logiciel d'impression compatible avec le hardware, et qui ne puisse être mis à jour par le constructeur.
Peut-être le logiciel d'impression suffirait, si le micrologiciel ne communique qu'à travers le logiciel d'impression. Mais rien de moins sûr, IOT fait des ravages.

La logique du constructeur est que ses imprimantes présentent un défaut, n'étant pas compatibles avec les cartouches du marché.
5  0 
Avatar de vVDB.fr
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/04/2024 à 12:18
Si les pneus de votre voiture ne sont pas des Michelin, la voiture ne démarre pas.
Nous avons beaucoup investi pour nous assurer que ces pneus sont ceux qui conviennent à votre véhicule.
Utiliser d'autres marques, vous expose à des accidents potentiels. C'est très dangereux pour vous et les autres usagers de la route.
Pour votre sécurité, n'utilisez que des Michelin.

Vous hurlez ! Bravo...
5  0 
Avatar de StringBuilder
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/04/2024 à 19:05
Je suis client d'Instant Ink, et par conséquent je ne le sent pas (plus) concerné. J'ai essayé un peu toutes les marques : HP, Epson et Canon. A chaque fois c'est pareil : t'achètes des cartouches entre 50 et 80 euros, et au bout de 3 mois, même si t'as imprimé 20 feuilles l'encre est sèche. Après tu tentes les cartouche "no name" qui sont toujours bien chères pour ce qu'elles sont et la qualité est dégueulasse et ca sèche toujours aussi vite.
Puis je change d'imprimante, un HP, avec quatre cartouches "d'essai" dedans qui permet d'imprimer 10 pages. J'imprime 7 pages et au moment d'acheter les cartouches j'ai le choix entre 4x30 euros qui vont êtres sèches dans 3 mois, ou 2 euros par mois. Allons, tentons. J'active l'abonnement et ma cartouche qui était presque vide m'a encore fait environ 200 pages.
Depuis, il y a 4 ans, j'ai changé 1 fois le noir et 2 fois lex couleurs. Plus jamais l'encre ne sèche... Magie du logiciel...
Au final, financièrement je m'y retrouve, mais y'a clairement quelque chose qui va pas... L'imprimante faire croire que les cartouches sont vides ou sèches alors qu'elles sont à peine entamées... Je vois pas comment ça peut être legal.
5  0 
Avatar de Galet
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/01/2024 à 11:44
HP est une société commerciale à but lucratif, et son PDG a bien le droit d'orienter son approche du marché. S'il souhaite inciter ses clients à acheter ses produits, quoi d'anormal ?
La question est simplement de ne pas "piéger" ses clients en étant clair sur le lien plus ou moins obligatoire entre l'imprimante et ses consommables.
A chaque utilisateur de décider s'il accepte, dans son investissement, de payer plus cher ses consommables.

La notion de "propriété intellectuelle" sur les cartouches me semble toutefois assez difficile à admettre. Si les encres HP possèdent des propriétés ou composants spécifiques dont l'absence risque de réduire les capacité de l'imprimante, qu'il l'annonce clairement et l'utilisateur décidera...

Pour ma part, j'essaie de rayé de ma liste de fournisseurs les "bandits" potentiels, dont HP fait partie.

La seconde composante du sujet concerne la réparabilité du matériel. Sur ce point il existe des lois (les politiques ont fait une partie du travail). Si HP souhaite se priver du marché européen, libre à lui. Les produits non conformes aux normes ou obligations devraient simplement être interdit à la vente et retirées des rayons...
4  0